Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Pourquoi investir sur une junior minière

IMG Auteur
Ahead of the Herd
Publié le 17 mai 2016
1337 mots - Temps de lecture : 3 - 5 minutes
( 3 votes, 4,3/5 ) , 2 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
2
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editorial du Jour

Le Dow en termes d’or

Le nombre d’onces d’or nécessaires à l’achat d’une action sur le Dow est appelé ratio Dow/or. Par exemple, à l’heure où j’écris cet article, le Dow est à 17.511 points, alors que le prix de l’or est de 1.277,40 dollars. Il faut donc 13,7 onces d’or pour acheter une action sur le Dow. Le ratio est ainsi de 13,7.

Le record à la baisse du ratio Dow/or a été atteint en 1980, et s’élevait à 1 pour 1.

En 2000, un marché haussier a porté le Dow à près de 42 fois (10.900) le prix de l’or.

L’Association nationale pour l’inflation rapporte que le ratio médian pour ces cent dernières années s’élève à 5,83.

Elle s’attend à un retour de ce niveau médian pour 2015. A la date de la publication du rapport, le Dow venait d’atteindre son nouveau record nominal à la hausse, avec 17.138 points – faisant de la valeur juste de l’or, basée sur ce ratio médian, environ 3.000 dollars.

Valeur inférée in situ

Selon moi, au vu de la valeur inférée in situ, les actions des sociétés impliquées sur le secteur aurifère sont sous-évaluées.

En janvier 2000, alors que le prix de l’or était de 260 dollars l’once, la valeur in situ que les sociétés désiraient payer pour de l’or inféré était 3,55% du prix au comptant : 8,50 dollars.

En 2005, alors que le prix de l’or était de 444 dollars, les sociétés achetaient de l’or inféré pour 7,2% du prix au comptant : 34,00 dollars.

Aujourd’hui, avec un prix de l’or de 1.200 dollars, les sociétés ne paient que 12 à 15 dollars pour de l’or inféré, soit 1 à 1,25%.

Risque et récompense

Les juniors présentent un risque important, et l’investissement sur ce secteur n’est question que de la gestion de ce risque – en quelques sortes, tout n’est question que de savoir quand investir. Certains investissent très tôt parce qu’ils apprécient une équipe de direction, d’autres parce qu’ils perçoivent du potentiel en une propriété. Certains attendent et investissent lorsque commencent les forages et l’établissement de ressources, réduisant ainsi leur risque. Plus le risque est élevé, plus le prix est bas. Vous êtes le seul à pouvoir décider quel niveau de risque vous êtes prêt à tolérer et la patience dont vous serez prêt à faire preuve pendant que le jeu se déroulera.

Mes juniors favorites sont celles qui en sont au stage post-découverte de ressources (aussi connues sous le nom de société en stage « brown field »). Elles ont déjà fait des découvertes, le prix de leurs actions a quelque peu diminué après leur découverte initiale (n’investissez jamais sur une société dont les actions viennent d’exploser suite à une nouvelle découverte, puisque pour le moment, l’argent à faire a été fait). J’essaie d’entrer en jeu quand la phase d’excitation s’est apaisée et que la société est en passe de découvrir les réserves dont elle dispose et de produire un rapport de ressources 43-101 sur lequel s’établir. Le risque est alors largement réduit, l’attente d’une découverte non-existante, et les récompenses très intéressantes compte tenu du risque réduit.

Pour les producteurs de plus court terme – ceux qui sont plus proches de développer une mine – nous avons :

  • Des examens économiques préliminaires sont menés afin d’examiner les scénarios potentiels et les paramètres économiques – c’est une étape importante pour un projet minéral, la première étape de l’examen économique et technique d’une mine proposée par une société.
  • Un examen de faisabilité, plus détaillé qu’un examen économique préliminaire, est utilisé pour déterminer si un examen plus détaillé doit avoir lieu. Il permet parfois à des sociétés de se confronter à la réalité et de déterminer quels domaines demandent le plus d’attention.
  • Un examen de faisabilité bancaire détermine le budget requis par un projet, et est la base de la levée de capital avant la construction d’une mine.

Souvenez-vous que ces étapes ne servent qu’à déterminer si un projet peut être porté à l’étape suivante. Aucune d’entre elle ne signifie qu’un projet d’extraction va avoir leu. Aucun métal n’est exploité tant que ces étapes ne sont pas complétées, que les permis ne sont pas approuvés et que les fonds nécessaires n’ont pas été levés.

Mais ces sociétés ont déjà parcouru un bout de chemin et ont des informations à nous offrir en termes de teneur, de taille de réserves, de coûts et de métallurgie. Elles ont fait un minimum de travail pour offrir aux investisseurs un certain niveau de confiance en leur projet. Les sociétés en phase d’examen de faisabilité, d’obtention de permis et de financement peuvent être d’excellents points d’entrée pour les investisseurs – elles entrent une période de stabilité relative à l’approche de leur phase de financement de projet et de production. Leurs actions enregistrent souvent un prix stable sur cette période – qui est possiblement un moment opportun pour en accumuler. Une fois les fonds levés, elles commencent à produire – des rendements sont à l’horizon – et le prix des actions s’échappe souvent de sa fourchette établie.

Il est nécessaire d’observer les bilans des producteurs, de considérer leurs projets pour l’avenir et de juger par soi-même leur capacité à parvenir à leurs objectifs. Souvenez-vous que les flux monétaires sont rois. Les producteurs les mieux établis présentent un risque moindre et des récompenses plus faibles, mais les gains offerts peuvent être réguliers.

Conclusion

La première règle de l’investissement est de toujours acheter un actif dont le prix est inférieur à sa valeur de remplacement. Moins un actif de qualité est cher, meilleures sont les chances de voir son prix grimper. Quand l’actif est un instrument financier tel que l’or ou l’argent, il est temps de commencer à en accumuler sur le long terme.

L’or et l’argent sont extrêmement sous-évalués. Une portion de chaque portefeuille devrait leur être allouée.

Mais historiquement, peut-être encore plus aujourd’hui pour les raisons listées ci-dessus, le meilleur levier contre la hausse des prix des métaux précieux a été l’investissement sur les juniors minières qui se concentrent sur l’acquisition, la découverte et l’exploitation de dépôts.

Si vous désirez investir sur l’or et l’argent le moins chers possible, vous pouvez vous assurez les meilleures revenus en investissant sur le métal qui se trouve encore dans le sol. Quelques sociétés qui mériteraient qu’on leur prete attention  :

Great Panther Silver Ltd. (GPR:TSX; GPL:NYSE.MKT) est en tête de la liste des producteurs en position de tirer avantage d’une hausse des prix de l’or et de l’argent.

Kootenay Silver Inc. (KTN:TSX.V) : le projet Promontorio, établi dans une mine à ciel ouvert à Sonora, Mexique, est en phase de développement. La société a récemment procédé à des forages et découvert un autre dépôt d’argent à forte teneur à La Negra.

New Carolin Gold Corp. (LAD:TSX) est un projet intéressant. La société travaille sur d’anciennes mines dans une région sous-explorée du sud-ouest de la Colombie britannique. Son succès potentiel pourrait ouvrir beaucoup d’esprits aux juniors minières en général.

CanGold Ltd. (CLD:TSX.V) travaille à l’obtention de 100% d’intérêts dans le projet Guadalupe de los Reyes, dans l’Etat de Sinaloa, au Mexique. La prochaine étape impliquera des forages de préfaisabilité.

Terraco Gold (TEN:TSX.V) est une société principalement aurifère qui dispose d’actifs à l’ouest des Etats-Unis, qui offrent aux investisseurs et aux actionnaires une exposition à la possession d’actions sur l’or au travers de redevances et de réserves d’or encore non-exploitées.

NioGold Mining Corp. (NOX:TSX.V) vient de lancer la première phase de son programme de forage de 40.000 mètres dans son dépôt de Marban.

Theia Resources (THH:TSX.V) prétend à des intérêts de 60% sur ses propriétés de Fox et de 2 X Fred, localisées sur le plateau du Nechako, en Colombie britannique.

Une fois votre investissement effectué, faites preuve de patience et laissez votre équipe de gestion faire le travail pour vous. Observez, et attendez. Si vous avez pris les bonnes décisions, et que votre équipe de gestion fait bien son travail, vous pourriez en être récompensé considérablement.

Gardez-vous des juniors minières sur votre écran radar ?

Vous devriez.

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Colombie | Etats-unis | Mexique | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Colombie | Etats-unis | Mexique | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,3 (3 votes)
>> Article suivant
Richard Mills est l'éditeur de Ahead of the Heard, un site dans lequel il analyse les matières premières et les actions minières qui leur sont associés
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Comment investir dans les minières d'une manière facile ? Merci d'avance pour vos réponses.
Vous oubliez TREASURY MÉTAL ( TML- TSX ) qui promet une belle perspective pour les 12 mois qui viennent, puisqu'ils vont rentrer à ce terme en production.
Cette action est très sous évaluée, si l'on tient compte des découvertes, qu'ils ont faites, et des gisements importants à fleur de terre rapidement exploitables.
On peut espérer un prix de l'action en sept 2017, à 1,50 CAD.

Pour y croire il vous suffira d'analyser ce dossier.
Dernier commentaire publié pour cet article
Comment investir dans les minières d'une manière facile ? Merci d'avance pour vos réponses.  Lire la suite
cleargold - 20/05/2016 à 17:58 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX