Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Pourquoi j’accumule de l’argent

IMG Auteur
Extrait des Archives : publié le 08 octobre 2013
2148 mots - Temps de lecture : 5 - 8 minutes
( 64 votes, 4,8/5 ) , 53 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
53
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Université de l'or

 

 

 

 

Demandez à des centaines d’investisseurs pourquoi ils accumulent de l’or et de l’argent, et bien que vous n’en obtiendrez certes pas des centaines de réponses différentes, ils vous en donneront plus d’une. Pourquoi ? Parce qu’il existe diverses raisons pour lesquelles les gens choisissent d’investir sur les métaux précieux. Parmi ces raisons, nous pouvons noter entre autres la volonté de se protéger de l’inflation, mais aussi celle de se protéger des effondrements bancaires, des crises des devises, de la dette gouvernementale et du gonflement de la masse monétaire, ou encore de l’effondrement du marché des actions et des obligations.

Bien que je puisse comprendre ces raisons et suis tout à fait d’accord avec le fait que l’or et l’argent puissent fournir un excellent outil de protection, elles ne justifient en rien mon accumulation personnelle d’argent. J’achète de l’argent parce que je suis persuadé qu’il finira par enregistrer des performances bien supérieures à n’importe quel autre investissement, y compris l’or. Bien que je ne sois pas omnibulé par mon désir d’argent, je reste persuadé que quel que soit l’investissement que je décide de faire, il doit être le meilleur possible. Pour dire les choses simplement, je suis certain que l’argent finira par me rapporter plus que n’importe quel autre investissement, et ce dans n’importes quelles circonstances.

Il est une chose de dire que l’argent sera l’investissement de ces prochaines années, mais il en est une autre que de soutenir cette idée et d’expliquer pourquoi. La raison en est simple. Je pense que l’argent souffrira bientôt d’une pénurie extrême. S’il est une chose qui puisse influencer le prix d’une ressource à la hausse, c’est certainement une pénurie physique. Que ce soit en temps de guerre ou en période de paix, à chaque fois qu’une pénurie est apparue, le prix de la ressource concernée a flambé jusqu’à rationner le restant des ressources disponibles. Le prix de l’argent se comportera de la même manière dès qu’une situation de pénurie s’installera.

L’idée d’une inévitable pénurie est ce qui m’a attiré sur le marché de l’argent il y a près de 25 ans. Certains pourraient penser que c’est une attente très longue pour une pénurie, mais certaines circonstances très spéciales expliquent pourquoi l’arrivée d’une pénurie a été reculée sur ce marché. D’une part, de l’argent a été extrait du sol en de grandes quantités des centaines d’années durant, et d’énormes inventaires ont été accumulés à la surface de la terre. Il est difficile de concevoir une pénurie tant qu’il existe des inventaires. Il n’y a jamais eu, tout au long de l’Histoire, de pénurie d’argent. Si une pénurie venait aujourd’hui à se développer, elle serait sans précédent, ce qui ajouterait à la panique émotionnelle et à l’intensité de la ruée vers l’argent qui l’accompagnerait.

Il y a environ un siècle, le monde a développé un appétit insatiable pour l’argent en tant que métal industriel, après qu’il ait été découvert que le métal possède des propriétés physiques et chimiques plus variées et vitales que n’importe quel autre métal. L’argent est le meilleur conducteur électrique qui soit, le meilleur transmetteur de chaleur, possède diverses propriétés médicales, et des propriétés chimiques qui rendent possible la photographie tout autant que la fabrication de catalyseurs pour d’autres productions chimiques.

La demande industrielle en argent était si grande que jusqu’en 2006, plus d’argent fut consommé que produit ou recyclé. Au début de la seconde guerre mondiale, les inventaires d’argent de par le monde s’élevaient à quelques 10 milliards d’onces d’argent, dont la moitié se trouvait entre les mains du gouvernement des Etats-Unis. Il est difficile de concevoir une pénurie lorsque les inventaires globaux s’élèvent à 10 milliards d’onces. Mais depuis 2006, tant d’argent a été consommé et si peu produit que les inventaires d’argent (en barres de 1000 onces) ne s’élèvent plus qu’à un milliards d’onces aujourd’hui, ce malgré la fin du déficit de consommation. Il est bien plus aisé d’imaginer une pénurie lorsque les inventaires déclinent de 90% et que la population mondiale (et donc la demande) passe de 2,5 à 7 milliards.

Je perçois l’argent comme une ressource destinée à enregistrer une pénurie parce que c’est là ce que toutes les informations dont nous disposons poussent à croire. Mon passé professionnel se concentre sur l’analyse de l’offre et de la demande, et j’ai débuté ma carrière en tant que courtier pour Merrill Lynch il y a plus de quarante ans. Je ne savais alors pas que l’argent était en passe de subir une pénurie, mais en 1985, Israel Friedman, un client qui est plus tard devenu mon mentor m’a demandé pourquoi le prix de l’argent restait coincé à 5 dollars alors que la demande excédait la production et que les inventaires chutaient d’année en année. Grâce à lui, j’ai fini par découvrir que le prix de l’argent demeurait très bas parce qu’il était manipulé par les ventes à découvert excessives sur le COMEX, principal marché mondial des métaux précieux. Depuis lors, je me suis battu pour mettre fin à cette manipulation. Je n’ai pas encore connu le succès, mais des milliers d’autres savent maintenant que le prix de l’argent a été supprimé. Le fait est que rien n’invite plus à la pénurie qu’un prix maintenu artificiellement bas et ses effets sur les lois de l’offre et de la demande.

N’importe quelle ressource industrielle peut souffrir de pénurie. Tout ce qu’il faut pour cela est que la demande excède la production. Les pénuries sont rares, mais chacun des produits industriels a traversé une phase de pénurie au cours de l’Histoire. Le cuivre, le nickel, le plomb, le zinc, bon nombre de céréales et de produits énergétiques ont enregistré des pénuries de divers degrés. Du fait même de la diversité de la consommation industrielle de base de l’argent, de la croissance de la population mondiale et du développement économique, il est impossible d’exclure l’argent comme candidat potentiel à une pénurie.

Mais attendez une seconde. N’ai-je pas dit plus haut que la production totale d’argent a commencé à excéder la consommation industrielle en 2006 ? Comment une pénurie pourrait-elle se développer si la production totale est plus importante que la consommation industrielle ? Pour commencer, la production totale d’argent n’excède pas de beaucoup la consommation industrielle, disons d’environ 100 millions d’onces par an pour un milliard d’onces de production totale. On pourrait croire que compte tenu de la récente chute du prix de l’argent en-dessous de son coût de production, il ne se passera pas longtemps avant que la consommation industrielle surpasse la production minière. Je suppose qu’un déficit d’argent pourrait bientôt apparaître, à moins que son prix n’augmente, mais j’ai d’autres raisons de croire qu’une pénurie puisse se développer avant que la production minière ne se tarisse.

Ce qui permet de comprendre pourquoi, de toutes les ressources, l’argent est capable de développer une pénurie, ce même si la production excède la consommation industrielle totale, est le fait que l’argent est le plus unique des matériaux dans le sens où sa demande possède plusieurs aspects. Non seulement l’argent est un métal industriel vital, il est également un actif d’investissement vital. De mon point de vue, ce fait élémentaire est loin d’être suffisamment apprécié. Et pourtant, il est la raison pour laquelle je possède de l’argent.

Il arrive parfois que les investisseurs achètent du cuivre, du pétrole ou des céréales pour des raisons de spéculation, mais l’investisseur moyen n’investit que rarement sur le cuivre, le pétrole ou les céréales sur le long terme. Si un investisseur achète quelque chose, c’est bien souvent de l’or ou de l’argent. Puisque très peu d’or est utilisé à des fins commerciales et que le métal est principalement considéré un actif d’investissement, on ne peut pas parler d’un double aspect de la demande. Cela ne veut pas dire que le prix de l’or ne grimpera pas, simplement que ce ne sera pas dû à des achats paniques par ses utilisateurs industriels. Seul l’argent jouit d’une dualité de la demande.

En raison de cette dualité de la demande qui lui est unique, le potentiel de pénurie de l’argent est unique en son genre. Les pénuries apparaissent habituellement de manière graduelle à la suite d’une insuffisance de l’offre par rapport à la demande sur plusieurs années. Après tout, une majorité des ressources voient plusieurs types de participants sur leur marché, aussi bien producteurs que consommateurs, et les transformations en matière de production ou de consommation sont extrêmement lentes. Les effets d’une pénurie ne deviennent apparents que lorsque les délais de livraison se font longs et consistants. Mais il y a une grande différence entre la demande industrielle et la demande d’investissement. Pour ce qui concerne la demande industrielle, les utilisateurs achètent ce dont ils ont besoin. Les investisseurs, quant à eux, achètent ce qu’ils veulent et peuvent se permettre. Et la nature humaine étant ce qu’elle est, les investisseurs achètent souvent à l’unisson, ou tentent tous de vendre en même temps. Et ce détail a beaucoup d’importance pour l’éventuelle pénurie d’argent.

La demande totale en fabrication (consommation industrielle plus bijouterie, frappe de pièces, etc) consomme plus de 90% des réserves totales (production minière plus recyclage) d’un milliard d’onces. Cela nous laisse donc environ 100 millions d’onces (sous la forme de barres de 1000 onces), ou 2 à 2,5 milliards de dollars de métal, pour les investisseurs du monde. En termes de fluctuations typiques de la demande en investissement, c’est une quantité insignifiante. Les investisseurs absorbent 100 à 150 milliards de dollars d’or par an. Puisque les investisseurs tendent à agir à l’unisson et que les quantités en dollars sont si peu élevées, les 100 millions d’onces d’argent disponibles peuvent être absorbées en un très court instant. Il est clair que les réserves d’argent existantes peuvent aussi être vendues, mais souvenez-vous que les inventaires d’argent ont diminué de 90% en 70 ans, ce qui signifie qu’il n’en reste plus beaucoup entre les mains des investisseurs.


La dualité de la demande est un mécanisme qui se renforce de lui-même. Il ne sera qu’une question de temps avant que les investisseurs achètent de l’argent en des quantités suffisantes pour en réduire la disponibilité. Lorsque la disponibilité en argent se trouvera réduite, les consommateurs industriels se trouveront eux-aussi en difficulté, ce qui causera des délais de livraison pour les utilisateurs d’argent. Face aux délais de livraison qui verront s’arrêter les chaînes d’assemblage, les utilisateurs industriels feront ce qu’ils ont toujours fait – ils tenteront d’acheter toujours plus d’argent pour se construire leurs propres inventaires et éliminer les délais de livraison futurs. C’est un comportement humain tout à fait naturel – le même que celui qui nous pousse à acheter du pain, du riz et du carburant à l’approche d’un ouragan.

Vous vous posez peut-être la question de savoir pourquoi cette inévitable pénurie ne s’est pas encore produite. La vérité, c’est que le monde était en passe de subir une pénurie d’argent il y a trois ans et demie, alors que le prix du métal approchait les 50 dollars. A l’époque, les investisseurs avaient acheté suffisamment d’argent, y compris de grandes quantités d’ETF, pour que les prix flambent et que l’étroitesse du marché se fasse sentir sur toute la chaîne de production. Les ETF achètent exactement la même forme d’argent que les autres utilisateurs (des barres de 1000 onces). Mais avant que les utilisateurs industriels aient eu le temps de se constituer leurs propres inventaires, les prix ont été manipulés à la baisse sur le COMEX, et au bout d’une semaine, le prix de l’argent a perdu plus de 30%. Cette chute de prix a immédiatement ralenti la demande en investissement et poussé les investisseurs à vendre, ce qui a prévenu l’apparition d’une panique des utilisateurs industriels.

Je pense également que nous avons échappé de près à une pénurie au printemps 2011. Mais que nous y ayons échappé ne change rien à l’inévitable, il ne s’agissait que de remettre à plus tard ce qui doit arriver et en démultiplier les effets. Je ne peux que difficilement imaginer que nous puissions passer au travers d’une pénurie d’argent. Pour moi, tout n’est que question de temps. Même s’il est impossible de déterminer quand une pénurie se développera, nous pouvons plus ou moins en prendre le contrôle. Tout n’est question que de configuration d’investissement. Si vous êtes convaincu, comme moi, qu’une pénurie d’argent est à venir, ne tentez pas de savoir quand elle arrivera. Tentez de vous positionner de manière à ce que le temps d’attente n’ait aucune importance, uniquement la pénurie elle-même. La manière de le faire est d’acheter du métal, de le mettre de côté et d’attendre. N’achetez pas d’argent papier, ne vous lancez pas dans le trading de court ou long terme, accrochez-vous au métal physique en votre possession jusqu’à ce que vous en ayez tant que vous ayez besoin de l’aide d’un professionnel pour le stocker. En ne vous souciant pas de la question de temps, vous mettez le temps de votre côté.

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,8 (64 votes)
>> Article suivant
Theodore Butler est l'éditeur de Butler Research, spécialiste de l'investissement dans les métaux précieux et plus particulièrement l'argent.
Commenter cet article
>Suivre tous les commentaires du site
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
  Tous Favoris Mieux Notés  
Quelque chose cette corruption ne peut pas continuer pour toujours. Les marchés vont corriger cette anomalie en fin de compte. Tenir compte des répercussions sur les prix d'une fin dernière à la manipulation d'argent et la domination des 8 plus grands courts métrages sur le COMEX. Argent doit monter en flèche à des niveaux presque inimaginables lorsque la manipulation se termine. Celui plus vit par une manipulation, la fin semble de plus en plus loin. En réalité, le passage du temps apporte la fin plus chaque jour. Dans le cas de l' argent, il est aussi la reconnaissance croissante que la position courte concentrée sur le Comex n'a aucune raison légitime d'exister.

Ted Butler
24 novembre 2017

http://silverseek.com:8080/commentary/life-under-manipulation-16971

Sacré Ted, s'il a raison, on pourra dire qu'il a bataillé comme Saint Georges contre les dragons de banksters !
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Bonne nouvelle - Ted Butler "fin de l'accord des dix ans" entre l'état US et JP Morgan (2007-2017).

http://silverseek.com/commentary/ten-year-deal-17017
Je récolte quelques pouces moins, dés que je parle de mines sous marines. Beaucoup, sont tellement imbibé de leurs convictions, qu'il devient malséant de parler de ce qui ne va pas dans le sens du poil et de ce qui pourrait les sortir de leur religion (leur vénération pour les MP), pour la seule religion qui soit : la lucidité.
Il y a quand même un silence étouffant sur ce site, concernant ce sujet crucial, comme si cela n'existait pas. Et pourtant, dés que l'on fait une recherche sur Google sur le sujet, on découvre des dizaines d'articles. Charles Sannat a été le seul à en parler et c'est un très bon point pour lui, car cela ne va pas dans le sens de ses affaires. Pour les autres, il y a une grande hypocrisie à mépriser le sujet pour protéger leur business.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Début 2018, la firme canadienne Nautilus Minerals donnera un premier coup de pioche par 1 600 mètres de fond au large de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, inaugurant ainsi la première mine sous-marine au monde. «L’enjeu est de taille. Les ressources minières en ­surface terrestre s’épuisent. D’ici à 2035, les besoins en minerais pour faire tourner les usines de la planète auront doublé, diagnostique Noreen Dillane, la porte-parole de l’entreprise installée à Brisbane, en Australie. Une telle exploitation des fonds marins est donc une innovation majeure, mais aussi vitale.» Les nouvelles richesses en or, zinc, argent ou manganèse reposent au fond des océans. Et, cerise sur le forage, ces zones – appelées champs d’amas sulfurés – présentent des teneurs en métaux précieux et rares dix fois supérieures à celles des mines traditionnelles, à terre.

http://www.parismatch.com/Vivre/High-Tech/Ruee-vers-l-or-a-20-000-lieues-sous-les-mers-1272410
Evaluer :   2  3Note :   -1
EmailPermalink
Comme la fusion nucléaire, l'extraction minière sous-marine est une promesse high-tech qui a attiré de nombreux investisseurs, mais reçu une faible attention de la presse. Elle patauge à la frontière entre fiction et réalité depuis bientôt cinquante ans. Mais une entreprise canadienne nommée Nautilus prétend qu'elle pourra faire en 2018 ce que personne n'a réussi à faire jusque-là : extraire des minéraux dans les profondeurs sous-marines.

https://motherboard.vice.com/fr/article/pg3ywv/la-prochaine-rue-vers-lor-se-droulera--1500-mtres-sous-la-surface-
Evaluer :   1  2Note :   -1
EmailPermalink
l'extraction de l'or et l'argent sous la mer. Oui, mais? à quel coût ?
Actuellement l'or est à 1200 $ et l'argent à 5 $ en coût d'extraction. On peut raisonna blement penser que ce coût en sera doublé si il est extrait sous la mer et cela entraînera mécaniquement un doublement des cours. personne n'aborde ce sujet et pourtant ?
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
C'est le cours qui fait l'extraction et non l'inverse.
Ceci dit, il est légitime de se demander qui fait le cours.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
on va donc extraire du minerais qui coûtera 2400 $ à la production et qui se vendra 1200/1300 €. Ah bon !
les banques pourrait faire monter les MP, avant que ne s'ouvrent les premières mines sous marines.
Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink
Exploiter les profondeurs de l’océan

https://lejournal.cnrs.fr/articles/exploiter-les-profondeurs-de-locean
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Bonne nouvelle :
Les exploiteurs, faute de pouvoir saccager le cosmos, se contenteront des océans.
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Faute de pouvoir détruire le Créateur, ils détruisent sa création. À commencer par son fleuron.
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Désolé d'avoir à vous le dire mais l’extraction de métaux précieux n'a rien d'écolo. Si vous n'êtes pas favorable, je me demande ce que vous faites suer ce site.

La première mine sous-marine démarrera en 2019

https://www.usinenouvelle.com/article/video-la-premiere-mine-sous-marine-demarrera-en-2019.N519419

Khorasan, la dernière trouvaille des USA pour effrayer la ménagère


https://www.youtube.com/watch?v=AJWKDqaozVo


Charles Gave - "70% des banques européennes sont en état de quasi-faillite"



https://www.youtube.com/watch?v=vJe14USZBoA
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
il a dû se donner de la peine pour calculer ces 70%.

Si une seule dévisse, elle entraîne toute la cordée avec elle !
Peu importe laquelle décrochera en premier.
Peu importe quelle carte du château va tomber en premier: les autres la suivront dans la SECONDE. Les algorythmes moulinés en Gigahertz lanceront des ordres et des contre-ordres avant même qu'on ait eu le temps de comprendre !
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink

Le Génocide Vendéen


https://www.youtube.com/watch?v=-ueAQTgPdCw
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Une raison d'inquiétude pour les cours du silver : l'économie partagée.
Prenez simplement l'automobile : une voiture partagée = 15 voitures de moins en service.
Si vous démultipliez cela à l'ensemble des biens, vous avez un affaissement voir un effondrement de la consommation d'argent métal.
Il est difficile d'évaluer l'impact, et ce n'est pas sur ce site idéologiquement pro mp, que l'on trouvera une étude.
Le cours peut être aussi indéfiniment étouffé, tant que des investisseurs achèteront du silver papier.
Le timing de la pénurie n'est connu de personne.
Les objectifs stratosphériques à 5000$ et plus sont dors et déjà compromis, dans une nouvelle économie qui est un changement de paradigme, encore plus puissant que ceux des deux dernières révolutions industrielles.
Au final, j'aimerais tellement avoir tort, être contredit, mais j'ai de très sérieux doutes.

Voyez le prix de l'argent, il y a sept ans (février 2008), c'est le cours d'aujourd'hui !
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Nos besoins de mobilité n'exigent pas deux millions de voitures neuves en renouvellement annuel (France seule).
Personne n'use sa voiture jusquà l'accident ou l'usure totale. On peut très bien continuer de circuler avec le parc existant, en se privant de plusieurs mois de production neuve.
Surtout si l'activité flanche, que le chômage et les taxes augmentent (de concert), que les derniers actifs limitent leur kilométrage annuel et qu'au total la moindre circulation et le supplément de prudence font qu'on ne casse plus le parc existant

-> Pas besoin de partager les voitures pour faire tomber à zéro la consommation d'Ag par l'industrie.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Ceci est un autre scénario, le scénario d'une effondrement de l'économie. L'économie partagée est un scénario plus optimiste, dans lequel la propriété est abandonnée pour l'échange de biens (autolib), et par lequel devrait se faire la troisième révolution industrielle.
Seule la contrainte peut faire abandonner la propriété. Du moins chez ceux qui ont un peu plus que rien et qui ne l'ont pas volé.
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
On ne contraint personne. Chacun est libre de choisir. Mais le choix sera vite fait, surtout pour ceux qui n'ont pas les moyens et même pour ceux qu'ils les ont quand ils constatent que leur budget par exemple pour l'auto peut-être divisé par 2, 3 ou plus.
Dans le mouvement des enclosures, on a obligé les gens a abandonner les communaux, avec des lois comme par exemple celle des "open fields" en Angleterre, à la différence de cette troisième révolution industrielle où les nouveaux communaux collaboratifs (internet de la communication, de l'énergie, de la logistique, des objets) se développent sans lois contraignantes. Cela répond à un besoin vital. L'esprit individualiste consumériste du XXème siècle appartient au passé, il est balayé par la contrainte environnementale, par une exigence de survie.
La planète ne pouvant matériellement pas assurer cette surconsommation débridée, les gens abandonnent naturellement la propriété pour l'accès, même s'il restera un peu de propriété. La propriété privée est une notion du capitalisme, pas une notion de la société féodale, ni de celles des nouveaux communaux collaboratifs (ou économie partagée).
L'économie partagée n'est pas un projet, elle existe déjà à grande échelle et au niveau mondial, depuis 1990.
"On ne contraint personne. Chacun est libre de choisir. Mais le choix sera vite fait, surtout pour ceux qui n'ont pas les moyens"

Parceque, dans votre esprit, "ne pas avoir les moyens" n'est pas une contrainte??
Celui qui n'a pas les moyens aurait encore des alternatives, parmi lesquelles il choisirait en toute liberté ??

Si je n'ai plus un rond et que je m'imagine que c'est un plat de caviar que je suis contraint de sauter, c'est vrai que je m'imagine économiser plus qu'en sautant un plat de nouilles. Quelle liberté de choix !

Ca me rapelle les économies de dépense que vous visualisez comme des augmentations de revenu.
Ne pas avoir les moyens est une contrainte certes, mais pas une contrainte légale provenant d'une loi comme dans le cas de la loi sur les open fields.
La contrainte est de nature environnementale : la planète n'a pas de ressources infinies.

"Ca me rapelle les économies de dépense que vous visualisez comme des augmentations de revenu."
Voir des penseurs comme Pierre Rabhi, qui souhaite une économie plus frugale, pour sauver notre bien le plus cher : notre environnement.
C'est un changement de paradigme, dicté par la contrainte environnementale.
Si votre énergie devient quasi gratuite grâce au renouvelable, c'est une économie de dépense, qui représente bien une augmentation de revenu si vos charges d'habitation passent par exemple de 500 € à 150 €.
Quand on est passé de la calèche au train à vapeur on a pu mettre trois fois moins de temps et économie d'argent. C'est une réduction de dépenses qui représente une augmentation de revenu. Comment être plus clair ?
" c'est une économie de dépense, qui représente bien une augmentation de revenu "

Avec un raisonnement aussi tordu que celui-ci, on peut justifier l'imposition du revenu fictif correspondant au loyer imaginaire du domicile que l'on a fini de se payer.
C'est très dangereux (en plus d'être faux).
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Quand on est passé de la calèche au train à vapeur on a pu mettre trois fois moins de temps et économiser de l'argent. C'est une réduction de dépenses qui représente une augmentation de revenu. Comment être plus clair ?
Vous allez chercher midi à 14 heures.
Toutes les découvertes ont permis d'avoir plus avec moins de dépenses.
Et dans ce cas, comme il s'agirait d'un revenu, combien déclarez-vous dans votre déclaration de revenus?
Rien ?
Alors ou c'est de la fraude, ou ce n'est PAS un revenu.


Dans votre déclaration de 2014, n'oubliez pas de préciser que vous avez reçu de l'eau de pluie dans le tonneau de votre gouttière, et que cela vous a évité la peine d'aller chercher la même quantité au puits éloigné. Cette peine évitée vaut certainement d'être comptée comme revenu, et taxée comme telle.

Et le matin, quand le soleil se lève, il vous permet d'éteindre la lampe électrique: quel revenu inestimable ! On devrait vous taxer toute la journée pour l'électricité que vous n'avez eu à consommer.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Vous êtes sourd ou vous le faîtes exprès ? J'ai dit :
"Quand on est passé de la calèche au train à vapeur on a pu mettre trois fois moins de temps et économiser de l'argent. C'est une réduction de dépenses qui représente une augmentation de revenu. Comment être plus clair ?
Vous allez chercher midi à 14 heures.
Toutes les découvertes ont permis d'avoir plus avec moins de dépenses."

Qui vous parle de fiscaliser ce que vous payez en moins, du fait d'une nouvelle technologie ?
C'est quoi votre souci ? C'est de savoir comment on pourra taxer les économies rendues possibles par les services quasi gratuits rendu possibles par la révolution internet ? La réponse est qu'on ne les taxe pas, puisque cela n'a jamais été le cas dans le passé. Mais rassurez vous il y aura toujours des salaires à imposer par l'Etat.
Si vous préférez, ne parlons pas d'augmentation de revenu, mais d'augmentation de pouvoir d'achat du fait de moindres dépenses. Cela évitera de chagriner le fiscaliste que vous êtes.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Et la contrainte environnementale, contrairement à ce que son nom pourrait sournoisement le laisser croire, ne fait pas partie de votre liste des contraintes !

Désolé, mais nos cerveaux fonctionnent différemment. Ou alors nos mots, pourtant identiques, n'ont pas le même sens.
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Vous faîtes exprès de ne pas comprendre et ce n'est pas la première fois, c'est un peu lassant. N'ai-je pas écris plus haut :
"Ne pas avoir les moyens est une contrainte certes, mais pas une contrainte légale provenant d'une loi comme dans le cas de la loi sur les open fields.
La contrainte est de nature environnementale : la planète n'a pas de ressources infinies."
La contrainte environnementale s'impose à toute l'humanité. Vous n'allez pas vous révolter contre elle. Elle une évidence : pour faire vivre toute l'humanité au standard américain, il faudrait plusieurs planètes. Tout le monde le sait.
Je n'ai aucun goût pour la polémique stérile.
"Ceci est un autre scénario, le scénario d'une effondrement de l'économie."

Croyez-vous les autres scenarii plausibles ?
Une transition lente, progressive et raisonnée, permettant aux gentils de reprendre un peu de leur pouvoir aux méchants.
On n'a jamais vu des centaines de milliards changer de mains sans contrepartie, simplement après une discussion courtoise et raisonnable sur un coin de table.

Autant vouloir remplacer une carte au milieu du château.
Intéressez vous à l'économie partagée et aux communaux collaboratifs, vous comprendrez mieux.
L'internet de la communication, de l'énergie, de la logistique, des objets sont quatre internet en développement qui constitue la troisième révolution industrielle que nous sommes en train de vivre et qui nous permettra de sortir du capitalisme tel que nous le connaissons. Il ne disparaîtra pas, il sera radicalement différent.
Butler nous disait il y a presque 3 ans (février 2012) sa lassitude de la manipulation de l'argent dans son article "Enough is enough" !
Cela laisse rêveur, de voir même les spécialistes aussi désapointés.
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Le réveil monétaire de l'argent métal dés 2014
publié le 17 juin 2014
Nous arrivons à la fin de l'année, nous voyons ce qu'il en est...



https://www.youtube.com/watch?v=e45MTmDv6y0
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Von Gruyère nous a promis 50$ l'once sur l'argent pour la fin 2014 (après s'être gourré en 2011, 2012, 2013)
Sprott nous disait en fin 2013 : çà serait bien le diable si l'or et l'argent ne sont pas à 2400$ et 50$ avant l'été 2014.
Et Pinocchio son nez s'allonge quand il fait des plans sur la comète, pour les métaux précieux.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Les mpx ne monteront pas avant l'effondrement du château de cartes mais simultanément. Comme la musique joue encore ( les pieds dans l'eau), ce n'est pas pour aujourd'hui.
A chaque jour suffit sa peine.
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
Oui, c'est vrai. Mais je ne crois plus à l'analyse technique, ni aux analyses prédictives fussent elles de Butler.
Ce qui me rassurerait plus sur les perspectives haussières, c'est la constance de la Chine sur ses achats. Ayant une montagne de $, elle est presqu' obligée de se couvrir par l'acquisition de mp, pour échapper au colapse du $.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Les prévisionistes ont toujours semblé un peu fumistes mais aujourd'hui, même ce qu'on croyait établi ne "marche plus".
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Si chaque américain achetait deux onces d'argent la production annuelle serait dilapidée, alors à l'échelle mondial je n'ose pas imaginer... quant au prix de l'argent, je pense qu'il est sous estimé, dans la bible on peut lire qu'à l'époque de Salomon, un cheval de guerre (donc performant), coûtait 150 sicles, on peut faire un calcule rapide:
1 sicle = 12g. d'argent
150 sicles x 12g. = 1800g. d'argent
1 once = 31.103g.
1800g. d'argent : 31.103g. = 57.87 onces d'argent
une once d'argent vaut en 2014 13.50 euros
57.87 onces d'argent x 13.50 euros = 781.25 euros le cheval.

En 2014 le prix d'un cheval de bonne qualité varie entre 4000 et 15'000 euros, nous allons partir sur un prix de 4000 euros,
4000 euros : 781.25 = 5.12
13.50 euros x 5.12 = 69,15 euros l'once d'argent, ce qui me parait bien plus réaliste pour deux ( matériaux) qui n'ont pas ''évolué'' dans le temps.
A 69 euros l'once, le ratio or / argent serait de 1/14, rien à voir avec le 1/72 d' aujourd'hui qui est totalement irréaliste.
De plus il ne faut pas oublier que presque tous les pays ont supprimé les monnaies en argent, ce qui a dû augmenter considérablement le stock, donc maintenir le prix de l'argent bas. Apres chacun son opinion sur le sujet, le temps nous apportera la réponse, mais essayez de regarder la chose avec distance et patience, car comme le disait Jésus, là où est votre trésor, là aussi sera votre coeur ;)




Evaluer :   11  0Note :   11
EmailPermalink
"En 2014 le prix d'un cheval de bonne qualité varie entre 4000 et 15'000 euros"

Juste une petite nuance et hors sujet : Pour faire du CSO certainement, mais pour tout le reste (certes pas la guerre) pas besoin d'y mettre autant pour avoir un cheval de "bonne qualité".
Tout dépend la région bien évidemment et ce qu'on appelle un bon cheval, mais chez moi dans ma campagne Auvergnate on peut trouver de très bons chevaux rustiques et sains (de selle, de trait) a très facilement moitié moins.
C'est d'ailleurs aussi dévalué que l'or et l'argent...le cheval, cette relique barbare vivante !

Savoir faire du cheval, un investissement d'avenir ?
Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
Moi du cheval j'en fais pour ma petite famille à midi, justement.

En brochette ou en daube vous êtes sur de régaler tout le monde
Evaluer :   3  8Note :   -5
EmailPermalink
http://www.equirodi.ch/recherche/chevaux-a-vendre?category%5B%5D=&breed%5B%5D=&discipline%5B%5D=&pricemax=&age_min=&size_min=&counties%5B%5D=&countries%5B%5D=
Les prix sont en francs suisse.
Certes vous en trouverez à 2000 euros, mais avec tout le respect que je vous dois, je doute que vous partiriez au combat avec ;)

4000 euros pour un pur sang de compétition, bien dressé, je pense que c'est un prix honnêtement bas.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Je ne sais pas si mes ânes me serviront un jour à charrier ou à voyager, mais pour le moment ils servent de débrousailleuse et de jeu pour enfants.
Plus rustiques et plus omnivores que le cheval.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
C'est bien ça.

25 ans d'attente : pire que le viager !

Faut espérer que cette pénurie arrivera avant votre mort.
Evaluer :   10  7Note :   3
EmailPermalink
Alors vous espérez que la cata surviendra de votre vivant.
Ça m'étonnerait que ce soit un joli spectacle.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
En tout cas, pour les spécialistes des métaux précieux les analyses convergent.
Dans la réalité, avoir du silver métal, c'est le coup fumant d'un futur peut-être pas si éloigné que ça. Si on ne le fait pas pour soi, ce sera sûrment pour nos enfants.
Comme disait Churchill : "Wait and see".
Evaluer :   14  1Note :   13
EmailPermalink
Super article :) Je partage ses opinions et je suis à fond sur le silver %-D
Evaluer :   9  0Note :   9
EmailPermalink
Sauf que l'essentiel de la production d'argent provient de mines de cuivre, de zinc, d'or, de plomb. Récupérer de l'argent dans ces conditions coûte 4 $/Oz si mes souvenirs sont bons. C'est la raison pour laquelle les cours de l'argent sont si volatiles. Vous avez remarqué que personne n'aborde cet aspect un peu dérangeant de la question. À titre de comparaison, le coût moyen de l'or d'extraction est d'environ 1200 $/Oz. Biensûr, l'or peut descendre sous ce niveau en raison des stocks considérables au regard de la production annuelle, mais ce coût d'extraction moyen fait office de filet de sécurité sur le long terme et constitue un plancher psychologique sur le court terme. Bref, l'argent peut descendre très bas pour remonter en flèche ensuite et redescendre encore etc... Ce n'est pas un placement pépère! C'est un pari risqué réservé aux spéculateurs aventuriers.
Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
4$ once d'argent? J'ai de fort doute sur ce chiffre (et vos souvenirs). Mais on peut aussi "a titre de comparaison" comparer l'extraction annuelle de l'or et de l'argent. L'or c'est autour des 2'200T et l'argent 22'000T donc ca fait environ 1:10. Avec un ratio de 1:60 actuel je reste TRÈS confiant dans l'argent métal car l'once d'argent devrait être à 120$. La vidéo "Le mythe de l'argent métal" que vous trouverez sur youtube apporte un point de vue que j'affectionne tout particulièrement.
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
5$ en 2002 ! https://liesidotorg.files.wordpress.com/2011/05/xxi-argent-perspectives-production.pdf

Allez 6.5$ en 2013 ???

Toujours est-il que ce n'est pas chère à produire. C'est un fait.

Après a chacun de prendre ses décisions avec objectivité sans émotions...

Cdlt
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
on constate surtout que beaucoup d'analyses prédictives ne se réalisent pas.
L'argent est un investissement extrêmement alléatoire et de long terme voir de très long terme.
Le point est important : l'argent est un "sous produit" d'extraction d'un tas d'autre trucs c'est un fait .
Il n'en reste pas moins que cette extraction a un cout et représente une certaine quantité de métal .
Ce sont ces deux paramètres qu'il faut connaitre avec précision si l'on veut discuter valablement .
Si un expert peut nous éclairer il aura droit à notre reconnaissance émue .
Surtout , cette discussion jette un éclairage extrêmement négatif sur la prétendue pénurie d'argent à venir.
J'ai du mal a imaginer comment on pourrait tomber en panne d'argent coproduit par le minage d'étain , de cuivre , d'antimoine , de bismuth ,
et j'en oublie ; alors que la fin d'aucun de ces métaux n'est annoncée dans un avenir proche
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
on va donc extraire du minerais qui coûtera 2400 $ à la production et qui se vendra 1200/1300 €. Ah bon ! Lire la suite
napo - 11/01/2018 à 15:56 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Crise de liquidité. Mais où est donc le cadavre ?
06 oct.blitzel
Mise à jour, Delamarche vient de donner sa version (définitive ?) de la crise des taux repo, et son explication un temps évasive dans un premie...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
02 oct.Attilio
Si on considère qu'en France il y a 67 millions d'habitants,les milliards d'euros planqués en cash cela fait en en moyenne pratiquement 9 000 euro...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX