Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Les conséquences néfastes de l’« affaire Monoprix »

IMG Auteur
 
Publié le 13 juin 2013
561 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 13 votes, 4,1/5 ) , 4 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
4
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

Il a beaucoup été question ces dernières années des dérives du droit du travail français. Une récente décision de la Cour d’appel de Versailles poursuit cette tradition.


En l’espèce, l’invalidation d’un accord sur le travail de nuit au sein de l’enseigne Monoprix a été confirmée par cette juridiction. Le motif est le suivant : l’opposition de la CGT, syndicat majoritaire de cette entreprise (51% des voix aux dernières élections professionnelles). De ce fait, il ne sera plus possible, pour Monoprix, de faire travailler ses salariés au-delà de 21 heures.


Karl Ghazi, secrétaire général de la CGT commerce de Paris, s’est immédiatement félicité de l’arrêt de la Cour, accusant Monoprix d’avoir « volontairement violé la loi ». Il est vrai que le légalisme de la CGT a toujours été patent dans le passé…


Plusieurs points méritent d’être notés suite à cette affaire :


1°) Tout d’abord, on peut se poser la question de la légitimité de ce syndicat. En décembre 2012, pour ce qui concerne uniquement les TPE, seulement 10,4% des salariés avaient voté lors des élections professionnelles, ce qui constituait donc un flop retentissant. Comment, dans de telles conditions, les syndicats peuvent-ils encore jouir d’une telle légitimité ?


2°) Puis, on oublie un principe important du droit des affaires, principe dont la portée est, chaque jour, réduit à peau de chagrin : la liberté d’entreprendre. Cette dernière doit de plus en plus souvent s’effacer devant les privilèges syndicaux.


3°) Ensuite, la CGT montre, une fois de plus, son véritable visage : à l’heure où les chiffres du chômage ne cessent d’inquiéter, ce syndicat s’attaque au travail de nuit qui constitue une importante source d’emplois supplémentaires. Monoprix a ainsi rappelé que 1500 postes étaient concernés par les horaires de nuit. Curieusement, M. Ghazi est beaucoup plus silencieux sur ce point précis… Et, hélas, comme le rappelle l’article du Monde mis en lien ci-dessus, le cas Monoprix n’est pas isolé, les syndicats ayant décidé de multiplier les procédures judiciaires de ce type contre toutes les grandes enseignes (Sephora, BHV, Galeries Lafayette, Apple Stores…). La CGT n’a pas peur de violer la liberté contractuelle des salariés, dont certains ne peuvent être que satisfaits puisque cela leur permettait de recevoir une rémunération plus conséquente.


4°) Dans de telles conditions, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg ne devra pas s’étonner de recevoir des lettres fracassantes de présidents de grosses entreprises. En effet, Maurice Taylor, PDG de Titan, avait déjà souligné, en février 2013, l’attitude agressive des syndicats français qui, pour sauvegarder leurs intérêts et leur emprise sur les entreprises, étaient prêts à entraîner ces dernières dans le précipice. Visiblement, la CGT, arrogante, n’en a eu que faire. Et le déclin industriel de la France se poursuit ainsi – la panade des 35 heures n’y étant sans doute pas pour rien – pendant que la Chine connaît une croissance d’ampleur dans ce domaine.


5°) Enfin, un acteur important de la vie économique a été, une fois de plus, négligé dans cette saga judiciaire : le consommateur. Il est incontestable que ce dernier jouissait de cette ouverture prolongée des magasins Monoprix. Certains clients travaillent tard et ne sont pas en mesure de faire leurs courses avant une certaine heure. En cela, l’ouverture des commerces, le soir, remplit une véritable fonction sociale.


Avec de telles mesures, nous ne devons pas nous attendre à voir l’emploi redécoller en France.

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Chine | France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Chine | France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,1 (13 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Oh oui, les méchants, tres méchants syndicats, qui sont la cause du chômage de masse.
Ronny (le clown du McDo?) oublie que le travail de nuit, les gens n'en sont pas demandeurs, mais le subissent.
Bien sur, pas une ligne sur les boites qui te font trimer sans payer les heures effectuées.

Oh oui, les vilains, très vilains syndicats. Et les très zentilles entreprises qui ne veulent que le bien de leur actionnaires, oh pardon, salariés.
Evaluer :   2  3Note :   -1
EmailPermalink
Nuit du 04 août 1789 : abolition des privilèges de la noblesse et du clergé. Confiscation des biens de l'Eglise.
Jour/mois/année ???? : abolition des privilèges de la classe politique et des syndicats. Supression de l'ENA (dont l'anagramme est ANE) et confication des biens des syndicats (dont le patrimoine est plus que conséquent).
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Discontinuité de l'Etat!
Constat de dissolution de république déjà auto-sabordée et constitution dans la foulée d'une AUTRE personne morale.

Pas besoin d'en détailler la liste!
Tous les organismes, les structures, les contrats créés par un papier à en-ête au nom de la république tombent dans l'instant.

Pour éviter une transition trop sauvage, est institué provisoirement un droit coutumier, ce qui revient de fait à laisser provisoirement les lois actuelles, tout en les ayant juridiquement annulées. Je mets "provisoirement" parceque le Gaulois a pris goût au droit écrit, et qu'il faudra sans doute y revenir.
Périmètre des nouvelles lois limité, périmètre des nouveaux contrats aggrandi.
Séparation des économies et de l'Etat !! (Ca fera pas mal de lois qu'il ne sera pas nécessaire de réécrire).

etc etc

Si on commence à détricoter maille après maille, on ne s'en sortira jamais.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
nous ne devons pas nous attendre à voir l’emploi redcoller en France.

Un article pour une Vérité connue depuis la nuit des temps.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Oh oui, les méchants, tres méchants syndicats, qui sont la cause du chômage de masse. Ronny (le clown du McDo?) oublie que le travail de nuit, les gens n'en sont pas demandeurs, mais le subissent. Bien sur, pas une ligne sur les boites qui te font trimer  Lire la suite
mouloud Z. - 14/06/2013 à 04:23 GMT
Note :  2  3
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX