Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Offre monétaire et pouvoir d’achat

IMG Auteur
Dollar Daze
Extrait des Archives : publié le 24 février 2016
1570 mots - Temps de lecture : 3 - 6 minutes
( 2 votes, 5/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editorial du Jour

 

 

 

 

1. Introduction

Je vous propose ici une analyse de la valeur de la monnaie. Je tenterais de rattacher le pouvoir d’achat de la monnaie à celui de l’or pour démontrer comment l’impression de nouvelle monnaie en dilue la valeur. En tant que valeur de réserve, la valeur de la monnaie est représentée par son pouvoir d’achat. Je comparerais donc ici la capacité de la monnaie papier et de l’or à fonctionner en tant que valeur de réserve sur le long terme. J’en conclurais que l’or est une excellente valeur de réserve, ce qui n’est pas le cas de la monnaie papier. Nous verrons que la création excessive de monnaie papier est la cause ultime de l’incapacité de la monnaie à fonctionner de manière appropriée en tant que valeur de réserve.

 
2. Origine des données

 

Les données monétaires historiques utilisées ici sont amplement disponibles sur internet. Ma source officielle est le site du Comité de direction de la Réserve fédérale, et les données qui y sont publiées sont disponibles gratuitement au public.

 

Le Bureau des statistiques du travail publie quant à lui les données historiques concernant l’indice des prix à la consommation. Tout comme la Fed, il les met gratuitement à la disposition du public. Pour déterminer le pouvoir d’achat de la monnaie, il faut observer l’inverse de l’indice des prix à la consommation. Pour illustrer cette idée, si l’IPC double, le pouvoir d’achat de la monnaie est divisé par deux. Si l’indice est multiplié par dix, le pouvoir d’achat de la monnaie chute de 90%.

 
3. Le pouvoir d’achat du dollar US

 
Le graphique ci-dessous nous montre les données provenant de ces deux sources.

 


Le graphique nous procure une image de cette relation parfaitement inversée de la quantité de monnaie en circulation et de son pouvoir d’achat. Elle reflète une relation simple: les prix augmentent à peu près proportionnellement à l’offre de monnaie. Dit d’une autre façon, elle reflète le principe de base du monétarisme selon lequel, sur le long terme, l’inflation des prix est une conséquence directe de l’inflation monétaire. Et elle sous-tend également la théorie classique de la neutralité de la monnaie. Que l’on considère ou non la monnaie comme «neutre» est une toute autre histoire.

 
Si l’on considère les données de janvier 1971 à décembre 2008, l’offre de monnaie américaine a été multipliée par 16,8, et cette augmentation a été accompagnée d’une baisse du pouvoir d’achat du dollar de 81.1% comme le sous-entendent implicitement les chiffres de l’IPC rapportés par le gouvernement. Ainsi, les données suggèrent que cette multiplication par 17 de l’offre de monnaie a eu pour résultat une division du pouvoir d’achat par plus ou moins 5. Je ne tenterais pas d’expliquer ici cet écart significatif mais je mentionnerai néanmoins qu’il peut avoir les raisons suivantes: (1) une augmentation de la productivité, (2) une surestimation de l’offre monétaire, (3) une sous-estimation de l’IPC, (4) une surestimation du prix des avoirs (actions, obligations et biens immobiliers), ou (5) une erreur de calcul en termes de théorie quantitative de la monnaie. (3), (4) et (1) en sont les facteurs les plus importants.

 
4. Le pouvoir d’achat des devises majeures

 

Les Etats-Unis ne sont pas les seuls à poursuivre une politique monétaire inflationniste et à accroître sans cesse leur offre monétaire. Les données historiques disponibles concernant les taux de changes et l’offre de monnaie permettent des analyses similaires pour la plupart des autres monnaies d’importance. J’ai établi des analyses comparables pour la livre sterling (1), le dollar canadien (2), le dollar australien (3), le yen japonais (4), et le franc suisse (5) sur la même période (de 1971 à 2008).

 
J’ai choisi 1971 comme point de départ pour trois raisons. Tout d’abord, avant 1971 les taux de change étaient fixes, deuxièmement, les taux de change d’avant 1971 sont difficiles à obtenir, et finalement, avant 1971 le dollar avait un prix fixe (une convertibilité fixe) par rapport à l’or. En revanche, après 1971, les taux de change étaient flottants, les données accessibles et le dollar flottait par rapport à l’or.

 
En d’autres termes, j’ai choisi d’étudier la période post-Bretton-Woods. Bretton Woods caractérise le régime monétaire international qui s’est étendu entre la seconde guerre mondiale et 1971. Après la seconde guerre mondiale, seul le dollar américain est demeuré convertible en or au taux de 35 dollars par once. Pendant cette période, toutes les autres monnaies étaient liées au dollar à taux fixe. Le 15 août 1971, le Président Nixon a pris la décision unilatérale de fermer le guichet de l’or pour éviter un retrait excessif d’or par les pays étrangers. 1[i]. Il a ainsi mis fin à la convertibilité du dollar en or et a permis au dollar de flotter par rapport à l’or. Son objectif était sans aucun doute d’éviter la dissolution totale des réserves d’or américaines. En conséquence, les autres monnaies ont commencé à flotter par rapport au dollar. Depuis cette date, aucune monnaie n’est soutenue par un actif tangible. Il s’agit là d’une expérience monétaire sans précédent qui s’étend au monde entier et nous concerne tous, où que nous soyons.

 
Les trois graphiques qui suivent montrent des relations similaires pour la livre sterling, le dollar canadien et le dollar australien.

 

 

 

 

 

 

 


Il est assez intéressant de constater que le yen japonais et le franc suisse montrent une meilleure résistance face à l’inflation monétaire et à la dépréciation. C’est particulièrement vrai pour le franc suisse – la quantité de francs suisses en circulation augmentant de façon assez modeste au fil du temps. Cette explication peut sembler liée au fait que même si le franc suisse n’a jamais été (légalement) convertible en or, la banque centrale suisse a tenté de maintenir des réserves d’or suffisantes pour soutenir son franc, ce qui a eu l’effet de modérer l’inflation.

 

 

 

 

 

 
5. Le pouvoir d’achat de l’or

 

Avant 1971, l’or avait toujours été utilisé comme base monétaire. L’idée que l’or puisse jouer le rôle de valeur de réserve était très répandue. Il faut dire qu’il ait maintenu son pouvoir d’achat pendant plus de 5.000 ans. Que pouvons-nous donc dire de l’offre monétaire et du pouvoir d’achat sur la période de 1971 à 2008 ? Comment l’or a-t-il continué de jouer le rôle de valeur de réserve (comment a-t-il maintenu son pouvoir d’achat) par rapport aux autres monnaies de référence sur la période ?


Pour ce qui est de l’offre d’or, j’ai utilisé les données rendues disponibles par l’US Geological Survey (USGS) [Enquête Géologique des Etats-Unis] et par le Conseil mondial de l’or. L’USGS relève les données statistiques historiques de l’offre et de la demande pour une multitude de minerais et métaux, y compris l’or, depuis 1900. Le Conseil mondial de l’or estime qu’un total de 165.547 tonnes d’or ont été extraites, dont 2.400 tonnes rien qu’en 2008. En analysant ces deux ensembles de données, il est possible de dire que pour la période allant de 1971 à 2008, l’offre d’or est passée de 93.515 à 165.948 tonnes, soit, pour l’ensemble de la période, une hausse d’à peine 78%.

 

Pour la même période et en utilisant les mêmes statistiques de l’IPC, le pouvoir d’achat de l’or a été multiplié par 4. Le prix de l’or est passé de 38 à environ 822 dollars, ce qui correspond à une multiplication de son prix par 22, tandis que l’IPC est passé de 40 à 210 - soit une multiplication par 5. Ainsi sur cette période, le prix de l’or a été multiplié par 22 tandis que le niveau de prix a été multiplié par 5. Le pouvoir d’achat de l’or a été multiplié par 4 – la hausse exacte est de 310%, ce qui revient à une multiplication par un peu plus de 4. Ces données sont représentées par le graphique ci-dessous :

 

 

6. Conclusion

 

Que pouvons-nous conclure de cette analyse? L’idée générale est que l’or est de loin une meilleure valeur de réserve que les monnaies papier. Tandis que le pouvoir d’achat de l’or a été multiplié par 4, le pouvoir d’achat des devises majeures a été divisé par 5 ou 10, à l’exception du franc suisse et du yen japonais dont la dépréciation a été largement inférieure. La seconde colonne du tableau ci-dessous nous montre les pourcentages exacts :

 

 

 

Augmentation de l’offre

Changement des unités de valeur en (%)

Or

1,8

310,4

Franc suisse

3,8

-23,7

Yen

15,9

-25,4

USD

16,8

-81,1

CAD

15,4

-84,4

AUD

33,5

-88,2

Livre sterling

12,6

-88,3

 

La raison pour laquelle l’or a une meilleure capacité à maintenir son pouvoir d’achat est rendue évidente par la première colonne de ce tableau. Alors que l’offre d’or a à peine doublé sur la période, l’offre monétaire de certaines devises a été multipliée par vingt ou trente. L’offre de dollars australiens a été multipliée par 33,5, et celle de dollars canadiens par 15,4. La dévaluation des devises ne devrait donc être une surprise pour personne. Plus les gouvernements impriment, plus les monnaies sont dévaluées – c’est aussi simple que ça. Les gouvernements ne peuvent pas imprimer d’or, et ne peuvent donc pas en déprécier la valeur. Dans le monde de la monnaie, l’or demeure la meilleure valeur de réserve. 

 

Notes

 

1° Il était illégal pour les Américains de détenir de l’or à des fins d’investissement suite au décret n° 6102 du 5 avril 1933, signé par le président Roosevelt. Il a fallu attendre 1974 pour que les Américains puissent de nouveau détenir de l’or sous forme de pièces, de lingots et de certificats.

 

 

 

 

 

 



 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Etats-unis | Suisse | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Etats-unis | Suisse | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (2 votes)
>> Article suivant
Mike Hewitt est l’éditeur de www.DollarDaze.org, un site web dédié à commenter l’instabilité du système monétaire fondé sur la monnaie fiduciaire et à des strategies d’investissement sur les actions minières.
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Derniers Commentaires
Désaccord à la BCE sur la prolongation de l’assouplissement quantit...
17:57Pâris
Ça veut déjà dire que personne ne prône le statut quo, ni l'augmentation des AQ.
Pour l’ONU, les emplois qualifiés sont menacés dans les pays dévelo...
17:53Pâris
Les téléphones ont mis les coursiers au chômage. Pour autant, on ne fabrique pas les téléphones (robots et esclaves chinois) et on ne les répar...
La dédollarisation est en marche
16:58blitzel
"Une internaute (repris par RT) s'interroge sur le timing de la sortie de M Freeman l'acteur, rappelant qu'elle intervient au lendemain de la déci...
Désaccord à la BCE sur la prolongation de l’assouplissement quantit...
16:36Y.Jullien
Ça risque de tangue !
Plan climat : les vacuités de M. Hulot
16:05merisier1
@ Dorothée C'est normal: le "bon" peuple doit être culpabilisé et "éduqué". N'importe quel dirigeant digne de ce nom vous expliquera ça avec le...
Pour l’ONU, les emplois qualifiés sont menacés dans les pays dévelo...
15:53merisier
@ Pâris .......Je ne suis pas convaincu! Il n'en reste pas moins qu'il y aura toujours de la place pour l'humain, il faudra surtout bien ci...
Plan climat : les vacuités de M. Hulot
14:28Dorothée2
la principale cause du "réchauffement climatique" ( si un tel réchauffement existe réellement ? ) est à l'évidence, l'inexorable croissance démogra...
Le Congrès mexicain envisage la monétisation de sa pièce d’argent L...
12:19Saphir1
Excellent projet :D Ce sera tout bénef.
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX