Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Pourquoi le bimétallisme a-t-il disparu ?

IMG Auteur
 
 
Publié le 31 décembre 2012
266 mots - Temps de lecture : 0 - 1 minutes
( 5 votes, 3,8/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Université de l'or

 

 

 

 


 

La loi de Gresham est souvent avancée pour expliquer l'abandon de l'une des deux parités en cours dans un système bimétallique. Utilisée à tort et à travers, cette fameuse loi résumée par l'adage : «la mauvaise monnaie chasse la bonne» a été l'argument phare des économistes keynésiens pour défendre l'idée des banques centrales et avec elle, la monnaie étatique.

 

Considérons un système bimétallique avec deux monnaies en cours, une à base d'or et l'autre à base d'argent. Si l'État impose un cours forcé entre les deux métaux précieux, l'une de ces deux valeurs d'échange (l'argent la plupart du temps) s'en trouvera surévaluée par rapport à son cours réel.

 

Il est alors rationnel pour les individus de s'écarter de cette monnaie comme moyen de conservation de leurs richesses, et de la préférer comme moyen de transaction. La «mauvaise monnaie» sert alors plus souvent dans les échanges que la «bonne», qui est thésaurisée.

 

Dans le cas d'un cours libre entre les deux métaux, la loi de Gresham ne s'appliquerait pas, et même, elle s'inverserait! Les individus délaisseraient naturellement la monnaie la moins adaptée à leurs besoins. C'est alors la bonne monnaie qui serait privilégiée à la fois pour les échanges et la conservation de la richesse. 

 

On constate que l'argument de l'échec du bimétallisme au siècle dernier pour justifier l'usage d'une monnaie étatique dans un pays est infondé. L'orthodoxie économique s'est servie de la loi de Gresham de façon incomplète … enlever de la valeur aux choses semble être «monnaie courante» chez les keynésiens …

 

La désastreuse histoire de la monnaie

 

Toutes les désastreuses histoires de la monnaie


 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,8 (5 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Le bimétalisme c'est "une monnaie, deux métaux" et ce système ne marche bien que quand le cours des deux métaux ne change pas entre eux. Cette situation est historiquement l'exception, notamment au début du XIXème siècle ce qui a facilité le travail de destruction des keynésiens, les gouvernements prenaient l'exception pour la normalité et avaient d'abord tenté de sauver le bimétalisme en instituant des limitations (union latine par exemple). Avant cela les valeurs de l'or ou de l'argent étaient ajustées régulièrement, le bimétalisme était variable et donnait aux états l'occasion de voler son peuple à chaque réforme. La solution est pourtant simple, c'est celle qui est décrite dans l'article, le bimétalisme ne doit plus être institutionel mais factuel. Il faut deux monnaies pour deux métaux avec un cours libre entre les deux. Cela peut se réaliser en frappant deux unités monétaires, l'une d'or et l'autre d'argent au titre et poids identiques. L'argent servant aux transactions quotidiennes et l'or pour des sommes importantes après avoir convenu le nombre d'unité d'argent nécessaire pour avoir une unité d'or en se référant au cours du jour ou plus librement. Dans ces conditions l'émission de monnaie-papier étatique est impossible, personne n'en voudrait.
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Le bimétalisme c'est "une monnaie, deux métaux" et ce système ne marche bien que quand le cours des deux métaux ne change pas entre eux. Cette situation est historiquement l'exception, notamment au début du XIXème siècle ce qui a facilité le travail de d  Lire la suite
Pierre70 - 31/12/2012 à 12:32 GMT
Note :  3  1
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX