Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Pendant combien de temps encore le dollar sera-t-il considéré devise de référence ?

IMG Auteur
Publié le 15 janvier 2013
647 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 24 votes, 4,9/5 ) , 6 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
6
commenter
Notre Newsletter...
SUIVRE : Bourse L’or
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

Nous entendons souvent les médias faire référence au dollar par les termes ‘devise de référence internationale’, ce qui signifie en quelque sorte que notre dollar conservera toujours sa valeur au sein de notre économie mondiale changeante. C’est là une supposition erronée et dangereuse.


Depuis le 15 août 1971, alors que le président Nixon fermait le guichet de l’or et refusait de se séparer de la moindre once supplémentaire des 280 millions d’onces d’or de notre pays, le dollar n’a plus été qu’une devise fiduciaire. Cela signifie qu’il est devenu un indicateur de la confiance envers la stabilité et la puissance du gouvernement des Etats-Unis.


Pour dire les choses comme elles sont, les Etats-Unis ont déclaré leur banqueroute en 1971. Tout le monde était d’accord sur le fait qu’il fallait alors mettre en place un nouveau système monétaire afin d’apporter quelque stabilité aux marchés.


Etonnamment, le nouveau système mis en place autorisait les Etats-Unis à imprimer autant de cette devise de référence qu’ils le voulaient sans aucune contrainte – sans même une prétendue convertibilité en or ! Réalisant que le monde était en train de se tourner vers quelque chose de nouveau et de très différent, les gestionnaires monétaires, avec le support des autorités monétaires des Etats-Unis, mirent en place dans les années 1970 un accord avec l'OPEP en vue de fixer le prix du pétrole en dollars. Cet accord a donné au dollar un rôle clé parmi les devises du monde en lui apportant en quelque sorte un soutien par le pétrole.


En échange, les Etats-Unis firent la promesse de protéger les royaumes pétroliers du golfe Persique contre toute menace d’invasion ou de coup d’Etat. Cet accord a nourri les mouvements islamistes parmi les communautés qui s’opposaient à notre influence dans la région. Il a également apporté un support artificiel au dollar et des bénéfices financiers incroyables aux Etats-Unis. Il nous a permis d’exporter notre inflation monétaire en achetant du pétrole et de nombreux autres produits à mesures que le dollar florissait.


En 2003, l’Iran prit toutefois la décision de fixer le prix de son pétrole en euros pour les marchés Asiatique et Européen. Le gouvernement Iranien a ensuite ouvert une bourse du pétrole en 2008, sur l’île de Kish, dans le golfe Persique, dans le seul objectif de vendre son pétrole contre des euros ou d’autres devises. En 2009, l’Iran a mis fin à toutes ses transactions pétrolières en dollars. Cette décision du deuxième plus important pays de l’OPEP représente une menace directe pour le statut de notre dollar en tant que devise de référence internationale, ce qui explique notre attitude hostile envers lui.


Alors que l’érosion de notre accord pétrodollar avec l’OPEP menace le statut du dollar au Proche-Orient, une menace bien plus importante nous guette en Orient. Nos plus grands bénéficiaires de ces vingt dernières années – les banques centrales Asiatiques – ont perdu leur appétit pour le dollar. La Chine, le Japon et l’Asie en général ont été heureux d’avoir des dollars au cours de ces dernières décennies, mais semblent vouloir changer leurs habitudes. Les banques centrales étrangères comprennent bien que les dirigeants Américains n’ont pas pour objectif de maintenir une devise stable.


Si nous décidons aujourd’hui de faire quelque chose pour remplacer notre système fiduciaire par un dollar soutenu par un métal précieux ou une autre ressource, alors notre devise pourrait retrouver son statut de référence par rapport aux autres devises du monde. Si nous ne le faisons pas, le monde abandonnera bientôt le dollar.


Le Congrès et les citoyens Américains trouveront ensuite très difficile et très cher d’emprunter de l’argent. Souvenez-vous que notre économie de consommation est basée sur la volonté des étrangers de détenir de la dette Américaine. Nous risquerions un renversement de l’ordre économique mondial si le gouvernement ne pouvait plus emprunter, imprimer et dépenser de l’argent à un rythme qui puisse satisfaire son appétit pour les dépenses déficitaires.

 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,9 (24 votes)
>> Article suivant
Ron Paul est membre du Congrès Américain, où il représente le 14° District du Texas, et a la réputation d’être un des principaux défenseur des libertés. Il est l’avocat à Washington d’un gouvernent limité, d’une fiscalité très faible, de marchés libres, et d’un retour à des pratiques monétaires saines fondées sur une monnaie gagée sur un actif réel. Il fut candidat à l’élection présidentielle américaine de 2008 (http://www.ronpaul.org/)
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
le $ est une référence pour les banksters et l occident mais pour l orient et l asie il y a longtemps qu'il a été remplacer par le gold et le silver comme référence.
l'Empire des Dettes (les USA) est en faillite, seul les missiles de barack banana font la loi sur terre et permettent aux américhiens de washington leur égémonie!
f**k les banksters et les autres va-en-guerre !!!

pour stopper le NOM, arreter les guerres, "f**ker" les banksters, une seule solution : le SILVER PHYZZ !
hélas peu de personne en on conscience.
Tshuss,
In Silver WeTrust, In Banksters We Bust!
Evaluer :   5  3Note :   2
EmailPermalink
Le $ sera la valeur de référence tant que la machine de guerre américaine sera capable d'effectuer son travail de pillage
Les devises seront les valeurs de référence tant que les citoyens continueront d'élire des représentants, abdiquant ainsi tous leur droits et pouvoirs. Un système républicain est indissociable d'une monnaie de singe (alias devise).
Evaluer :   4  2Note :   2
EmailPermalink
Absolument en Accord avec toi,

tshuss,
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
Réponse: tant que la majorité de la population mondiale croira détenir de l'ARGENT, alors que ces DOLLARS ne sont qu'une reconnaissance de dette non tenue. (IOU, I owe you ... nothing) Anectote: un citoyen américain a envoyé 10 dollars à la FED en leurs demandant de lui renvoyer la contre-valeur... résultat: il a reçu par courrier de la FED 2 billets de 5 dollars. shit happens. Nous nous noyons dans une marre de reconnaissances de dettes d'actuellement environ 200-300% du PIB mondial (argent liquide, comptes en banque, hypothèques, obligations, bond de trésor, produits structurés,... you name it!) Je laisse le lecteur avisé méditer. Le vieux JP Morgan l'a dit: le seul argent réel est l'or et l'argent, le reste n'est que dette.
Evaluer :   7  2Note :   5
EmailPermalink
Khadafi aurait il eu la même fin si il n'eût pas voulu se faire payer le pétrole lybien contre de l'or au lieu de dollars et d'euros....
Evaluer :   8  2Note :   6
EmailPermalink
Sarko' devrait pouvoir répondre à cette question!
Evaluer :   9  4Note :   5
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Absolument en Accord avec toi, tshuss, Lire la suite
SilberSurfer - 17/01/2013 à 12:43 GMT
Note :  3  2
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX