Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Les rendez-vous manqués

IMG Auteur
Chroniques en liberté
Publié le 15 avril 2019
354 mots - Temps de lecture : 0 - 1 minutes
( 0 vote, 0/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

En 1936, le peuple français goûte aux joies des congés payés offert par un front populaire, qui a acheté ainsi son image mythique.

 

 Pourtant, quatre ans plus tard, le pays était vaincu et occupé par les allemands. Au plus fort de la guerre froide, alors que la menace d’un cataclysme nucléaire servait d’épée de Damoclès à un ordre mondial figé, la plus grande partie des intellectuels français considéraient que le paradis social existait à l’Est comme une alternative sérieuse à l’enfer capitaliste décadent de l’Ouest.

 

 Dans les années 80, alors que l’Angleterre et les Etats-Unis mettaient en œuvre une profonde réforme de l’Etat Providence, nos responsables et autres experts s’inquiétaient de cette dérive ultra-libérale qui condamnait, selon eux, ces pays à connaître un déclin industriel inexorable. C’était le refrain du déclin de l’empire américain. A la fin des années 80, alors que s’effondre le mur de Berlin annonçant la fin de l’empire soviétique, la France considère que la réunification de l’Allemagne n’est pas d’actualité. Tellement de rendez-vous manqués qui condamne la France à sortir de l'Histoire et met en péril son futur.  

 

Avec le recul, le constat est sévère car c’est bien notre immobilisme persistant qui pourrait s’avérer fatal. Car, les événements nous ont chaque fois infligé un cruel démenti.

 

 

 

La France a connu la débâcle en 1940 et une grande partie de l’administration française s’est accommodée de l’occupation avec plus ou moins de zèle. L’expérience du communisme a conduit des millions d’innocents dans des camps de travail forcé sans propulser les pays concernés sur le devant de la scène économique. Pourtant, jamais condamné, le communisme continue d'empoisonner les esprits en France. L’Allemagne réunifiée est en passe de devenir le pouls économique de l’Europe tandis que les économies anglo-saxonnes ne se sont pas enfoncées dans un déclin fatal.

 

 C’est le contraire qui s’est produit : dans les années 80-90, l’écart s’est à nouveau creusé entre d’une part, une Europe continentale rongée par le chômage, la dette, l'immigration incontrôlée et les blocages sociaux, un retard technologique et la montée des corporatisme et, d’autre part, les sociétés anglo-saxonnes retrouvant le chemin de la création des richesses.

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :0 (0 vote)
>> Article suivant
Jean-Louis Caccomo est Maître de Conférences en Sciences Économiques à l'Université de Perpignan. Chercheur, il est expert international spécialisé dans les questions de croissance, innovation et tourisme international. Responsable de l'atelier tourisme au GEREM (Université de Perpignan). Il est par ailleurs responsable des programmes de coopération avec Prince of Songkla University (Phuket - Thaïlande), avec l'université de Tabasco (Mexique) etavec l'université de Moroni (Comores).
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Derniers Commentaires
Pourquoi la théorie du réchauffement climatique doit nous faire rir...
20 nov.Louis L.1
Saoulez vous et fumez sans la moindre retenue car il est formellement prouvé que cela est sans incidence sur le taux de mortalité qui demeure obsti...
L'illusion de la gratuité
19 nov.zelectron
Même Hollande s'était fendu d'un : c'est gratuit, c'est l'état qui paye.
Propriété menacée. La société de l’usage, c’est la société du serva...
19 nov.zelectron0
L'ignominie de cette proposition montre à quel point le communisme a laissé des traces quasi- indélébiles pour les débiles de la société.
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
14 nov.Alain J.
et pourquoi çà monte et çà baisse ensuite Il y a 10 ans l'article ci dessus aurait pu s'écrire ... mais autrement. Je suis les articles sur l'o...
Comment on a étranglé la Grèce. Mediapart
15 nov.Patrick W1
La video doit être absolument regardée. Je l'ai vue, et j'ai envie d'acheter le livre de Varouflakis " Conversations entre Adultes" et de voir...
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
13 nov.blitzel
Ahahah, ils veulent nous saborder le "mental." Erreur aujourd'hui mercredi 13 pleine lune sur la dégringolade des cours des banques, Elles ...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
13 nov.blitzel
Article impeccable. Un 11 novembre dans les labours Quand j'entends cela, cela nous rappelle, "aux oreilles de nos ancêtres dans les tranc...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
08 nov.Patrick W3
Tout ce que vous notez est trop vrai.!!!....trop sombre, et le véritable drame est que la machine ne s'arrêtera pas, quelque soient les actions men...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX