Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Pour faire face à la crise, faut-il une gouvernance mondiale ?

IMG Auteur
 
Publié le 16 février 2012
474 mots - Temps de lecture : 1 - 1 minutes
( 16 votes, 4,4/5 ) , 21 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
21
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

L’idée fait son chemin depuis longtemps, mais la crise tombe à point nommé pour accompagner l’irénisme qui motive ce genre de constructions politiques. Pour certains, comme le problème est global, la solution doit être globale : il faudrait mettre en place des pouvoirs publics globaux, internationaux, pour essayer de régler les problèmes qu’ils ont eux-mêmes créés.


Outre la logique un peu sommaire qui voudrait que plusieurs causeurs de problèmes deviennent en se réunissant des créateurs de solutions, l’idée d’un État planétaire pose le problème essentiel de la toute puissance de l’État et des limites de son expansion.


C’est d’ailleurs là toute l’intuition de l’internationale socialiste. Le projet de corsetage des libertés individuelles et d’éradication de la bourgeoisie ne sera complet qu’une fois étendu sur l’ensemble du globe. Que plus un espace ne permette à certains de s’enrichir comme bon leur semble, sans participer à la fiction censée nous apporter paix et prospérité.


Ce projet prend aujourd’hui les couleurs plus doucereuses de l’État providence et de la régulation mais il recouvre rigoureusement les mêmes dangers totalitaires.


Au nom de la lutte contre les « paradis fiscaux » et les « dérives de la finance », il s’agit désormais de contraindre tous les peuples à adopter l’horizon indépassable de l’État-social-redistributeur-régulateur. Une fiscalité mondiale serait ainsi la garantie qu’aucun pays ne pourrait avoir la « mesquinerie » de ne pas adopter les standards de prélèvements de nos États généreux.


Il en va de même devant l’endettement. La « concurrence » des États sur le marché obligataire sanctionnée par les taux d’intérêts permet en théorie de limiter leur endettement. À ce titre, l’exemple de la création de l’Euro est clair : en mutualisant les risques de défaut, la mise en place de la monnaie unique a temporairement gommé cette concurrence, avec le résultat que l’on connaît. Certains États voyant leur taux d’intérêt diminuer se sont jetés sur le crédit et se sont tragiquement noyés dans la dette.


Les créanciers ont heureusement fini par faire revenir le réel sur le marché, en réajustant les taux d’intérêts à la solvabilité des États. La tentation politique d’aller plus loin dans la mutualisation et dans « l’intégration » pour enrayer ce mouvement n’est en réalité qu’un pas de plus vers cette gouvernance globale et son échec annoncé.


La seule garantie des peuples, c’est la concurrence entre les États.


La concurrence fiscale entre les États est le seul levier qui permette de limiter la gourmandise des gouvernants. Comme sur un marché libre où l’on préférera celui qui offre un meilleur service à moindre coût, l’État qui limitera ses prélèvements sur la création de richesse et son poids sur les libertés individuelles attirera naturellement des hommes, des activités, et des capitaux.


Sans quoi, tous égaux devant l’impôt, l’allocation, et la norme, nous aurons fait triompher l’internationale, et les lendemains ne chanteront plus très longtemps.

 

 

<< Article précedent
Evaluer :moyenne :4,4 (16 votes)
>> Article suivant
Dernier commentaire publié pour cet article
Voilà , c'est fait Cordialement. Lire la suite
D. - 18/02/2012 à 09:23 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Ils le veulent leur nouvel ordre mondial, et ils l'auront grâce à l'ignorance des peuples.
Bienvenue en enfer.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Aïe... par où commencer.

disons que le monde ne tourne pas via des présidents, l'onu ou je ne sais qui, mais par une poignée d'hommes richissimes qui de longue date souhaitent le contrôle total des peuples, pour ce faire, avoir un gouvernement mondial, et donc tout autant contrôlé que la finance l'est aujourd'hui.


"Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Times, Time Magazine et d'autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque 40 ans. Il nous aurait été impossible de développer nos plans pour le monde si nous avions été assujettis à l'exposition publique durant toutes ces années. Mais le monde est maintenant plus sophistiqué et préparé à entrer dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d'une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l'autodétermination nationale pratiquée dans les siècles passés."

David Rockefeller, Baden-Baden, Allemagne, 1991


------------------


"L'individu est handicapé en se retrouvant face à face avec une conspiration si monstrueuse, qu'il ne peut croire qu'elle existe."

J. Edgar Hoover (1895-1972), Directeur du FBI de 1924 jusqu'à sa mort


------------------


fait une recherche sur le groupe bilderberg par exemple, longtemps décrié comme une théorie du complot, idem pour le nouvel ordre mondial, maintenant les politiques parlent ouvertement du nouvel ordre mondial, plus rien n'est caché car les bases sont maintenant là, effondrement financier, guerres, tout cela poussera les peuples à eux mêmes réclamer une centralisation du pouvoir, aveuglés et affamés, ils souhaiteront tout et n'importe quoi.

Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
et si Ron Paul devenait président?
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Certaines choses pourraient effectivement changer voir être ralentit, mais bon kennedy a essayé et ils l'ont zigouillé, Ron Paul parle beaucoup finance et des banquiers, mais très peu de la main mise sionistes [ faux juifs attention hein, je vois déjà venir les analyses made in TF1 xD ] sur le congrès et la maison blanche et du fait que le président des Etat-Unis ne dirige en réalité rien du tout.

Ce sont les travaux d'Hercule qu'il aura devant lui si jamais par un miracle il devient président.

Pour compléter l'histoire du nouvel ordre mondial, il faut remonter dans le temps et voir qui a placé la première pierre de cet édifice, une grande famille connue et méconnue, qui se sert du sionisme pour mener à bien ses plans, les juifs comme le reste des peuples sont utilisés et maintenu dans l'ignorance, ce qui fait notre présent si chaotique.

Cette petite vidéo révèle certaines choses bien cachées qui lèvent le voile sur qui tire les ficelles.

http://youtu.be/yqc3ouQnHgM

La terre promise de cette famille ( et de tous ces mafieux qui gravitent autour ) n'est pas Israël, mais la terre, tout court, d'où les faux Juifs, je les appelle comme ça.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Le monde est malade des mensonges et massacres monstrueux du 20eme siècle.
Si le monde veut guerrir, ces mensonges devront lui être révélés et jugés.
Pour "ils", ça passe ou ça casse dans les prochaines années.
Ils ont tout entre leur main, l'argent, le pouvoir, la technologie, les armées...

On verra jusqu'où les peuples se laisseront écraser, quand ils devront avoir une puce sous la peau pour pouvoir aller travailler, acheter de la nourriture, procréer ?

Nous verrons bien, de toute manière tout ce passera avant 2020, les jeunes générations qui s'abrutissent de télé, de people, de jeux-vidéos ect... devront se battre, et personnellement je vois déjà une défaite se profiler, les jeunes d'aujourd'hui sont totalement dépendant de ce système, ils n'ont dieu que pour l'argent, les nouvelles technologies, le sex.

En tout cas moi, je met de coté, pour survivre, je ne m'occupe plus des gens autour de moi, fatigué de parler au mur, les gens sont sourds et aveugles, ça s'amuse, ça rie.

Les pleurs viendront ensuite.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Si tu cherches un endroit paisible pour ton campement des mauvais jours , je peux te proposer une idée.
lol je ne m'en vais pas, je reste tout de même avec ma famille ^_^
Et puis ce que je met de coté, forcément, faudra partager...
Mais j'aurais au moins la plaisir de leur dire : " je vous avais prévenu bande de cons. "
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
je comprends à 100% ta frustration. le fait est qu'ils n'auront définitivement pas la victoire finale. Leurs plans sont futiles et pitoyables. Ils croupiront en enfer pour ce qu'ils ont fait au monde. Pourtant, jusque-là ils feront encore beaucoup de dégats. Je pensais à la Tasmanie, c'est un joli coin!!???
Mouai l'enfer, boff.
perso j'évite de penser religion et jugement, pendant ce temps là les gens prient mais ne font rien, ils ne s'informent même pas, ce qui est un minimum.

Jesus reviendra les punir ect.., mouai ok, faut combien de mort pour qu'un miracle arrive ?
je pensais que toute vie avait une valeur sacrée.

Désolé pour les croyants qui passent par là, mais si les gens parlaient de ce genre de choses dans les lieux de cultes, on n'en serait surement pas là.
Je me dis que les miracles n'arrivent jamais à ceux qui les attendent les mains tendues.
@D.
ds v/profil même pas un mail provisoire ? slts courtoises
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Voilà , c'est fait
Cordialement.
Je propose à l'auteur de lire "Out of Control" de Kevin Kelly (20$ sur amazon) et de revenir sur sa réflexion. La vie ne se réduit pas à la compétition, elle a ses propres lois que l'on veut ignorer car elle nous remet prepétuellement en cause et nous n'aimons pas ça du tout. Ni la gouvernance, ni la compétition ne sont la solution à cette crise monstrueuse. La prise en compte de la complexité de la vie et l'humilité de nous soumettre à ses lois, qui sont aujourd'hui beaucoup mieux connues, est le début de la sagesse et de la reconstruction du futur.
Evaluer :   3  3Note :   0
EmailPermalink
Paroles, paroles, paroles...
et toujours pas de solution
C'est surtout ça le socialisme... jusqu'à l'arrivée inéluctable de "Big Brother"
Je suis de plus en plus content d'être près de la sortie !
Evaluer :   3  5Note :   -2
EmailPermalink
Mais qui vous a parlé de socialisme ???
C'est une obsession chez vous !
Evaluer :   4  4Note :   0
EmailPermalink
Extrait du texte : ""C’est d’ailleurs là toute l’intuition de l’internationale socialiste. Le projet de corsetage des libertés individuelles et d’éradication de la bourgeoisie ne sera complet qu’une fois étendu sur l’ensemble du globe. Que plus un espace ne permette à certains de s’enrichir comme bon leur semble, sans participer à la fiction censée nous apporter paix et prospérité.""

Or, depuis longtemps mes relations socialistes de haut niveau ont maintes fois tenté de me convaincre que l'homme étant stupide/mauvais ( au choix mais plutôt les deux) il était du devoir des "sachants supérieurs" de les diriger. Cette conviction qui est la réelle base du socialisme, je la refuse de tout mon esprit car sous des abords généreux se cache une mainmise sur tout = l'étatisme ! Et le pire est que cela conduit à une sélection par la croyance au lieu d'une sélection par la valeur. Et nous fait retomber inéluctablement au moyen-âge sous l'emprise d'une nouvelle religion.
Evaluer :   3  2Note :   1
EmailPermalink
Dans ce cas il fallait répondre à l'auteur et pas à J.
Je suis d'accord avec vous sur le fait que la mainmise de l'Etat sur tout est néfaste. Quoi qu'il en soit, l'Etat de nos jours ne sert plus que des intérêts particuliers. Les mécanismes de redistribution sont réduits à peau de chagrin. L'Etat est le valet de l'oligarchie financière anglo-saxonne, et il ne sert guère plus qu'à organiser le tranfert de richesse du peuple vers celle-ci. Et encore, l'essentiel du boulot est fait à Bruxelles.
Evaluer :   7  2Note :   5
EmailPermalink
Je crains que ayez la comprenette un peu difficile ou des difficultés de lecture. Etant plutôt d'accord avec Dozoul c'est bien à J. que je voulais répondre.
Par contre je trouve bien faible votre "Botté en touche" sur ma réponse; mais comme vous m'avez déjà personnellement attaqué, je sais à qui j'ai à faire et ne vous répondrai plus. Restez au chaud dans vos certitudes.
Evaluer :   2  4Note :   -2
EmailPermalink
"Personnellement attaqué" ? Mais je rêve ! Je n'ai jamais versé dans l'insulte ni la grossièreté, à la différence de vous :
Philvar - 17/02/2012 à 06:27 GMT :
"A partir d'un certain niveau de c...rie, je laisse tomber car il n'y a rien à faire."
Evaluer :   5  1Note :   4
EmailPermalink
Recevez le Market briefing de 24hGold
  • Les cours et les nouvelles des marchés des métaux précieux et des actions minières
  • Le decryptage de l’actualité par des auteurs
    du monde entier
  • Gratuit, quotidien et indispensable
Restez informé, inscrivez-vous maintenant !
* Votre email ne sera jamais diffusé.