Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Les dynamiques de l’effondrement monétaire

IMG Auteur
Extrait des Archives : publié le 10 janvier 2013
664 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 26 votes, 4,8/5 ) , 2 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
2
commenter
Notre Newsletter...
SUIVRE : Croissance L’or
Rubrique : Fondamental

 

 

 

 

La raison pour laquelle nous acceptons la monnaie papier comme réserve de valeur se cache dans notre ensemble de coutumes et de mœurs. L’habitude que nous avons à accepter la monnaie papier nous vient de l’Histoire, de l’époque à laquelle les banques ont décidé de s’accaparer l’or des citoyens en l’échangeant contre des reçus en papier. L’or ne fait depuis longtemps plus partie de notre univers monétaire, mais les reçus papiers y circulent encore, et nous les acceptons sans nous poser de questions. La seule chose qui les soutienne encore aujourd’hui est une vague promesse de nos gouvernements.


Il n’existe aucune théorie qui puisse permettre de justifier de manière infaillible pourquoi la monnaie papier des gouvernements devrait conserver sa valeur : cette dernière dépend de la crédibilité financière d’une devise sur les marchés. Si un gouvernement perd sa crédibilité financière sur le marché, sa monnaie papier perd de sa valeur. L’ensemble des effondrements monétaires que nous avons pu observer au fil de l’Histoire se sont déroulés de cette manière.


Le fait qu’une telle situation se soit déjà produite par le passé soutient l’idée que toute forme de confiance puisse un jour venir à disparaître, que ce soit envers le dollar, la livre sterling, l’euro ou encore le yen. C’est une approche bien différente de la valeur des devises que celle que nous pouvons observer le plus fréquemment : la plupart des gens s’imaginent que leur perte de pouvoir d’achat est solidement liée à l’inflation, et laissent de côté le critère de confiance. Il s’agit simplement là d’une échappatoire, d’une manière de ne pas s’adresser directement au processus par lequel la monnaie des gouvernements passe de simple morceau de papier à actif de valeur.


Il est très important de bien comprendre que l’inflation des prix et le maintien de la valeur d’une devise fiduciaire ne sont que vaguement liés. Dans une économie saine, c’est-à-dire une économie au sein de laquelle le moyen d’échange est soutenu par de l’or, les changements en termes de quantité de monnaie disponible affectent les prix des biens et services. La raison à cela est qu’une monnaie saine est une ressource à part entière, dont la fonction apparaît comme étant de faciliter les échanges. Il n’en va pas de même pour une monnaie fiduciaire, dont la valeur est entièrement basée sur la confiance. Il n’est pas correct de dire que les facteurs d’offre et de demande qui déterminent la valeur d’une monnaie saine s’appliquent également à la monnaie imprimée par les gouvernements. La valeur des devises fiduciaires n’est que purement subjective.


Dans le cas d’une monnaie fiduciaire, une augmentation de la quantité de monnaie en circulation entraîne une hausse de la demande en biens, dont les prix grimpent en parallèle à la hausse de la demande : l’augmentation des prix provient donc des biens eux-mêmes, et non d’un changement en termes de valeur monétaire. En période de stagflation, la demande n’augmente plus, et les prix grimpent du fait de modifications de valeur de la monnaie papier, dont le taux de change est généralement lié aux autres devises internationales.


Il n’est pas correct de dire qu’en période d’hyperinflation, les vagues d’impression monétaire sont responsables de la perte de pouvoir d’achat d’une monnaie fiduciaire. L’effondrement du pouvoir d’achat d’une devise est en réalité dû à une perte de confiance en cette dernière, et non à sa disponibilité croissance. Dans le cas contraire, un objectif de valeur devrait être établi avant même le lancement de politiques monétaires.


Il est tout à fait possible, voire quasiment inévitable en cette période d’expansion des risques systémiques, qu’un effondrement de la valeur de la monnaie papier naisse non pas de l’augmentation des prix à la consommation, mais de sa propre valeur subjective. Si une telle situation venait à se produire, elle n’émettrait quasiment aucun signal d’alarme avant-coureur, et pourrait rapidement s’étendre à l’ensemble de la planète.


L’idée d’un retour à une monnaie saine soutenue par les métaux précieux ne fait que gagner de l’importance de jour en jour.

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,8 (26 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Bof ! plus de dix ans qu'on entend çà, c'est devenue une rengaine...
L'euro ne devait pas survivre à la fin de l'année 2012 (les mayas sans doute), cinq ans après on s'en sert encore.
La mort du Japon a été annoncé une dizaine fois, celle de la bourse aussi. Le peak oil devait nous étrangler. L'argent et l'or devaient grimper au plafond...etc...
Quelle poilade tous ces ragots...
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
C'est effectivement plus pratique ainsi.... en une semaine la monnaie s'effondre. La plupart des individus seront pris de court, incapables de réagir, ils seront ruinés. (Il serait également utile de provoquer une panne de l'internet à ce moment, histoire d'empêcher ces individus de chercher des conseils sur la toile).
Par contre les riches et puissants, eux ils ont déjà pris leurs dispositions, ils n'auront pas besoin de réagir. Je pense même qu'ils vont eux-mêmes pousser le domino qui fera tout s'effondrer, au moment qui leur sera le plus propice.
Evaluer :   13  2Note :   11
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Bof ! plus de dix ans qu'on entend çà, c'est devenue une rengaine... L'euro ne devait pas survivre à la fin de l'année 2012 (les mayas sans doute), cinq ans après on s'en sert encore. La mort du Japon a été annoncé une dizaine fois, celle de la bourse au  Lire la suite
samideano - 12/01/2018 à 08:36 GMT
Note :  1  2
Top articles
Derniers Commentaires
Des services publics que le monde nous envie
12 déc.merisier3
Le prélèvement à la source, usine à gaz dont le pays a le secret, pourrait bien donner encore du grain à moudre à une France dont on sent de plus e...
Le gouvernement n’a toujours pas compris le message
12 déc.merisier2
@ Monrose C'est la meilleure chose qui pourrait arriver. Sinon ça va basculer vers des jours très sombres avec tout ce que cela implique d'ince...
Le gouvernement n’a toujours pas compris le message
10 déc.gloopy1
entre l' erdoghanisation de plus en plus généralisée de la population par l' appareil d' Etat français ( propagande mensongère, asservissement de l...
Le gouvernement n’a toujours pas compris le message
11 déc.Monrose3
son discours rappelle le ratage du discours TV de De Gaulle du 24 mai 1968. De Gaulle complétement dépassé n'a pu rattraper le coup qu'avec la dram...
Dépense publique : vers l’infini et au-delà !
10 déc.houm2
il y a quand meme des choses plus urgentes que d equiper la police tout comme les militaires obligés de payer leurs equipements et en plus des sala...
Le gouvernement n’a toujours pas compris le message
10 déc.merisier6
La qualité fondamentale d'un chef c'est tout de même de savoir s'entourer de gens compétents. Macron qui se plaint d'être mal entouré, alors là, c'...
Dépense publique : vers l’infini et au-delà !
09 déc.merisier3
Ce qui me laisse perplexe, c'est qu'avec tout le pognon de dingue qui nous est soutiré, des policiers se plaignent d'avoir des casques réformés pui...
Enfin un Belge marrant
06 déc.jeno88
Un peu plagiaire le Walter : https://www.youtube.com/watch?v=NQJnajMSLE4
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX