Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Marchés manipulés et marchés inventés

IMG Auteur
Delta Global Advisors
Publié le 19 juin 2017
866 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 5 votes, 5/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editorial du Jour

La ruse économique établie par la Chine communiste se propage de jour en jour. La formule derrière ce qui est devenu le grand moteur rouge de la croissance globale est très simple : imprimer de la nouvelle monnaie, et la canaliser au travers du système bancaire gouvernemental afin d’encourager les entreprises et les particuliers à contracter des quantités incapacitantes de dette non-productive.

Historiquement parlant, les pays qui ont utilisé cet ersatz économique ont souffert de crises de leur devise et de leur marché obligataire. Mais le gouvernement de commandement et de contrôle de la Chine semble toujours être au-devant de la loi économique, et est jusqu’à présent parvenu à repousser l’inévitable grâce à ses vastes réserves de devises.

En revanche, ces réserves se sont taries à mesure que la nation s’est trouvée forcée de vendre ses actifs en dollars pour défendre la valeur de son yuan. La Banque populaire de Chine a dépensé des trillions de dollars à ces fins au fil de ces quatre dernières années.

Afin de soutenir le yuan, la Chine a déployé un cocktail unique de règlementations et de supercheries de marché. En plus d’avoir directement manipulé sa devise, imposé des interdictions de négoce et des contrôles de capitaux, la Chine est allée jusqu’à simplement inventer des prix pour sa devise.

Le China Foreign Exchange Trade System, qui est géré par la Banque populaire de Chine, a transformé la manière dont la devise de la Chine est évaluée chaque matin, et la manière dont elle peut fluctuer au fil de la journée. Le gouvernement établit actuellement une valeur arbitraire pour le yuan par rapport à un panier de devises contre lequel le yuan est ensuite autorisé à fluctuer dans un maximum de 2% par jour. Nous pourrions croire que la valeur de la devise à l’ouverture du marché est basée sur sa valeur à la fermeture du marché de la veille.

Mais le gouvernement chinois estime tout simplement que le marché fait mal les choses. C’est pourquoi il a introduit une « variable contra-cyclique ». Le très omniscient gouvernement de la Chine peut ainsi déterminer librement la valeur de son yuan à l’ouverture du marché, parce qu’après tout, le gouvernement de la Chine est très doué pour ce qui est de prétendre comprendre l’offre et la demande mieux que les millions d’individus qui votent chaque jour avec leur portefeuille.

Et la manipulation de la devise chinoise ne s’arrête pas là. Le gouvernement chinois doit aussi faire face aux yuans offshores. Les investisseurs qui pensent bientôt voir le yuan perdre de sa valeur ouvrent des positions à découvert en-dehors des frontières de la Chine. Cela implique l’emprunt de yuans à Hong Kong, l’échange de ces yuans contre des dollars et leur rapatriement à un taux plus favorable. Il y a des risques associés à l’emprunt de yuans. Quand ces risques augmentent, ils peuvent forcer les investisseurs à clôturer leur position, ce qui a pour effet de forcer le yuan à la hausse.

Ainsi, afin d’écraser les baissiers, la Chine a ajouté à sa variable contra-cyclique en faisant flamber les coûts de marge à l’emprunt de yuans offshores et en forçant une liquidation forcée des positions à découvert. Le taux du Hibor au jour le jour est passé de 5,35% le 30 mai à 42,8% le premier juin, pour rendre prohibitif le coût de l’emprunt de nouveaux yuans et forcer de nombreux spéculateurs hors de leur position. Grâce à cela, la devise chinoise pourra encore survivre.

Nous vivons dans un monde où la manipulation des marchés a atteint des proportions sans précédent, et où les vestiges du marché libre sont très difficiles à dénicher. C’est particulièrement vrai au travers du monde développé. La Chine fixe un objectif de PIB, et joue ensuite avec les chiffres économiques pour parvenir à cet objectif. Elle fabrique des données économiques, et est le premier fabricant mondial d’actualités alternatives. Elle ne cesse de nous raconter des histoires et ne fait que prétendre se tourner vers un système plus fondé sur le marché.

Mais imaginer que la Chine pourra repousser à jamais les forces économiques reviendrait à défier des siècles de données qui prouvent le contraire. Les spéculateurs sur le yuan représentent la dissolution embryonnaire de la confiance en le gouvernement chinois et sa devise. Le gouvernement de la Chine ne pourra manipuler que pendant un temps le message reçu par le marché.

Le dollar jouissait par exemple de la pleine confiance du public suite à la seconde guerre mondiale et aux accords de Bretton Woods. Mais l’impression monétaire du début des années 1970 a poussé le gouvernement à abandonner la parité du dollar avec l’or, et une stagflation s’est installée. Même l’Empire romain n’a pas pu contenir indéfiniment les forces de l’inflation.

La dissolution de la confiance en les gouvernements et leurs devises fiduciaires ne survient pas en un jour. Mais l’Histoire nous montre que les marchés ont toujours le dernier mot, et que les gouvernements sortent toujours perdants. La réalité triomphe toujours sur la fiction. Le conte que nous chante la Chine prendra un jour fin. Et cette fin pernicieuse sera partagée par l’euro et le dollar. Ceux qui souhaitent y échapper devraient allouer leur capital à l’or.  

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Hong Kong | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Hong Kong | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (5 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Derniers Commentaires
Taxes par-ci, taxes par-là, échec partout.
19 aoûtmerisier1
Si la taxation était un gène, on le retrouverait dans l'ADN des socialistes. Oui, c'est bien de moi et j'en suis ravi!!!!!!!!!!
Taxes par-ci, taxes par-là, échec partout.
19 aoûtMonrose2
Glanduron et Merisier, vous avez raison: il est évident que si les Français cessaient de fumer, aucune caisse de retraite ne tiendrait puisque la ...
Un Pass Culture indispensable, réclamé par tous et voué à une réuss...
19 aoûtSebastien H1
@ merisier : L'éducation nationale ne sert qu'à formater les enfants afin de pouvoir les soumettre et à les forcer à servir un système qui dessert ...
Taxes par-ci, taxes par-là, échec partout.
19 aoûtDorothée1
effectivement, un tel degré de masochisme fiscal méritait sans nul doute, de récompenser ce brave impétrant con-tribuable !
Taxes par-ci, taxes par-là, échec partout.
19 aoûtDorothée3
...voyons ! ne vous inquiétez surtout pas pour le financement de votre retraite... tout d'abord, n'oubliez pas qu'en son temps et dans un discours ...
Taxes par-ci, taxes par-là, échec partout.
19 aoûtDorothée1
et oui, ici transparaît l' ahurissante doctrine fondamentale de la grande armée des petits hommes gris des Etats socialistes : "l'Etat est une fin ...
Taxes par-ci, taxes par-là, échec partout.
19 aoûtglanduron3
Je trouve le procédé du paquet "Gore" absolument génial. H16 prend nos politiciens pour des incompétents parce qu'il pense que l'absence d'efficaci...
Taxes par-ci, taxes par-là, échec partout.
18 aoûtRed Pill3
Mais, mais, mais si tout le monde se met a produire pour son compte sans passer par l'echange marchand qui permet a l'etat de racket ... non, de fi...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX