Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Nouvelle étape dans la guerre contre les automobilistes

IMG Auteur
Publié le 03 juin 2019
1187 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 3 votes, 5/5 ) , 6 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
6
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Pour les automobilistes, ces dernières années ont vu se multiplier les vexations aussi diverses que variées qui se sont toutes progressivement traduites par une tendance générale à transmettre un message clair : de nos jours, oser rouler en voiture tient véritablement du crime de lèse-Gaïa ce qui, il faut en convenir, mérite un châtiment exemplaire.

Ceci, sur les vingt dernières années, s’est donc directement traduit par une série de mesures essentiellement fiscales dont le but a toujours été de bien faire prendre conscience de la trahison environnementale ainsi perpétrée.

Dans cette doxa, avoir l’aplomb de choisir une voiture qui brûle de l’essence, ou pire, du gazole, c’est commettre deux énormes faux-pas : le premier, bien sûr, est celui d’apporter une contribution négative à notre lutte contre l’abominable CO2 qui, en plus de reverdir la planète, a le mauvais goût d’augmenter en concentration dans l’air après que les températures augmentent, ce qui terrorise une petite frange particulièrement vocale de la population.

Le second, c’est évidemment de vouloir se déplacer individuellement, c’est-à-dire sans tenir compte des plans de mobilité que l’État et ses sbires s’ingénient à mettre en place pour le plus grand bonheur (obligatoire et millimétré) de tous. Comment voulez-vous rendre rentable les gros bus qui crament 100L au 100 km si personne ou presque ne monte dedans en plein milieu de journée ? Comment garantir que les trains arriveront correctement en retard, casseront en rase campagne comme prévu ou se tromperont de direction avec succès si personne ne les prend et préfère prendre sa voiture ?

L’idée qui consiste donc à pénaliser autant que possible l’individualiste égoïste qui roule en voiture thermique prend alors tout son sens, et contrairement à ce que les plus naïfs pourraient croire, il ne s’agit pas d’un combat pour améliorer les automobiles, pour chasser celles qui pollueraient le plus, ou pour mieux coller aux besoins de transports individuels.

Non. Il s’agit avant tout d’un combat idéologique, d’une lutte sans merci d’une frange de la population, aisée, qui sait comment se passer de la voiture et entend faire payer ses déplacements par le reste du peuple, contre le reste de la population qui n’a pas les capacités de s’en passer et doit donc composer avec l’averse de contraintes qu’on déverse sur elle.

J’en veux pour preuve l’un des derniers amendements récemment voté (camouflé aussi sec par une indispensable proposition de réglementation ferme des lâchers de ballons) dans la loi d’orientation des mobilités :

Toute publicité en faveur de véhicules terrestres à moteur est obligatoirement accompagnée d’un message promotionnel encourageant l’usage des mobilités actives ou partagées, telles que définies à l’article L. 1271‑1 du code des transports, des transports en commun ou partagés.

Autrement dit, il n’y aura bientôt plus un spot publicitaire automobile en France qui ne porte pas l’une ou l’autre mention légale du style « Vous devriez avoir honte : une trottinette vous irait mieux » ou « Gros pollueur égoïste. Quand on pense qu’un bon vélo suffit ! »

Eh oui : il faut absolument faire comprendre qu’on ne doit plus se vautrer dans la facilité d’une voiture trop grasse, trop sucrée ou trop salée. À ce titre, un message gouvernemental sera donc apposé sur chaque publicité afin de bien laver le cerveau informer le citoyen du dérapage écologique qu’il commet lorsqu’il s’intéresse de près ou de loin à sa mobilité personnelle, le gredin.

Cependant, on sait pertinemment que ce genre de message est rapidement oublié par les cibles initiales tant il devient complètement habituel. Il n’est qu’à voir le peu de cas que font les Français des messages indiquant pourtant clairement que le Nutella est – toute proportion gardée – la nourriture du diable en personne puisqu’il fait grossir, rend moche et méchant, tue des orangs-outans dans leur forêt dévastée et des ours polaires sur leur banquise en pleine fonte : on observe encore régulièrement de véritables ruées sur le produit, malgré ces rappels salutaires, malgré les lois ad-hoc, malgré la propag l’information largement disponible…

Autrement dit, on sait déjà – et notre magnifique législateur en premier – que cette mesure prophylactique ne suffira pas à endiguer la soif perverse de nos compatriotes de vouloir se déplacer en voiture.

C’est pourquoi le gouvernement a conservé quelques cartes dans son jeu, à commencer par celle de l’augmentation brutale de la sévérité des contrôles techniques.

Là encore, on remarquera que le discours initial, carrelé de ces bonnes intentions dont on pave l’enfer, destinait avant tout ce fameux contrôle technique à assurer la sécurité des véhicules roulant sur le territoire : une voiture avec des équipements de sécurité décents (freins, feux de signalisation, etc.) donne une bien meilleure assurance à celui qui l’utilise et aux autres usagers de la route qui pourraient croiser son chemin. Par la suite, la défense du consommateur sera employée pour accroître les points de contrôle (« Vendre une voiture dont on ne connaît pas la qualité du moteur, vous n’y pensez pas, mon brave !).

Vint enfin le moment d’introduire les objectifs écologiques en surcouche aux précédentes déjà placées ; le dix-mille-feuilles administratif, assurant que des adultes n’iraient pas exercer sans limite leur responsabilité individuelle, grossit à nouveau de ces exigences climato-polluphobes pour frôler une onctueuse obésité réglementaire sans laquelle nos législateurs se sentent un peu tout nus.

Et voilà : ce premier juillet, une nouvelle bordée de contraintes déboule dans les centres agréés pour ce contrôle technique. L’idée générale est simple : votre voiture à moteur thermique est a priori un danger pollueur, une errance technologique honteuse, une épave au moins putative et dont le seul usage légitime serait le trajet pour la mener à la casse.

En gros, moyennant quelques ajustements des seuils de test, on va multiplier par trois le nombre de véhicule recalés ce qui va évidemment faire les affaires des centres en question, et nettement moins celles des automobilistes dont – rappelons-le – une partie n’avait pas hésité à brandir un gilet jaune ces derniers mois suite aux augmentations stratosphériques des taxes sur les carburants (qui ont, depuis, à nouveau dépassé les seuils déclencheurs de la colère initiale).

Si l’on ajoute les prochains tests (sur cinq gaz d’échappement), encore plus restrictifs, qui seront introduits dans les trois ans à venir, on peut raisonnablement s’attendre à une augmentation encore plus significative des visites supplémentaires et des coûts induits pour l’automobiliste.

Rassurez-vous : tout ceci n’aura bien évidemment aucune incidence ni sur la capacité des Français à se déplacer sereinement, à épargner avec calme, à renouveler leurs véhicules auprès de constructeurs par ailleurs choyés sur notre territoire. Ce véritable tabassage de l’automobiliste semble acquis et vise à mettre fin à la voiture thermique le plus vite possible sans qu’aucune solution équivalente ne soit pour le moment sur le marché.

Peu importe. Puisqu’on vous dit que le Français peut fort bien se passer de sa voiture, c’est qu’il peut s’en passer, voyons ! L’intendance suivra.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Source : h16free.com
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (3 votes)
>> Article suivant
H Seize écrit sur http://h16free.com ses chroniques humouristiques d’un pays en lente décomposition, et apporte des solutions dans son livre, Egalité, Taxes, Bisous. Dans un monde toujours plus dur, et alors que la crise, la vilénie, les aigreurs et les misères allant de la maladie aux bières tièdes font rage, un pays fait courageusement face et propose toute une panoplie de mesures plaisamment abrasives qui permettront d'aplanir les aspérités, gommer les difficultés et arrondir les angles. Ce pays, rempli de gentils et d'aimables tous les jours mieux pensant, est devenu un véritable phare scintillant dans la nuit noire de l'obscurantisme des méchants et des vilains. Et pour mieux scintiller, il s'est doté d'une devise qui est parvenue à se hisser au rang de slogan, d'accroche et de modus vivendi : pour chacun et pour tous, il faudra de l'égalité, des taxes, et des bisous.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Voilà un article qui m'a fait bien rire: bravo à son auteur !

de toute façon, cette histoire de CO2 comme polluant ne tient pas la route: non pas que je veuille minimiser son influence sur le climat, la chose étant clairement prouvée, mais on ne peux décemment pas le ranger dans cette catégorie; cela a été dit et redit mais il faut le redire encore, semble t'il....., cette molécule est, avec l'eau, à la base du vivant; s'il n'y en a pas assez dans l'air, aucune photosynthèse n'est plus possible sur terre; et donc, la majeure partie de la vie terrestre s'arrete, purement et simplement:

est ce que nos décideurs savent qu'en dessous de 100 à 150 PPM de CO2, les plantes ne croissent plus ? Que, de ce point de vue, si rien n'avait été fait, l'érosion des montagnes, ainsi que l'enfouissement des matières carbonées nous auraient mené droit à la catastrophe, en confisquant cette molécule à l'atmosphère ? : renseignez vous !

Mais, ma question: est ce que l'humanité est capable de voir au delà de son nombril ? Pour ma part, j'en doute fort: personne n'a l'air de bien comprendre notre rôle dans toute cette affaire: or, il est primordial pour le vivant, pour peu que l'on résonne sur le long terme: soyez sûr que cette réintroduction du CO2 dans l'atmosphère sera la manne céleste pour les centaines de millions de nouvelles espèces qui apparaitront après le grand boulversement: sans cela, on était bien reparti pour des aires glacières bien préjudiciable pour le vivant!

Mais bon, si l'idée vous dérange, voyez comment s'y prend le jardinier lorsqu'il souhaite renouveller son jardin: il commence par arracher ce qui s'y trouve, puis retourne la terre; si on s'arrete à ça, notre brave homme parait être un monstre, n'est ce pas? mais c'est pour un mieux,.....mais qui viendra plus tard !

Clairement, ce que nous faisons nous dépasse: notre vision humaine, à très court terme, nous handicape de ce point de vue: or qu'on le veuille ou non, nous sommes issus de la nature, et ce que nous faisons pourrait bien avoir un sens pour elle: ...........mais dans son échelle de temps à elle !

bonne journée
Très bon humour, j'ai bien apprécié d'autant plus que l'approche est assez convaincante.
Une réflexion parmi tant d'autres :
Si tout le territoire français était envahi de maisons, nous ne pourrions plus sortir de chez nous excepté aller à 30 km/h, de dos d'ânes en dos d' ânes, de feux rouges tous les 5 mètres en feux rouges, de stops en stops... et de céder le passage en céder le passage. bref, l'enfer.
Et le Gouvernement avec sa manie malsainte de sanctionner, je doute qu'on puisse dans l'avenir aller même à pied sans avoir une "autorisation préfectorale". J'oubliais les caméras de surveillance... l'enfer en prime. Car de vous à moi, ce que nous avons dans les mains, le volant sera bientôt bardé de limitateur automatique de vitesse, d'alarme en tout genre, comme si cela n'était pas déjà le cas, de caméras de conduite, au cas où vous gratteriez l'oreille en conduisant.
Bref, à pied on a encore quelques libertés, mais pour combien de temps.
L' Etat nous enferme petit à petit dans une camisole de force. Pour l'instant on en est au 80 km/h. à 85 vous êtres un criminel du volant et à 100 un délinquant à enfermer.
J'ai connu il y a bien longtemps, la conduite sans contrainte de vitesse, sans ceinture, seul le virage et la voiture qui était proche était notre limite, sans radar et personne ne se plaignait.
Evidement les temps ont changé, l' Etat n'a plus un rond, alors il faut taxer l'automobiliste sous une batterie de mesures de plus en plus contraignantes. Bientôt un policier virtuel sera dans notre voiture et des voyants nous alerteront que nous sommes en infraction, avec arrêt automatique du véhicule et retrait instantané par virement de notre compte sur le Trésor Public, le mal nommé. En fait ce qui arrive , ce sera la fin de cette civilisation qu'on connait. Mais ne craignons rien, elle tombera bien avant cela.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
L'avenir ce sera une ptite voiture électrique de location (histoire de nous menotter comme il faut), avec une autonomie ridicule, et toutes les taxes avec, car bien entendu, une fois que le parc automobile électrique sera conséquent, on finira par nous dire que les batteries polluent énormément, et que c'est notre faute, alors faudra nous punir... comme un air de déjà vu non ?

La location on nous y habitue déjà aujourd'hui, vous ne verrez plus aucune pub de voiture avec son prix, juste des mensualités, ils n'ont même pas le courage d'afficher le prix exorbitrant des voitures qu'ils vendent, la classe moyenne ne peut plus acheter une petite citadine sans passer par un crédit, l'alimentaire et l'immobilier ne le leur permet pas.

Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Effectivement, à l'heure actuelle une voiture vaut "tant par mois". Et au bout de 5 ans, en moyenne, vous êtes pigeonné car la reprise ou le rachat ne se fait que sur un véhicule "nickel", donc la moindre rayure a un prix.
Comme la bagnole est quasiment indispensable, on pas fini de se faire saigner et insulter par les écolos. L'avenir est marron plus l'odeur qui va avec !
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
https://www.radars-auto.com/actualite/actu-radars-general/les-radars-anti-vehicules-bruyants-arrivent-en-france-1558

y'a plus qu'à le coupler au radar lambda et filer des amendes aux plus bruyants, en marche vers l'enfer sur terre.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Ah ah ! Ben oui, la voiture électrique; parlons en ! Mon paternel qui a travaillé toute sa vie dans l'industrie du gaz me disait toujours que c'était une belle aberration: rendez vous compte; pour un kilowatt d'énergie électrique arrivant à votre compteur, il en faut, au bas mot, 4 kw d'énergie primaire (petrole, gaz, charbon, nucléaire), que l'on brule dans une centrale adaptée: je vous laisse imaginer l'impact global si on parvenait à étendre le parc automobile au tout électrique ! ça s'appelle déplacer le problème (en le multipliant au passage, ben voyons !!!) Ooooh, mais, j'y pense, il y a le photovolta "hic", pis l'éolien aussi; quoi ?! Vous pensez sérieusement recharger une Tesla avec vos trois malheureux panneaux solaires: pis les camions Tesla aussi, lorsqu'ils viendront: franchement, les amis, on marche sur la tête: c'est infaisable: d'autant que vous pensez vraiment, qu'en face, les producteurs d'énergies fossiles vont se laisser faire, baisser la garde et dire adieu à leurs plantureux bénéfices: mais est ce qu'on se rend bien compte de la situation, de l'énormité du déséquilibre du rapport de force entre eux et nous? le politique ne peut, à peu près, rien contre eux; mais contre nous, oui; nous taxer oui ! mais s'attaquer aux grandes multinationales, là, tu rèves (hein? cour des grands, ce n'est pas pour tout le monde; n'ont pas le niveau, les politos ! )

On n'a pas fini de rire !
Dernier commentaire publié pour cet article
https://www.radars-auto.com/actualite/actu-radars-general/les-radars-anti-vehicules-bruyants-arrivent-en-france-1558 y'a plus qu'à le coupler au radar lambda et filer des amendes aux plus bruyants, en marche vers l'enfer sur terre. Lire la suite
Saphir - 13/06/2019 à 13:26 GMT
Note :  1  0
Top articles
Derniers Commentaires
Une canicule prévisible mais insurmontable
26 juinmerisier1
Perso je fais ma "contre-propagande" auprès des jeunes autour de moi ! Il faut d'ailleurs se rendre compte qu'ils ne sont pas totalement lobotomisé...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinmerisier1
@LOUIS L. Si nous avions des gouvernants avec des baloches (des vraies !) et qui voudraient vraiment faire de l'écologie pour le bien public, ...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinLouis L.2
A propos de sécu, je trouvais un peu fort de café les honoraires de dispensation en pharmacie pour un service inchangé mais je trouve avec effareme...
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juinmerisier2
@ gloopy La sécu qui coule lentement mais sûrement la France, est un schéma de Ponzi de par son mode de fonctionnement, structure financière à ...
Immobilier : Les Français organisent leur propre misère
24 juinSaphir
Les français, ou les gouvernements français ?
Dépenses sociales : un pognon de dingue
24 juingloopy2
sans doute notre merveilleuse "Sécu" ( qui fut imposée aux Français, sans jamais leur demander leur avis, dans l'immédiate après-guerre ) n'est-ell...
Des élus de plus en plus dangereux
24 juinmerisier1
@ LOUIS L. et gloopy Après vérification, 24h Gold n'a plus publié les cours des Mpx depuis le 09 avril 2019 ! ???????????????????????
Dépenses sociales : un pognon de dingue
23 juinmerisier2
Pas de souci, grâce à Agnès Buzyn (ministre de la santé !) on va avoir la couche supplémentaire avec la prise en charge de la PMA si l'on en croit ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX