Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Poutine et les kleptocrates

IMG Auteur
 
Publié le 16 octobre 2014
560 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 4 votes, 1,3/5 ) , 2 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
2
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

Qui est Vladimir Poutine ? Un voleur et un mafieux nous répond Karen Dawisha dans son dernier livre « Putin’s kleptocracy ». Auteure de nombreux ouvrages aux presses universitaire de Cambridge, cette spécialiste de la Russie contemporaine s’est employée à reconstituer le passé du président russe et l’origine de son entourage. Le portrait qu’elle dresse de Vladimir Poutine, et de ses relations avec la mafia, dépasse tellement tout ce qu’on imaginait déjà que les éditeurs anglais n’ont pas osé publier le livre qui sort finalement sous la protection de la loi américaine.


Quand il prend la succession de Boris Eltsine en 2000, Vladimir Poutine n’apparaît pas spécialement comme un homme dangereux. Il passe pour un fonctionnaire un peu terne, sans charisme, promu par la seule grâce d’un président profondément alcoolique et totalement dépassé par les événements. Pourtant, Mme Dawisha affirme que tous les éléments du régime de Poutine se sont mis en place durant les dix années précédentes lorsque celui-ci dirigeait en sous-main la mairie de Saint-Pétersbourg.


Vers la fin des années quatre-vingt, sentant arriver la fin du régime, le Parti communiste s’est mis à accumuler des réserves en devises pour ses dirigeants. L’auteure révèle comment le KBG fut chargé de mettre en place, au sein même du pays, des structures de détournement de fonds et de blanchiment d’argent. Les espions servaient de porte-valises pour transporter les liquidités d’un coffre à l’autre. Après la chute de l’URSS, les mafias ont ainsi découvert un système clé-en-main pour piller le pays. À Saint-Pétersbourg, Vladimir Poutine assure la rencontre entre mafia et KGB. De plus, ses fonctions discrètes à la mairie lui permettent de contrôler l’appareil administratif. Gangsters, Kagébistes et bureaucrates, un trio qui ne se contentera bientôt plus de Saint-Pétersbourg et qui réussira à prendre le contrôle de toute la Russie.


Le clan réuni par Poutine à Saint-Pétersbourg est encore celui qui règne aujourd’hui au Kremlin. Lors des sanctions décidées par les occidentaux suite à la crise en Crimée, les individus visés étaient tous des proches de Poutine issus de Saint-Pétersbourg. À titre d’exemple, citons Boris Rotenberg, l’une des plus grandes fortunes russes. L’homme fut d’abord un judoka à Saint-Péterbourg où il s’entraînait avec Poutine. Fidèle du nouveau Tsar, il fut de la partie dans toutes les opérations depuis Gazprom jusqu’aux Jeux olympiques de Sotchi. À l’occasion de ceux-ci, son entreprise bénéficia de contrats publics pour l’équivalent de 5 milliards d’euros !


Dans son ouvrage, Karen Dawisha multiplie les exemples, offrant l’étude la plus exhaustive à ce jour sur la corruption du régime russe. Le sujet est tellement sulfureux que son éditeur habituel, les presses universitaires de Cambridge, n’a pas osé la suivre. Pour des raisons évidentes, aucun des faits décrits n’a été jugé en Russie et tous risquent dès lors de tomber sous le coup de la loi anglaise contre la calomnie et la diffamation. Une décision qui inquiète fortement l’auteure : « la Grande-Bretagne est-elle devenue une zone interdite pour les recherches et les publications sur ce groupe de personnes ? » Heureusement, la loi américaine protège mieux la liberté d’expression et obligerait un éventuel plaignant à démontrer que le contenu du livre est faux. Un challenge qu’aucun des kleptocrates russe n’osera relever.


À lire aussi : Un nouveau pas vers la « démocratie illibérale » en Hongrie. Ou comment, au cœur de l’Europe, Viktor Orban souhaite imiter Vladimir Poutine.

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Hongrie | Russie | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Hongrie | Russie | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :1,3 (4 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Les violents se disputent richesses et pouvoirs. Rien d'étonnant. Ils sont d'accord sur le principe même de leur vision du monde: la prédation. Nul doute qu'au bout du compte ils trouvent chaque fois des arrangements aux dépens des gens normaux. Leur quête sans fin n'est qu'une fuite aveugle. Ils sont à plaindre en réalité...
Ce qui est vrai ou faux sur Poutine n'est peut etre pas le principal.
Les américains ratissent toutes les richesses du monde depuis tant d'année contre du vent (dollar)
qu'ils sont imbattables dans le domaine du vol (voir Ron Paul - USA)
Personnellement je préfère voir la cathédrale st Basile sans pancarte Coca Cola.
Salutation aux services de surveillance internet des voleurs principaux, même si je m'expose à devenir un danger publique
en ne respectant pas la langue de bois occidentale (colonies américaines)
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Les violents se disputent richesses et pouvoirs. Rien d'étonnant. Ils sont d'accord sur le principe même de leur vision du monde: la prédation. Nul doute qu'au bout du compte ils trouvent chaque fois des arrangements aux dépens des gens normaux. Leur quê  Lire la suite
nymeo - 16/10/2014 à 11:16 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX