Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Nietzsche, Trump et la gauche politique américaine

IMG Auteur
AFR.org
Publié le 06 novembre 2017
1925 mots - Temps de lecture : 4 - 7 minutes
( 3 votes, 5/5 ) , 2 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
2
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Article du Jour

Le philosophe allemand Friedrich Nietzsche nous a prévenus au 19ème siècle avec son célèbre thème, la «Transvaluation des valeurs». Une dictature mondiale menaçante viendra où le bien deviendrait mal, et le mal serait bon. La liberté serait considérée comme de l'esclavage, et l'esclavage deviendrait la liberté.

Il a «prophétisé hardiment que la politique du pouvoir et des guerres vicieuses étaient en réserve pour l'avenir. Ce qu'il ressentait était une période proche du nihilisme , dont les graines avaient déjà été semées. »[1]

Ironiquement, même si Nietzsche nous a mis en garde contre cela, c'est sa pensée philosophique qui a contribué à l'introduire parce qu'il a rejeté la notion de loi morale universelle. "L'homme lui-même devient le déterminant des valeurs", a-t-il affirmé. "[L’homme] n'a pas besoin d'approbation, il dépasse le jugement ... il est [le] créateur des valeurs . "[2]

Ainsi, les sources traditionnelles de la morale qui avaient construit la civilisation occidentale - la loi naturelle et le Dieu dont elle est issue - furent rejetées avec véhémence par Nietzsche. Et sa progéniture intellectuelle dans nos écoles tout au long du 20ème siècle a vigoureusement prêché, dans leurs enseignements, ce relativisme moral .

Si vous vous demandez pourquoi le monde est inondé de la criminalité de l'étatisme et pourquoi des hordes de jeunes hurlant saturent les rues en jetant des pierres et en insultants des orateurs lors de leurs rassemblements, voici la raison. La brute aveugle est revenue dans notre société parce que nos professeurs enseignent le «relativisme moral» et le «collectivisme politique» (les fondements philosophiques de la brute) dans toutes les écoles d'Amérique et d’ailleurs.

Un relativisme moral impitoyable domine les voies de nos vies aujourd'hui parce que Nietzsche a façonné une philosophie de l'homme lui-même en tant que créateur de valeur. L'homme, disait-il, n'était pas destiné à discerner des valeurs transmises de Dieu et de la Nature (comme les sages de la civilisation occidentale avaient enseigné pendant des milliers d'années). Il devait réellement créer les valeurs. La vérité n'a pas été trouvée . elle devait être conçue . Dieu et la nature étaient des mythes des peuples primitifs.

L'intelligentsia du 20ème siècle a gobé cette serrure d'apostasie, hameçon et fil, et a entrelacé le relativisme nihiliste de Nietzsche avec le collectivisme politique de Marx pour attaquer la manifestation économique de la liberté traditionnelle du capitalisme. Le résultat est les tragédies décadentes que nous voyons dans nos médias, dans nos universités, dans les rues et dans les salles de nos parlements.

Cette «transvaluation des valeurs» nietzschéenne est la source des trois slogans célèbres d'Orwell dans son roman, 1984, qui ont été inscrits à l'entrée du siège du ministère de la Vérité dans cet ouvrage : «La guerre est la paix. La liberté est l'esclavage. L'ignorance est la vérité. "

Depuis Nietzsche, tout est chamboulé. Tout est inversé. L'esclavage est maintenant enseigné à nos enfants dans tout le système scolaire comme un «nouveau type de liberté».

C'est le fléau de la gauche politique aujourd'hui. C'est pourquoi les élites d'établissement travaillent si dur pour plus de collectivisme, et leurs harpies lancent des crises et des cailloux à quiconque souhaite moins de gouvernement et plus de liberté. Leurs systèmes de valeurs ont été inversés dans les profondeurs de leur esprit par leurs professeurs. Ils voient la liberté capitaliste comme l'esclavage, et bien sûr, ils voient Donald Trump (qui prône la liberté) comme un tyran.

Le capitalisme s’effondrera si on corrompt la langue et la monnaie, soutenait Marx. Nous n'avons plus d'éducation dans les écoles; nous avons des ministères de la propagande qui injectent le poison de la servitude dans des esprits sans coeur.

Nietzsche nous a également dit qu'il y a des millions d'humains qui naissent avec des «mentalités d'esclaves». Ils graviteront naturellement vers un système d'esclavage à cause de leur horreur des rigueurs de la liberté. Heureusement, la majorité des humains veulent être libres. mais une minorité non négligeable d'humains le le souhaite pas. Ce sont ces «mentalités d’esclaves» qui sont si sensibles au poison professoral dans les universités et qui, par conséquent, sont les premières lignes des lanceurs de pierres. Ils deviennent la chair à canon pour les semblables de George Soros de ce monde.

Pouvons-nous, nous qui aimons la liberté, surmonter cela? Le jury ne s’est pas encore totalement prononcé. Toutefois, les forces du gauchisme, du collectivisme et du globalisme sont tellement ancrées dans la société moderne qu'elles peuvent faire ce qu'Ayn Rand a averti, "inaugurer des Âges des Mille Ans" si elles ne sont pas contrées par un mouvement de restauration de la raison et du Constitutionnalisme, particulièrement chez les Américains.

Les factions gauchistes contre Trump

Il y a cinq factions de base dans la société d'aujourd'hui qui ont une haine viscérale pour Donald Trump et qui ont forgé une résistance à son administration qui détruit tout espoir de restauration américaine pendant la présidence de Trump. Leur objectif est de produire une stagnation législative au cours des trois prochaines années et de neutraliser son agenda «Make America Great Again», et ainsi condamner ses chances de sa réélection en 2020. La scène sera alors fixée pour la reprise de leur marche vers le gouvernement mondialiste qui a animé la politique américaine depuis un siècle.

Ces cinq factions de base alignées contre Trump sont: 1) les multiculturalistes libéraux du Parti Démocrate, 2) les professeurs collectivistes des universités, 3) les médias porteurs de "fakenews" , 4) les Neocons  du Parti républicain, et 5) le complexe de la CIA, du FBI, de la NSA et du Pentagone.

Précisions sur ces factions:

1) Les multiculturels libéraux ont, depuis plus de 50 ans, favorisé l'ouverture des frontières et un système d'immigration fondé sur la «diversité compulsive» plutôt que sur la «rationalité du mérite». Cela a amené une myriade de groupes ethniques qui vont jusqu’à refuser de parler anglais et et ne connaissent rien d’un système constitutionnel de gouvernement limité.

Ce problème de chaos ethnique est aggravé par un flot sinistre de terroristes islamistes qui se faufilent dans un laxisme libéral qui ignore la sécurité nationale et le bon sens pour promouvoir la rectitude politique, puis utilise la «migration en chaîne» pour permettre aux terroristes de parrainer d'autres terroristes.

Par exemple, l'immigré musulman inspiré par l'EI, Sayfullo Saipov, qui a récemment envoyé son camion dans une foule de New-Yorkais tuant huit personnes et en blessant douze autres, est arrivé en 2010 et aurait parrainé 23 camarades musulmans par la politique de «migration en chaîne». "Combien de ses commanditaires étaient des terroristes?

2) Les professeurs collectivistes dans nos écoles endoctrinent leurs étudiants avec l'étatisme marxiste-keynésien plutôt que de leur présenter les grandes idées de la civilisation occidentale et les principes fondateurs de l'Amérique, puis de les encourager à tirer leurs propres conclusions. Par conséquent, nous élevons des eunuques historico-philosophiques, pas des hommes et des femmes d'une intellectualité indépendante.

3) Les médias des grands réseaux de télévision, ABC, CBS, NBC, CNN, CNBC, en plus des grands journaux, du New York Times , du Washington Post , du LA Times , etc., s'opposent tous aux plaidoyers de Trump sur le contrôle aux frontières, des impôts bas, et une politique étrangère non-hégémonique. Seul Fox soutient Trump, mais seulement sur les questions domestiques. Ils rejettent son désir d'une politique étrangère non hégémonique et la détente avec la Russie.

4) Les RINO-Neocons constituent l'essentiel du Parti républicain (des hommes comme John McCain, Lindsey Graham, Mitch McConnell, Lamar Alexander, Rob Portman au Sénat, et Paul Ryan, Kevin McCarthy, Peter King et Mike Simpson , et Cathy Rodgers au Congrès). Ils sont partisans du méga-étatisme, à l'amnistie pour les clandestins, désirent plus de dépenses, et préconisent un impérialisme hégémonique dans la politique étrangère. Ils sont contre le conservatisme Tea-Party et le libertarianisme du marché libre.

5) Les bureaucraties de la sécurité militaire sont composées de la CIA, du FBI, de la NSA et du Pentagone. Sauf pour la NSA, ces bureaucraties sont nécessaires à la défense de l'Amérique. Mais elles  ont malheureusement dépassé cette fonction depuis la chute de l'Union Soviétique en 1991. Elles souhaitent maintenant étendre l'influence et le contrôle américains sur le Moyen-Orient, la Russie et la Chine via l'intervention et l’armement plutôt que de laisser l'Amérique une lumière brillante de la liberté, à imiter plutôt qu'obéir.

Ces cinq factions sont consommées par l'irrationalisme et le désir de pouvoir. Elles dominent la culture, les couloirs de la politique et les salles du monde universitaire. Puisque Trump s'oppose à quatre de ces factions et se méfie beaucoup de la cinquième, il est maintenant sous perfusion d’attaques permanentes et vicieuses. Il a toujours une énorme communauté d'électeurs américains patriotes avec lui et divers groupes de partisans au Congrès. Mais cela suffira-t-il à repousser les élites libérales et leurs camarades «Never Trump» du GOP? C'est la question cruciale qui se pose devant nous aujourd'hui.

Je crois que la plupart des républicains soutiennent inconsciemment le « Deep State », et souhaitent l’échec de Trump, et c'est pourquoi ils ont si tant traîné les pieds lors de la réforme de la sécurité sociale. Ils souhaitent le départ de Trump de manière si véhémente qu'ils sont prêts à vendre les vœux du peuple sur cette réforme cruciale et risquent un retour démocrate au Congrès en 2018 pour nier à Trump tout semblant de succès. En 2020, de nombreux RINO et Neocons soutiendront subrepticement le candidat démocrate à la présidence, quel qu’il soit. Après tout le Parti républicain (sauf le Caucus de la liberté à la Chambre et peut-être une douzaine de conservateurs au Sénat) n'est rien d'autre que la lumière des démocrates. Ils seraient en fait plus heureux si Hillary avait gagné.

Les RINO et les Néocons ne sont rien d’autres que des collabos. Ils ne sauraient pas reconnaitre un "principe de liberté" d'une chanson pour enfants. La Constitution n'est qu'un morceau de papier pour eux. La rectitude politique gouverne leurs esprits comme l’ignominie tient celui d’Harvey Weinstein.

Les mensonges monstrueux règnent partout. L'establishment de Washington est en énorme déni de la vérité, et déteste ceux qui en parlent. C'est la source de l'animosité intense que le néo-libéral, néo-conservateur ou RINO  a contre Trump. Il s’oppose à ces traîtres à «l'américanisme» qui ne  veulent pas l’entendre parce qu'elle expose exactement qu’ils sont les vrais responsables de la destruction de l'Amérique. Ainsi, eux et les bureaucraties de l'État profond qui se cachent derrière eux, doivent utiliser toutes les tactiques de diffamation qu'ils peuvent invoquer dans leur fosse septique pour essayer de détruire la présidence de Trump.

Ces trois prochaines années vont être terribles et tumultueuses. Si Trump survit à ce cauchemar Orwellien, je serai surpris. Les forces de l'opposition qui s’opposent à lui sont effrayantes.

Par exemple, les élites néocon du Département d'État et du Pentagone ont déjà provoqué la capitulation sur les points de vue de Trump concernant les guerres au Moyen-Orient. Les néocons ont également détruit tout espoir de détente avec la Russie en augmentant leur diabolisation de Poutine avec des mensonges flagrants sur sa gestion de l'Ukraine et de la Crimée. Ainsi, ces créatures du « swamp » (des marais)  sont clairement gagnantes dans cette lutte contre un 'outsider patriote contre les piranhas et les pythons de Washington.

Le plus alarmant est le fait que nos agences de sécurité nationale se profilent toujours à l'arrière-plan avec Trump clairement dans leur ligne de mire. Leurs pouvoirs d'intimidation sont écrasants comme le comprend quiconque a étudié l'assassinat de JFK.

Remarques

1. Samuel Enoch Stumpf, Socrate à Sartre: Une histoire de la philosophie , p. 377.

2. Friedrich Nietzsche, Au - delà du bien et du mal , chapitre IX, n ° 260

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Chine | Russie | Ukraine | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Chine | Russie | Ukraine | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (3 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Après Trump. le déluge !, alors ? Vous avez peut-être raison, car avec lui, c'est déjà la tempête. Et tout le reste ne serait qu'un immense complot international collectiviste ???

Tout ça, bien sûr, c'est la faute à Nietzsche et à Marx, et de nos écoles et de nos enseignant. RENVERSANT DE STUPIDITÉ !

Quant avez-vous mis les pieds dans une salle de classe pour la dernière fois ? Vous devriez y aller faire un tour prochainement ; vous y verriez qu'on y enseigne bien autre chose que le «relativisme moral». La science, par exemple, plutôt que l'Idéologie, et l'histoire plutôt que la démagogie.

Si Trump prône la liberté, alors la NRA aussi... et elle se porte à la ceinture.
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Je viens de lire l'historique de vos commentaires, faut pas bousculer l'ordre établi, avec vous...
Dernier commentaire publié pour cet article
Je viens de lire l'historique de vos commentaires, faut pas bousculer l'ordre établi, avec vous... Lire la suite
Fortuna - 07/11/2017 à 16:52 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Le terrible drame espagnol… Partagez, informez, faites suivre.
19:26Librio
Ben pour l'instant c'est la "pléthorique fonction publique" hospitalière qui essaie de sauver le cul des français avec du système D. Espérons qu'un...
Nos politiciens sont des criminels
03 avr.Louis L.
"Incompétence" ? Voire ! Se développe de plus en plus ouvertement, avant censure, une thèse selon laquelle ce fléau est délibéré. C'est fou...
Le terrible drame espagnol… Partagez, informez, faites suivre.
01 avr.Louis L.
20 ans de rigueur,.............. pas pour la pléthorique fonction publique, sans oublier ses retraités avec 75% du dernier salaire c'est à dire , ...
Non, la France n’est pas en guerre! Slobodan Despot
27 marsLouis L.
Il serait aussitôt banni .
Non, la France n’est pas en guerre! Slobodan Despot
25 marsSebastien H2
Bravo, cet article est extraordinaire; il se situe au-dessus de la mêlée! Quel courage pour oser écrire un tel papier "contrarien". Aucun journaleu...
Confinement : forcément, ça va bien se passer
24 marsdilapidor
Le gouvernement a quand même été efficace sur un point. Augmentation de l'indemnité de logement de 33% pour les députés. Dépenses de cabinets entre...
L’effondrement et la sidération
21 marsblitzel1
Le "bobo à trottinette", tout juste; c'était déjà grave de voir celà (à pile en plus). Vendredi 13 le Jour où tout a commencé, le jour de ...
L’effondrement et la sidération
21 marsClepsidre1
Jamais le moment n'a été aussi fort où l'on doit prendre conscience que la seule richesse que l'on possède est l'instant présent ; et surtout ensem...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX