Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Quand l’humain devient un poids mort. Rééducation et réduction de population au menu. Civilisation en crise

IMG Auteur
Publié le 13 février 2020
1354 mots - Temps de lecture : 3 - 5 minutes
( 0 vote, 0/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Vincent Held est allé présenté son nouveau livre Civilisation en Crise, ou l’Occident à l’épreuve de l’Intelligence Artificielle à TVLibertés. Voir la vidéo ci-dessus. Nous y découvrons une révolution sociétale dans nombre de secteurs qui nous concernent au quotidien.

Ci-dessous, nous vous présentons 6 extraits qui permettent de se faire une idée des enjeux économiques qui ont un impact sociétal historique, le tout sur fond de réduction démographique.

Le plus croustillant est très certainement la montée en épingle de la volonté de combattre le sexisme contre les femmes à l’heure où les viols de femmes et de jeunes filles sont peu à pas sanctionnés.

https://lilianeheldkhawam.com/2016/01/07/les-...hawam-3-textes/
https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2...s-culturels.php
https://www.nouvelobs.com/monde/2018111...-l-irlande.html
https://www.rtl.fr/actu/internationa...line-7797189017

Je vous invite à lire ou relire la préface du livre signée du professeur Paul Deheuvels, de l’Académie des Sciences (Institut de France).

https://lilianeheldkhawam.com/202...of-p-deheuvels/

Quand vous avez fini de prendre connaissance de ce livre, vous comprenez que l’humanité livrée à des business politiciens court un danger apocalyptique inédit.

A méditer.

LHK

Extrait 1 Intelligence artificielle et revenu universel : deux notions indissociables !

« Beaucoup de gens ricanent devant l’idée du revenu universel. Il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Cette idée n’est pas idiote. » (Henri de Castries, ex-PDG d’Axa et administrateur de HSBC, Nestlé, etc.)

En octobre 2018, les consultants de la célèbre société de conseil McKinsey avaient annoncé dans la grande presse suisse l’automatisation de l’équivalent de 1 à 1,2 millions de postes d’ici l’an 2030. Soit 20 à 25% du total des emplois du pays !Or, il ne s’agissait-là que d’un « scénario médian qui pourrait bien se révéler conservateur »…On peut en outre admettre que McKinsey parlait en connaissance de cause, cette société conseillant « presque toutes les entreprises [de la bourse suisse] et bon nombre de sociétés publiques, comme les Chemins de fer fédéraux .

A en croire le McKinsey Global Institute, le potentiel d’automatisation actuel de nos économies serait en effet proprement vertigineux :

• 48% pour l’Allemagne (20,5 millions d’emplois) ;

• 47% pour la Suisse (2 millions d’emplois) ;

• 46% pour les États-Unis (60,6 millions d’emplois) ;

• 43% pour la France et le Royaume-Uni (9,7 et 11,9 millions d’emplois respectivement)

• etc

Des chiffres par ailleurs corroborés par nombre d’études publiées ces dernières années par l’Université d’Oxford, les cabinets d’audit Deloitte et PricewaterhouseCoopers, l’OCDE…

Extrait 2 Une restructuration de l’économie… et de la société !

« [La société de conseil] McKinsey estime qu’en 2027 les trois quarts des entreprises cotées sur le S&P 500 [c’est-à-dire les plus grandes entreprises boursières américaines] auront disparu. » (Stéphane Garelli, ex-directeur du Forum de Davos et enseignant à l’IMD Institute, janvier 2018)

En mars 2009, le directeur général de McKinsey s’était livré à une analyse peu orthodoxe de la récente crise des subprimes :« Ce que nous vivons, ce n’est pas uniquement un nouveau cycle économique, mais une restructuration de l’ordre économique. Si nul ne peut dire combien de temps la crise va durer, ce que nous trouverons de l’autre côté ne ressemblera pas à la normale des dernières années. Les entreprises qui cherchent des taux de rendement et de consommation élevée vont de plus en plus tourner leurs regards vers l’Asie. Ce qui est sûr, c’est que lorsque nous entrerons enfin dans la période d’après-crise, le contexte commercial et économique ne sera pas revenu à son état d’avant-crise. »

Extrait 3: Le revenu universel devient un impératif

L’idée d’un « monde sans travail » a été formulée à Davos en lien avec la « Quatrième Révolution industrielle », qui prédit le remplacement à grande échelle de l’humain par l’intelligence artificielle et la robotique. Le soutien du World Economic Forum à l’idée du revenu universel s’inscrit bien évidemment dans cette logique implacable : l’effondre-ment annoncé des besoins de l’économie en ressources humaines. Avec une conséquence directe, formulée sous forme d’hypothèse par le très prudent président du Forum de Davos : « le remplacement pur et simple des travailleurs par des machines pourrait accentuer l’écart entre le rendement du capital et celui du travail ». Une manière pudique d’annoncer ce qu’un débatteur avait affirmé de façon nettement plus crue lors de l’édition 2017 du Forum de Davos :« Quand la demande pour un outil de production diminue – qu’il s’agisse d’un cheval ou d’un humain, on voit les prix – et les salaires – chuter. »Dixit le directeur de « l’Initiative pour l’économie digitale » du célèbre Massachussets Institute of Technology. Et de préciser à propos de l’automatisation des métiers : « Il n’y a pas de loi d’après laquelle chacun bénéficiera [nécessairement de la Quatrième] révolution industrielle. Il est possible que la majorité [des gens] se retrouvent sur le carreau. »C’est ainsi que la chute annoncée du niveau de vie général des Occidentaux nous promet la fin de la fameuse « société de consommation ». Et un recentrage de nos économies sur les marchés d’exportation – à destination de l’Asie, en particulier…

Extrait 4: Le nouvel ordre économique exige une révolution sociétale

Le choc économique qui s’annonce promet ainsi d’offrir une opportunité historique : remplacer une foultitude de salariés par une main d’œuvre digitale bien moins onéreuse – et peut-être même plus performante, dans bien des cas. Avec la possibilité de voir émerger, en parallèle de cela, des modèles d’affaires entièrement nouveaux : véhicules autonomes, drones de livraison, Internet des objets, réseaux électriques « intelligents », bourse internationale de l’eau (avec fixation en temps réel des prix de l’eau courante en fonction de la demande du marché), smart farming, viande, œufs et laitages synthétiques, etc. Mais cette révolution économique a vocation à largement déborder le monde du travail. Le même capitalisme qui exige l’automatisation à outrance de l’économie occidentale – quitte à achever d’éradiquer le monde paysan, par exemple – ne compte pas s’encombrer longtemps d’une population vouée à l’improductivité.

Et comme le monde est décidément bien fait, ce sont exactement les mêmes technologies qui doivent permettre l’une et l’autre chose : se délester de millions de travailleurs trop coûteux – et comprimer à volonté une démographie déjà chancelante. Ceci au prix, toutefois, d’une révolution sociétale qui représenterait rien moins que la fin de notre civilisation. Celle-ci ayant vocation à être remplacée par une société nouvelle, mieux optimisée économiquement – et beaucoup moins peuplée.

Extrait 5: L’art de combattre un concept non défini: le sexisme

« L’ONU et le Forum [de Davos] vont militer pour faire adopter un cadre juridique, des politiques et des mécanismes efficaces, afin d’éliminer les discriminations et le harcèlement envers les femmes au travail, dans l’espace public et dans la sphère privée.» (Accord-cadre de « partenariat » entre l’ONU et le Forum de Davos, 13 juin 2019)

De fait, pour l’ONU, les « violences d’un partenaire intime » – source première des souffrances féminines, incluent bel et bien la « violence psychologique », dont « les comportements contrôlants » ou « tout autre acte de domination ». Des notions pour le moins vagues et qui laissent par conséquent la place à une certaine marge d’interprétation…

(…)

En un mot : le sexisme est tout ce que l’on décide de considérer comme tel. Un compliment, un regard, une attitude trop courtoise (comme tenir la porte à une femme), un bouquet de fleur offert à des collègues avant de partir en vacance… À supposer, bien évidemment, que tout ceci ne soit pas considéré comme du harcèlement sexuel. Ce qui, on l’aura compris, revient strictement au même. (Depuis août 2018, la loi française considère d’ailleurs comme « harcèlement sexuel » les comportements et propos sexistes « répétés ».

Extrait 6: Quand l’humain, femmes comprises bien sûr, devient un poids mort…

Dans un tel scénario, les citoyens occidentaux vont de plus en plus se transformer en poids morts pour les détenteurs du capital. A quoi servira-t-il, au fond, de leur donner un revenu universel et de leur fournir gratuitement de précieuses ressources, alors que celles-ci pourraient être vendues à prix d’or par-delà les océans ?C’est ainsi que la question d’une réduction de la population devra fatalement se poser à un moment ou un autre. En fait, c’est déjà le cas depuis un certain nombre d’années.

24hGold - Quand l’humain devie...

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :0 (0 vote)
>> Article suivant
"A force de tout voir on finit par tout supporter… A force de tout supporter on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer on finit par tout accepter… A force de tout accepter on finit par tout approuver !" Saint Augustin (354-430)/
Commenter cet article
>Suivre tous les commentaires du site
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Derniers Commentaires
4 fléaux traversent simultanément l'Asie: coronavirus, peste porcin...
14 févr.Pouf11
Des sources nombreuses (pas forcément fiables) évoquent pour le coronavirus des séquences de protéines qui n'auraient rien à faire dans son génome....
Le robot fait pour vous !
10 févr.Fortuna
Si ca ne vous flanque pas la trouille... Pas de ca chez moi
4 fléaux traversent simultanément l'Asie: coronavirus, peste porcin...
05 févr.JR7
Si il me semble que certaines théories dites complotistes méritent attention et réflexion, comment admettre qu'un tel type de virus puisse être mis...
4 fléaux traversent simultanément l'Asie: coronavirus, peste porcin...
04 févr.FLYTOX1
Il y avait un temps ou "Made in China" signifiait "de mauvaise qualité" ... Je me demande ce qu'on dira demain du "made in China", et particulièrem...
Et un esprit hautain avant une chute - mensonges et montée de la fo...
04 févr.Fortuna
Excellente l'image de Trump en Neron ? Mettra t'il le feu à Washington ?
Après les mesures contre les coronavirus, la demande de pétrole bru...
04 févr.Hercule
Ce qui va etre intéressant, c'est la répercussion de la faillite de ces producteurs de pétrole qui sont massivement endettés et qui feront peser un...
L’esclavage par la création privée de monnaie contre dette publique...
04 févr.Fortuna1
Money makes the world go around..
Le coranavirus déstabilise une fois de plus le CAC40 (-1.40)
31 janv.Saphir
Ce n'est visiblement que le début, nous vivons à bisounoursland, le réveil va être violent. https://www.fawkes-news.com/2020/01/selon-epoc...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX