Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Propreté de Paris : les factures, les rapports et les rats s’accumulent

IMG Auteur
Publié le 02 février 2018
983 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 4 votes, 5/5 ) , 2 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
2
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Traditionnellement dans ce pays, le vendredi est plutôt le jour du poisson. Cependant, ce vendredi-ci, à la faveur d’une actualité très humide, je vous propose plutôt du rat et de l’âne.

Ces dernières semaines, il a beaucoup plu. La Seine s’est donc naturellement gonflée. Ses berges peu entretenues et de plus en plus encombrées des aménagements humains qui la contraignent fort ont pas mal contribué à l’augmentation du niveau des eaux au point d’inquiéter la capitale du pays dont les doigts de pieds ont commencé à tremper.

Parallèlement, savamment entretenue dans une crasse indigne par des générations de syndicalistes, de politiciens dogmatiques et de fonctionnaires déresponsabilisés, la Ville a vu ces dernières années sa population de rats et d’autres parasites des sociétés humaines exploser au point qu’on constate maintenant leur présence bien au-delà des seuls laboratoires de l’institut Pasteur (ou de ceux de Volkswagen dont la rupture de stock les a sans doute poussé à prendre des sociali singes).

Et si la plupart de ces parasites n’ont pas eu à souffrir des crues soudaines (c’est le cas des agents de verbalisation qui ont pu continuer leurs rondes sans problème), il en va différemment des rats qui, repoussés par les eaux hors des égouts, sont devenus nettement plus visibles ces dernières semaines au point de faire grogner un peu partout dans les journaux. Apparemment, la Seine et ses inondations ont un bras séculier et le glaive rongeur…

J’avais d’ailleurs évoqué le problème dans un précédent billet en me demandant ce qu’allait bien pouvoir faire pour résoudre ce problème récurrent une équipe en place depuis des années et qui n’a pour le moment montré ni sa capacité d’action, ni un historique particulièrement flamboyant en matière de gestion de l’hygiène en général et les rats en particulier.

Question qui n’est pas restée en suspend très longtemps puisqu’un début de réponse se profile déjà : on apprend en effet, par le truchement du journal Le Canard Enchaîné et du magazine Capital, que la Maire de Paris, Anne Hidalgo, a organisé des conférences citoyennes sur la propreté des rues.

Cependant, quelques détails rendent l’affaire particulièrement poivrée (et quand on parle de rats, il vaut mieux, ça occulte certaines odeurs) : afin de mettre en œuvre la volonté de la Maire de plus impliquer les citoyens dans son plan propreté de mars 2017 (le troisième depuis son élection), Anne Hidalgo a fait organiser des conférences citoyennes dans ce thème, soit sept commissions de 15 habitants chacune. On attend les marches exploratoires sur le thème avec gourmandise.

Avec son phrasé inimitable et si spécifique de la nouvelle logorrhée socialiste, à la fois creuse et pleine d’adjectifs agressivement niais, la Maire souhaitait alors « faire émerger de belles propositions » pour rendre à Paris une hygiène un tantinet plus en ligne avec son statut de grande capitale touristique.

Or, l’émergence a un coût : 224.580 euros selon un rapport d’une mission d’enquête du Conseil de Paris. Plus de 200.000 euros qui couvrent bien sûr l’organisation de ces intéressantes réunions de quartier depuis l’automne dernier mais aussi la réalisation d’un rapport dont les résultats méritent un détour dont nous fait profiter le Canard, avec par exemple une conclusion qui laisse songeur puisqu’on peut lire dans le document de 14 pages que, je cite, “la perception de la propreté à Paris se fonde en négatif sur des constats relatifs à la malpropreté”, probablement pour dire en plus diplomatique que Paris est devenu assez crado.

Le montant de l’addition reste particulièrement salée pour un document de 14 pages dont on se doute qu’il contient quelques belles évidences et qui ne risque pas révolutionner la gestion des parasites, la dératisation en milieu urbain et les idées en matière de poubelles, d’égouts et de détritus. Cependant, cette addition, ce document et ces comités de quartiers vitaminés animés par l’Anne de Paris s’ajoutent en pratique à une précédente mission d’information et d’évaluation (MIE) sur la propreté de la ville, qui n’a elle pas coûté un rond aux contribuables et avait déjà effectué le gros du travail que la Mairie s’est empressée de lancer en parallèle.

Comme nous l’apprend cet article du Figaro, il apparaît en effet que cette MIE, lancée par Florence Berthout, maire « Les Républicains » du 5e arrondissement de la capitale, a auditionné, sur l’année écoulée, 78 maires d’arrondissements, adjoints, bailleurs sociaux, représentants de syndicats hôteliers, et d’autres pour collecter leurs constats et idées sur la propreté de la ville, aboutissant à un rapport de 232 pages et 45 propositions.

La conclusion de la présidente de cette MIE est sans appel :

« 90% de ce qui est dit dans cette étude est (…) présent dans notre rapport. On a bâti des propositions concrètes sur le ‘moins salir’ et le ‘mieux nettoyer’ »

Oui, vous l’aurez compris : on a donc dépensé une coquette somme pour rassembler des données et des idées pardon de « belles propositions » sur un sujet qui avait déjà été traité et qui avait déjà permis l’élaboration d’un épais document dans lequel se trouvait déjà des propositions concrètes.

Propositions concrètes qui, sans surprise, reviennent à passer le balai… dans certaines pratiques depuis celles concernant l’absentéisme chez certains agents de la municipalité et les sanctions afférentes jusqu’au processus décisionnel trop complexe nécessitant une vraie simplification. Comme tout ceci provient de l’opposition, cela n’a probablement aucune chance d’aboutir à quoi que ce soit de concret auprès d’une Maire aussi dogmatique qu’arc-boutée sur ses procédés dilatoires. De réunions en comités, de happenings festifs et citoyens en commissions consultatives colorées, les discussions vont donc âprement continuer pour savoir qui va nettoyer la capitale, quand et comment.

En attendant, les rats de Paris dansent.

J'accepte les BCH !

15cVfp1wgNFSUVLUbGUufRvWntSkCcpcEB

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : 15cVfp1wgNFSUVLUbGUufRvWntSkCcpcEB
 

Source : h16free.com
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (4 votes)
>> Article suivant
H Seize écrit sur http://h16free.com ses chroniques humouristiques d’un pays en lente décomposition, et apporte des solutions dans son livre, Egalité, Taxes, Bisous. Dans un monde toujours plus dur, et alors que la crise, la vilénie, les aigreurs et les misères allant de la maladie aux bières tièdes font rage, un pays fait courageusement face et propose toute une panoplie de mesures plaisamment abrasives qui permettront d'aplanir les aspérités, gommer les difficultés et arrondir les angles. Ce pays, rempli de gentils et d'aimables tous les jours mieux pensant, est devenu un véritable phare scintillant dans la nuit noire de l'obscurantisme des méchants et des vilains. Et pour mieux scintiller, il s'est doté d'une devise qui est parvenue à se hisser au rang de slogan, d'accroche et de modus vivendi : pour chacun et pour tous, il faudra de l'égalité, des taxes, et des bisous.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
"Propreté de Paris "

Paris Ville des lumières?C'est de moins en moins vrai.Paris est une ville de plus en plus crasseuse et toute oeuvre de salubrité publique devrait également concerner l'administration municipale infestée d'idéologues de gauche.

L'accumulation de la saleté dans les rues parisiennes et la prolifération des rats ont un lien direct avec les politicards qui sont à la tête de la ville.

La politique municipale ou ce qui en tient, produit ses fruits pourris.Tant que que cette idéologie présidera les décisions politiques de l'administration municipale, toute mesure dite de salubrité publique montrera ses limites car elle ne s'attaquera pas aux causes mais aux conséquences.Si Paris doit un jour redevenir une ville propre et de façon durable, il sera indispensable de procéder à un "nettoyage" politique et se débarrasser de ces politiciens de gauche et idéologues obtus!
Ce qui se passe à Paris est à l'image de ce qui se passe dans le pays.
Accès de réunionite aigüe comptabilisant nombre d'incompétents et débouchant sur des courants d'air, factures salées, développement exponentiel et sans entrave des parasites.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
"Propreté de Paris " Paris Ville des lumières?C'est de moins en moins vrai.Paris est une ville de plus en plus crasseuse et toute oeuvre de salubrité publique devrait également concerner l'administration municipale infestée d'idéologues de gauche. L'ac  Lire la suite
Attilio - 04/02/2018 à 20:11 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Le krach… du Bitcoin, présage d’une secousse importante sur les Bou...
16 nov.gloopy
vraiment, je ne comprends pas !?… Nabilah en personne nous avait pourtant bien affirmé que les BITCOINS c'était "cool" et nous avait aussi indiqué ...
Le krach… du Bitcoin, présage d’une secousse importante sur les Bou...
17 nov.blitzel
Celui qui a trouvé la raison, prière de se faire connaître, mais en analysant la macro économie, il y aurait des pistes, car le Bitcoin est une act...
Le krach… du Bitcoin, présage d’une secousse importante sur les Bou...
17 nov.blitzel2
...>"ce krach des cryptomonnaies en général et de la première d’entre elles, le Bitcoin, en particulier pourrait bien présager d’une secousse immin...
Le krach… du Bitcoin, présage d’une secousse importante sur les Bou...
16 nov.Monrose1
Et cette nouvelle, est-ce bon ? > Selon Reuters Agency, en quelques lignes, le président, Alexandre de Rothschild, qui a pris ses fonctions, pa...
État Macron : panique, désolation mais taxes à gogo
16 nov.merisier2
Le point de non retour approche. Hollande était un caramel mou. Macron, lui, serait-il capable de faire tirer sur les Français ?
Le krach… du Bitcoin, présage d’une secousse importante sur les Bou...
16 nov.nietzsche2
Je lis et relis cet article, je ne vois pas d'explication sur la relation annoncée dans le titre entre la chute du bitcoin et un krach des marchés ...
La production d’or de l’Afrique du Sud en chute libre
16 nov.jaujau
DE COMBIEN DE TONNES? les % ne disent rien de déterminant!
État Macron : panique, désolation mais taxes à gogo
16 nov.Manu333
Les francais sont responsables. Tant pis pour eux, ils croient tout ce que racontent les medias, ils croient les politiques peut être pour ne pas a...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX