Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Paris : un deuxième mandat d’Hidalgo, vraiment ?

IMG Auteur
Publié le 27 mars 2019
1064 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 3 votes, 3,7/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

À Paris, l’aristocratie républicaine – qui se déplace en voiture et avec escorte – sait conserver à l’esprit que les petites gens n’ont pas toujours toutes les facilités pour traverser la ville. C’est pourquoi, dans son immense magnanimité, elle lui a accordé la possibilité de rouler, voire de trottiner.

Et les trottinettes ont donc fleuri.

Il fallait bien, la guerre ouverte qu’Anne Hidalgo mène contre les automobilistes depuis son arrivée à la mairie de Paris battant son plein, les Franciliens se retrouvent vite à devoir tenter de survivre dans la jungle parisienne entre les bus qui polluent, les taxis hors de prix, les métros et trams régulièrement en panne, en grève ou en retard, les travaux de voirie permanents et continuels.

L’apparition des vélos à louer puis, dernièrement, des trottinettes de toutes les couleurs suivait donc la logique communale consistant à bouter la voiture hors de la ville, quitte à la remplacer par de solides alternatives.

Bien évidemment, l’odeur du succès a immédiatement mis la maire en appétit : quelque chose qui « roule aussi bien », un marché qui se développe de façon si vigoureuse, ce serait dommage de ne pas en profiter un bon coup. Et si on taxait tout ça ?

Pour la forme, on mettra cette taxe sur le dos d’une nécessaire régulation et d’un financement des petits tracas que ces nouveaux modes de déplacement pourraient entraîner ; comme s’en alarme Emmanuel Grégoire, le premier adjoint à la mairie de Paris,

« Dans quelques mois, si on ne fait rien, il y en aura 40.000 en plus ! »

Notons qu’on parle toujours de trottinettes, et pas de rats qui eux, ont largement dépassé ce nombre depuis un moment, profitant de l’hygiène exemplaire de la Ville Lumière.

Pour que les choses se passent aussi bien que possible, notons au passage que cette taxation sera spécialement adaptée aux trottinettes. Il est en effet d’ores et déjà prévu que la redevance envisagée sera plus élevée pour ces dernières – entre 50 et 65€ – que pour les vélos, située elle entre 20 et 26€, bien que ces petits engins soient pourtant moins encombrants que les vélos. L’idée, aussi sotte que grenue, c’est d’introduire en plus une bonne louchée d’idéologie dans l’histoire, comme croit le justifier Grégoire, le premier adjoint :

« Nous voulons privilégier le vélo qui est bien meilleur pour la santé. De plus, cela va permettre de ralentir les opérateurs dans le surdéploiement de trottinettes. »

Il est clair, compte-tenu du merdoiement intense de Velib, qu’on ne risque pas d’avoir un « surdéploiement » de vélos dans la capitale, mais on se demande exactement à quel jeu jouent les autorités sachant que ni ces vélos, ni ces trottinettes ne peuvent être décemment considérées comme des moyens de transports sûrs et efficaces dans une ville moderne (sans même prendre en compte le risque de déraper sur un ou deux rongeurs en goguette et de terminer dans la Seine).

C’est d’ailleurs devant cet amoncellement de décisions foutraques et, pour tout dire, de l’absence de la moindre gestion de la ville de Paris qui semble maintenant complètement pilotée à vue qu’on doit se demander comment Anne Hidalgo peut encore prétendre à un second mandat aux élections municipales qui se tiendront dans un an.

Paradoxalement, cela n’empêche pas certains sondages de la placer en tête des intentions de vote : selon un sondage pour le « JDD », l’actuelle maire de Paris Anne Hidalgo arriverait en tête du premier tour des municipales en 2020. Quel que soit le cas de figure et les têtes de liste des autres formations politiques qui sont placées en face d’elle, la maire semble osciller obstinément entre 23 et 25% des intentions de vote, suffisant à lui refaire décrocher la queue du Mickey et gagner un tour de plus dans le manège municipal.

Pourtant, 55% des Parisiens se disent mécontents de son action. Il y a de quoi : saleté repoussante, trafic infernal, manque chronique de logements, loyers en hausse, insécurité, chacun de ces sujets suffirait amplement à la faire éjecter hors du paysage politique. Si l’on y ajoute un problème d’endettement record de la ville au point de devenir problématique sur le court terme, le cauchemar des Jeux Olympiques de 2024 qui vont accroître les difficultés de circulation, de sécurité et d’endettement de la ville, on a un mix parfait pour la rendre absolument invendable aux élections.

Sauf qu’encore une fois, à l’instar de ce qui s’est joué aux élections nationales depuis quelques temps, les alternatives sont si peu attrayantes que le choix du status quo, minimaliste et déplorable, semble celui vers lequel on se dirige.

Sur la gauche, la bousculade de candidats consternants et dont les préconisations transformeraient l’usine à gaz parisienne en véritable champ de mine à la fiscalité délirante ne peut satisfaire personne. Sur la droite, c’est le même constat avec au mieux des inconnus sans charisme, au pire des chevaux de retour vus et revus (et dont le passé laisse entrevoir d’autres types de catastrophes pour la municipalité). Quant aux différents bouffons que le parti présidentiel tente vaguement de propulser, personne ne peut imaginer plus d’une minute qu’ils prennent place à la mairie de la capitale sans immédiatement transformer les « progrès » déjà catastrophiques d’Hidalgo en apocalypse du Parisien.

Il reste une année avant que le vote ne tranche. D’ici là, tout peut arriver (on peut méchamment imaginer que, mordue par un rat, l’une ou l’autre personnalité politique parisienne chope une maladie grave et nous débarrasse de sa présence, rebattant les cartes électorales). Mais pour le moment, la médiocrité consternante des oppositions donne un peu de crédit à l’hypothèse d’une réélection de l’actuelle maire de Paris.

Si ce constat est atterrant, il montre cependant une chose intéressante : plus personne n’est dupe, et seuls les médiocres, les arrivistes et les psychopathes persistent à se présenter encore aux élections. Les politiciens dont nous héritons actuellement, à tous les étages républicains, sont donc majoritairement des choix par défaut, et ils doivent ainsi leur poste non à leurs compétences, mais à la nullité et l’incongruité de leurs opposants.

Ce n’est guère rassurant pour l’avenir du pays.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Source : h16free.com
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,7 (3 votes)
>> Article suivant
H Seize écrit sur http://h16free.com ses chroniques humouristiques d’un pays en lente décomposition, et apporte des solutions dans son livre, Egalité, Taxes, Bisous. Dans un monde toujours plus dur, et alors que la crise, la vilénie, les aigreurs et les misères allant de la maladie aux bières tièdes font rage, un pays fait courageusement face et propose toute une panoplie de mesures plaisamment abrasives qui permettront d'aplanir les aspérités, gommer les difficultés et arrondir les angles. Ce pays, rempli de gentils et d'aimables tous les jours mieux pensant, est devenu un véritable phare scintillant dans la nuit noire de l'obscurantisme des méchants et des vilains. Et pour mieux scintiller, il s'est doté d'une devise qui est parvenue à se hisser au rang de slogan, d'accroche et de modus vivendi : pour chacun et pour tous, il faudra de l'égalité, des taxes, et des bisous.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
L'élection par défaut d'un nombre de plus en plus important de gens incompétents est devenue une constante de la vie politique française. A commencer d'ailleurs par le sommet de l'état.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
L'élection par défaut d'un nombre de plus en plus important de gens incompétents est devenue une constante de la vie politique française. A commencer d'ailleurs par le sommet de l'état.  Lire la suite
merisier - 27/03/2019 à 20:31 GMT
Note :  2  0
Top articles
Derniers Commentaires
Gestion de la peur, placebo et… chloroquine ! L’édito de Charles SA...
28 févr.Patrick W
On est avant tout, malades, et très fatigués par tous ces articles de presse dans le monde qui ne parle que de cette épidémie qui pour l'instant n...
Une mère de Wuhan s'exprime: "Pas de lits, pas de médicaments, que ...
23 févr.Saphir2
Rien de tout ça dans mon petit écran, un type qui se tire sur la nouille sur le net, c'est nettement plus important selon nos chers médias.
4 fléaux traversent simultanément l'Asie: coronavirus, peste porcin...
21 févr.Saphir
https://www.fawkes-news.com/2020/02/des-scientifiques-ont-bien-cree-des.html
4 fléaux traversent simultanément l'Asie: coronavirus, peste porcin...
21 févr.Saphir
A qui profite le crime. :D
4 fléaux traversent simultanément l'Asie: coronavirus, peste porcin...
21 févr.Saphir
Mais c'est un mal nécessaire lorsque le souhait de certains est l'effondrement de l'économie mondiale, pour balayer la fiat money d'un revers de ma...
4 fléaux traversent simultanément l'Asie: coronavirus, peste porcin...
14 févr.Pouf13
Des sources nombreuses (pas forcément fiables) évoquent pour le coronavirus des séquences de protéines qui n'auraient rien à faire dans son génome....
Le robot fait pour vous !
10 févr.Fortuna
Si ca ne vous flanque pas la trouille... Pas de ca chez moi
4 fléaux traversent simultanément l'Asie: coronavirus, peste porcin...
05 févr.JR7
Si il me semble que certaines théories dites complotistes méritent attention et réflexion, comment admettre qu'un tel type de virus puisse être mis...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX