Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Les réserves de platine affectées par les décisions Zimbabwéennes

IMG Auteur
Publié le 10 juillet 2012
675 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 4 votes, 4,5/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Marchés

 

 

 

 

Selon TD Securities, les prix du palladium et du platine pourraient augmenter significativement au cours de ces quelques prochaines années. L’institut financier base ses prévisions sur le fait que les contraintes relatives aux réserves disponibles pourraient affecter les prix des deux métaux. Le palladium risque tout particulièrement de faire face à d’importants problèmes de pénurie, ce qui pourrait également affecter le prix du platine d’ici à 2013. Ceci est principalement dû aux évènements s’étant récemment déroulés au Zimbabwe suite à la décision du dictateur Robert Mugabe de confisquer les actions des investisseurs étrangers sur le secteur minier.

Anglo Platinum, Impala Platinum, Aquarius Platinum, ainsi que de nombreuses autres sociétés listées sur le marché d’Afrique du Sud ont été fortement touchées par cette décision. Selon un rapport officiel de l’administration Mugabe, les entreprises opérant au Zimbabwe disposeraient de 45 jours pour transférer une majorité des actions détenues par leurs investisseurs étrangers vers les investisseurs Zimbabwéens. 4,5% de la production annuelle mondiale de platine provient du Zimbabwe, ce qui fait du pays le troisième plus important producteur de platine à l’échelle mondiale.

La dégradation du statut de propriété dans la région pourrait, selon le rapport de TD Securities, entraîner l’annulation de nombreux projets miniers. L’Afrique du Sud est le plus important producteur mondial de platine – produisant environs 74% de la demande annuelle mondiale. Il n’en est pas moins que Julius Malema, membre de l’ANC, continue de plaider en faveur d’une nationalisation des opérations minières Sud-Africaines, ce qui ne contribue qu’à rendre le marché du platine encore plus incertain.

Le marché du palladium pourrait d’ici peu de temps lui-aussi faire face à de sérieux problèmes. La société Russe Norilsk Nickel nous a depuis longtemps mis en garde contre la diminution des stocks de palladium Russes. La demande industrielle en palladium ne diminue pas, et ce malgré une récente correction du prix du métal. De nombreux investisseurs ont profité de la récente chute de prix pour se procurer du métal à des prix très bas.

Les vagues de confiscation Zimbabwéennes sont suspendues telles des épées de Damoclès au-dessus du marché du platine, et apparaissent à un moment très peu opportun pour les sociétés minières, dans la mesure où d’autres pays tentent actuellement d’augmenter leurs taxes sur le secteur des matières premières. L’Australie rendait furieuses les sociétés minières lorsqu’elle annonçait en 2010 l’introduction d’une super-taxe sur les profits des sociétés du secteur minier. BHP Billiton et Rio Tinto se sont trouvées particulièrement touchées par cette nouvelle législation. La super-taxe, qui devrait entrer en vigueur en 2012, sera imposée à toutes les sociétés minières domestiques, si tant est que leurs profits excèdent les rendements à dix ans des obligations Australiennes.

Le gouvernement Australien espère ainsi obtenir un surplus budgétaire en 2012/2013. Le tollé que son projet a entraîné auprès des sociétés minières gérant des projets sur le cinquième plus grand continent de notre planète a été de taille. Aux côtés de Rio Tinto et de BHP, Xstrata a également menacé de réduire l’étendue de ses projets miniers. Cela pourrait contribuer à une réduction supplémentaire des réserves de palladium et de platine disponibles, ainsi que d’éventuelles pénuries de terres rares.

Pour les sociétés minières Australiennes, les choses ne font qu’aller de mal en pis. Le 29 mars dernier, le gouvernement Australien révisait une nouvelle fois son projet de super-taxe, dans la mesure où les différents Etats Australiens ont exprimé leur désir de participer à cette augmentation des recettes fiscales. En ce sens, les Etats Australiens demandent une augmentation des taxes sous la forme d’une augmentation des redevances, ce qui ne ferait qu’accentuer le fardeau porté par les sociétés minières.

Inspirés par la décision Australienne, d’autres pays tels que le Pérou, le Venezuela, le Chili et le Canada ont récemment décidé d’imposer d’importantes taxes sur leur secteur minier. Cette tentative générale de sape des profits des sociétés minières pourrait rapidement rendre de nombreux projets trop coûteux et mener à l’annulation de nombreuses opérations. Les prix du platine, du palladium, et de nombreux autres minéraux pourraient de ce fait augmenter de manière significative.


 

 







Données et statistiques pour les pays mentionnés : Chili | Venezuela | Zimbabwe | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Chili | Venezuela | Zimbabwe | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,5 (4 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX