Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Les juniors minières : les papillons du monde de l’investissement ?

IMG Auteur
 
Extrait des Archives : publié le 19 janvier 2009
1541 mots - Temps de lecture : 3 - 6 minutes
( 0 vote, 0/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...

 

 

 

 

Parce que le prix de l’or est passé d’un bas de 255 dollars par once en 1999 à son prix actuel, je trouve intéressant de prêter attention aux actions aurifères et sur les autres métaux précieux.

La volatilité du secteur, notamment parmi les juniors, est légendaire.

Comme Bill Bonner, du Daily Reckoning, nous l’explique dans son best-seller Financial Reckoning Day, il existe un certain rythme, un tempo en décennies, qui détermine sur quel secteur nous devrions investir pour chaque période de dix ans, comme nous l’ont montré ces trente dernières années.

De ce point de vue, les métaux précieux ont enregistré de bonnes performances à la fin des années 1970, puis une nouvelle fois entre 1993 et 96 (comme le montre ce graphique de l’indice XAU).

Les métaux précieux ont entamé un nouveau marché haussier séculier il y a quatre ans (comme le montre le jeune HUI).

Mais les historiens financiers pourraient chercher en vain les traces de sociétés minières (et notamment de juniors) d’un marché haussier à un autre.

Pourquoi en est-il ainsi ?

Une manière d’expliquer ce phénomène est de comparer ces juniors au monde des papillons (et des papillons de nuit).

La loi de la survie du plus fort établie par Darwin et les stratégies de survie employées établissent des points communs intéressants entre les juniors et le monde des papillons.

1) Naissance

De nombreux papillons pondent de grandes quantités d’œufs afin que leur espèce ait une chance de survivre, dans un effort d’éviter une liquidation totale par leurs prédateurs.

De la même manière, de nouvelles juniors minières sont constamment établies, notamment en raison du nombre élevé de prédateurs sur le secteur, mais aussi du manque de financements.

2) La chenille affamée

Les jeunes chenilles ont besoin de grosses quantités de nourriture, et celles qui survivent grandissent très rapidement, et doivent muer et renouveler leur peau à plusieurs reprises pour accommoder leur nouvelle circonférence, tout au long du printemps et de l’été.

Les juniors minières qui survivent à cette phase de croissance sont celles qui parviennent à lever d’importants financements, au travers notamment de placements privés, ce qui leur confère une croissance exponentielle, et leur permet d’émettre un nombre croissant d’actions entièrement diluées. L’analogie saisonnière correspond ici aux conditions de marché baissier et de marché haussier pour les marchés des métaux précieux.

3) Survivre à l’hiver

Dépendamment de leur espèce, certains papillons parviennent à survivre à l’hiver grâce à différentes stratégies, certains sous forme de chenilles ou de nymphes, et d’autres sous la forme de papillons adultes… jusqu’à ce que le soleil brille de nouveau suffisamment pour les réactiver.

Il en va de même pour les juniors minières en période de marché baissier. Certaines mettent fin à leurs projets d’exploration et hibernent afin d’éviter de générer des coûts…. Jusqu’à ce que les prix des métaux remontent. D’autres se transforment en sociétés de haute technologie pendant la dernière phase de dépression des prix, pour ré-émerger en tant que sociétés minières une fois le secteur ravivé.

Les sociétés minières qui parviennent à survivre à l’hiver sous la forme de papillons profitent ensuite d’un nouveau marché haussier, si tant est que leurs ailes soient suffisamment robustes pour leur permettre de s’envoler à nouveau.

4) Reproduction

Pour qu’une espèce puisse survivre, la reproduction est nécessaire. Certains papillons de nuit mâles ont des antennes qui leur permettent de sentir les phéromones de femelles intéressées à une distance de plusieurs kilomètres. Parce qu’il existe des dizaines de milliers d’espèces de papillons de nuit, et qu’il est pour ces papillons nécessaire de trouver un partenaire pendant la nuit, c’est certes là un attribut darwinien fortuit.

Ici, les phéromones représentent les ressources dans le sol, qui se mesurent en millions d’onces d’or, et dont la découverte nécessite l’emploi de géologues de talent, accompagnés de bonnes équipes de direction capables de s’accaparer ces gisements au travers d’une revendication de droits, de l’établissement d’une joint-venture, ou par d’autres moyens.

5) Esthétique

Les papillons comptent parmi les plus beaux de tous les insectes : le porte-queue, le vulcain ou encore la fritillaire panachée, pour ne nommer qu’eux.

Les juniors minières disposent des actions les plus excitantes, tous secteurs confondus. Au cours d’un marché haussier des métaux précieux, il y a toujours des juniors qui voient leurs actions multipliées par plus de dix, voire par cent.

Leur effet de levier extrême sur le prix de l’or, combiné à la réévaluation de leurs réserves d’or dans le sol, sont le carburant des prix de leurs actions. Leurs valeurs s’élèvent typiquement autour de 10 dollars par once en début de phase d’exploration, et de 100 dollars par once en phase d’étude de faisabilité – et peuvent grimper à mesure qu’approche la phase de production.  

C’est cependant là un processus réversible, notamment avec un prix de l’or manipulé à la baisse, comme l’ont récemment expliqué le Gata et le Sprott report.

Mais le fait que les juniors puissent perdre une majorité de leur valeur en période de marché baissier est aussi l’un des facteurs responsables de la multiplication par dix ou cent de certaines sociétés.

Ceux qui survivent, ainsi que la nouvelle génération de juniors, repartent à la hausse au début du marché haussier suivant.

Le timing est un important élément de la survie sur le marché des métaux précieux.

6) Mécanismes de défense

Les chenilles, les larves et les papillons ont développé diverses manières de décourager leurs prédateurs, comme par exemple leurs couleurs vives ou encore des motifs qui ressemblent à des yeux.

De la même manière, les juniors minières tentent souvent de développer une pilule empoisonnée ou d’autres mécanismes de défense pour éviter d’être reprises par de plus grosses sociétés.

Abandonnons un instant les papillons pour nous pencher sur un autre aspect des sociétés minières.

L’importance de la proximité et de la zone d’exploitation

Pour les juniors minières, une forme classique de spéculation est de se greffer à des mines ou à de gros potentiels de découverte existants. Des terrains sont revendiqués tout autour de la propriété fructueuse, et il arrive que les promoteurs tentent de gonfler leurs actions en déclarant être sur le point de faire une découverte majeure.

Une majorité des grosses régions minières sont divisées entre plusieurs sociétés. Newmont n’est par exemple qu’une société parmi beaucoup d’autres à disposer de terrains et de mines d’or dans le Carlin Trend.

Il arrive occasionnellement qu’une junior prenne le contrôle d’une région toute entière, ou d’une très grande mine, au travers de diverses méthodes, depuis la revendication de gisements jusqu’à la signature de joint-ventures et la prise de contrôle d’autres sociétés.

C’est souvent ainsi qu’une junior passe dans la cour des grands, et fait se multiplier sa capitalisation boursière.

Les exemples historiques relatifs aux diamants, au nickel, à l’or et au cuivre incluent :

  • Cecil Rhodes, qui a consolidé une mine De Beers, ce qui lui a permis de racheter dès 1871 toutes les autres revendications de gisements de la région diamantaire de Kimberley en Afrique du Sud.
    .
  • La mine Ekati de Chuck Fipke, dans la région où a eu lieu la ruée canadienne vers le diamant. Le 5 novembre 1991, la joint-venture est entrée en bourse après avoir publié ses découvertes. Yellowknife a flambé. Des hélicoptères venaient la survoler depuis les quatre coins du pays. Au printemps de 1992, De Beers disposait à elle seule de 26 hélicoptères pour survoler la région. Chuck a revendiqué 1 million d’acres, et a très vite été surpassé par De Beers, avec 10 millions d’acres, simplement dans l’espoir que quelque chose se trouve sous terre.

 

  • Voisey Bay, qui appartient à Diamond Filed Resources (Robert Friedland). Quand Friedland a réalisé, en 1995, que VB pourrait devenir le plus gros gisement de nickel du monde, il aurait dit ceci : « Je me moque de combien ça coûte, revendiquez toute la région du Labrador. »
    .
  • La mine d’or et de cuivre Grasberg, qui appartient à Freeport McMoran.

Résumé

Les sociétés minières, et notamment les juniors, comptent parmi les actions les plus intéressantes sur lesquelles investir quand les conditions de marché sont favorables, comme aujourd’hui, en période de marché haussier séculier de l’or et de l’argent.

Une majorité des juniors ne survivent pas d’un marché haussier à une autre. Certaines s’effondrent financièrement, d’autres quittent le secteur, et certaines sont rachetées.

Seules très peu parviennent à devenir de grosses sociétés minières.

Mais celles qui réussissent voient parfois leur capitalisation boursière multipliée par dix ou plus.

Quels critères peut-on utiliser pour repérer les juniors au meilleur potentiel ?

Vos antennes devraient être à l’affût des phéromones suivantes :

1. équipe de direction ayant déjà fait ses preuves
2. absence de dette
3. bon financement
4. absence de couverture (pas de vente d’or à terme au travers de contrats à terme ou de produits dérivés)
5. bon portefeuille de propriétés (en phase d’exploration ou de production)
6. juridiction politiquement stable
7. respect des questions environnementales
8. programmes de soutien à l’emploi local et de développement de routes d’accès et de réseaux d’électricité
9. région d’exploitation

Ce qui est le plus important, c’est de faire vos recherches : étudiez les communiqués de presse officiels de la société, ses études de faisabilité et ses projets principaux, afin de vous assurer de leur viabilité économique et financière, sans nécessité de couverture.

 

 

 

 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :0 (0 vote)
>> Article suivant
Commenter cet article
>Suivre tous les commentaires du site
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Derniers Commentaires
Une canicule prévisible mais insurmontable
26 juinmerisier1
Perso je fais ma "contre-propagande" auprès des jeunes autour de moi ! Il faut d'ailleurs se rendre compte qu'ils ne sont pas totalement lobotomisé...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinmerisier1
@LOUIS L. Si nous avions des gouvernants avec des baloches (des vraies !) et qui voudraient vraiment faire de l'écologie pour le bien public, ...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinLouis L.2
A propos de sécu, je trouvais un peu fort de café les honoraires de dispensation en pharmacie pour un service inchangé mais je trouve avec effareme...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinmerisier2
@ gloopy La sécu qui coule lentement mais sûrement la France, est un schéma de Ponzi de par son mode de fonctionnement, structure financière à ...
Immobilier : Les Français organisent leur propre misère
24 juinSaphir
Les français, ou les gouvernements français ?
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juingloopy1
sans doute notre merveilleuse "Sécu" ( qui fut imposée aux Français, sans jamais leur demander leur avis, dans l'immédiate après-guerre ) n'est-ell...
Des élus de plus en plus dangereux
24 juinmerisier1
@ LOUIS L. et gloopy Après vérification, 24h Gold n'a plus publié les cours des Mpx depuis le 09 avril 2019 ! ???????????????????????
Dépenses sociales : un pognon de dingue
23 juinmerisier2
Pas de souci, grâce à Agnès Buzyn (ministre de la santé !) on va avoir la couche supplémentaire avec la prise en charge de la PMA si l'on en croit ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX