Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Les chefs d’entreprises eux aussi sont au chômage sans… indemnités !

IMG Auteur
Publié le 08 février 2019
310 mots - Temps de lecture : 0 - 1 minutes
( 0 vote, 0/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Opinions et Analyses
24hGold - Les chefs d’entrepri...

En 2018, en raison des liquidations judiciaires prononcées, ce n’est pas moins de 50 185 dirigeants d’entreprises qui se sont retrouvés au chômage sans indemnités ni droits puisqu’un mandataire social, s’il paye des charges très élevées, n’a droit à aucune couverture ni assurance chômage avec tous les drames humains que cela peut entraîner.

Vous entendez d’ailleurs très peu parler des suicides chez les petits patrons…. nettement plus de ceux dans la police !!

Liquidation judiciaire

Côté chiffre, « 75 % des dirigeants en situation de perte d’emploi employaient moins de trois salariés et 17 359 parmi les entrepreneurs concernés se trouvaient à la tête d’une société dont le chiffre d’affaires était inférieur à 500 000 euros ».

Il est impératif, si l’on veut parler de compétitivité et de dynamisme économique dans notre pays, d’axer des efforts considérables sur les « petits patrons » pour la simple et bonne raison que 90 % de l’emploi est désormais dans les TPE et les PME.

Les grands groupes délocalisent… massivement et réduisent le nombre de leurs salariés. Ils encaissent l’ensemble des gains de productivité.

L’avenir de l’emploi est donc dans les petites entreprises, or c’est elles que l’on pourrit le plus la vie.

L’État, l’administration, les normes, les coûts induits par toutes ces charges, y compris le prélèvement à la source qu’aucun gérant de TPE n’est capable de faire seul, ce qui entraîne des surcoûts pour son cabinet comptable, bref, nous scions la branche sur laquelle nous sommes assis.

Il ne faut plus opposer le petit patron et les salariés. Au contraire, ils doivent avancer main dans la main et l’État doit devenir une aide, pas un problème.

Enfin, il faut faire baisser le niveau de risque lors d’un échec. Pas supprimer le risque de l’échec intrinsèque au fait d’entreprendre, mais proposer un filet minimum à ceux qui échouent.

Source Reuters via Challenges ici

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :0 (0 vote)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Derniers Commentaires
Notre-Dame de Paris : risques, enseignements et espoir
18 avr.Saphir2
Les promesses des riches sont à l'image des promesses de dons au téléthon, ce ne sont que des promesses. Ne soyons pas naïfs, il est évide...
Notre-Dame de Paris : risques, enseignements et espoir
18 avr.Attilio4
A plusieurs reprises j'ai été très critique au sujet des éditos de H. Seize.Notamment quand il se prenait à Marine Le Pen en termes très durs au su...
Dépossession: les confiscations bancaires ont déjà commencé.
18 avr.L Held-Khawam
https://www.ecb.europa.eu/explainers/tell-me/html/nominal_and_real_interest_rates.fr.html
Dépossession: les confiscations bancaires ont déjà commencé.
18 avr.L Held-Khawam1
http://france-inflation.com/taux-livret-A.php
Dépossession: les confiscations bancaires ont déjà commencé.
17 avr.Attilio2
@LULULU Si mes souvenirs sont bons,sous Giscard nous avions un taux d'inflation supérieurs à 10% et les salaires étaient revalorisés en co...
Dépossession: les confiscations bancaires ont déjà commencé.
17 avr.Louis L.1
LULULU, Tapez "taux d'intérêt réel" et vous trouverez sur Wikipedia: Années 70 : ? Années 80 : 5,5% Années 90 : 4,6% ...
Salvini et Di Maio convoitent toujours l’or de la Banque d’Italie
17 avr.Saphir
Je les entends encore les aveugles, me dirent que l'Iatlie a enfin des nationalistes au pouvoir, et que le peuple italien a bien de la chance face ...
Dépossession: les confiscations bancaires ont déjà commencé.
17 avr.LULULU-2
Cet article ne se réfère pas suffisamment à l'histoire Revoyez la période de Giscard d'Estaing les taux étaient négatifs Nos parents ou gra...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX