Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Peut-on annuler la dette ?

IMG Auteur
 
Publié le 26 janvier 2012
619 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 32 votes, 3,3/5 ) , 33 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
33
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent

 

 

 

 

« Annulons la dette du vieux monde. »


Comment se fait-il que personne n’ait eu avant lui l’idée pourtant simple qu’Emmanuel Todd a jetée dans la marre lors d’un entretien accordé par le démographe/anthropologue/historien/politologue au Point ?


Mais oui enfin ! Nous mesurons chaque jour la profondeur de l’abîme dans laquelle nous plongent la dette publique et la gravité des menaces qui pèsent sur nos économies, sur notre épargne, sur notre monnaie ou sur notre travail. Si la dette est si dangereuse, annulons tout simplement la dette ! Et ce sera un bon pied de nez à tous les financiers cupides et autres agences de notations malintentionnées, qui sont responsables de nos malheurs, et manipulent nos hommes politiques et nos États comme des marionnettes !


On ne sait pas s’il faut en rire ou en pleurer.


Chaque ligne de l’entretien ubuesque du « prophète certifié »  mériterait une correction sévère, mais le plus grave est sans doute l’idée selon laquelle on pourrait faire « disparaître » la dette. Il faut vraiment nager dans la pensée magique pour ne pas concevoir qu’à chaque euro de dette correspond un euro d’épargne.


En annulant un euro de dette, on détruit donc mécaniquement un euro d’épargne. L’euro du petit épargnant français bien sûr, ou l’euro du fonds de pension américain.


Le vrai problème que pose la dette est moral, et il est double :


Tout d’abord, il ne faut pas oublier que contracter une dette puis décider unilatéralement de s’en défausser s’apparente tout simplement à du vol. L’échelle et la complexité de l’organisation des créances ne change rien à la nature du vol. Les créanciers lésés seraient ainsi en droit de saisir des tribunaux pour sanctionner le non-respect du contrat passé au moment de l’achat de la dette. La saisie de biens pure et simple étant difficilement envisageable, cela reviendrait en réalité à isoler le pays mauvais payeur de toutes les organisations internationales et à le marginaliser dans toutes les relations diplomatiques. Sur le plan plus pratique de l’émission d’obligations futures, les conséquences d’un défaut de paiement sont tout à fait prévisibles. Si vous prêtez mille euros à un ami et qu’il vous annonce au bout d’une semaine qu’il ne vous remboursera pas, il y a peu de chances que vous lui prêtiez à nouveau un centime. L’exemple de l’Argentine entre 1998 et 2002 offre une image tout à fait claire de ce qui attend un État qui n’honore pas ses dettes : L’impossibilité totale d’emprunter sur les marchés pendant des années.


Mais en amont de la gestion du défaut, se pose la question essentielle de la légitimité d’un État à endetter les contribuables, et plus encore les contribuables des générations futures !


La question ainsi posée, on peut légitimement se demander si l’on est tenu d’honorer des engagements pris par d’autres ! Le problème étant que les « autres » d’hier sont ceux qui veulent aujourd’hui se débarrasser des dettes accumulées sous le tapis en faisant peser la perte sur les contribuables et sur les épargnants.


Ces deux point moraux rendent la solution très difficile : Il est immoral de faire peser l’inconscience des dirigeants politiques sur les contribuables, et il est également immoral de faire table rase de la dette pour que les dirigeants de demain puissent repartir de plus belle.


La réponse est simple : On ne dépense pas l’argent des autres (et encore moins à crédit).


C’est donc seulement en limitant au maximum la taille et les prérogatives de l’État que nous pourrons espérer limiter les dégâts inhérents à son existence.


En attendant, on peut espérer que la fuite des créanciers impose un régime au pain sec à nos États, et que la démocratie pourra endiguer leur gourmandise fiscale.

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Argentine | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Argentine | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,3 (32 votes)
>> Article suivant
Renaud DOZOUL est architecte de formation. Il crée une agence à Paris en 2004 après avoir exercé pendant deux ans à Mexico. Il se consacre désormais à la recherche et à l’écriture. Il publie notamment en 2011 « 10 bonnes raisons de restaurer la Monarchie » aux éditions Muller et travaille actuellement sur un ouvrage consacré aux fondements de la liberté en occident.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
@ Philvar

Merci pour le "Monseigneur"!

Tant que vous ne m'appelez pas "Mon saigneur", j'accepterai l'hommage (ou la flatterie?)

Hasta!
Mais bien sur qu'il faut annuler la dette ! Ne serait ce que pour punir tous les imbéciles qui ont prête aux gouvernements sans discernement et leur ont ainsi donné les moyens d'exercer leurs méfaits sans limites.
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
@ Renaud Dozoul

Vous êtes jeune, mais vous raisonnez comme un vieux

Devant des événements tels que ceux que l'on vit, vous vous enfermez dans vos certitudes de l'ancien monde, avec des principes de hier
Que dis-je, d'avant-hier!

La nouvelle génération dont vous faites partie a le devoir d'imaginer et de mettre en place un monde nouveau

Pas ce NOM (New World Order) dont on ne dit ou ne pense que du mal, certainement à juste titre.

Non, un monde nouveau basé sur les grands principes sur lesquels toutes les grandes religions sont basées:
-Tu ne tueras point
etc.
Je ne dis pas d'évangéliser les peuples (on voit où ça a mené), mais d'obéir à des lois naturelles d'humanité auxquelles même certains animaux obéissent:
Penser aux humains comme à ses frères
Pas toujours facile la fraternité
Et pourtant, nous devons cesser d'agir en Caen et Abel: évoluer et commencer à construire une civilisation dans laquelle le fort aide le faible, l'intelligent instruit l'illettré, l'habile conseille le maladroit, le juste pardonne au repentant
Une civilisation dans laquelle la Justice des hommes soit une vraie justice: équitable, honnête et démocratique

Utopies?

Si les jeunes n'ont pas d'utopies, qui en aura?
Des vieux schnocks?
Ils peuvent aider, mais ne comptez pas trop sur eux pour créer du neuf

Qu'aura été votre vie à la fin de celle-ci si vous ne faites que reproduire les schémas des dégénérés que sont la plupart de nos dirigeants et monarques? (en tant que "noble" de naissance, je peux dire que la vraie noblesse n'est pas transmise par naissance, mais est dans les comportements, en partie dus à l'éducation)

Que pourrez-vous dire à vos enfants?
Que vous avez accumulé fortune, biens immobiliers, puissance, pouvoir, influence et que vous allez leur léguer tout ça?

Que vont-ils bien pouvoir en faire, alors que les mers seront vidées de leurs poissons, les lacs morts par la pollution, les terres incultes car sur- et mal-exploitée, l'air et les sols contaminés par des accidents ou des guerres nucléaires, la végétation disparue à cause des abeilles empoisonnées par nos engrais, pesticides et autres nuisances?

Se payer de gros bunkers?

Se payer des filtres à air pour les oxygéner?

Se payer des génératrices pour avoir du courant?

Se payer des milices pour se protéger des prédateurs?

Se payer des pompes pour chercher de l'eau dans le sous-sol?

Tu parles d'un héritage!

Tous les milliards de la terre ne pourront pas récréer un saumon, un chien, un lion, une rose ou une pomme, un air pur, un paysage verdoyant

Oui, aujourd'hui nous sommes encore dans un Eden (presque) paradisiaque sur la Terre

Cet Eden, nous en suçons la sève jusqu'à la moelle

Peu importe s'il crève: ce sera pour nos descendants: après nous le déluge

Et les milliards, que pourra en faire l'Homme?
Les brûler pour se chauffer?

Même l'or et l'argent, passé un certain stade, ne servent plus à rien

Que veux-tu faire avec des kilos ou même des tonnes d'or, de matières précieuses si tu n'as plus d'eau potable? Si tu n'as plus de fruits et légumes? Si tu n'as plus de poisson, ni de viande? Si l'air que tu respires vient à manquer?

L'Homme est fait pour réfléchir

Aujourd'hui, il ne réfléchit pas: il court tête baisée vers des objectifs de rendement immédiats et surtout vains

J'ai lu sur ce site un texte d'un autre auteur: membre d'un Think tank XY, il déballe sa débauche de transgressions vis-à-vis du respect de la nature (et il dit même en être fier)

Du genre: "Oui, je pollue. Et après?"

Pauvre individu

Je crains que la débilité de ses dires ne soit pas une bonne excuse pour faire partie des simples d'esprit auxquels, selon la Bible, le Royaume des cieux appartient

Il se prépare un Enfer (ou peut-être vit-il déjà l'Enfer, pour proférer de telles injures à l'encontre du Bien commun, à savoir notre biotope)

Se contente-t'il de jets, de yachts, de résidences (et peut-être même de volatiles) de luxe, de débauches de vins et de plats fins, de coffres-forts remplis à ras-bord?
Si c'est le cas, il peut en tirer certainement des satisfactions, mais du bonheur, de la plénitude, j'en doute
Moi, j'ai besoin d'infiniment plus que ça: Une compagnie à la fois intelligente et chaleureuse, sérieuse et prompte à la plaisanterie
D'un chat qui ronronne sur mes genoux, d'un chien qui me fait la fête quand je joue avec lui, d'un coucher de soleil magnifique sur la campagne ou sur la mer, d'un salade mêlée fraîche et naturelle, d'un viande succulente de mon paysan de campagne, de patates, de fruits et de légumes savoureux parce que de mon terroir, d'un vin exceptionnel de mon vigneron artisan, d'une montagne immaculée pour grimper à peau de phoque jusqu'à 3'000...
Et surtout de mes enfants qui espèrent faire mieux que leur père pour offrir un monde meilleur à leur propres (futurs) enfants

NB:Je ne suis ni religieux, ni même croyant
Je pense être lucide et, comme la plupart de scientifiques de pointe, (que je ne suis pas moi-même) je dois convenir que des forces qui nous échappent participent de notre univers
(Pour les scientifiques qui me liraient: Trinh Xuan Thuan, astrophysicien, a calculé que la "température" de l'univers devait être d'une valeur bien précise d'un chiffre avec...64 décimales après la virgule pour qu'il puisse générer les conditions et les éléments qui constituent la vie sur la Terre. Il convient qu'un hasard aussi précis que cela ne peut être que difficilement encore être appelé hasard)

Tout ça ne signifie pas que le "Bon Dieu" existe et qu'il est donc prêt à "rattraper le coup" si l'Homme déc...
L'Homme doit agir en adulte responsable de soi, de ses semblables et de sa Maison, la Terre

Aux jeunes de donner "un coup de pied au c..." aux anciens et de construire du neuf sur de bonnes bases: au travail!

Evaluer :   8  3Note :   5
EmailPermalink
Merci Fredvba, ça fait du bien , ca rafraîchit . Juste une piste pour ce monde nouveau que ne voient pas venir les aveugles du coeur : la SAJOCRATIE ... à creuser .
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Cher FredVba,

Bienvenue au club des "sages". Ca fait du bien de constater qu'il y en a quelques uns qui ont une âme humaine faite de coeur et d'esprit. Je pense à 100% la même chose que vous et c'est très réconfortant.
Le moyen sûr pour y arriver - auquel pensent depuis belle lurette les hauts financiers de la Fed - c'est l'inflation de plus en plus galopante du dollar qui anéantira sa valeur et donc la dette de $14 trillions...
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Monsieur Dozoul , j’ai une nouvelle imprimante qui imprime très bien les billets de banques et je peux vous accorder un prêt à un taux intéressant si vous le désirez ?

Plus sérieusement, je pense que vous devriez regarder ces vidéos afin de commencer à comprendre comment fonctionne le système monétaire.

http://www.youtube.com/watch?v=LGCBIvOcJYo&feature=youtu.be

Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
"L’exemple de l’Argentine entre 1998 et 2002 offre une image tout à fait claire de ce qui attend un État qui n’honore pas ses dettes : L’impossibilité totale d’emprunter sur les marchés pendant des années."


Cette phrase montre parfaitement à elle seule la nature du blocage intellectuel de l'auteur à raisonner "out of the box".
Si la dette est bloquée (plutôt que annulée), bien évidemment il faut que l'état cesse d’emprunter sur "les marchés" c'est à dire aux banques privées avec intérêts illégitimes et donc casser la loi de 1973, puis article 104 du traité de maastrich, puis article 123 du traité de Lisbonne. Bien sûr ceci n'est possible qu'en sortant de l'Europe.

Tout est en effet expliqué ici (merci D.):
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2011/09/30/147-comprendre-la-dette-publique-en-quelques-minutes
Evaluer :   8  2Note :   6
EmailPermalink
Merci Axeee!

L'auteur ignore manifestement d'une part le mécanisme de création monétaire par les banques privées et d'autre part la circonstance que la dette publique française est en très grande partie composée de la charge des intérêts et pas du remboursement du capital.
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Le plus curieux , dans cette histoire de dette , soit qu'il y ait encore des individus qui tentent de moraliser la situation , comme quoi nous serions tenus de payer la dette publique.

Le clampin nous menace de l'obligation morale d’exécuter un contrat illicite.

C'est au choix ,soit l'argument d'un larbin du système mafieux bancaire , soit la manifestation d'une ignorance crasse.

La dette publique est virtuelle car constitué d'argent inventé ,il n'y a pas eu de service rendu , c'est une simple arnaque.

Les banques privées qui achètent les bonds ne disposent pas, bien évidemment des ces milliers de milliards qui sont créés d'un simple click d'ordinateur.
Ceci de droit par l'application d'une loi grossièrement anticonstitutionnelle promulguée par des politiciens traitres à la nation en 1973 et dont les dispositions furent étendues à toute l'Europe par l'article 123 du traité de Lisbonne.

Conditions que nous avons refusé par referendum en 2005, mais néanmoins appliquées par ce que l'on peur appeler un coup d'état soutenu par la bande de prostitués politique de l'UMPSVertModem , acquis au cartel bancaire.

Dispositions néanmoins anticonstitutionnelles car elles violent la souveraineté du pays qui ainsi "s'oblige à emprunter auprès du marché" , donc aux conditions , à l’intérêt de celui-ci , un service fourni antérieurement et gratuitement par la BdF.
De là l'importance irrationnelle accordée aux agence de notation qui pourraient aller se rhabiller si l'état battait monnaie.

Une situation ubuesque qui ne peut se maintenir que par la mise en ignorance de la population aidée de légions d'économistes vaudou et autres larbins du système chargés de la propagande.

Vidéo à voir :
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2011/09/30/147-comprendre-la-dette-publique-en-quelques-minutes
Blog à lire , de nombreuses explications.
Evaluer :   18  1Note :   17
EmailPermalink
Hors le fond du discours que je jugerai pas maintenant, le phraséologie de "D" nous ramène aux plus grands moments de l'ère stalinienne et du cinéma Marchais - ancêtre de Coluche niveau divertissement - mais ici on en retient seulement le côté sinistre de la prose.
Evaluer :   2  12Note :   -10
EmailPermalink
Mon bon Philvar ,
Pour parfaire votre éducation , je me permets de vous rappeler ce qui est dissimulé sous le tapis qui recouvre le crime de millions de personnes:
La révolution bolchévique et ses massacres de millions de chrétiens ont été financés par Wall Street et ses banquiers Kazhars au profit d'autres Kazhars comme Trotsky , Lenine et Staline.
http://modernhistoryproject.org/mhp?Article=FinalWarning&C=7.3
http://www.wildboar.net/multilingual/easterneuropean/russian/literature/articles/whofinanced/whofinancedleninandtrotsky.html
Avec pour conséquences , entre autres horreurs:

http://www.wat.tv/video/holodomor-1933-1slv6_2ikgv_.html

Ce sont les mêmes propriétaires actuellement de la FED , BCE , BRI , etc....
Evaluer :   11  1Note :   10
EmailPermalink
Mon cher D,
Le simple fait de savoir que ces Kazhars ont accepté d'être financés par ces milliardaires n'excusent en rien leur méfaits mais montre une fois de plus la dangerosité de tous les " -isme".
Cependant quand l'humanité s'ennuie elle accepte n'importe quel jeu, car fondamentalement elle sait que la mort est la seule issue. Elle ne joue donc qu'avec la date et des "dés"(à jouer) ! Et elle s'ennuie dès qu'elle n'est plus en danger !
Evaluer :   3  6Note :   -3
EmailPermalink
je lis vos théories imbéciles et je sais qu' on ne s' en sortira pas... ou alors seulement pourra-t-on, pour la décennie à venir, survivre à titre individuel, et en accumulant si possible et notamment, le plus d' or et d' argent physique possible...
car :
- non, les banques "privées" ne sont nullement à l' origine de la Dette publique,
- bien sûr que si, vous avez ( en tant qu' électeur et bénéficiaire chronique de cette dette ) l' obligation morale d' exécuter le contrat social et d' honorer cette Dette.
car cette Dette est à l' origine et pour l' essentiel, une dette sociale, collective et politique.
cette Dette gigantesque a été souscrite et accumulée depuis des décennies par tous les Etats socialistes ( et les Etats occidentaux le sont tous, peu ou prou, U.S.A. inclus ), par aveuglement idéologique, incompétence totale, surenchère électoraliste permanente et démagogique.

les banques privées ( qui ne sont en fait que de simples filiales des banques centrales ) n' y sont pas pour grand chose ; elles prêtent avec intérêt ( c' est normal ) de la monnaie fiduciaire et animent le marché obligataire.
la dette publique correspond pour l' essentiel à une gigantesque accumulation de dettes sociales ; or, qui a initié ces dettes ? ce ne sont pas les banques ; personnellement, je vous mets au défi de renoncer à tous vos droits sociaux ( notamment droits à pension de retraites ) car, effectivement ainsi cette dette tendrait à s' éteindre...

Concernant votre mentor, Etienne CHOUARD, petit fonctionnaire et aspirant rentier de l' enseignement publique, que connaît-il vraiment du monde de l' entreprise, des réalités économiques, de la responsabilité individuelle ?...

en même temps que j' écris ces lignes, j' écoute la radio et j' entends un fonctionnaire radiophonique, au bord de l' extase, énumérer le programme électoral de Hollande et ses 60 mesures pour nous sauver du chaos qui arrive...

c' est à pleurer.

Non, on ne s' en sortira pas.
Evaluer :   4  10Note :   -6
EmailPermalink
Cher Frédéric P.,
Vous savez lire , je vous en félicite , mais visiblement vous n'avez rien compris à la création monétaire privée favorisée par les socialistes ,comme l'UMP , les verts ou le Modem.
C'est en effet toute la classe politique aux affaires qui est complice de la mise en servitude par la dette.
Comprenez : LA DETTE ,C'EST LA RENTE DES BANQUIERS.
Tous complice , politiciens aux affaires votant les lois et banquiers qui reçoivent ainsi la totalité de l’impôt sur le revenu en paiement des seuls intérêts de la dette.

Effectivement , on ne s'en sortira pas avec des gugusses comme vous qui ne comprennent même pas l'arnaque de la dette , c'est pourtant simple.
Ce n'est pas une théorie ,ce sont des faits. Je vous invite à étudier les textes des articles de loi cités.

Car de toute façon et quelque soit votre appartenance sociale , sauf à faire parti de l'hyperclasse multimilliardaire , vous serez ruinés , comme le populo.
Ce sera aussi votre problème et vous serez moins bien préparé à un fermeture des banques qui stérilise à jamais votre épargne que le paysan du fond de sa campagne.
Certains prennent la peine de vous prévenir , vous en faites ce que vous voudrez.
Comme les Argentins avant le corralito .
Bonne chance.

Evaluer :   9  3Note :   6
EmailPermalink
Ah ça y est j'ai compris ! Mais c'est bien sûr ! C'est que tout c'est la faute aux socialistes et aux fainéants de fonctionnaires ! Y z'avaient qu'à pas dépenser tout l'argent ! Et tout ça pour payer des assistés et de la racaille qui font rien qu'à fumer des joints toute la journée pendant que c'est nous qu'on bosse !
Merci Frédéric P. Le monde est plus simple avec vous.
La notion de dette illégitime, vous avez entendu parler ???
Evaluer :   8  3Note :   5
EmailPermalink
tout à fait d' accord avec vous, cette Dette est tout à fait illégitime ; exactement comme pour une famille qui tire des chèques sans provision pendant des années et ne produit rien... il y a bien un moment où cela ne fonctionne plus et où on abouti inexorablement à la ruine ; depuis la Seconde Guerre Mondiale et à des degrés de gravité diverse, le Socialisme a fait partout la même chose en Occident ; on a fait du "social", encore et toujours du "social" ...au détriment et au plus grand mépris des générations suivantes ( certes c' est toujours très porteur électoralement ) ; cette dette et l' inflation monétaire qu' elle a générée est le réel primum movens de notre déchéance économique ; je soutiens que le fait que "système bancaire" ait amplifié la dette, n' est qu' un problème connexe ( de même que le grand dévoiement du capitalisme ) ; mais maintenant la note arrive ; de solutions : il n' y en a plus ; demain dans la vieille Europe et aux U.S.A., régneront krach obligataire, hyperinflation, faillite des états et chaos généralisé...
oui, vous avez raison, les fondamentaux de l' économie sont très simple ; du moins pour les gens comme moi qui ne font pas parti de la populace socialo-communiste... euh pardon, du bon "peuple de gauche", vous savez, ces braves gens qui ont le monopole du coeur et de l' intelligence et dont vous faites partie me semble-t-il ; il y a une trentaine d' années, dès que j' ai commencé à m' intéresser un petit peu à la politique tout me paraissait déjà très clair ; rien de ce qui se produit actuellement ne me surprend ; ou plutôt si : la prodigieuse capacité des gouvernants à contenir la situation et à retarder le grand dénouement final ( bien que vu le degré d' abrutissement général des foules ce n' est peut-être pas si surprenant en fin de compte )... je l' ai déjà écris sur ce site, souvent, j' arpente ma ville et ce que je constate n' a de cesse de me sidérer ; la misère et la précarité sont de plus en plus partout palpables ; concernant un problème qui semble vous tenir à coeur aussi, je vois notamment une quantité phénoménale et toujours croissante de jeunes immigrés sans travail et totalement désoeuvrés... du social.... toujours du social... mais bien sûr, j' écoute les gens intelligents ( comme vous ) et je me dis que selon les dogmes en vigueur, l' organisation de l' "immigration-invasion" est une chance pour notre pays... c' est certain ( taux d' activité de cette catégorie de population < 7 % ).
voilà, je pourrais développer longtemps, mais je m' en fiche complètement ; d' ailleurs vous ne m' intéressez pas vous les axeee, D. et autres Boutros, vous tous qui "pensez tellement bien" ; personnellement, il y a longtemps que je suis parfaitement prêt ( j' ai servi 15 ans dans l' armée et je sais l' ayant déjà vu et à ses prémices, ce qui va se passer ) ; je vous méprise et comme je l' ai déjà écris j' attends impatiemment le grand feu d' artifice final... je m' en fais une joie...
bon il se fait tard, il est temps d' allumer ma petite lucarne bleue pour écouter la "bonne parole" de notre très cher Président... J' en suis déjà et d'avance, tout désopilé
Evaluer :   6  2Note :   4
EmailPermalink
Mais non, M. Dozoul. En annulant un euro de dette on n'annule pas un euro d'épargne. En annulant un euro de dette monétisée par les banques centrales on contribue à planter un fer rouge dans les flancs de la bete malade qu'est le système bancaire à réserves fractionnaires.

C'est la raison pour laquelle les banques (ou les politiciens) ne veulent pas en entendre parler.

L'épargne réelle ne représente pratiquement plus rien dans ce cancer financier qui croit sous nos yeux. Cette épargne, si elle ne s'est pas investie dans des biens réels, notamment l'or et l'argent, sera détruite et c'est oh combien regrettable et moralement innaceptable, j'en conviens avec vous.

Mais cette dette, et surtout le système qui lui permet de se créer, doit être supprimée.

Elle le sera parce qu'elle n'est pas remboursable. On ne peut rien faire contre les lois de la nature.
Evaluer :   11  0Note :   11
EmailPermalink
Le plus agaçant dans tout cela est que cela n'aura finalement profité qu'aux banques, et continuera de le faire jusqu'au crash final.


Comment fait on pour créer une banque ?
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Pas besoin d'avoir une banque.

Achetez de l'or.

Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
Sous forme de bijoux c'est pas mal non plus
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Vous appréciez les bijoux de famille comme bon placement ?
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Oui, sauf les pendants
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Trop bonne celle-là ! Je me demande si vous ne l'aviez pas déjà en tête en éditant votre commentaire précédent
En tout cas, " D " s'est fait, bien à propos, votre complice.
La vraie question n'est pas de savoir si il faut annuler la dette. Comme celle ci n'est pas remboursable, il faut se poser la question de savoir comment il faudrai l'annuler.

De toutes les manière, un défaut sur la dette ou un financement monétaire et l'inflation ou l'hyperinflation qui en découlera auront les mêmes effets, l'appauvrissement massif des épargnants, des salariés et de tous ceux qui ne sont pas proches du système.

Avec bien évidemment des conséquences politiques plus ou moins désastreuses.

Une fois que la coque du bateau s'est déchirée, l'heure n'est plus de savoir comment on aurait pu faire pour éviter le drame (il faudra se poser la question avant) mais comment faire pour qu'il y ait le moins de victimes possibles.

Pour le coup, je ne crois pas que l'équipage (le personnel politique) sera d'une quelconque aide ou utilité dans cette phase là.
Evaluer :   9  0Note :   9
EmailPermalink
RED PILL @
" comment faire pour qu'il y ait le moins de victimes possibles. "
La Chine a répondu et conseillé à ses habitants d'acheter de l'or et a mis en place un marché interne efficace.
Et ici aussi c'est plutôt conseillé :>))
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Il faudra un jour que les créditeurs, qui généralement ont choisi la finance pour augmenter d'une façon exponentielle leurs revenus, assument le risque de prêter que ce soit à des particuliers ou à des états. Si j'étais un peu pervers j'assimilerai cette situation a celles des esclavagistes qui prêtent en Inde à des conditions indécentes, pour ensuite récupérer les terres des paysans, lesquels vont ensuite s'entasser dans des bidonvilles. C'est ce qui nous pend au nez avec l'actuelle attaque de la zone Europe

Le petit épargnant cité comme victime de la restructuration n'est qu'un bouclier humain, une diversion, utilisée pour faire pleurer la veuve et l'orphelin. Je doute que l'essentiel de la dette soit au main des petits épargnants. quand on voit sa localisation pour une bonne part elle se situe dans les paradis fiscaux. Comme le disait Machiavel, gouverner c'est faire croire, vous venez d'en donner un bon exemple.
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Oui, vous avez tout à fait raison. Tout ceci est expliqué dans le livre de Jon Perkins, "Les confessions d'un assassin financier". La politique pratiquée par les Etats-Unis dans les pays du tiers-monde depuis des décennies était de leur faire octroyer d'immenses prêts tout en s'assurant qu'ils ne seraient jamais remboursés. Ils pouvaient ensuite venir s'accaparer les ressources des ces pays, réduire les populations à l'esclavage et exercer toute sorte de pression. Il me semble que c'est notre tour.

http://www.youtube.com/watch?v=w-aB6-hzhcM
Evaluer :   7  1Note :   6
EmailPermalink
En effet, je crois que le capitaine de Concordia est un bel exemple de ce que sont nos dirigeants politiques :

http://www.parismatch.com/Actu-Match/Monde/Actu/Costa-Concordia.-L-honneur-perdu-du-capitaine-Francesco-Schettino-372830/?sitemapnews
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Vous faites trop d'honneur aux dirigeants politiques, mon cher.
D'un capitaine de navire on s'attend qu'il ait de l'honneur.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Surtout ceux qui regardent depuis leur bureau, sur terre !
Bonjour Kiki,

En préambule, moi qui suis aristocrate par ma naissance (et avec particule, je vous prie!), je peux me permettre d'affirmer que ni la noblesse, ni les rois ou reines ne sont destinés à régner

Pourquoi?

Parce que si être noble aujourd'hui signifiait quelque chose, je dirais "oui". Pour autant que ce quelque chose corresponde à de la noblesse de coeur et d'esprit (sans parler des actes, cela va de soi)

Si l'on est doté de cette noblesse de coeur et d'esprit, alors les comportements vont vers des attitude nobles, que l'on retrouve à la base de toutes les grande religions:
-Tu ne tueras point
-Tu ne voleras point
-Tu ne convoiteras pas l'épouse de ton prochain (idem pour la femme, évidemment!)
-Tu aimeras ton prochain comme toi-même (c'est déjà plus dangereux, à voir le nombre de personnes qui ne s'aiment pas eux-mêmes
Ces attitudes nobles conduisent à tout faire pour le bien commun

Un monarque est au service de son peuple, pour le bien de son peuple

Or que voit-on généralement?
On voit que le monarque qui a le pouvoir de régner utilise ce pouvoir non pas pour le bien commun, mais pour lui-même (croit-il, d'ailleurs, car toute mauvaise action se retourne contre celui qui la commet volontairement)

Je pense qu'il y a de nobles personnes sur terre (Dick Marty, Carla Del Ponte, Kofi Annan, Barack Obama, le Juge Garzon, feu Giovanni Falcone, feu Paolo Borsellino, Antonio Di Pietro, Ron Paul?)
Ces personnes n'ont malheureusement pas le pouvoir
Elles ont reçu le titre, dans certains cas, mais pas les pouvoirs qui leur sont liés

Désoler de l'affirmer, mais actuellement, le pouvoir se trouve en coulisse et manipule ceux qui sont sur la scène publique et que le "Bon peuple" croit être des dirigeants:
They are only puppet on a string: des marionnettes manipulées en coulisses

A qui la faute?

LA FAUTE AUX MONARCHIES DÉVOYÉES, qui, se sachant de droit divin, ont profité, abusé, trahi tous les espoirs que l'on peut avoir en un dirigeant omnipotent

Ils ont fait le lit de tous ces dégénérés qui ont pris le vrai pouvoir dans les coulisses (ou sur scène en ce qui concerne des Staline, Hitler, Mao): celui de la communication, de la finance qui elle-même a un pouvoir de corruption très grand sur les commandants des gens en armes (gendarmes/police et armées)

C'est aux monarchies que l'on doit notre situation actuelle: alors basta de ces dégénérés qui ont permis à d'autres dégénérés de prendre le pouvoir à des fins tout aussi méprisables

Fin du préambule

Capitaine du Concordia
Batteur de l'orchestre du Concordia
Paris Match

Belle brochette de sujets!

D'abord le CAPITAINE: tel les monarques dégénérés que j'ai évoqué plus haut, il SEMBLE avoir eu un comportement indigne, à l'opposé de l'intelligence et de la noblesse que l'on attend du "seul maître à bord après Dieu" sur un bateau

Maintenant, vous et moi n'y étions pas sur ce bateau au moment des événements
Et même ceux qui y étaient, tous n'ont pas tout vu, tout su
Je dirai même qu'à part le capitaine, personne n'a tout vu et tout su
Il y a des témoignages contradictoires
Si l'enquête est bien menée, nous saurons ce qui s'est vraiment passé
Si des pouvoirs occultes interviennent dans les coulisses, nous serons réduits à croire ou à supposer
Dans tous les cas, c'est bien l'armateur qui l'a nommé et mis en place

Selon mes sources (que j'espère fiables), le BATTEUR DE L'ORCHESTRE du Concordia aurait donné sa place à un enfant dans une barque de sauvetage
Lui a perdu la vie
Noble personne!
Et je doute qu'il fit partie de l'aristocratie ou de la cour d'un quelconque monarque
Si le Paradis existe, je pense qu'on l'y retrouvera (hé bien oui, Polnareff n'a-t'il pas chanté "On ira tous au Paradis"?)

PARIS-MATCH: pour moi, voir ou toucher cette revue me salirait (voir les Affaires: http://fr.wikipedia.org/wiki/Paris_Match)
Donc je n'ai pas cliqué sur votre lien
D'ailleurs, le titre en dit suffisamment pour moi
Mais je le répète: tant qu'une enquête honnête et sérieuse n'a pas abouti, on n'a qu'un droit, c'est de supposer et non d'affirmer que la capitaine a failli

Par contre, ce qui me laisse penser que vous êtes lucide Kiki, c'est votre conviction: "En effet, je crois que le capitaine de Concordia est un bel exemple de ce que sont nos dirigeants politiques"

Et il est possible que votre déclaration de foi aille même au-delà de ce que vous pensez

Je m'explique: et si ce fameux capitaine n'avait fait qu'obéir aux injonctions de son armateur?
Et si on l'avait choisi justement parce qu'on pensait bien qu'on pouvait compter sur lui pour passer près des côtes, là où il y a du public, donc des clients potentiels que l'on racole comme on peut?
Tout comme les politiques?

Oui, je pense que vous avez raison Kiki, votre déclaration recouvre une réalité, qui va même certainement au-delà de ce que vous affirmez au premier degré

Pour votre édification, un site intéressant: http://www.wikistrike.com/

Evaluer :   4  2Note :   2
EmailPermalink
Vous fîtes-là, Monseigneur, une assez bonne description de la nature humaine !
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Trop bonne celle-là ! Je me demande si vous ne l'aviez pas déjà en tête en éditant votre commentaire précédent En tout cas, " D " s'est fait, bien à propos, votre complice.  Lire la suite
LOUIS L. - 27/04/2012 à 19:24 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
08 nov.Patrick W3
Tout ce que vous notez est trop vrai.!!!....trop sombre, et le véritable drame est que la machine ne s'arrêtera pas, quelque soient les actions men...
Grâce aux taxes, la France s’appauvrit sans souci
07 nov.Bernard Conte
Le gouvernement "force" la consommation notamment par la norme. https://blog-conte.blogspot.com/2018/11/forcer-la-consommation-par-la-norme.html
ALERTE. La BCE baisse ses taux et les taux… remontent !
28 oct.blitzel
Il n' y a rien à dire, c'est excellent d'avoir trouvé cela. C'est une mesure qui a été mis en place au tout début septembre, méthode dévoilée p...
Les experts internationaux en Rien du Tout
28 oct.Patrick W1
Excellent...!!
La SNCF sur un très mauvais rail
26 oct.blitzel1
La SNCF sur un très mauvais rail... avec un Pépin,pardon un Pépy c'est certain ! La Sncf a un paradoxe, on ne l'aime pas du tout, mais on en a ...
L’oeuvre méconnue de Maurice Allais, prix Nobel d’Economie. Philipp...
24 oct.Louis L.
......La Piquette...?
Dépossession, la 2ème contrainte qui sabote les Etats. Le lobbying
24 oct.Louis L.2
N'oublions pas la dépossession recherchée et généralement obtenue au détriment du peuple suite à un résultat de référendum autre que souhaité par ...
L’oeuvre méconnue de Maurice Allais, prix Nobel d’Economie. Philipp...
24 oct.zelectron
Maurice Allais un véritable homme de science à qui il est juste de rendre cet hommage en laissant aux oubliettes la Piquette !
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX