Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Pourquoi Wall Street et les gouvernements éprouvent tant de haine pour l’or

IMG Auteur
Delta Global Advisors
Publié le 15 décembre 2014
884 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 11 votes, 5/5 ) , 2 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
2
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Article du Jour

L’or est aujourd’hui plus que jamais détesté par les gouvernements et la communauté des services financiers. La raison en est qu’il est devenu impératif de maintenir l’illusion de confiance en la dette souveraine et les devises papier. C’est pour cette raison qu’un homme du nom de Willem Buiter, économiste en chef chez Citigroup, a fait son apparition sous les projecteurs des médias avec sa note écrite la veille de Thanksgiving selon laquelle l’or serait dans une bulle depuis maintenant six mille ans.

Buiter a rédigé ce commentaire brillant juste avant que soit tenu le référendum de la Suisse sur l’or, qui avait pour objectif d’accroître le pourcentage de réserves d’or détenu par la banque centrale du pays. Dans une tentative évidente d’influencer l’issue de ce vote, Buiter a décrété le 26 novembre que « le vote suisse est ridicule, et qu’aucune banque centrale digne de ce nom ne devrait placer un tel pourcentage de ses réserves sur une seule marchandise ».

Cette haine pour l’or émane de son idée que l’or n’a pas de valeur intrinsèque. Mais comment un individu peut-il penser pouvoir abolir des millénaires d’expériences et de savoir humains qui ont su prouver que l’or n’est autre que la valeur de réserve idéale ?

Buiter s’est exclamé que « l’or est devenu une marchandise fiduciaire, ou une monnaie marchandise fiduciaire, au même titre que le dollar, l’euro ou le yen. Les différences principales entre ces devises fiduciaires est que le coût de production de l’or est très élevé, alors que le coût de production de la monnaie papier est très faible ». Nous avons donc là Wall Street et la communauté bancaire, qui essaient de nous dire que l’or n’est en rien différent des devises fiduciaires.

Puisque son travail prouve clairement qu’il est conscient de la définition du mot fiduciaire, la seule conclusion que nous puissions en tirer est que Buiter se montre ici particulièrement hypocrite. Le mot fiduciaire signifie par décret ou édit – du latin « chose faite ». En référence aux devises, ce terme signifie que les gouvernements et les banques peuvent créer de la monnaie à moindre coût et selon leur bon vouloir. L’or est le parfait opposé d’une devise fiduciaire. Buiter l’admet lui-même dans son même article en stipulant que le coût de production de l’or est élevé.

La conscience humaine collective a des milliers d’années durant considéré l’or comme ayant une valeur intrinsèque parce qu’il est portable, divisible, joli, extrêmement rare et virtuellement indestructible. Combien d’autres choses sur cette Terre peuvent en dire autant ? La réponse est bien évidemment aucune, à l’exception des métaux précieux. Les devises fiduciaires ne font pas le poids en matière d’indestructibilité. C’est de là que l’or tire sa valeur intrinsèque, et c’est cela même qui le rend si différent des devises fiduciaires.

Dans un avenir proche, l’économiste en chef de Citi devrait se trouver embarrassé par ses propres remarques, notamment par sa comparaison de l’or à des pierres fétiches. Il pense également que, puisqu’il n’est qu’une autre devise fiduciaire, l’or peut voir sa valeur tomber jusqu’à zéro de la même manière que n’importe quelle monnaie papier.

Mais contrairement à ce que pense cet homme, la valeur de l’or est sur le point de grimper justement parce que les banques centrales et les gouvernements se retrouvent pris au piège. Ces manipulateurs de marchés ont besoin de maintenir gonflées les bulles sur les actifs afin de maintenir en place l’effet de richesse et supporter la croissance économique anémique qu’ils sont parvenus à mettre en place. Plus important encore, ils ont besoin de maintenir la dette souveraine hors des mains du public afin que le remboursement de la dette puisse demeurer peu coûteux. Cela signifie que les gouvernements n’ont d’autre solution que leurs campagnes d’impression monétaire sans précédent. Ainsi, la valeur des devises fiduciaires est condamnée à s’effondrer par rapport aux métaux précieux.

Ces ennemis de l’or devraient se montrer de plus en plus désespérés dans leurs tentatives de maintenir la confiance en la dette émise par le gouvernement et les devises fiduciaires, puisque les bulles sur les actifs ont atteint des proportions vertigineuses et que les niveaux de dette ont atteint de nouveaux records.

L’inflation est devenue l’objectif de toutes les banques centrales du monde. Voilà qui rend inévitable une réversion des taux d’intérêt, qui nous mènera à une crise globale de la dette. Pour illustrer ce point, sachez que la dette nationale des Etats-Unis a dépassé cette semaine les 18 trillions de dollars ! Cette somme représenterait plus d’un trillion de dollars par an de remboursement d’intérêts si le Trésor était forcé de payer un taux d’intérêt correct sur sa dette. Le chaos économique et l’inflation viendront ensuite, qui devraient faire fuir en masse les investisseurs américains.

Buiter conclut son commentaire en stipulant que l’or « a eu une valeur positive pendant plus de six mille ans. Voilà qui en fait la plus grosse bulle de l’histoire humaine ». Mais l’Histoire nous a prouvé que les bulles, les vraies, se sont manifestées sur la dette et les devises émises par les gouvernements, jamais sur l’or. Puisque le taux d’accumulation de dette et de création monétaire est exponentiellement plus élevé qu’il ne l’a jamais été, je peux vous assurer que la « bulle » sur l’or ne fait tout juste que commencer.

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Etats-unis | Suisse | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Etats-unis | Suisse | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (11 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
A 19,3 Kg/L la bulle de l'or n'est pas près de voler...
Dernier commentaire publié pour cet article
A 19,3 Kg/L la bulle de l'or n'est pas près de voler... Lire la suite
Pâris - 15/12/2014 à 11:35 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX