Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Pourquoi des théories économiques erronées demeurent populaires

IMG Auteur
Publié le 16 mai 2018
672 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 1 vote, 5/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editorial du Jour

Ludwig von Mises et Friedrich Hayek, les économistes autrichiens les plus renommés de leur époque, ont su anticiper le krach boursier de 1929 et prédire les lourdes conséquences des tentatives des gouvernements de stimuler artificiellement la croissance économique après l’effondrement. John Maynard Keynes, en revanche, a été complètement pris de court par l’effondrement du marché boursier et le désastre économique du début des années 1930. Et pourtant, ce sont les théories de Keynes qui sont devenues populaires dans les années 1930, alors que le travail de Mises et Hayek a été largement ignoré. Pourquoi ?

Keynes est devenu populaire parce qu’il a dit aux puissants ce qu’ils souhaitaient entendre. Il leur a apporté un soutien intellectuel qui leur a permis de développer des programmes qu’ils avaient non seulement déjà en tête, mais qu’ils avaient aussi commencé à faire appliquer. Bien que ses théories soient truffées d’erreurs, Keynes a également séduit de nombreux économistes, parce que l’adoption de ses théories était susceptible de leur conférer une influence bien plus importante sur la confrérie économique.

Les points soulignés dans le paragraphe ci-dessus, ainsi que le charisme de Keynes, expliquent pourquoi les théories keynésiennes sont devenues les théories dominantes. Mais ils n’expliquent pas comment elles ont pu le demeurer malgré la montagne de preuves qui indiquent qu’elles ne peuvent que mener à un déclin économique de long terme.

D’après ce que j’ai pu voir, les théories keynésiennes sont devenues populaires pour trois raisons principales. Tout d’abord, elles s’accordent avec les objectifs de tous les hommes politiques actuels, et il existe aujourd’hui un appareil gouvernemental qui dépend de l’application continuelle de ces théories. En d’autres termes, une majorité des gens ont donc tout intérêt à perpétrer le mythe selon lequel le gouvernement devrait gérer l’économie. Deuxièmement, il est généralement impossible de réfuter une théorie économique grâce à des données, parce que ces mêmes données peuvent généralement être interprétées de différentes manières et utilisées pour justifier de théories opposées. La vérité, c’est que la science économique implique de commencer avec la bonne théorie pour pouvoir interpréter les données correctement. Troisièmement, le Keynésianisme est plus un ensemble d’anecdotes qu’une théorie cohérente, dans le sens où il explique l’évolution des choses par des évènements imprévisibles et l’évolution de l’« esprit animal ». Il est impossible d’invalider une position intellectuelle qui est constamment changeante.

Un bon exemple de la manière dont les mêmes données peuvent être interprétées de différentes façons pour défendre des théories conflictuelles peut nous être apporté par l’effondrement de l’économie des Etats-Unis qui a eu lieu entre 1937-39. Selon les Autrichiens, le fait que le gouvernement fédéral ait soutenu les prix, accru ses dépenses, gonflé la masse monétaire et interféré avec les industries – et donc fait de son mieux pour interférer avec le processus correcteur survenu après le krach boursier de 1929 – a garanti une reprise économique de court terme qui n’aurait pu que disparaître aussitôt que ces supports artificiels se trouveraient réduits. L’erreur commise, selon les Autrichiens, a été l’apport de ce soutien artificiel. Selon les Keynésiens en revanche, l’erreur a été de retirer ce soutien prématurément. Ils sont d’avis que le gouvernement et la Fed auraient dû continuer de faire le nécessaire pour repousser l’effondrement, l’idée étant qu’avec une assistance gouvernementale suffisante sous forme de nouvelle monnaie, de nouvelles règlementations, de contrôles de prix et de création d’emplois sur le secteur public, l’économie peut croitre jusqu’à de nouveau devenir autonome.

Malheureusement, le stimulus monétaire keynésien sous la forme de dépenses gouvernementales, de crédit et d’inflation monétaire en période de récession économique ne peut pas mener à une reprise autonome. Et face à cette réalité, les Keynésiens ont deux réponses possibles : ils peuvent décréter que le stimulus aurait fonctionné s’il avait été plus agressif, ou bien que l’économie s’en serait encore plus mal tiré en son absence.

Qui pourrait contester ça ? C’est une déclaration qui ne peut jamais être invalidée, parce qu’il n’est jamais possible de revenir en arrière pour montrer ce qui se serait passé dans le cadre de politiques différentes.

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (1 vote)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Ce qui prouve bien que nos gouvernants sont de gros nuls en matière économique.
Keynes, ça me fait un peu penser à Pasteur. Des personnages charismatiques, sachant s'exprimer et sachant dire ce qu'il faut à qui il faut. A l'heure actuelle, Pasteur serait en prison pour exercice illégal de la médecine et homicides involontaires.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Ce qui prouve bien que nos gouvernants sont de gros nuls en matière économique. Keynes, ça me fait un peu penser à Pasteur. Des personnages charismatiques, sachant s'exprimer et sachant dire ce qu'il faut à qui il faut. A l'heure actuelle, Pasteur serait  Lire la suite
merisier - 26/05/2017 à 21:45 GMT
Note :  2  0
Top articles
Derniers Commentaires
Le signal de la fin du monde vient de s’allumer. Personne ne vous e...
23 oct.Louis L.
Tandis que le brillant idéal progressiste croit élever le monde de ses puissantes ailes, un conséquent destin le voit survivaliste, t...
Glottophobie : ce que révèlent ces propositions de lois débiles
22 oct.merisier1
Dire qu'on rémunère confortablement et tous les mois des personnes capables d'envisager de telles lois pendant qu'un petit c** braque un prof pour ...
Pourquoi la révolution n’est pas pour demain
21 oct.merisier3
On fait la révolution le ventre vide et quand on ne peut pas se chauffer l'hiver. C'est tout. Et puis avec les crédits en cours, on ne peut pas...
Nouriel Roubini voit une crise d’ici 2020 : qu’en penser ?
21 oct.samideano0
La prédiction était plus facile, car il savait que le pouvoir effacerait le cours par les manipulations de marchés, sans quoi l'or serait déjà à 10...
Et maintenant, la carte grise pour vélo… ou notre effondrement par ...
19 oct.GAP
avec, sans doute le développement des caméras vidéos, on pourra directement envoyer un pv au cycliste qui roule sur le trottoir qui normalement est...
L’or et la Première Guerre mondiale : quelle place pour le métal pr...
18 oct.PASUN
Aujourd' hui qui donnera ou échangera son or ??? les gens étaient vraiment naïfs à l' époque .
La guerre contre le cash n’est pas perdue ! Nous pouvons même la ga...
20 oct.covadonga
De toute manière, si on veut continuer à acheter la paix civile et contribuer au PIB avec l'argent sale, le cash sera toujours là. Je vois mal les ...
Gouvernement : une médiocrité inquiétante
20 oct.covadonga-1
Plutôt un "De Gaulle".
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX