Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Les moteurs de la création de richesse se sont arrêtés en Occident

IMG Auteur
traderview
Publié le 29 février 2012
1328 mots - Temps de lecture : 3 - 5 minutes
( 14 votes, 4,3/5 ) , 12 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
12
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent

 

 

 

 

Les moteurs de la création de richesse se sont éteints dans notre monde développé. Ils ont été assassinés, décennie après décennie, par les milliers de coups que lui ont porté les fonctionnaires, les banquiers et le capitalisme de copinage. Dans la mesure où il n’y a plus de revenus réels et de création de richesse, la planche à billets et l’endettement s’y sont substitués afin de préserver une illusion de croissance. Aujourd’hui, alors que tous ceux qui ont tenté de créer des digues contre Dame Nature sont en train d’en comprendre sa puissance, le voile est sur le point d’être levé sur cette illusion. Lorsque nous sortirons de notre torpeur pour nous trouver confrontés à la réalité, nous assisterons à une pagaille sans nom, dont le film Matrix sera la parfaite métaphore.


Les Etats-Unis sont une nation post-constitutionnelle. La Constitution a été mise à mort par les hommes de Washington et leurs banquiers, avec l’aide d’un système judiciaire corrompu ayant failli à protéger les citoyens Américains contre l’avidité de ceux qui les dirigent. Les hommes du gouvernement étaient bien connus des Pères Fondateurs des Etats-Unis ; et la sagesse, la prévoyance, et les libertés personnelles permettant à la préservation de patrimoine ayant été intégrés à la Constitution afin que les Américains puissent s’en protéger sont désormais systématiquement omises par les écoles entre les mains desquelles ils placent le futur de leurs enfants. Si tous étaient tenus informés de ces leçons de l’Histoire, les folies d’aujourd’hui ne seraient pas laissées impunies.


Manquant à comprendre l’Histoire, nos élites, nos fonctionnaires et nos banquiers d’aujourd’hui sont sur le point de la répéter. Les gouvernements les en encouragent, puisque cela leur permet de tirer profit des bulles sur le crédit, puis du rachat d’actifs au secteur privé à des prix réduits après que ces bulles aient explosé.


Nous assistons donc à une épique bataille opposant Mère Nature et Darwin aux banquiers centraux et aux hommes les plus puissants de notre monde. Le monde développé passe peu à peu du côté obscur, alors que les politiques ayant été mises en pratique au fil des décennies se mêlent les unes aux autres pour créer la tempête qui continuera de souffler sur notre activité économique et notre liberté jusqu’à ce qu’il n’en reste plus rien.


Le désendettement dont nous entendons tant parler n’a pas encore été entamé. Les trillions de dollars de dettes impayables n’ont, à l’échelle globale, pas été réduites. Au sein des dix économies les plus développées, le futur immédiat des emprunteurs et de leurs créditeurs n’est qu’un immense bain de sang. Prenez le temps de jeter un œil sur les graphiques ci-dessous, le premier est issu du plus récent rapport McKinsey, le second est issu d’un rapport de Bloomberg et fait état des swaps de défaut de crédit ayant été mis en place ces sept dernières années :


24hGold - Les moteurs de la cr...

20% de cette monnaie ne sera jamais remboursée


24hGold - Les moteurs de la cr...

Le niveau de risque des swaps de défaut de crédit augmente de 1000% depuis 2007 pour passer à 10000%



Aucun des pays du G7 prsents sur ces graphiques ne prévoit de réduire les dépenses de son secteur public. Les fonds empruntés sont utilisés pour la consommation et les prestations sociales. Tout ce que ces nations désirent, c’est pouvoir dépenser à leur guise et emprunter toujours plus, mais les marchés commencent peu à peu à s’y opposer, par exemple lorsque les ratings des Etats sont  révisés à la baisse. Aucun de ces pays n’a investi dans des projets permettant une rentabilité dans le futru. Les prêteurs commencent aujourd’hui à poser des questions aux pays qui n’ont pas de planche à billets, Grèce, Portugal, Espagne.  Bientôt, ils interrogeront ceux qui en ont une.


La plus importante opportunité de l’Histoire se présente aujourd’hui aux yeux des investisseurs avertis. Pour les autres, la fin est proche. Une grande majorité des baby-boomers partiront à la retraite sans leurs actions, obligations et pensions. Leur patrimoine est conservé sous la forme de papier, et finira par atteindre sa valeur intrinsèque, c’est-à-dire zéro. Il est étayé par des montagnes de papier sans aucune valeur : par exemple, la plupart des banques Américaines et continentales achètent des dettes souveraines, ne se protègent pas d’éventuels défauts ou moins-values, et utilisent des effets de levier de 10 fois ou plus (jusqu’à 30 fois). Que se passerait-il si cette pression haussière sur les prix venait à se tarif ? Appliquez ce même effet de levier aux actions, aux obligations et aux biens immobiliers, et imaginez ce qui ce passerait si l’effet de levier disparaissait.  Vous aurez alors une petite idée de la manière dont les actifs mal évalués peuvent s’effondrer.


Nous sommes sur le point d’assister au plus important transfert de richesses de l’Histoire, des mains de ceux qui ont placé leurs fonds dans des actifs financiers vers les mains de ceux qui ne leur font pas confiance.


Le socialisme/progressisme a toujours échoué en tant que modèle économique et sociétal. Il est l’exemple même de la ‘propagation de la pauvreté à grande échelle’, et a au cours de plusieurs décennies été remplacé par le capitalisme et la liberté. Nous vivons maintenant à une époque digne des livres 1984 et Animal Farm, écrits par George Orwell. Le socialisme est désormais appelé capitalisme, la centralisation est appelée marché libre, l’épargne et l’investissement sont considérés comme étant diaboliques, et dépendre du gouvernement est perçu comme une vertu. Pour les imbéciles qui contrôlent les isoloirs, ce qui est en bas est en haut, et ce qui est noir est blanc. Aux Etats-Unis, il y a plus d’électeurs que de personnes qui travaillent pour gagner leur vie.


Dans les économies socialistes, les élites se nourrissent des éléments productifs de la société afin de ‘venir en aide au secteur public’. Ils consommeront et dépenseront tout ce qu’ils pourront, jusqu’à et y compris nos espoirs de production future. Tels des armées de criquets dévorant tout sur leur passage, ils rongeront jusqu’aux racines de leurs propres sociétés, ainsi que les graines destinées à la prochaine moisson. Voici ce à quoi doivent s’attendre les économies du monde développé.


‘Lorsque les citoyens réaliseront qu’ils peuvent voter pour obtenir plus d’argent, l’abolition de la République aura sonné. La Constitution finira par échouer, comme toute autre chose, et c’est la corruption générale qui la mènera à sa perte’ ~ Benjamin Franklin.


Les fonctionnaires, élites, banquiers et capitalistes s’approprient peu à peu le patrimoine du secteur public. Ce dernier n’est autre que leur bouffon, qui a  bêtement cru à leurs belles paroles. C’est une forme terrible de cannibalisme qui finira par ôter la vie à la création de richesse. Regardez simplement la manière dont les marxistes/socialistes progressistes de la Maison Blanche ont appauvri les citoyens du secteur privé, dont les vies ont été lentement ruinées par les personnes à qui ils avaient accordé leur confiance.


Les richesses du monde développé ont été dilapidées par les fonctionnaires et leurs maîtres, - l’industrie bancaire-, et remplacées par un capitalisme de copinage sclérosé, par des Etats-providence socialistes dont les citoyens ont été transformés en ce que Lénine aimait à appeler des idiots utiles. Alors que l’épargne que nos parents avait placée auprès des banques gagnait de la valeur, ce processus s’est vu inversé en août 1971, lorsque Nixon a radicalement changé la nature de la monnaie, un fait que très peu  à l’époque n’avaient été en mesure de réaliser.


Les citoyens d’aujourd’hui ne sont rien de plus que des serfs du Moyen-Âge – des esclaves de la dette au service du gouvernement et des banques -, dans la mesure où la devise grâce à laquelle ils sont rémunérés perd sans cesse de son pouvoir d’achat. Le recours au crédit comme moyen de préservation de leur niveau de vie les a transformés en esclaves de la dette. L’utilisation de la devise comme véhicule de protection de capital n’est aujourd’hui rien de plus qu’un canular cruel. La monnaie a suivi la voie empruntée jadis par le Dodo de Maurice, la voie de l’extinction.



Theodore “Ty” Andros

  

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Etats-unis | Grèce | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Etats-unis | Grèce | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,3 (14 votes)
>> Article suivant
Theodore Andros est l'éditeur de TraderView.com, site dédié à l'optimisation des stratégies d'investissement en période de troubles monétaires.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
L’Allemagne veut sauver les banques en difficulté en opérant une ponction sur les dépôts et les actifs de 8%.un braquage à la chypriote », vous avez un compte bancaire? Hop! 8% de celui-ci volatilisé pour sauver les banques! Et c’est ce que souhaite actuellement l’Allemagne même si notre ministre du budget Moscovici trouve cela impensable.

Samedi, les ministres des Finances de l’UE ne sont pas parvenus à se mettre d’accord pour garantir la survie des banques en difficultés au terme de 20 heures de discussion. Mercredi, ils poursuivront les débats pour tenter de parvenir à une solution avant le prochain sommet européen de jeudi et vendredi.

Le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble a proposé que les actionnaires, les créanciers, les déposants et les titulaires de comptes subissent une ponction de 8%, affirmant que cette solution demeurait plus favorable pour eux, car leurs pertes seraient beaucoup plus importantes si les banques faisaient faillite.

Son collègue français Pierre Moscovici juge que cette mesure va trop loin. Comme les ministres des Finances de la Grande-Bretagne et de la Suède, il craint qu’elle ne provoque une ruée bancaire massive, et il préfère que les pays conservent une plus grande liberté pour décider ce qui doit être fait au moment où ils seront confrontés à cette question. Pour le ministre des Finances espagnol, Luis de Guindos, ce qui compte, c’est de définir l’ordre dans lequel les différents agents de l’économie seront mis à contribution, et la protection des petits épargnants.

Posté par Benji
Les gains de l'année partent en fumée sur les marchés .
Ambiance de barbec .
Logique donc .
Des agents du fisc français déguisés en touristes se sont fait intercepter par les autorités suisses à Genève et à Zoug.
Le procureur général de la Confédération, Michael Lauber, s’est fâché tout roue allant jusqu’à évoquer « une violation de la souveraineté nationale ». Depuis quelques temps, les relations entre les 2 Etats se détériorent, Paris accusant Genève de manquer d’esprit de collaboration fiscale depuis l’affaire HSBC de 2008.
Selon la presse helvétique, les fonctionnaires épinglés appartiennent à la Direction nationale des enquêtes fiscales (DNEF) et cherchaient à obtenir des détails dans des affaires de fraude fiscale en toute discrétion.
Pour sa part, Eric Bocquet, sénateur communiste et rapporteur de la commission d’enquête sur l’évasion des capitaux, a estimé que « la bataille contre la fraude fiscale ne doit pas se faire en utilisant les mêmes méthodes opaques que ceux qui la pratiquent ».
Grâce à ces contrôles renforcés, Jérôme Cahuzac a déclaré s’attendre à 1 milliard de recette supplémentaire pour l’Etat en 2013.
Amusant , cet article de l'année passée .
"" Les moteurs de la création de richesse se sont éteints dans notre monde développé. Ils ont été assassinés, décennie après décennie, par les milliers de coups que lui ont porté les fonctionnaires, les banquiers et le capitalisme de copinage. Dans la mesure où il n’y a plus de revenus réels et de création de richesse, la planche à billets et l’endettement s’y sont substitués afin de préserver une illusion de croissance. ""

"" Aucun des pays du G7 prsents sur ces graphiques ne prévoit de réduire les dépenses de son secteur public. Les fonds empruntés sont utilisés pour la consommation et les prestations sociales. Tout ce que ces nations désirent, c’est pouvoir dépenser à leur guise et emprunter toujours plus ""

Ne trouvez-vous pas dans ce qui précède une contradiction sur les causes et conséquences de la situation de l'endettement.
Après avoir caressé dans le sens du poil les énergumènes anti banques et pouvoir, il concède que c'est pour le bien du peuple !!!
Nous retrouvons la Rome décadente et son "panem et circences" traduit de nos jours par "aides sociales " et "télévision". Le modernisme a frappé.
La conclusion, saignante, est très réaliste :
"" Aujourd’hui, alors que tous ceux qui ont tenté de créer des digues contre Dame Nature sont en train d’en comprendre sa puissance, le voile est sur le point d’être levé sur cette illusion...
.. Nous sommes sur le point d’assister au plus important transfert de richesses de l’Histoire, des mains de ceux qui ont placé leurs fonds dans des actifs financiers vers les mains de ceux qui ne leur font pas confiance. ""
Les Français veulent l'égalité, et quand ils ne la trouvent pas dans la liberté ils la souhaitent dans l'esclavage.
Alexis de Tocqueville
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Un liberticide de plus, qui sous des prétextes d'enrichissement au dépends de la collectivité est prêt à écrire tout ce que ses sponsors lui demandent.
"Aux Etats-Unis, il y a plus d’électeurs que de personnes qui travaillent pour gagner leur vie." Ben oui, forcément, les retraités et les étudiants ont le droit de vote. Il faudrait peut-être rétablir le vote censitaire ?
"Alors que l’épargne que nos parents avait placée auprès des banques gagnait de la valeur,.. " l'épargne ne doit pas gagner de la valeur, puisqu'elle ne court pas de risque. Elle doit seulement conserver sa valeur. Une épargne qui gagne de la valeur est indécente par rapport aux revenus du travail.

Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
L'épargne a encore le droit de se placer où elle veut, non ?

Et dans ce cas, comment tenez vous compte de la rémunération du risque ? (à moins que vous soyez serieux quand vous dites, je vous cite, l'épargne ne court pas de risque").

Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Edifiant.
Bravo.
Mais qui peut entendre ce langage de raison?
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Peu de personnes peuvent entendre ce langage de raison, bien sûr : quasiment tous reculent devant l'idée même de destruction de notre société.
" Les hommes craignent de finir leurs pensées " ALAIN
Les raisons de cette destruction, pour l'instant à peine ébauchée, sont d'ordre purement moral ce qui rend risibles les solutions techniques qu'envisagent les " intelligents " .
Faisant l'impasse sur les causes, ils s'attaquent aux effets . N'ont-ils donc jamais entendu parler de causalité ?
Chaque solution technique est une rustine sur une chambre à air poreuse.
La seule inconnue est celle-ci : La destruction sera-t-elle brutale ou progressive ?
Ceux qui, globalement, s'en sortiront le mieux, sont ceux qui, pour s'être moralement préparés a de fantastiques changements, seront les moins tétanisés par ce qu'ils devront affronter.

" Le siècle est fou. Fou de lâchetés, de démissions, de mensonges, d'imposture et de laideur, et ce qu'on y appelle crise de civilisation, n'est en vérité que refus apeuré de toute hauteur. Je n'en pouvais plus, j'ai voulu témoigner. Il faut tout de même, lorsqu'un temps à venir s'étonnera de nos débâcles, que nos petits neveux sachent que quelques soldats refusèrent de jeter les armes et de lever les bras. " Jean CAU .
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Tout le problème actuel qui nous préoccupe est de trouver où mettre nos économies sans risquer de tout perdre.
La vrai solution est de tout réaliser dans nos pays sur-développés et de partir, y compris physiquement avec armes et bagages, investir dans les pays en développement.
Cher Philvar,

" où mettre nos économies sans risquer de tout perdre " . Les goldeux ont là dessus leur petite idée .
Quand à partir, attention au mythe du bon sauvage, et puis, pour ceux qui sont au crépuscule de cette vie, ce n'est plus une solution, j'y vois le remède pire que le mal, vive les Stoïciens.

Pour les jeunes l'essentiel sera de vite acquérir la force morale qui leur permettra de s'adapter à l'inéluctable et amortir leur choc psychologique afin de fuir les réactions passionelles ( "la Passion élève, les passions abaissent " Mihal EMINESCU, Pensées " )

Le monde de l'avoir ayant lamentablement échoué, peut être alors, le Monde de l'Etre pourra-t-il enfin émerger.

"Je rêve d'un monde incendié de valeur par des Fous portant la torche . " Jean CAU .
Les vieux mythes de l’apocalypse, du Phénix vont-ils enfin voir leur réalisation concrète ?

Celui du bon sauvage à pris fin avec les débuts du 20ème siècle et les derniers disposent d'un téléphone portable :-))

Dans l'évolution humaine après le stade "avoir" qui a duré des millénaires pour installer durablement l'esprit dans la matière, nous arrivons, au savoir, qui nous conduira bien plus rapidement au virtuel c'est-à-dire l'être, qui est la seule réalité universelle. Soit encore ce que nous nommons "dieu". Bergson l'avait écrit.

J'aurai personnellement écrit : ... des Sages portant la torche.
Dernier commentaire publié pour cet article
Les Français veulent l'égalité, et quand ils ne la trouvent pas dans la liberté ils la souhaitent dans l'esclavage. Alexis de Tocqueville  Lire la suite
MI - 25/06/2013 à 06:27 GMT
Note :  4  0
Top articles
Derniers Commentaires
Clownerie ministérielle : Bruno Le Maire veut une blockchain publique
14 sept.Fortuna
This country is fucked up
La BCE en mode Père Noël avec 1000 euros pour à Noël !!
10 sept.ramin974
Bonjour, Tout ça me rappelle les parties de monopoly que je faisais quand j'étais petit. Normalement quand un joueur n'a plus de sous, il ...
Martin Armstrong : de nouvelles découvertes compromettent le dogme ...
10 sept.Alain J.
Bonjour Venez habiter entre 1800 et 2200 m d'altitude Mr Flamel. L'expérience en science vaut mieux que toute théorie avec des idées préconçues...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Red Pill1
Mais, mais, mais, je pensais que nous avions le meilleur systeme de secu du monde, que le monde entier nous l'enviait, et que nos enarques, la fine...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Go4Gold
Il y a trois sortes de comptables : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter
L’avenir inquiétant des banques… et de vos frais !!
07 sept.jymesnil2
Bon la blague qui consiste à prétendre que les banquiers prêtent l'épargne des clients est une blague....les depots sont ridiculement insuffisants ...
Grâce au glyphosate, la SNCF va nous coûter encore plus cher !
06 sept.Fortuna
En France on n'a pas de petrole, on n'a pas de bonnes idees mais au moins on n'aura plus de desherbants
L’avenir inquiétant des banques… et de vos frais !!
06 sept.Josey Wales1
Ca me rappelle une vieille blague : vous etes dans une salle, face a un banquier et a un criminel pedophile. Vous avez un pistolet et deux balles ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX