Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Lettre à ma banquière

IMG Auteur
Chroniques en liberté
Extrait des Archives : publié le 01 juillet 2016
658 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 14 votes, 5/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Fondamental

Chère (et cher) Madame, Je vous écris pour vous remercier d'avoir refusé le chèque qui m'aurait permis de remplir un peu mon frigidaire désespérément vide.

 

Selon mes calculs, trois nanosecondes se sont écoulées entre la présentation du chèque et l'arrivée sur mon compte des fonds nécessaires à son paiement. Je fais référence, évidemment, au dépôt mensuel automatique de mon salaire, ma prime de recherche et mes droits d’auteur, une procédure qui, je dois l'admettre, n'a cours que depuis vingt-huit ans.

 

Il est vrai que vous n'étiez pas encore née... Il faut d'ailleurs vous féliciter d'avoir saisi cette fugace occasion pour débiter mon compte des 50 euros de frais pour le désagrément causé à votre banque. Ma gratitude est d'autant plus grande que cet incident m'a incité à revoir la gestion de mes finances. J'ai en effet remarqué qu'alors que je réponds personnellement à vos appels téléphoniques et vos lettres, je suis en retour confronté à l'entité impersonnelle, exigeante, programmée, qu'est devenue votre banque virtuelle via des messages enregistrés qui font plus barrage filtrant que communication.

 

 A partir d'aujourd'hui, je décide donc de ne négocier qu'avec une personne de chair et d'os, appréciant particulièrement la bonne chair. Les mensualités de mon crédit ne seront dorénavant plus automatiques mais arriveront à votre banque par chèques adressés personnellement et confidentiellement à un(e) employé(e) de votre banque que je devrai donc sélectionner. Sachez que toute autre personne ouvrant un tel pli consiste en une infraction au règlement postal.

 

Vous trouverez ci-joint un formulaire de candidature que je demanderai à l'employé(e) désigné(e) de remplir. Il est vrai qu’il comporte huit pages, j'en suis désolé, mais pour que j'en sache autant sur cet employé(e) que votre banque en sait sur moi, je n’ai pas le choix. Notez que toutes les pages de son dossier médical doivent être contresignées par un notaire, et que les détails obligatoires sur sa situation financière (revenus, dettes, capitaux, obligations) doivent s'accompagner des documents concernés.

 

 Ensuite, à MA convenance, je fournirai à votre employé(e) un code PIN qu'il/elle devra révéler à chaque rendez-vous. Il est regrettable que ce code ne puisse comporter moins de 28 chiffres mais, encore une fois, j'ai pris exemple sur le nombre de touches que je dois presser pour avoir accès aux services téléphoniques de votre banque.

 

Mais, l'imitation n’est-elle pas une flatterie des plus sincères ? Lorsque vous me téléphonez, pressez les touches comme suit : Immédiatement après avoir composé le numéro, lequel sera surtaxé par un 0892, veuillez presser l'étoile (*) pour sélectionner votre langue. Ensuite le 1 pour prendre rendez-vous avec moi ; le 2 pour toute question concernant un retard de paiement ; le 3 pour transférer l'appel au salon au cas où j'y serais ; le 4 pour transférer l'appel à la chambre à coucher au cas où je ferais ma sieste ou autre occupation verticale ; le 5 pour transférer l'appel aux toilettes au cas où je coulerais un bronze ; le 6 pour transférer l'appel à mon GSM si je ne suis pas à la maison ; le 7 pour laisser un message sur mon PC.

 

Dans ce cas, un mot de passe vous sera nécessaire. Ce mot de passe sera communiqué à une date ultérieure à la personne de contact autorisée mentionnée plus tôt. Le 8 pour retourner au menu principal et écouter à nouveau les options de 1 à 7 ; le 9 pour toute question ou plainte d'aspect général. Le contact sera alors mis en attente, au bon soin de mon répondeur automatique qui vous diffusera en intégralité la symphonie n° 9 de Ludwig Von Beethoven ; enfin, le 10, à nouveau pour sélectionner la langue.

 

 J’ai bien conscience que ceci peut augmenter l'attente mais une musique inspirante (le boléro de Ravel) sera jouée durant ce laps de temps. Malheureusement, mais toujours suivant votre exemple, je devrai infliger le prélèvement de frais pour couvrir l'installation du matériel utile à ce nouvel arrangement.

 

Respectueusement,

 

Votre humble client.

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (14 votes)
>> Article suivant
Jean-Louis Caccomo est Maître de Conférences en Sciences Économiques à l'Université de Perpignan. Chercheur, il est expert international spécialisé dans les questions de croissance, innovation et tourisme international. Responsable de l'atelier tourisme au GEREM (Université de Perpignan). Il est par ailleurs responsable des programmes de coopération avec Prince of Songkla University (Phuket - Thaïlande), avec l'université de Tabasco (Mexique) etavec l'université de Moroni (Comores).
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Derniers Commentaires
Pourquoi la théorie du réchauffement climatique doit nous faire rir...
20 nov.Louis L.
Saoulez vous et fumez sans la moindre retenue car il est formellement prouvé que cela est sans incidence sur le taux de mortalité qui demeure obsti...
L'illusion de la gratuité
19 nov.zelectron
Même Hollande s'était fendu d'un : c'est gratuit, c'est l'état qui paye.
Propriété menacée. La société de l’usage, c’est la société du serva...
19 nov.zelectron
L'ignominie de cette proposition montre à quel point le communisme a laissé des traces quasi- indélébiles pour les débiles de la société.
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
14 nov.Alain J.
et pourquoi çà monte et çà baisse ensuite Il y a 10 ans l'article ci dessus aurait pu s'écrire ... mais autrement. Je suis les articles sur l'o...
Comment on a étranglé la Grèce. Mediapart
15 nov.Patrick W1
La video doit être absolument regardée. Je l'ai vue, et j'ai envie d'acheter le livre de Varouflakis " Conversations entre Adultes" et de voir...
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
13 nov.blitzel
Ahahah, ils veulent nous saborder le "mental." Erreur aujourd'hui mercredi 13 pleine lune sur la dégringolade des cours des banques, Elles ...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
13 nov.blitzel
Article impeccable. Un 11 novembre dans les labours Quand j'entends cela, cela nous rappelle, "aux oreilles de nos ancêtres dans les tranc...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
08 nov.Patrick W3
Tout ce que vous notez est trop vrai.!!!....trop sombre, et le véritable drame est que la machine ne s'arrêtera pas, quelque soient les actions men...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX