Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Les conséquences du renouveau du fixing de l’argent sur le fixing de l’or

IMG Auteur
Publié le 30 juin 2014
788 mots - Temps de lecture : 1 - 3 minutes
( 3 votes, 5/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent

Par Nicholas Larkin
Bloomberg News


LONDRES – Les propositions de remplacement du système de fixation du prix de l’or établi il y a 117 ans pour le marché de l’argent aux 5 trillions de dollars devraient également apporter une transparence accrue au système de fixation de prix utilisé pour l’industrie de l’or aux 18 trillions de dollars.

Les membres du LBMA entendront demain les propositions de sociétés diverses, dont des entreprises de commerce électronique, pour le remplacement du fixing du prix de l’argent établi en 1897. La procédure quotidienne sera abolie à compter du 14 août prochain, alors que Deutsche Bank quittera l’association dans le cadre de la réduction de ses activités sur le marché des marchandises, ne laissant que deux banques comme membres du fixing. Le Conseil mondial de l’or demandait hier à ce que soit organisée une réunion le mois prochain afin de discuter les changements apportés à son propre procédé d’évaluation.

Les métaux précieux font l’objet d’une attention accrue de la part des régulateurs depuis que les manipulations de repères de prix divers, que ce soit celui du Libor ou celui des devises, aient généré des amendes et le remaniement de certains repères financiers. L’Autorité britannique pour la conduite financière a condamné au mois de mai dernier Barclays Plc à une lourde amende pour avoir tenté d’influencer le fixing de l’or en 2012. Une enquête du LBMA publiée le mois dernier laisse entendre que le nouveau système de fixation du prix de l’argent puisse être un procédé électronique basé sur les enchères de participants directs, et pourrait être utilisé dans le cadre de la finalisation d’échanges.

« Le procédé actuel est quelque peu obsolète », a expliqué Courtney Lynn, trésorière de la société minière basée à Chicago, Cœur Mining Inc., le 12 juin dernier. « En ce sens, il est clair qu’une modernisation ne lui ferait pas de mal. Si le nouveau système de fixation du prix de l’argent venait à bien fonctionner et que le marché pouvait grâce à lui se libérer d’une certaine dose de risques en matière de régulation, il pourrait se tourner vers un mécanisme similaire pour le prix de l’or ».

Selon CPM Group, une société de recherche basée à New York, environ 5 trillions de dollars d’argent et 18 trillions de dollars d’or ont circulé l’année dernière à l’échelle du monde. Le prix de l’argent était fixé aujourd’hui à 19,94 dollars lors du fixing de Londres, et a augmenté de 2,3% depuis le début de l’année. Le prix de l’or a gagné 7,3% cette année pour passer à 1.293 dollars l’once cet après-midi. Le prix de l’or disponible à la livraison a atteint un record de 1.921,17 dollars en 2011, alors que l’argent atteignait la même année le prix de 49,8044 dollars l’once.

London Silver Market Fixing Ltd. a annoncé en mai qu’elle cesserait d’administrer le fixing du prix de l’argent, utilisé par les sociétés minières et banques centrales du monde, dès que Deutsche Bank cessera d’y participer, le 14 août prochain. La banque allemande, HSBC Holdings Plc et Bank of Nova Scotia conduisent actuellement le fixing de l’argent, qui a été établi il y a plus d’un siècle dans les bureaux de Sharps & Wilkins avec la collaboration de Mocatta & Goldsmid, Pixley & Abell, et Samuel Montagu & Co.

Deutsche Bank, le plus gros créancier allemand, a annoncé en janvier dernier qu’elle se retirerait du processus de fixation des prix de l’or et de l’argent de Londres, un mois après avoir annoncé la suppression de 200 emplois dans le cadre de la diminution de ses activités sur les marchés des marchandises, de l’agriculture et des métaux précieux. JPMorgan Chase & Co., Morgan Stanley et Bank of America Corp. se retirent elles-aussi du marché des matières premières.

Les politiciens et régulateurs ont fait pression sur les banques afin qu’elles réduisent leurs activités sur le marché des marchandises et réduisent les risques liés à leurs bilans, alors que leurs revenus se trouvaient érodés par la volatilité des matières premières et le manque d’intérêt de leurs clients. Les métaux industriels et les marchandises en gros ont été les plus touchés par ce retrait des banques, a expliqué Paul Hawkins, responsable des marchandises chez Crédit Suisse Group AG, le 22 mai dernier.

Pendant le fixing, les banques indiquent les quantités de métal qu’elles désirent acheter ou vendre pour des clients ainsi que pour leurs propres comptes. Les traders font part de ces chiffres à leurs clients et enregistrent de nouveaux ordres à mesure que le prix est modifié, avant qu’il soit fixé. Les participants peuvent acheter et vendre du métal et des produits dérivés sur les marchés et le marché de gré-à-gré pendant ces négociations.


Lire la suite ici : http://www.bloomberg.com/news/2014-06-18/new-...k-seen-heral...



Données et statistiques pour les pays mentionnés : Suisse | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Suisse | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (3 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX