Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Les USA forceraient l’UE à renoncer au gazoduc Nord Stream 2

IMG Auteur
Publié le 27 juin 2017
346 mots - Temps de lecture : 0 - 1 minutes
( 4 votes, 5/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Opinions et Analyses

24hGold - Les USA forceraient ...Nous vivons une succession terrible de guerres pour l’énergie.

Je vais vous dévoiler, dans ma prochaine lettre STRATÉGIES à paraître dans les tous prochains jours et avant la fin du mois de juin, le dessous des cartes, les enjeux, les risques, et comment tirer parti de ces opportunités car il s’agit aussi d’opportunités lorsque l’on comprend ce qu’il se passe et où on va !

Pour vous abonner ou en savoir plus, c’est ici.

Il semble que les États-Unis aient tout intérêt à « enterrer » le projet Nord Stream 2. Du moins, c’est ce qu’estime une source diplomatique européenne interviewée par Sputnik.

Les États-Unis feraient pression sur l’Union européenne pour faire échouer la construction du gazoduc Nord Stream 2, a confié à Sputnik une source diplomatique à Bruxelles. « Les États-Unis comptent “enterrer” le projet, puisqu’en vendant leur propre gaz liquéfié aux pays européens, ils devraient faire face à une entreprise rivale russe, Gazprom », a expliqué la source.

Le projet Nord Stream 2 prévoit la construction de deux tuyaux de gazoduc reliant le littoral russe à l’Allemagne, via la mer Baltique. Sa capacité générale sera de 55 milliards de mètres cubes par an. Le chantier doit être terminé avant la fin 2019. Le coût du projet est évalué à 9,9 milliards d’euros.

24hGold - Les USA forceraient ...

En avril 2017, les entreprises énergétiques Engie, OMV, Shell, Uniper et Wintershall ont conclu un accord avec le géant gazier russe Gazprom sur le financement du projet Nord Stream 2. Aux termes de l’accord, les partenaires européens investiront 50 % du coût total du projet de 9,5 milliards d’euros. Ainsi, la contribution de chacune des sociétés s’élèvera à 950 millions d’euros. Il est à noter les États-Unis ont annoncé mardi de nouvelles sanctions contre la Russie pour son « annexion » de la Crimée et son soutien présumé aux rebelles séparatistes en Ukraine, peu avant une rencontre entre Donald Trump et son homologue ukrainien à la Maison-Blanche.

Les nouvelles sanctions visent 38 individus et entités en Ukraine ainsi que deux responsables gouvernementaux russes et une douzaine d’individus et organisations opérant en Crimée.

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Allemagne | Russie | Ukraine | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Allemagne | Russie | Ukraine | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (4 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Derniers Commentaires
SNCF : la belle assurance de Pépy
07:40Pâris
C'est sans doute le meilleur moyen pour faire du client une victime. Alors que si tous les clients étaient actionnaires, les employés n'en sera...
SNCF : la belle assurance de Pépy
07:38Pâris
Pour qu'un monopole soit continuellement déficitaire, il suffit de le faire exprès.
SNCF : la belle assurance de Pépy
06:53Claude F.
Pour régler définitivement le(s) problème(s).Je propose que l'on attribue gratuitement la totalité des actions (titres de propriété) de la SNCF exc...
SNCF : la belle assurance de Pépy
24 avr.merisier2
@ blitzel Si on avait des syndicats dignes de ce nom on en serait pas là. La cgt c'est le communisme stalinien, l'inquisition catholique ou l'i...
SNCF : la belle assurance de Pépy
24 avr.Pâris
Le service public ne sert pas le chemin de fer, mais la mobilité générale et populaire. À un moment du siècle dernier, le train était incontournabl...
SNCF : la belle assurance de Pépy
24 avr.merisier0
@ glanduron Étant d'accord avec votre commentaire, je vous ai mis un flèche verte à titre préventif...! Il est évident que l'on ne peut pas...
SNCF : la belle assurance de Pépy
24 avr.glanduron1
Je suis du genre plutôt libéral... Mais, je considère qu'il est parfaitement contre productif d'ouvrir certains services à la concurrence !
L’argent au-delà de 30 dollars l’once d’ici 2 ans ?
24 avr.glanduron1
Bonjour Silvera, Oui, je suis un vendeur d'options. Comme les sous-jacents SLV et GLD ont une évolution latérale, il est extrêmement simpl...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX