Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Les investissements étrangers en France s’effondrent !

IMG Auteur
Publié le 30 janvier 2014
1662 mots - Temps de lecture : 4 - 6 minutes
( 50 votes, 4,2/5 ) , 30 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
30
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Billets d'Humeur
24hGold - Les investissements ...

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Au bout de presque deux ans d’exercice du pouvoir par cette administration socialiste à l’incompétence rarement atteinte, l’heure du premier bilan arrive et il est assez facile de constater l’échec évident du Président Hollande et de sa clique de dangereux idéologues.

N’imaginez pas qu’il s’agisse de tirer à boulets rouges sur le gouvernement de façon bête et méchante, loin de là. Il existe de réelles circonstances atténuantes comme le fait que nous traversions une crise économique sans précédent, internationale, dans un environnement européanisé et mondialisé, ce qui retire une grande partie des leviers d’action à notre gouvernement.

Alors oui, tout cela est vrai, mais l’impression d’amateurisme de cette administration (et je reste poli) et son bilan ne peuvent être excusés uniquement grâce au fait que la crise vous comprenez ma brave dame, la crise ! Le monde entier est en crise depuis 40 ans et de nombreux pays font beaucoup mieux que nous dans de multiples domaines.

En deux ans donc, la courbe du chômage ne s’est évidemment pas inversée… au contraire, le chômage ne s’est pas non plus stabilisé, bien au contraire, il a bel et bien augmenté. La politique du gouvernement se résume donc à une savante politique de communication où François Hollande, Sapin et Moscovenivedivessie pour des lanternes ont réécrit à eux trois l’ensemble du Petit Larousse en changeant toutes les définitions des mots. Mais cela ne change pas le constat économique froid.

Dans le domaine du logement, la construction neuve s’effondre, résultat combien hautement prévisible des stupides lois portées par Cécile Duflot qui ne manque pas d’ALUR (nom de sa loi) mais qui a fait un flop monumental en « criminalisant » le méchant propriétaire contre le forcément gentil locataire. Augmentation de la fiscalité immobilière, nouvelles obligations, encadrement des loyers et donc baisse des rendements, sans oublier la garantie universelle des loyers qui finalement ne sera pas obligatoire tant tous les paramètres étaient en train de virer au rouge (recul en rase campagne de Duflot sous la pression de l’Élysée et des socialistes canal historique raisonnable).

Un choc de simplification qui n’a rien simplifié, d’ailleurs chaque semaine nos députés continuent à nous pondre de nouvelles lois qui s’empilent à celles déjà existantes sans que rien n’y personne n’arrive à enrayer cette hystérie réglementaire (la droite aussi avait essayé sans plus de succès).

Un choc de confiance dont on ne parle plus, un choc de compétitivité qui n’a jamais trouvé de traduction concrête mais surtout efficace, le CICE (le crédit compétitivité) étant un nouveau machin que pas grand monde n’a réussi à comprendre ni à expliquer et qui ne règle aucun problème. Je vais revenir plus longuement sur la notion de compétitivité un peu plus loin.

L’effondrement des investissements étrangers en France

C’est une dépêche (lien ci-dessous) qui nous a appris aujourd’hui que « les investissements étrangers vers la France ont plongé de 77 % l’an dernier à 5,7 milliards de dollars, d’après un rapport de l’Organisation des Nations-Unies publié mardi soir. En outre, il s’agit de la plus forte baisse enregistrée au sein de l’Union Européenne.

À l’inverse, ils ont bondi de 392 % vers l’Allemagne à 32,3 milliards de dollars… ! L’Espagne et l’Italie ont fait même mieux que la France avec des investissements qui se situent à respectivement 37,1 milliards de dollars et 9,9 milliards de dollars. »

Bref, c’est un véritable camouflet pour nos mamamouchis et leur politique économique débile ! Il faut se rendre compte à un moment ou un autre que lorsque le Président de la République lui-même va claironner avec tambours et trompettes qu’il va taxer tous ces enfoirés de riches à 75 %… eh bien vous savez quoi ? Dans un monde ouvert, libre, de mondialisation et bien ces vilains riches, ces enfoirés d’investisseurs, préfèrent le tapis rouge déroulé pour eux par ces Anglais, perfides je vous l’accorde mais nettement plus pragmatiques.

Résultat, plus personne ne vient investir chez nous, avec toutes les conséquences à long terme que cela engendre, puisque soyons clairs, la confiance est facile et rapide à briser et nettement plus longue à construire ou à rétablir. Je dis donc un grand bravo à nos dirigeants socialistes qui suintent la jûûûûtice sociale et qui, pour atteindre ce noble objectif, ont décidé de faire fuir les investisseurs étrangers qui pourraient aussi créer des zemplois, vous savez, le truc avec la courbe qui veut pas s’inverser dans sa stabilisation en données corrigées des variations saisonnières… Je le dis donc avec beaucoup de sérieux, la politique menée par notre gouvernement sur le plan économique est catastrophique et largement aussi stupide que celle menée par Mitterrand entre 81 et 82 jusqu’au « tournant de la rigueur ». Concernant nos actuels amis, ce n’est pas un tournant de la rigueur qu’ils doivent négocier, c’est beaucoup plus grave, c’est un tournant de compétence et d’intelligence, et ils font preuve d’un manque certain de ces deux qualités depuis qu’ils sont au pouvoir.

Les Assises de la fiscalité des entreprises : un rendez-vous très attendu par les patrons

Pendant ce temps, et comme il faut bien « occuper l’espace médiatique », notre premier sinistre en chef, ground z’Ayrault et là je peux vous dire que c’est vraiment la ruine, a décidé de convoquer les assises du machin avec refonte des bidules, le tout dans une grande concertation entre partenaires sociaux réunissant autour de la table dans un espèce de grenelle du truc, patronat et syndicats…

Cela porte le nom des assises de la fiscalité des entreprises. Moi je fais juste remarquer que pour le moment il n’y a que le chômage qui soit bien assis, avec la récession elle aussi bien installée et bien assise dans notre paysage économique.

Enfin, ne soyons pas mesquins, c’est vrai que faire baisser les charges et les impôts sans les faire baisser (à périmètre constant) c’est déjà moins révolutionnaire. En gros, l’idée c’est de redéfinir des machins, supprimer des taxes et les remplacer par d’autres moins nombreuses mais devant rapporter au moins autant. Bref, il ne se passera donc rien ou pas grand-chose à part quelques aménagements cosmétiques sur lesquels tout le monde aura réussi à se mettre d’accord dans le cadre d’un grand consensus national ce qui porte le nom de « plus petit dénominateur commun », ce qui n’a évidemment jamais fait avancer le schmilblick de façon extraordinaire.

Quelques réflexions sur la compétitivité

Toute cette agitation de ces derniers temps a pour objectif de redonner de la compétitivité à notre pays et à nos entreprises, sauf que la compétitivité c’est un peu comme la théorie de la relativité.

La compétitivité vue par nos grands incompétents, c’est juste baisser d’un petit pouième les charges, sociales, fiscales, etc., sauf que c’est un raisonnement valable en chambre (rue du Cirque ?) mais pas dans la vraie vie.

En clair, si en France on baisse le coût du travail de 3 % et qu’ailleurs comme en Grèce ou en Espagne ils le baissent de 10 % (ce qui est globalement le cas), eh bien vous savez quoi ? Notre compétitivité relative ne s’améliore pas voire même continue à se dégrader… mais c’est vrai qu’il s’agit-là de concepts économiques d’une immense complexité que seuls des économistes de comptoir comme moi avec mon copain Bernard au comptoir peuvent comprendre. C’est très techniques hein…

Bon, et puis la compétitivité c’est aussi l’attractivité, tout cela est lié. La compétitivité ce n’est pas juste un coût. Un patron préfère payer plus cher un excellent ouvrier qui ne lui fait jamais d’erreur (ou presque) et qui ne lui coûte pas un sou en contentieux, ou en service après-vente, qu’un type au rabais, moins cher peut-être mais pas sérieux. Demandez à n’importe quel patron – je ne vous parle pas de ceux du crac 40 qui n’ont jamais vu un travailleur de leur vie mais des vrais patrons, nos patrons de PME, de PMI, nos artisans, nos commerçants qui font 85 % de l’emploi dans notre pays et qui ont, en gros, tous moins de 50 salariés ! Ces patrons-là, ils savent ce que c’est la compétitivité et ce n’est pas qu’un coût. Le coût est important évidemment mais ce n’est pas le seul paramètre. Là encore la compétitivité c’est relatif.

Même chose avec la formation. Plus votre population est formée et diplômée, plus vos emplois sont haut en gamme, plus la valeur ajoutée est importante, moins le coût des charges est un problème, tout le monde le sait. Le problème du coût du travail est important sur les petits salaires (le SMIC) pas pour le reste ou en tout cas beaucoup moins. Là encore c’est relatif.

Rien de tout cela ne fonctionnera

La compétitivité c’est aussi la confiance dans l’avenir, point essentiel pour déclencher la décision d’investissement, or ce gouvernement s’est évertué à casser consciencieusement la confiance dans notre pays, dans ses institutions. Nous en voyons le résultat.

Raisonner compétitivité franco-française dans un monde ouvert est une ineptie uniquement possible de la part des énarques. Soit nous fermons les frontières, nous retrouvons notre levier monétaire (je rappelle au passage que la monnaie est l’un des grands éléments de la compétitivité, lorsque la monnaie l’euro s’apprécie de 60% ces dernières années, cela dégrade notre compétitivité et 3% de baisse de charges ne changera pas grand chose) et nous retrouverons de la compétitivité, soit nous faisons une harmonisation européenne, a priori vers le bas, ne rêvons pas, et à ce moment-là, il n’y aura plus de divergences de compétitivité au moins au sein de l’Europe car nous serions tous pareils, ce serait enfin la fin du dumping fiscal et social entre pays européens !

Pour résumer, soit plus d’Europe, soit plus d’Europe du tout. Les deux possibilités se justifient économiquement, politiquement, après c’est une toute autre histoire.
Restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes »

Lire un article entier sur le site boursier.com ici

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Allemagne | Espagne | France | Grèce | Italie | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Allemagne | Espagne | France | Grèce | Italie | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,2 (50 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Tout ce que j'ai retenu de cet article fort juste par ailleurs c'est :
"ground z’Ayrault"... au pays de la Liquidation Judiciaire.
Forcément dans une entreprise en faillite qu'est l'Etat, ceux qui investissent c'est plutôt les crocs morts, banquiers et autres qui avant que ça coule taxent les comptes et par l' Etat font une superbe Union monétaire pour fondre sur le capital des particuliers!
Forcément 1 300 milliards d' € de réserves ou plus , ce n'est pas à négliger !
Qui a dit que les français ne savaient pas épargnés! Pour ce qui est de l' Etat, c'est le plus mauvais élève, mais le hic , c'est celui qui nous dirige.
Et en plus on vote pour eux! Il y a quelque chose que je n'ai pas bien compris .
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
"Pour résumer, soit plus d’Europe, soit plus d’Europe du tout."
Je prendrai la deuxième option, s'il vous plaît. L'UE, appelée fallacieusement et délibérément "Europe", j'en ai soupé, merci.
Sortons de l'UE par l'article 50 !
http://www.dailymotion.com/video/xi4ziy_u-p-r-francois-asselineau-article-50-du-traite-de-lisbonne-22-01-2011-a-montpellier_news
Bon week-end à tous.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Les investisseurs viendraient si il y avait un marché.
Le marché se crée en fermant un peu les frontières au made in ailleurs qui déferle sans frein et met en concurrence des employés qui n'ont pas les mêmes charges , le même style de vie , les mêmes impôts et taxes à payer pour des infrastructures et une protection sociale qui n'existe pas ailleurs.
C'est simple à faire.
L'Europe , c'est le grand marché unique ...pour les importateurs , le peuple peut être au chômage et crever , ce n'est pas l'Europe des peuples ni des nations qui a été crée.
Ce concept marchand et parasitaire est sans avenir.
Car une fois la demande intérieure tarie par la conséquence de la paupérisation du consommateur , quel avenir pour le pays sans industrie ?
Comme la ville de Détroit ?
http://www.youtube.com/watch?v=4bLWMuFfQC0
Notre avenir .
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
CQFD...

Je pense exactement en ces termes depuis 1992 ... Quand par un accident de ma vie professionnelle, je me suis trouvée dans une entreprise de "logistique" en intérim... J'étais effarée !
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Sans industrie, sans plus aucun savoir faire et donc sans un rond, il nous restera toujours la déclaration des droits de l'homme et du citoyen pour nous asseoir.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Ne pouvant pas s'attaquer au Créateur, ils détruisent la création (pollutions...) et son fleuron (l'Homme).
Oui et ils montrent ainsi toute leur jalousie de petits matérialiste terrestre.
Voila encore quelque chose que je n'ai compris que récemment:

Par définition, l'Esprit du Mal a tous les défauts dont, forcément, celui de la jalousie.
Lui, l'Esprit si puissant, est jaloux des simples petits humains car ils ont encore la possibilité d'accéder au Paradis qu'ils ne connaissent pas, alors que lui qui le connait a déjà grillé toutes ses chances d'y retourner.
Acheter le maximum des âmes à vendre et faire souffrir au maximum ceux qui ne sont pas vendeur mais qui le nargue par leur l'entêtement d'accéder la ou il n'aura plus jamais accès, oui, cela doit décupler sa rage de voir que son royaume à lui est bien de ce monde...noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir !
Comment voulez vous que l'on fasse venir des investissements en France, alors que tout est fait pour dégoûter les français qui ont un temps soit peu d'argent et que leur désir de quitter la France commence à trotter dans leur tête.
La seule et unique chose que les socialistes réussisent à faire venir comme investisseur, ce sont les étrangers qui, en plus d'avoir le droit au RSA, CMU, CAF et autres aides sociales, envoient les 3/4 de l'argent qu'ils touchent à leur famille d'origine dans leur pays d'origine.
Cherchez l'erreur !!!
En même temps, à défaut d'investisseurs, ils s'assurent un électorat .......... Ils sont fort ces socialos.
La droite au moins avait réussit à unir la France (presque) complète aux dernières élections : "Tous contre moi".

Aujourd'hui, on fait fuir les riches, on paupérise la classe moyenne (tranche de la population qui devient de plus en plus mince soit dit en passant), et on fait survivre les plus pauvres.
Quel avenir avons nous ?
j'ai du mal à trouver mieux que :
« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes »
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
"Plus votre population est formée et diplômée, plus vos emplois sont haut en gamme,"

En France on fait mieux !
On prend des diplômés haut-de-gamme et on les laisse au chômage, en leur refusant les emplois sous-qualifiés, de peur qu'ils y réfléchissent qu'il fassent des suggestions, ou même qu'ils ouvrent leur gueule.

(il ne fait pas bon avoir des idées quand son chef n'en a pas)

Quel gaspillage !
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
et ces étudiants s'expatrient ...
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
L'expatrié est envoyé en mission par une entreprise française active à l'étranger.

Ici il s'agit d'émigration.
Jeudi 30 janvier 2014 :

La crise dans les pays émergents risque de devenir contagieuse.

"Ce qui se passe dans les émergents reste dans les émergents" : cette conviction très répandue pourrait chanceler, si les graves problèmes financiers de certains grands pays du Sud se muent en turbulences bien réelles pour les pays développés.

Les analystes soulignaient jeudi que la Réserve fédérale américaine n'a pas eu un mot la veille pour les pays émergents.

La Fed, qui a maintenu le cap de la réduction à petits pas de son aide monétaire, "met au second plan la volatilité des marchés", dont elle ne fait "aucune mention" dans son communiqué, soulignent les analystes de Barclay's.

Et la publication jeudi de chiffres meilleurs que prévu pour la croissance américaine au quatrième trimestre (+3,2% en rythme annualisé) devrait la conforter dans sa politique.

Or c'est cette politique de resserrement qui est rendue responsable, en partie, de gigantesques transferts de capitaux, lesquels entraînent une dévalorisation des monnaies, que ce soit en Argentine, en Turquie, en Russie, ou en Afrique du Sud.

La plupart de leurs banques centrales tentent depuis, en augmentant leurs taux ou via d'autres manoeuvres, de rapatrier des fonds vitaux pour des pays qui souvent vivent "à crédit" des investisseurs étrangers, c'est-à-dire avec de gigantesques déficits extérieurs et/ou budgétaires. Cela a été le cas récemment en Turquie, en Afrique du Sud, en Inde.

Lors de la dernière grande crise des devises dans les pays émergents qui a secoué l'Asie à partir de l'été 1997, les problèmes n'avaient pas vraiment dépassé les frontières de la région.

Les analystes de Goldman Sachs ont indiqué jeudi que cette fois-ci également "ce qui se passe dans les émergents reste principalement dans les émergents" et craignent éventuellement "des effets de contagion de court-terme", surtout de nature financière.

Quant au lobby bancaire international, l'IIF, il a tablé jeudi sur "un rebond progressif des flux de capitaux en 2014 et 2015" tout en jugeant que les émergents n'étaient "pas sortis de l'auberge" et qu'il fallait s'attendre à voir des investisseurs "toujours plus sélectifs".

LES "ÉMERGENTS EUROPÉENS" EN PREMIÈRE LIGNE

D'autres économistes soulignent quant à eux des risques de contagion encore ténus, mais réels.

D'abord parce que le poids des émergents dans l'économie mondiale n'a cessé de croître. Selon l'Organisation de coopération et de développement économiques, la part des pays développés dans la production de richesse mondiale, qui était de 60% en 2000, est tombée à 51% en 2010, et devrait encore décroître à 43% en 2030.

Le durcissement monétaire en cours dans certains pays "aura un impact très négatif sur les investissements et la consommation" puisque le crédit devient plus cher, et pèsera donc sur la demande de produits fabriqués dans les pays développés, explique Philippe Martin, professeur à Sciences Po.

"Mais supposons que les banques centrales décident à un moment ou un autre de laisser filer les monnaies, alors les entreprises de ces pays, souvent endettées en devises étrangères, verront leur dette exploser" et risqueront des faillites en chaîne, prédit-il.

"Il y aurait alors une contagion via le commerce international", qui selon lui ne "serait peut-être pas gigantesque, mais pas négligeable non plus. Ce n'est pas vraiment le moment en zone euro de perdre 0,2 point de croissance".

L'économiste s'inquiète aussi d'un autre canal de transmission "beaucoup plus imprévisible".

"Nous avons en quelque sorte aussi nos pays émergents en zone euro. Si les investisseurs se prennent d'une aversion au risque généralisée, ils peuvent se retirer de Turquie et d'Afrique du Sud, mais peut-être aussi du Portugal, de l'Espagne etc. Et nous risquerions le scénario catastrophe d'un retour de la crise de la zone euro".

Philippe Waechter, directeur des études économiques chez Natixis AM, discerne "un effet de frein" lié aux difficultés des émergents, ainsi que des risques pour nombre de multinationales européennes et américaines qui y "ont développé leur production et peuvent être fragilisées".

Il rappelle toutefois que lors de la crise des monnaies asiatiques "si la chute avait été brutale, le rebond avait été rapide. Cette fois, il s'agira de bien distinguer les pays qui vont rebondir vite, s'adapter rapidement, et les autres".

http://www.romandie.com/news/n/FOCUSLa_crise_dans_les_pays_emergents_risque_de_devenir_contagieuse54300120141701.asp
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
en fait il nous reste le quatar quoi............
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Laurent Fabius , ce matin sur Europe 1, a scié Hollande au sujet des ces 77 % de plongeon des investissement étrangers.
Le ministre des Affaires étrangère s’est exprimé au sujet de l’image de la France à l’étranger. « C’est un mauvais résultat », a-t-il déclaré au sujet du manque d’attractivité de la France auprès des investisseurs étrangers. Environ 77% d’entre eux se détournent de la France au profit d’autres partenaires. Un comportement qui s’explique par trois raisons, estime le ministre des Affaires étrangères. « Tout d’abord, il y a un manque de compétitivité de nos entreprises. Deuxièmement, il y a un manque d’attractivité, et enfin nous n’avons pas fait assez d’économies », a-t-il expliqué, ajoutant que les mesures à prendre se trouvent dans le pacte de responsabilité.
Il est évident qu'il n'y croit pas lui même, mais il se positionne pour la suite, car c'est lui qui a fait la "rigueur" en juillet 1984 après la catastrophe Mauroy. De plus, il a fait voter "non" au referendum de constitution européenne de Giscard, "non" que Sarkozy a violé. Il est donc le recours à gauche quand Hollande va devoir passer la main face à la rue.
Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink
Les investissements étrangers plongent de 77% en 2013.... Pô grave ! Pendant cette même année nos ventes d'armes ont explosé....
mes chers compatriotes je vous annonce une bonne nouvelle !!=>
"Julie Gayet deviendra votre nouvelle 1ere dame" !.... "elle sera payé par l'état (comme ça les choses seront claires au yeux de tous )et voila une chômeuse de moins déjà " !.."je pourrais même de mon coté faire des efforts pour en sauver encore quelques unes de + de cette façon !
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
J'espère que non, en revanche des cris de cigogne annoncent le printemps ....
qui investira dans ce pays ou on te "prend tout" quant tu gagne quelques chose (et non sans grand mal ) !!!
Evaluer :   10  0Note :   10
EmailPermalink
le discours de F Hollande
"mes chers con-patriotes, j'ai appris sur la radio de ma moto hier que la France est au bord du précipice !....dans ce cas je décidé que nous fassions un grand pas en avant tous ensemble" !
Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
En France, les investissements étrangers s'effondrent!!!

Il fallait vraiment être un gros con pour ne pas s'en apercevoir, La France c'est un merdier sans nom et toute personne douée d'un peu de bon sens peut facilement s'en rendre compte.

Franchement, il n'y a rien d'étonnnant à ça. Le pays est tellement mal dirigé que le fond du trou s'approche à grande vitesse.

Voyons les préoccupations de nos chers socialos pour relever la nation et enfin lancer un élan dynamique pour notre économie.

-L'affaire Léonarda, voir sa gueule à la télé m'a immédiatement mis les nerfs à vif. Voici ses mots: Papa n'a pas de médicaments ici au kosovo on a rien, pas d'argent et il va crever sous mes yeux.
Je te rassure Léonarda, j'ai moi aussi crevé de faim dans ce pays qui est le mien par le sang versé de mes ancêtres qui de courage n'en manquaient pas. Pour les médicaments quand je vois comment ils sont remboursés, je vais vraiment m'atteler à trouver un plan B pour me soigner.

-L'intérêt du zizi de notre cher hollandouille 1er, trop épuisé par ses nuits de conquêtes, il lui devient difficile de trouver la force de servir correctement sa fonction. Il me fait penser à moi quand j'avais 20 ans et je le confesse aujourd'hui étant physiquement gâté par la nature j'avais à l'époque 3 copines différentes. Découvrir le corps des femmes, je ne pensais qu'à ça et à rien d'autre, ah !!!! les femmes !!!!

-Les conflits d'intérêts qui se multiplient et démontre une connivence au niveau des plus hautes sphères de la nation. Ma femme travaille dans cette entreprise pourquoi ne pas accepter leur projet, certe j'en conviens c'est 6 fois plus cher que l'autre mais c'est ma femme...
Mon fils n'a pas de boulot, si tu veux il peut venir à mon cabinet je cherche un bon à rien pour 6000 euros par mois, on s'en fou c'est ces cons de français qui payent. Ce fléau touche aussi bien le pouvoir actuel de gauche que son prédécesseur de droite. A vomir comme d'habitude !!!

-L'affaire Dieudonné, l'humoriste millionnaire en euros, il serait intéressant de savoir messieurs les policiers si M'Bala M'Bala avait caché chez lui de l'or??? A mes yeux, ce conflit entre Dieudo et le Crif n'est ni plus ni moins une lutte perpétuelle entre musulmans et juifs. Personnellement, je me torche le cul avec leurs idéaux à la con. Je parle en homme simple qui prit Jésus Christ dès qu'il le peut; Mon but est d'offrir à mes enfants un avenir heureux.

-L'affaire de l'ancien soldat SS Werner.C, dernier représentant de la division Das reich. Juger un vieil homme qui pour moi n'avait pas le choix n'a rien de très glorieux. Ceux qui ont pu étudier la seconde guerre mondiale savent que si un soldat SS d'une unité combattante refusait d'obéir, sa carrière était immédiatement brisée et pour le punir on l'envoyait garder les camps de la mort. Là-bas tout refus d'obéissance était puni de mort et chaque soldat le savait.
Personnellement, il est indispensable de tourner la page. Il ne s'agit pas là d'oublier les horreurs et l'extermination du peuple juif d'Europe mais bien d'avancer.

On peut continuer ainsi pendant des heures...

J'espère qu'après ce petit exposé vous aurez compris que de richesse la France n'en créée plus, mais d'injustice on semble en voir tous les jours.

Bonne journée et continuer la lutte.
Evaluer :   16  4Note :   12
EmailPermalink
Y'a quand même un truc que je ne comprends pas.

Charles fait un article sur l'Europe, 90% des commentaires vont dans le sens: Sortons de l'euro, rendez nous notre souveraineté. Implicitement, 90% des commentateurs sous entendent que la France est bien meilleur que l'europe et que tous nos problèmes viennent de l'Europe.

Charles fait un article sur la France et 90% des commentateurs viennent dire que la France c'est la merde, que nos voisins s'en sortent bien mieux etc...

Y'a pas comme une contradiction ?

Y'a pas un moment ou vous comprendrez que le problème ce n'est pas la France, l'Europe ou l'allemagne mais le système en lui même ? Qu'on soit francais, allemand, espagnol ou anglais, ca ne change rien à l'équation. Se replier sur soi même c'est du vent, c'est le reflex nationaliste de l'homme a l'esprit étroit. Ne remettons pas en cause le système, tapons sur l'étranger...

Cdlt
Evaluer :   4  4Note :   0
EmailPermalink
skoot,

1) "....90% des commentaires vont dans le sens : sortons de l'euro, rendez nous notre souveraineté. "
Hé oui, car si l'on fait cela, ça veut dire que l'on aura enfin tourné le dos à cette (UMPS) destructrice internationale socialiste et que, par là même, l'on sera enfin en mesure de bâtir une société responsable. C'est, à mon avis, une condition nécessaire mais non suffisante.
2) "....90% des commentateurs viennent dire que la France c'est de la merde...."
Hé oui, bien sûr: la France politique actuelle c'est même de la sous-merde qui neutralise le beau potentiel de sa population.

Conclusion: il n'y a là aucune contradiction. Mais si vous voyez un bel avenir à L'union des Républiques Socialistes Européennes, c'est votre affaire.
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
Oui et non...
La France est encore observée et écoutée dans le monde (je sais, pas tant qu'avant...)
En l'occurence si la France fait un choix décisif POUR ELLE MÊME, il ne fait aucun doute que ça se saura sur les cinq continents. Il se pourrait alors qu'elle donne des idées à d'autres POUR EUX-MÊMES, des idées assez proches, de sorte qu'en fait elle ne soit pas si seule que ça à prendre un virage similaire.

C'est pour ça que les invisibles qui sont actuellement à la manoeuvre agissent avec autant de réactivité et de violence (vous connaissez les exemples récents) contre les pays qui tenteraient de sortir du cadre.
Un seul pays, aussi négligeable économiquement soit-il, serait une brêche risquant de briser leurs plans séculaires, un accroc dans le rideau masquant leurs intentions démoniaques.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
@Christus Regnat
On va finir par tout savoir ! Dis donc Casanova, tes 3 nanas, c'était en même temps ou chacune à son tour ??? Parce que déjà avec 2 filles en même temps, faut assurer un max, alors....
Si j'ai bien compris, Léonarda ne te fais pas craquer ? Moi non plus !!!!
Merisier.
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Mon cher Merisier,

j'en voyais une à la fois, et je changeais tous les jours.
Pour rien vous cacher j'ai tenu 4 mois à la fin j'étais sur les rotules.

J'ai même une petite anecdote qui correspond à cette période.

Souvent quand j'arrivais le matin au travail, j'étais mal rasé, le visage fatigué et je portais les mêmes fringues que la veille.

Voyant mes difficultés, un jour un de mes collègues m'a demandé: "Tu as des problèmes en ce moment??? tu veux qu'on t'aide, je vois que tu te rases souvent dans les lavabos de l'entreprise, on est là si tu as besoin n'hésites pas."

Je me suis mis à rire et je lui ai répondu:"Non non t'inquiète pas pour moi, ça fait une semaine que je ne suis pas rentré chez moi et ce sac qui me suit partout contient quelques affaires de rechange. Je ne suis pas à plaindre, je dirais même mieux que je suis très satisfait."

Cordialement...
Evaluer :   1  4Note :   -3
EmailPermalink
@Christus Regnat
"Je parle en homme simple qui prit Jésus Christ dès qu'il le peut"
Dieudonné aussi prie le Christ, je le sais, sinon ou trouverait t'il le courage et la force de faire ce qu'il fait ? Et il le défend, contre les adeptes du talmud et avec l'aide de certain musulmans qui sont aussi de véritables croyants et de tous ceux qui ont assez de foi pour oser, mais ça, on ne l'entend pas sur BFMTV, mais, si cela n'est pas suffisant, alors, laissons le se faire crucifier, après tout, si c'est un millionnaire et qui sait, bientôt anthropophage ou pédophile, drogué ou agent de l'Iran, parce que ça, on pourrait un jour l'entendre sur BFMTV !!! lavons nous en les mains comme disait Pilate car ne sachant pas trop quoi dire...Dieudonné est la seul richesse que la France actuelle ai produite, malgré sa mise à sac permanente avec la compromission de l'électorat français de souche depuis des décennies. Tout droit ressuscité de l'outre tombe mitterrandien, Dieudonné tel le messie apporte un message spirituel et rigolo de liberté et de courage qui fait tant défaut au bon peuple endormi, ceux qui ont des oreilles pour l'entendre feraient bien de l'écouter...En d'autres temps il y eu le Général de Gaulle et JMLP, malheureusement, eux aussi n'étaient pas assez bien pour le formidable peuple de France qui n'aime rien plus que chanter les pieds dans le fumier en bombant le torse bien planqué dans son poulailler minuscule. Bientôt, un Pilate moderne dira: Qui voulez vous que je relâche ? Dieudonné M'bala M'bala franco-camerounais roi des comiques, coupable de révisionnisme et de gagner correctement sa vie ou Alphonse Bitru, pédophile et assassin devant l'éternel ? Ou plutôt non, un Pilate moderne ne demandera rien du tout, il relâchera Bitru d'office, il aura bien raison, de toute façon, les français s'en laveront les mains.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
......"ce qui retire une grande partie des leviers d’action à notre gouvernement."
Il n'y a que deux alternatives. Soit effectivement on n'a peu ou plus de moyens d'agir correctement et on subit la loi des autres.
Soit il faut trouver les moyens de redevenir maîtres de notre situation.
Pas besoin de comités Théodule et de se lancer dans de grandes réflexions. Il faut prendre le taureau par les cornes, se fixer une ligne de conduite réaliste et y aller, tout en sachant qu'au point où nous en sommes il y aura des dégats collatéraux qu'il faudra avoir le courage d'accepter.
Finalement le socialisme est à la politique ce que la ligne Maginot a été à la défense nationale.
Ca coûte très cher, ça divise et ça ne sert à rien !

Evaluer :   12  0Note :   12
EmailPermalink
Euh... A ou B ça ne fait qu'une seule alternative... ;-)
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Acheter le maximum des âmes à vendre et faire souffrir au maximum ceux qui ne sont pas vendeur mais qui le nargue par leur l'entêtement d'accéder la ou il n'aura plus jamais accès, oui, cela doit décupler sa rage de voir que son royaume à lui est bien d  Lire la suite
ERWIN - 17/02/2014 à 15:08 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
La Rose Blanche ; sur la terre de la cécité volontaire
07 avr.sage
vous écrivez: "...depuis la conquête de la Pologne, trois-cent-mille Juifs ont été assassinés dans ce pays de la manière la plus bestiale qui soit....
Le terrible drame espagnol… Partagez, informez, faites suivre.
05 avr.Alain J.
Bonjour Mon épouse a été infirmière dans un hôpital pendant 35 ans. La durée de vie d'une infirmière est à peu près de 7 ans, Ma fille est...
Le terrible drame espagnol… Partagez, informez, faites suivre.
06 avr.Librio
Bonne blague ! Pour pouvoir le remettre , mon masque, encore faudrait-il qu'il y en ait suffisamment des masques.... Pour info: 2 masques chirurgic...
Le terrible drame espagnol… Partagez, informez, faites suivre.
06 avr.Louis L.
De grâce, remettez votre masque !
Les 25 choses à avoir en permanence avec soi en cas de crise
05 avr.Clepsidre
...en cas de crise. Laquelle ? Majeure ? Si oui, au su et au vu des imbrications économiques mondiales, alors c'est d'une crise planéta...
Le terrible drame espagnol… Partagez, informez, faites suivre.
05 avr.Librio1
Lol : Y en a ici qui s'écoute parler (ou plutôt écrire) et qui prennent les autres pour des cons. Pendant que vous phrasez, d'autres se bougent...
Le terrible drame espagnol… Partagez, informez, faites suivre.
05 avr.Louis L.-1
Il me paraissait évident que mon propos impliquait, de facto, les lourdes fautes de dispatching qu'inconsciemment, vous dénoncez. Toute armé...
Le terrible drame espagnol… Partagez, informez, faites suivre.
04 avr.Librio1
Ben pour l'instant c'est la "pléthorique fonction publique" hospitalière qui essaie de sauver le cul des français avec du système D. Espérons qu'un...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX