Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Méchant capitalisme, méchant Amazon qui crée de vilains emplois !

IMG Auteur
Publié le 25 février 2018
1318 mots - Temps de lecture : 3 - 5 minutes
( 6 votes, 3/5 ) , 8 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
8
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Billet initialement paru le 24.02.2017

C’est abominable. En 2017, on notait, effaré, l’extension galopante de la firme américaine Amazon sur le territoire national puisqu’elle se targuait de créer plus de 1500 emplois cette année-là. Des sueurs froides parcouraient alors l’échine des syndicalistes, gauchistes et autres anti-capitalistes rabiques que le pays biberonne tendrement depuis leur éducation (nationale, forcément) jusqu’aux rangs de l’Assemblée (nationale elle aussi) : d’un côté, la firme est le porte-étendard évident de l’américanisme triomphant et d’une consommation débridée que la France éternelle ne peut qu’abhorrer. De l’autre, pleins d’emplois. Flûte, zut, crotte et impossible dilemme.

Et voilà qu’on apprend ce mois-ci qu’Amazon remet le couvert, pour 2000 emplois de plus. L’abomination va continuer !

Cétroporribl.

Dans ce monde incertain où les vilains et les méchants se cachent, bien trop souvent, derrière des figures angéliques aux intentions louables, le Camp du Bien doit sans arrêt faire preuve de vigilance pour savoir détecter ceux qui sont les suppôts de Satan et ceux qui servent la cause. Heureusement, il reste quelques points de repère sûrs, quelques affreux emblématiques qui constituent des cibles pratiques pour l’édification des masses. Parmi ceux-là, Amazon, bien sûr.

Et avec Amazon, on n’est pas dans la catégorie du petit garnement, de la petite racaille que le Camp du Bien se doit de remettre dans le droit chemin, à coup de pompes au derrière ou, plus prosaïquement lorsqu’il s’agit d’une entreprise, avec quelques législations bien senties. Non.

Amazon, c’est du gros méchant, de la grosse entreprise multinationale américaine, du « badass » capitaliste sans frein ni foi dont le seul credo, honteusement affiché, consiste à plaire au client roi, ce consommateur que rien ne satisfait vraiment, qui pousse les prix vers le bas et les chatons au suicide. Amazon, c’est cette entreprise qui a déjà été longuement dépeinte, par le détail, par l’un de ces reporters de guerre envoyé sur le terrain de la logistique. Rappelez-vous : Jean-Baptiste Malet, jeune journaliste de 25 ans, décidait de s’infiltrer incognito dans un entrepôt Amazon en répondant à une annonce d’emploi et, au péril de sa vie, nous narrait par le détail les trop horribles vexations que le travail dans cette entreprise lui imposait.

Depuis, les horreurs que le géant de la distribution américaine fait subir à ses employés ne se sont jamais démenties : les pages de notre vaillante presse française sont emplies des descriptions atroces d’employés dépecés vivants entre les rayonnages de « Harry Potter » et de « 50 Nuances de Gris », de ces rites sataniques aux pentacles peints avec du sang de vierges tenus régulièrement par un management inhumain (voire saurien) et autres complots illuminés ou plus si affinité.

Du reste, l’entreprise américaine, accumulant les succès (et le cash) n’a jamais réussi à s’attirer les bonnes grâces de l’intelligentsia française qui a bien reconnu en elle le destructeur implacable du petit commerce, de nos petites librairies de quartier qui sentent bon la patine et le papier moisi. Tout le monde sait qu’Amazon, c’est la mort du libraire (on trouve tous les livres chez Amazon, voyons), du vendeur de joujoux équitables (on trouve tous les jouets chez Amazon, voyons) et même du petit artisan de sextoys traditionnels (on trouve même ce genre de jouets sur Amazon, voyons). Le seul avantage d’Amazon aux yeux de certains (notamment à Bercy) reste l’existence dûment notée de produits utiles et en quantité adaptée à la ponction fiscale française.

Pour le reste, il y a une accumulation évidente de crimes à la bienséance et de délits d’outrecuidance de la part de la multinationale américaine qui ne lui permettront jamais d’échapper à l’opprobre et l’anathème que lui jettent en France le Camp du Bien, les médias, les syndicalistes et les organisations corporatistes diverses et variées.

Ainsi, l’entreprise de Jeff Bezos a-t-elle tenté de faire oublier ses abominables conditions de travail (dénoncées en leur temps par un New York Times remonté comme un coucou… ou presque) en proposant la semaine de 30 heures. Ah ah ah, qu’allez-vous faire croire-là, M. Bezos ? Tout le monde sait que vos employés, surexploités, misérablement traités, ne pourraient de toute façon guère aligner plus de 20h par jour, encore moins 30. Et … Ah c’est par semaine ? Hum Bon. Bref.

Ainsi, le géant de la distribution n’hésite pas à piétiner le plus élémentaire savoir-vivre comme l’ont dénoncé plusieurs syndicats, outrés de voir que l’entreprise n’hésite pas à offrir une prime pour démission : à chaque début d’année, le géant informatique américain propose à ses salariés qui auraient « un projet personnel » de démissionner en échange d’une prime pouvant aller jusqu’à 8000 euros. C’est, bien évidemment, parfaitement scandaleux voire immonde puisque cela inciterait certaines personnes à partir plutôt qu’à se faire licencier et toucher le chômage ! C’est en outre parfaitement inique puisque tout le monde sait que la France dispose déjà d’un véritable arsenal en matière de droit du travail, et qu’en procédant ainsi, Amazon court-circuite les formidables administrations et les magnifiques syndicats qui ont normalement la charge d’accompagner les personnes qui se placeraient elles-mêmes dans ces situations. Mais surtout, c’est parfaitement légal, ce qui rend tout à fait insupportable une telle distribution de pognon.

Heureusement, tout ceci ne pourra pas durer.

Dans le Camp du Bien, tout le monde sait que le Mal ne peut triompher. Tout le monde sait que ces employés maltraités, cet argent jeté à la face des salariés qui veulent s’en aller, que ces conditions de travail iniques, que cette gestion au cordeau, que tous ces éléments sont autant de clous autour du cercueil Amazon. Tout le monde sait aussi que l’avenir d’Amazon est pourri : regardez, même à Wall Street, alors que l’entreprise quadruple ses bénéfices, ils sont nerveux ! Ah ah, tenez-vous bien, suppôts de Satan, vous allez carafer et ce sera bien fait pour vous…

Ou presque. Parce parallèlement, on apprend dernièrement qu’Amazon envisage très fermement d’étendre ses activités physiques en France, au point de devoir créer 1500 nouveaux emplois, en contrat à durée indéterminée, ce qui porterait le total de ses effectifs français à plus de 5500. Argh, c’est beaucoup d’autant que le géant américain de la distribution en ligne ne recherche pas seulement « des ingénieurs, diplômés d’écoles de commerce et jeunes diplômés », mais veut aussi remplir des « postes non qualifiés » pour des personnes « souhaitant se former sur le terrain ».

Autrement dit, voilà qu’Amazon embauche à tour de bras, aussi bien des diplômés que des non qualifiés, dans un pays gangrené par 5 millions de chômeurs (peu ou prou). Voilà qui pose un évident problème : pour le journaliste moyen, pour l’élu de base et le politicien national chevronné, pour le commentateur boboïde qui, le poing levé, dénonce l’exploitation de l’homme par l’homme à coup de scanners logistiques cadencés comme du papier à musique, comment accommoder une vision du monde où le pire du capitalisme permet d’offrir un travail à plusieurs centaines de personnes, et en sortir d’autres centaines des difficultés provoquées par l’absence de qualification en leur proposant formation et expérience professionnelle probante ?

Dilemme particulièrement cruel que celui de ces gens-là qui vont devoir continuer à trouver toutes les tares possibles, continuer à taper sur celui qui va, de toute évidence, employer un nombre croissant de personnes en France, mais qui, à l’instar de McDonalds, Coca-Cola, Monsanto ou n’importe quelle autre entreprise, paie des impôts, des charges sociales et emploie des milliers de personnes.

Eh oui : il va être difficile de continuer à passer pour le sauveur du peuple, le défenseur des classes laborieuses, tout en crachant sur ces entreprises qui font, elles et au contraire de ces aigris, quelque chose de concret pour ces classes.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Source : h16free.com
Données et statistiques pour les pays mentionnés : Chine | France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Chine | France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3 (6 votes)
>> Article suivant
H Seize écrit sur http://h16free.com ses chroniques humouristiques d’un pays en lente décomposition, et apporte des solutions dans son livre, Egalité, Taxes, Bisous. Dans un monde toujours plus dur, et alors que la crise, la vilénie, les aigreurs et les misères allant de la maladie aux bières tièdes font rage, un pays fait courageusement face et propose toute une panoplie de mesures plaisamment abrasives qui permettront d'aplanir les aspérités, gommer les difficultés et arrondir les angles. Ce pays, rempli de gentils et d'aimables tous les jours mieux pensant, est devenu un véritable phare scintillant dans la nuit noire de l'obscurantisme des méchants et des vilains. Et pour mieux scintiller, il s'est doté d'une devise qui est parvenue à se hisser au rang de slogan, d'accroche et de modus vivendi : pour chacun et pour tous, il faudra de l'égalité, des taxes, et des bisous.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Relire Sannat, il y a deux ans pour se marrer.
Il nous annonçait l'effondrement pour bientôt !
Et vous pouvez trouver bien d'autres articles bien plus anciens (2011, 2010) dans la même fibre.

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-l-effondrement-des-marches-papiers-de-l-or-et-de-l-argent-est-il-pour-bientot-.aspx?article=8096995756H11690&redirect=false&contributor=SRSRocco.
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
... pour se marrer ?!...Y-en c'est tout le temps !!!
Il existe deux sortes de personnes ceux qui dirigent et qui ont un tempo d'avance pour donner la mesure et les autres... qui suivent, faut choisir !
Et ces derniers ont souvent du temps pour la critique.
Désolé mais j'ai les mains gelées et les propos assez glacials.
Samideano,
Sannat se répète, d'accord, mais j'ai l'impression que chez vous, les glaces sont en bois.
Pour H.Seize, le monde est d'une enfantine simplicité : les gentils et les méchants.

D'un coté la bienveillante finance, de l'autre les épouvantables gauchistes.
Evaluer :   2  4Note :   -2
EmailPermalink
Cet article suinte la bêtise et la naïveté, qu'est-il arrivé à l'auteur, trop de hanouna peu être.

Amazon c'est le cheval de troie, plein de belles intentions, mais le but est bien de chambouler la grande distribution en France, une fois que ce sera fait et ses racines bien profondes, les choses changeront très vite, que ce soit en qualité de travail et en salaire.

Bref aperçu de l'avenir des salariés français : http://www.slate.fr/story/157201/amazon-salaries-bracelets-ultrasoniques-brevet

Pour amazon, ils ne sont que des esclaves imbéciles, on avait prévenu les VTC, on prévient aujourd'hui les préparateurs de commande, vous le regretterez, mais n'est-ce pas pour cela qu'Amazon a particulièrement ciblé la France ?

Les français sont incapables de se projeter dans l'avenir, une aubaine pour le capitalisme.
Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
Fort bien dit, cet article qui manque pas de piquant part dans la mauvaise direction. Si les petits commerces sont déclinants depuis longtemps, Amazon va tiré un trait dessus, il n' y a pas de quoi se réjouir et applaudir au capitalisme, d'ailleurs ce n'est pas du capitalisme, c'est pire que cela, de l'ultra si l'on veut, qui détruit tout au niveau des achats ..... sur la vie d'une patrie, celle d'une citoyenneté et du vivre ensemble.
Personnellement j'aime avoir un contact avec un vendeur, cela élève et enrichit. Ils sont simplement en train de nous saborder la vie de commerce et personne ne le voit. Je dirais même que ceux qui promeuvent cela sont des imbéciles, de plus ils se félicitent de leur réussite sur de potentiels acheteurs zombies.
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
Cet article de Slate, repris du NY Time (les mainstreems médias) ne dépasse pas le procès d’intention. Si vous n’avez pas compris qu’ H16 dénonce la rhétorique gauchiste des médias français, bien, vous avez loupé. Si Amazone crée des emplois, c’est forcément pour exploiter des gens. Oui, nous sommes bien en France, c’est 24hgold.fr., seul l’état peut assurer de bons emplois au lumpenprolétariat...
Cela dit, on peut faire une critique d’Amazone, mais certainement pas celle-là.

PS. S’il vous plait blitzel, n’en remettez pas avec le vivre ensemble.
Oui, j'ai du louper quelque chose sur cet article mais quand on parle d' Amazon, mon sang ne fait qu'un tour même si j'avais perçu la tournure de l'article.
Pour le "vivre ensemble", c'est mon clavier qui a dérapé, excusez-le, j'au une touche pour "vivre ensemble" et une autre "vivre entre nous".
Dernier commentaire publié pour cet article
Samideano, Sannat se répète, d'accord, mais j'ai l'impression que chez vous, les glaces sont en bois. Lire la suite
LOUIS L. - 02/03/2018 à 17:04 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Crise de liquidité. Mais où est donc le cadavre ?
06 oct.blitzel
Mise à jour, Delamarche vient de donner sa version (définitive ?) de la crise des taux repo, et son explication un temps évasive dans un premie...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
02 oct.Attilio
Si on considère qu'en France il y a 67 millions d'habitants,les milliards d'euros planqués en cash cela fait en en moyenne pratiquement 9 000 euro...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX