Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Les très mauvais chiffres du chômage français…

IMG Auteur
Publié le 28 juillet 2014
1668 mots - Temps de lecture : 4 - 6 minutes
( 25 votes, 4,4/5 ) , 30 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
30
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux
24hGold - Les très mauvais chi...

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Comme vous pouvez le voir sur l’image qui illustre cet article, la dernière courbe mise à jour par la DARES (ministère du « Chômage ») montre bien la tendance lourde de l’évolution du nombre de chômeurs en France.

Dans la réalité, il n’y a point d’inversion mais bel et bien une augmentation inexorable du nombre de demandeurs d’emplois.

Il n’y a bien que dans les rêves et les fantasmes délirants de nos mamamouchis que la situation « s’arrange » ou encore que la « reprise est là », même si le grand calife à la place de tous les califes, sa seigneurie Hollande 1er, nous explique enfin et tout de même que « si la reprise est bien là, elle reste encore trop fragile ». Sans blague.

Encore une fois, nous vivons non pas la disparition définitive du travail, mais sa raréfaction. Nous passons de l’ère du travail de masse à l’absence durable de travail pour tous. Plusieurs raisons expliquent ce phénomène, comme les progrès techniques ou la mondialisation/délocalisation. C’est un mouvement profondément durable. Le plein-emploi c’est maintenant… fini !

Alors voici ce que donnent les chiffres en détail selon le communiqué officiel (je le cite en intégralité, rendez-vous en bas pour mon avis sur ces derniers éléments en notre possession) :

Les données sur les demandeurs d’emploi sont présentées selon divers regroupements statistiques (catégories A, B, C, D, E). La plupart des demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi sont tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi : certains sont sans emploi (catégorie A), d’autres exercent une activité réduite courte, d’au plus 78 heures au cours du mois (catégorie B), ou une activité réduite longue, de plus de 78 heures au cours du mois (catégorie C).

Par ailleurs, certaines personnes inscrites à Pôle Emploi ne sont pas tenues de faire des actes positifs de recherche d’emploi : elles sont soit sans emploi et non immédiatement disponibles (catégorie D), soit pourvues d’un emploi (catégorie E).

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi en catégorie A s’établit à 3 398 300 en France métropolitaine fin juin 2014. Ce nombre est en hausse par rapport à la fin mai 2014 (+0,3 %, soit +9 400). Sur un an, il croît de 4,0 %.

Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi en activité réduite (catégories B et C) s’établit à 1 644 900 en France métropolitaine fin juin 2014 : sur un mois, il augmente de 0,1 % pour l’activité réduite courte (catégorie B, +5,4 % sur un an), et de 1,3 % pour l’activité réduite longue (catégorie C, +9,2 % sur un an).

Au total, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi en catégories A, B, C s’établit à 5 043 200 en France métropolitaine fin juin 2014 (5 343 100 en France y compris DOM). Ce nombre est en hausse de 0,5 % (+23 000) au mois de juin. Sur un an, il augmente de 5,1 %.

Le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi en catégories D et E s’établit à 676 200 en France métropolitaine fin juin 2014. En juin, le nombre d’inscrits en catégorie D baisse de 0,6 % et le nombre d’inscrits en catégorie E augmente de 0,6 %.

En France métropolitaine, au mois de juin 2014, le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A (sans emploi)
augmente de 0,2 % pour les hommes (+4,9 % sur un an) et de 0,4 % pour les femmes (+2,9 % sur un an).

Le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A de moins de 25 ans baisse de 0,3 % en juin (-3,1 % sur un an). Le nombre de ceux âgés de 25 à 49 ans augmente de 0,2 % (+3,3 % sur un an) et celui des 50 ans ou plus s’accroît de 0,9 % (+11,5 % sur un an).

Parmi l’ensemble des demandeurs d’emploi en catégories A, B, C, en France métropolitaine, le nombre d’inscrits est en hausse de 0,4 % pour les hommes (+6,0 % sur un an) et de 0,5 % pour les femmes (+4,3 % sur un an).
Le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C de moins de 25 ans augmente de 0,1 % en juin (-1,0 % sur un an).

Le nombre de ceux de 25 à 49 ans augmente de 0,4 % (+4,7 % sur un an) et celui des 50 ans ou plus est en hausse de 0,9 % (+11,3 % sur un an).

En France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C depuis un an ou plus augmente de 0,4 % au mois de juin 2014 (+9,8 % sur un an) et celui des inscrits depuis moins d’un an s’accroît de 0,5 % (+1,9 % sur un an).

En France métropolitaine, les entrées à Pôle Emploi en catégories A, B, C diminuent de 1,1 % en juin (+3,8 % sur un an).

Sur un mois, les entrées pour fins de contrat à durée déterminée (+1,2 %), fins de mission d’intérim (+4,7 %), licenciements économiques (+5,9 %), autres licenciements (+3,7 %), démissions (+0,8 %) et reprises d’activité (+0,7 %) augmentent. Les entrées pour autres cas baissent de 1,1 %. Les entrées pour premières entrées connaissent une baisse d’une ampleur inhabituelle (-19,8 %).

En France métropolitaine, les sorties de catégories A, B, C augmentent de 1,5 % en juin (stables sur un an). Sur un mois, les sorties pour cessations d’inscription pour défaut d’actualisation (+0,7 %), radiations administratives* (+14,3 %) et autres cas (+3,0 %) augmentent. Les sorties pour reprises d’emploi déclarées (-1,3 %) et arrêts de recherche (-3,0 %) diminuent. Les entrées pour entrées en stage sont stables.

Le nombre des offres d’emploi collectées par Pôle Emploi augmente de 5,4 % au mois de juin 2014 en France métropolitaine (+0,8 % sur un an). Sur un mois, les offres collectées d’emplois durables (plus de six mois), d’emplois temporaires (entre un et six mois) et d’emplois occasionnels (moins d’un mois) sont toutes en hausse (respectivement de +1,7 %, +8,8 % et +10,6 %).

En France métropolitaine, au mois de juin 2014, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A et ayant un droit payable au Revenu de solidarité active (RSA) est de 673 400 (soit 21,1 % des demandeurs d’emploi inscrits en catégorie A, données brutes).

Au mois de juin 2014, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C et ayant un droit payable au RSA est de 841 600 (soit 17,3 % des demandeurs d’emploi inscrits en catégories A, B, C, données brutes).
Les entrées à Pôle Emploi en catégories A, B, C des bénéficiaires ayant un droit payable au RSA sont de 78 100 au mois de juin 2014 (soit 17,6 % des entrées en catégories A, B, C, données brutes). Les sorties de catégories A, B, C des bénéficiaires ayant un droit payable au RSA sont de 89 900 au mois de juin 2014 (soit 19,1 % des sorties de catégories A, B, C, données brutes).

Que retenir de ce déferlement de chiffres variés et de toutes ces statistiques ?

Tout d’abord, la tendance lourde se confirme parfaitement et il n’y a aucun élément factuel nous permettant d’anticiper une baisse durable du chômage ou une « inversion de la courbe », dialectique qui n’est d’ailleurs plus utilisée depuis le changement de gouvernement. Il s’agit juste désormais de « contenir » le chômage sous une barre, sous un seuil ce qui n’est pas acquis, loin de là.

Si le chômage monte un peu moins vite, ce qui est parfaitement vrai, ce n’est pas parce que l’activité économique reprend, en tout cas durablement, puisque là où les embauches augmentent de façon assez spectaculaire c’est dans la catégorie « emplois occasionnels (moins d’un mois) », en hausse de 10,6 % certes néanmoins ce n’est en aucun cas un signe de bonne santé économique mais la matérialisation de l’embauche des saisonniers, qu’il s’agisse des animateurs de centre de loisirs l’été, du « remplisseur » de cornet de glace à la plage ou encore du jeune qui va effectuer un remplacement à un guichet quelconque pendant la période des grandes vacances. Il n’y a là rien de durable. C’est le même phénomène en Espagne où le chômage baisse lui aussi toujours à cette période de l’année pour mieux remonter en septembre une fois la saison estivale terminée.

Autre facteur expliquant le « ralentissement » (très modéré) de la hausse du chômage c’est évidemment tous les artifices divers et variés déployés par le gouvernement dans le cadre de ses emplois d’avenir sans futur et de tous les stages sur voie de garage qui permettent de faire sortir des statistiques quelques milliers de chômeurs supplémentaires sans évidemment régler quelque problème que ce soit. C’est le cas de la rubrique « entrée en stage » en augmentation de presque 14 % sur un an… De quoi absorber un peu de la hausse.

Enfin, évidemment, la catégorie radiation administrative se porte également très bien et joue son rôle d’amortisseur de l’augmentation du chômage sans oublier les radiations pour défaut d’actualisation qui augmentent toujours à cette période de l’année alors que nos chômeurs sont eux aussi… un peu en vacances !

Le chiffre le plus important à retenir dans tout ça est celui concernant les « reprises d’emploi déclarées ». Vous allez très vite comprendre pourquoi, puisqu’il s’agit tout simplement du chiffre donnant le nombre de chômeurs quittant Pôle Emploi parce qu’ils viennent de retrouver un travail. Sur un an, cette catégorie est en baisse de 2,8 %, ce qui montre sans ambiguïté que ceux qui quittent Pôle Emploi ne le quittent pas parce qu’ils ont retrouvé du travail mais pour des raisons nettement moins bonnes et avouables.

Quoiqu’en dise notre président, la situation économique de notre pays est bien catastrophique.

Préparez-vous et restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes »

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Espagne | France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Espagne | France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,4 (25 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Dans les années 50, la révolution verte, qui a marqué le passage d'une agriculture traditionnelle à une agriculture industrielle, a envoyé 11 millions de paysans vers les villes, et aujourd'hui nous avons à peu près ce nombre qui sont des chômeurs. 60 ans après, les paysages agricoles sont détruits, les sols sont morts (microbiologie du sol raréfiée à l'extrême). On constate que les grandes exploitations sont moins rentables que les petites en intégrant tous les coûts induits par le gigantisme en terme de pollutions, de dégradation des sols, de coûts sociaux etc... Bref, comme tous les projets pharaoniques, la révolution verte est un fiasco, toujours défendu par nos ministres de l'agriculture. Cela s'appelle se tirer une balle dans le pied. Mais, buisness is buisness, même si on tue la poule aux oeufs d'or.
Le chômage est parfois une calamité fabriquée par des "grandes avancées techniques" qui avec le recul n'apparaissent pas toujours comme de réels progrès, mais comme des non sens. Arrêtons de construire des grattes ciels phalliques, dispendieux, inutiles, pour financer enfin des projets intelligents comme par exemple l'agroforesterie, la permaculture où qualité et rendement vont de pair.
Evaluer :   8  1Note :   7
EmailPermalink
vous parlez d'un sujet que vous ne maitrisez pas, cela se voit dans vos raccourcis en reprenant la prose d'extrémiste....
-- le paysage Français est le plus beau,
--les sols sont les plus riches agronomiquement parlant ( facteur *10 en terme de production)
-- pollution??? je ne vois pas
-- cout sociaux ???:: domaine agro alimentaire : 1 poste excédentaire en france

-- révolution verte en fiasco???? en 1950 vos parents avaient besoins de ticket de rationnement...

réfléchissez par vous même au lieu de faire du copier coller.
Evaluer :   2  6Note :   -4
EmailPermalink
@ samideano
J'ai bien retenu l'expression "gratte-ciels phalliques". Pas besoin d'avoir étudié Freud pour comprendre que les gratte-ciels ne sont que des phallus, symboles de puissance. Ce qu'il est intéressant de remarquer c'est quels sont actuellement l'essentiel des pays (et leur cul-ture) qui se lancent à cette course à la plus grande érection avec ces gigantesques zobs mal circoncis....
Une colle pour les scientifiques et autres amateurs de théories du complot sur ce site : quelle est l'origine des trous énormes (sinkholes, en anglais) apparus très récemment en Sibérie ? (on en a trouvé deux autres, ce qui porte leur nombre à 3)

Hypothèse officielle la plus médiatisée : le réchauffement climatique.

Critique : en acceptant même que l'atmosphère se réchauffe, comment fait-elle pour dégeler le permafrost à des dizaines de mètres sous la surface ? (le premier trou a l'air très très très profond).

Autres hypothèses :
- Un canular (bien difficile à réaliser)
- Des extra-terrestres
- Essais nucléaires cachés
- Guerre dans les tunnels géants qui relient les continents (j'ai vu cette théorie sur un post Youtube, d'après certains les continents sont reliés entre eux par des tunnels - creusés par l'Homme - et comme les USA en perdent la maîtrise, une guerre y ferait rage en ce moment même).
- HAARP

Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
sans doute des termites géantes
Evaluer :   4  2Note :   2
EmailPermalink
@ RalphZ

"quelle est l'origine des trous énormes (sinkholes, en anglais) apparus très récemment en Sibérie ?"

C'est peut-être bien dû à la ceinture magnétique qui perd son uniformité car la terre est en train d'inverser ses pôles magnétiques... On sait que le pôle magnétique du nord est en train de se déplacer à une vitesse de plus en plus rapide et des distances de plus en plus grandes en direction de la Sibérie.

Voir le documentaire "La terre perd le nord" qui explique très bien comment le bouclier magnétique se déforme en cas d'inversion des pôles.

http://www.youtube.com/watch?v=bIvXtwQ8Fuk

;-)
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
... ou alors des taupes ?
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
@RalphZ

Les sinkholes sont la preuve de la véracité de la théorie de la terre creuse, ce sont des passages vers l'infra-monde terrestre. :-)
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
bon,je la fait courte,me suis encore fait éjecter d'un site 'lalibrebelgique',bizarre quand même,dont voici le lien, ''http://www.lalibre.be/actu/politique-belge/ce-gouvernement-flamand-fera-mal-predit-groen-53d3cae93570667a638df699'' mais où j'avais pris la peine de sauvegarder avant mon post... selon vous, qu'est-ce qui justifie que je me fasse éjecter ?? :
''Ce gouvernement flamand fera mal" sans blague ? travailler les 2/3 du temps pour l'Etat (jusqu'au 6août)ne fait pas mal ? 60% de la richesse produite ponctionnée par l'Etat ne fait pas mal ? le problème de l'Etat : c'est l'Etat. pas le travailleur salarié qui ramène l'argent dans les caisses. c'est un 'état' obèse qu'il faut ramener les pieds sur terre : 60%de prélèvement,105% de dettes sur pib. nous sommes simplement en faillite. l'austérité est pour leprivé dont les prépensions sont toutes supprimées, alors que la fonction publique continue de bénéficier de régimes spéciaux payés de nos impôts. manifestement,ceux qui vivent de nos impôts vivent mieux que ceux-là mêmes qui les paient.la garantie d'emploi et la certitude de voir son argent versé tous les mois ne suffit pas. ilspartent aussi en pension anticipée à plus de 50ans avec des montants auxquels on n'oserait rêver à 65ans.et avec notre argent.mais pour nous,les caisses sont vides.une honte.

nouveau : il faut un compte facebouc pour publier,j'ai donc créé un compte avec un nom farfelu,ceci expliquerait cela ? mais il y avait l'option 'ne pas pas publier sur facebouc',que j'ai cochée. c'est énervant : comment leur faire savoir que nous ne sommes pas contents s'ils se mettent à supprimer toutes critiques du système ? il y a 60ans, cela se pratiquait déjà en russie soviétique et en chinemaoiste.on a rien inventé.
Evaluer :   10  0Note :   10
EmailPermalink
l' "Etat obèse" voilà encore un autre synonyme de "socialisme".

Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
on ne dit pas facebouc, mais fessebouc !
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
vous n'imaginez pas à quel point c'est devenu une histoire de cul : certains de mes gars durant la nuit m'obligeaient à passer de temps en temps, histoire de les réveiller, depuis qu'ils 'chattent' sur des sites de rencontres (dont je tairai le nom,faut être inscrit et avec photo...)via fessebouc,ils sont tous éveillés,leur machine au top de la productivité, car répondant de suite à lamoindre alarme,occupés et maintenu éveillés par leur activité connexe...comme quoi...mais je passe quand même pour m'assurer qu'ils sont bien à leurs postes...des fois que...pour l'instant, y a pas de 'dérapage'...
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Mardi 22 juillet, Eurostat publie les chiffres de la dette publique du premier trimestre 2014.

Dans l'Union Européenne, neuf pays sont en faillite.

1-        Médaille d’or : Grèce. Dette publique de 314,801 milliards d’euros, soit 174,1% du PIB.

2-        Médaille d’argent : Italie. Dette publique de 2120,143 milliards d’euros, soit 135,6 % du PIB.

3-        Médaille de bronze : Portugal. Dette publique de 220,696 milliards d’euros, soit 132,9 % du PIB.

4-        Irlande : dette publique de 202,920 milliards d’euros, soit 123,7 % du PIB.

5-        Chypre : dette publique de 18,206 milliards d’euros, soit 112,2 % du PIB.

6-         Belgique : dette publique de 404,248 milliards d’euros, soit 105,1 % du PIB.

7-         Espagne : dette publique de 989,925 milliards d’euros, soit 96,8 % du PIB.

8-        France : dette publique de 1985,918 milliards d’euros, soit 96,6 % du PIB.

9-        Royaume-Uni : dette publique de 1486,878 milliards de livres sterling, soit 91,1 % du PIB.

La question est :

“QUAND ces neuf pays vont-ils se déclarer en défaut de paiement ?”

http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-22072014-AP/FR/2-22072014-AP-FR.PDF
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Salut BA, who ever you are.

je suis surpris des chiffres de l'angleterre, je croyais que c'était le pire pays d'europe:
Royaume-Uni : dette publique de 1486,878 milliards

je ne me trompais pas, voyez:
http://www.usdebtclock.org/world-debt-clock.html

Angleterre:
>>>public debt to gdp ratio: 92.6% (votre chiffre sympa)

>>>external debt to gdp ratio: 458.1% (c'est la dette extérieure envers des états tiers, très difficile à éponger si les tiers ne veulent plus de livres sterling, c'est là que le pays est vulnérable)


Irlande:
>>>external debt to gdp ratio: 1059% là c'est la fin des haricots. game over. ou alors perfusion UE permanente.


japon:
>>>public debt to gdp ratio: 221% (on peut l'éponger facilement en générant de yens, inflation, ce qu'ils font)

>>>external debt to gdp ratio: 56% (correct, endettement à l'étranger léger)

il est de bon ton de montrer les bons chiffres et d'occulter les mauvais. c'est une spécialité des americains actuellement.
je vois avec plaisir que les caniches européens y arrivent aussi.

Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
Le chomage comme le reste,tout est devenu trop compliqué pour pouvoir etre géré sainement.
Tout cela est parfaitment voulu.
Enfumage et couillonnage des peuples pour le plus grand profit de cette soi-disante mondialisation qui n'est,en fait, qu'une Américanisation(modèle chinois pris en exemple) sous controle.
Ce mauvais progrès n'est qu'une aliénation des esprits et engraissages de la masse des cochons de consommateurs.

Perso,j'ai été travailleur indépendant toute ma vie(42 ans) berné par le système qu'actuellement je dénonce.
Du berceau à la tombe nous sommes de parfaits esclaves,des rats de laboratoires car on travaille et on n'a pas le temps de vraiment s'informer.
On ne fait que gober de fausses informations prémachées par des journaux papiers ou TV tous aux mains du meme système qui nous controle.

A la retraite,grace à internet ,ayant du temps et l'envie d'apprendre et l'esprit ouvert ,j'ai appris à savoir et non plus à croire.
Grace à ces nouvelles connaissances,j'ai fait un virage à 180°.

A mon humble avis,ce monde marche sur la tète.
Toute les valeurs sont inversées.
1)Tout compliquer pour que la majorité n'est pas envie de se casser la tète.
2)Diviser pour mieux régner
3)faire peur.......vivre étant dangereux ,il faut vous assurer contre la mort..vous assurer toujours plus et surtout pour l'inutile
ils sont tous au petit soin pour nous faire les poches avec notre consentement dirigé.
4)Travailler plus et plus dur tel un esclave pour vous éviter de réfléchir en organisant cette compétition au fric,papier cul sans valeur intrinsèque.
Mais pour le seul intérèt du système.
5)Inventions de nouvelles technologies au service de nos geoliers que nous aidons ainsi,inconsciemment, à construire les barreaux mentaux de notre propre prison
6)Nous nourrir grassement et nous droguer avec de la bouffe sortie d'usine et non plus des champs.
7)Nous mettre sous controle permanent sous prétexte de nous aiser,de nous simplifier la vie tout en la compliquant davantage...ils sont tellement au petit soin pour nous.......puces,puces........caméra,caméra...dénoncer votre voisin,ect...alors que c'est eux qu'il faut dénoncer.
ect....ect.....ect......ect...
N'en n'avez vous pas marre de cette société avilissante pour l'homme???

La compléxité est la tenue de camouflage du système,ce qui fait sa force.
Le système fonctionnant à l'envers,il faut donc le renverser et fonctionner selon de nouveaux paragdimes.

Qui connait Bernard Friot???et qui a pris le temps d'étudier ses propositions.et autres ,bien sur,
Qui connait Etienne Chouard?
ect....ect...

Evaluer :   16  2Note :   14
EmailPermalink
le "système"... le "système"... le "système"... le "système"...

et pourquoi ne pas avoir le courage et le bon sens d' appeler simplement les choses par leur véritable nom ? ( c' est à dire, le SOCIALISME ).

par ailleurs, ce n' est sûrement pas avec vos 2 indécrottables doctrinaires du socialisme ( ces 2 irrémédiables rentiers perpétuels de la fonction publique que sont Bernard FRIOT et le grand névropathe Etienne CHOUARD - qui n' ont strictement aucune connaissance réelle du monde de l' entreprise ) qu'on a quelque chance de sortir un jour de la terrible mouise et la déchéance sociétale, économique et morale, dans laquelle l' Occident et tout particulièrement la France, sont en train de s' enfoncer toujours plus profondément !
Evaluer :   5  9Note :   -4
EmailPermalink
Stéphanie-Bouillote,

Vos réflexions extrémistes concernant Friot et Chouard démontre uniquement que vous étes un etre borné,
comme j'ai pu maintes fois le constater.
Me concernant,j'étais un pro-capitalisme ,toute ma vie,qui a meme voté Sarkozy lors de son 1er mandat.
Qu'est que j'ai été "con "quand on croit en de belles paroles sans savoir car trop occupé à bosser sans chercher à comprendre.

Après un long travail de délobotimisation,Aujourd'hui,je ne suis plus du tout le meme homme.
Je ne suis ni pour le socialisme tout azimut sans queue ni tète,ni pour le capitalisme débridé qui est fait avec plus de joueurs de casinos que de vrais patrons ,comme c'est le cas aujourd'hui.
Je suis pour l'équilibre rationnel entre les 2.
Pour un vrai socialisme et un vrai capitalisme dans le respect de la logique et du bon sens.
Ou sont passé ces 2 valeurs,toute les 2 dévoyés au profit des memes:le système ne vous en déplaise.

Je suis pour l'humain,un point c'est tout.
Aujourd'hui,l'homme est l'esclave du système qui travaille contre lui et non pour lui.

L'homme est né libre et différent(normalement)de l'animal .
Il est né pour penser,réfléchir avant tout,pour transformer, pour s'améloirer.
Le travail permettant un développement personnel non stressant et non contraignant car 99,90 % des gens aiment se sentir utile.
C'est le système pourri actuel droite ou gauche qui créé toutes les dérives que nous connaissons .
Evaluer :   4  3Note :   1
EmailPermalink
@ Paradigme 777
Vous avez entièrement raison.
J'ai surtout retenu de votre propos une phrase que je vais garder car elle résume tout : "La complexité est la tenue de camouflage du système".
Même si sur ce site et sur d'autres des tas de gens sont répertoriés, il n'empêche pas moins qu'une somme considérable d'infos dénoncant la perversité du monde dans lequel on nous fait vivre, circulent pour dénoncer les dérives du sytème qui fait de nous ses esclaves. Les gens ne sont pas inconscients, beaucoup se doutent mais continuent à mettre la tête dans le sable, jusqu'au jour où... Mais beaucoup aussi commencent à ruer dans les brancards et sérieusement.
Le piège du système c'est qu'il utilise les mêmes vecteurs que ceux qui relèvent la tête. C'est l'utilisation de l'info via internet.
Evaluer :   5  3Note :   2
EmailPermalink
alors vous aussi, Merisier, vous vous mettez à la nov'langue ? ... mais arrêtez donc, avec votre "système" !...
Evaluer :   0  7Note :   -7
EmailPermalink
@ S-B (féminin !)
Pffff !!!! Système, système..... fait ch...! Pour moi, un "système" regroupe tous les trucs en "isme", politiques ou religieux !
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
eh bé... pas très "fufute" comme réflexion !... en plus tous les "ismes" ne se valent pas ( ...certains "ismes" étant bien pires que d' autres ! )
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
@ Merisier et Paradigme,

"La complexité est la tenue de camouflage de l'UNIVERS"

;-)
Evaluer :   2  3Note :   -1
EmailPermalink
...et pour paraphraser Molière, "la peste soit du "Système" et de tous les systémiens"....
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Merisier,

Oui,il faut dénoncer ce système pourri et l'éveil des consciences,pas facile, sera sa perte.
Mais comme vous le soulignez très justement ,le système utilise les memes vecteurs via internet.
C'est pour cela qu'il faut rester vigilant et logique et faire le distinguo entre des infos parfois sans queue ni tète et sans preuves de celles étayés.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
et puis tu m' énerves un peu avec tous tes ect....ect....ect...

on écrit etc

( crétin ).
Evaluer :   1  7Note :   -6
EmailPermalink
C'est tout ce que tu as trouvé????
j'ai adoré ton moyen de défense puérile qui en dit long sur ton manque d'arguments et ton esprit d'ouverture.
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Encore un très bon commentaire!!

Effectivement nous marchons sur la tête, mais personnelement dès que je parle de la situation actuelle je fais fuir tout le monde autour de moi car mes propos font trop peur, notre monde ne peut pas s'écrouler!! (too big to fail!!). Sue les assurances que l'on nous vends il y a aussi les assurances et les placements pour notre retraite: on nous promets une garantie de revenus dans 30 ou 40 ans alors que notre situation n'a jamais été aussi incertaine (jamais dans aucune civilisation, un système économique à tenu 30 ou 40 sans aucune évolution): on nous vends du bonheur pour dans 30 ans alors qu'on ne profite pas du bonheur présent (ce qui devrait être le propre du bonheur humain).
Dalai Lama: "Qu'est-ce qui vous surprend le plus dans l'humanité?" Il a répondu: "Les hommes... Parce qu'ils perdent la santé pour accumuler de l'argent, ensuite ils perdent de l'argent pour retrouver la santé. Et à penser anxieusement au futur, ils en oublient le présent de telle sorte qu'ils finissent par non vivre ni le présent, ni le futur. Ils vivent comme s'ils n'allaient jamais mourir... et meurent comme s'ils n'avaient jamais vécu."
Evaluer :   5  2Note :   3
EmailPermalink
buchla,

C'est tout à fait cela,
mais beaucoup ,dans notre entourage ,ne le comprennent pas encore ou préfèrent faire l'autruche
et le plus surprenant ,içi meme,voir le commentaire de Stéphanie-Bouillotte.
Concernant les saisonniers, en Espagne c'est pire. La seule industrie espagnole qui tourne encore est celle du tourisme de masse. Le bémol : où part l'argent des touristes ?
Ma copine a été en vacances en Espagne, dans son hôtel, la plupart des employés venait d'Europe de l'Est (tout comme la majorité des touristes, surtout des Russes).

Donc, l'argent apporté par les touristes part, en grande partie, dans les poches de non-Espagnols, qui ramènent cet argent souvent dans les pays d'origine des mêmes touristes.
L'Espagne n'en garde qu'une petite partie... sans parler des millions de jeunes Espagnols au chômage alors que des jeunes viennent de l'autre bout du continent pour travailler chez eux.

Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink

là comme ailleurs, l' Espagne se meurt du socialisme.
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
@ samideano J'ai bien retenu l'expression "gratte-ciels phalliques". Pas besoin d'avoir étudié Freud pour comprendre que les gratte-ciels ne sont que des phallus, symboles de puissance. Ce qu'il est intéressant de remarquer c'est quels sont actuellement  Lire la suite
merisier - 30/07/2014 à 07:28 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX