Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Que s’est-il vraiment passé le lundi 26 juin ?

IMG Auteur
Publié le 05 juillet 2017
746 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 4 votes, 3/5 ) , 2 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
2
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent

Commençons par établir trois faits. Premièrement, les volumes de contrats échangés ne se sont pas comptés en « millions » (comme le prétend au moins un théoricien de la conspiration). Pendant la minute lors de laquelle le prix de l’or est passé de 1.254,10 dollars à un bas de 1.236,50 dollars, avant de repartir jusqu’à 1.247 dollars, 18.031 contrats ont été négociés. Les volumes enregistrés par les contrats d’octobre et de novembre ont été négligeables.

Deuxièmement, la Terre est ronde. La baisse n’est pas survenue alors que tout le monde était endormi (ce dont au moins un théoricien de la conspiration voudrait nous convaincre). Elle est survenue quand l’Europe et le Royaume-Uni ouvraient, à 9h01 du matin heure de Londres, alors que les marchés de la Chine et de Singapour étaient également ouverts.

Troisièmement, il n’y a pas eu de vente unique excessivement large destinée à écraser le prix de l’or, mais un grand nombre de petites transactions, la plus importante ayant concerné 296 contrats (soit près d’une tonne, ou 36 millions de dollars). Le graphique ci-dessous montre les millisecondes qui se sont écoulées entre 9h01m00s et 9h01m30s, en l’espace de trente secondes.

Sur une telle échelle, une majorité des transactions effectuées le sont d’un ordinateur à un autre. Il s’agit d’une bataille d’algorithmes. Je dis « bataille », parce que les opérations ne sont pas allées que dans un sens. Il est en effet arrivé que le prix grimpe.

Que s’est-il donc passé ?

Je ne crois pas qu’il soit nécessaire de déterminer si le prix au comptant ou celui des contrats à terme a plongé le premier, pour déterminer lequel en a été la force motrice. Les deux se sont déplacés quasiment en même temps, en raison des lignes de fibre optique qui connectent les serveurs des animateurs de marché. Les erreurs de timing, notamment de la part d’un tiers qui opère depuis l’extérieur, peuvent être plus importantes que l’échéance des évènements observés.

Il existe un meilleur moyen de répondre à cette question. Si le prix au comptant plonge par rapport à celui des contrats à terme, alors nous savons que des ventes au comptant ont été effectuées. Si le prix des contrats à terme chute par rapport au prix au comptant, alors des contrats à terme ont été vendus.

Cet écart entre le prix à terme et le prix au comptant est appelé la base.

Voici un graphique du prix de l’or superposé à la base de l’or du mois d’août. L’effondrement s’est produit à 8h01 GMT, ou 9h01 BST.

La situation est évidente : à mesure que le prix a baissé, il en est allé de même de la base. L’évènement déclencheur a été une vente de contrats à terme. Il ne s’est pas agi d’une grosse conspiration. Les ventes sont restées très limitées.

Il devrait être noté que la base n’a pas beaucoup changé. 10 points de base. Voilà qui suggère que bien que cette fluctuation ait été influencée par les contrats à terme, du métal a également été vendu.

Bien évidemment, si les gens avaient acheté du métal sans influencer son prix alors même qu’un parti répréhensible vendait des contrats à terme pour faire baisser ces contrats de 14 dollars, il y aurait également eu une backwardation de 14 dollars sur les contrats à terme du mois d’août. Ce qui représente plus d’1%, ou 6% sur une base annualisée.

Voyons maintenant un graphique du prix de l’argent superposé à la base de l’argent du mois de septembre, qui présente une situation quelque peu différente :

Un déclin de prix de 25 cents et un déclin de la base de 15 points de base semblent relativement modérés. Les contrats à terme ont enregistré quelques ventes, mais ces dernières n’ont pas été exclusives au papier.

Observez l’action de la base une heure plus tard. Quelqu’un – ou plusieurs personnes – a enchéri sur le papier. Quelqu’un a acheté au creux du marché. Mais cela n’a eu aucun impact sur le prix, parce qu’il y a également eu des ventes de métal. Au cours des cinq heures qui ont suivi, nous avons pu voir d’importants achats d’argent papier, qui ont porté la base au-dessus de son point de départ, bien que le prix ait plafonné en-dessous de son niveau de départ avant de décliner à nouveau.

Voilà ce à quoi ressemble la rencontre entre l’exubérance du marché à terme et les ventes de métal physique. Regardez ce qui s’est passé à 13h30 GMT.

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3 (4 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
... et alors ? que doit-on conclure de cette brillante démonstration ???
A tort ou à raison, je conclus que les manipulateurs ont dû lâcher à la fois et du physique et du papier pour parvenir à leur fin.
A entendre ces gens là, les Académiciens devraient supprimer le mot "complot" devenu inutile car systématiquement sans le moindre fondement.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
A tort ou à raison, je conclus que les manipulateurs ont dû lâcher à la fois et du physique et du papier pour parvenir à leur fin. A entendre ces gens là, les Académiciens devraient supprimer le mot "complot" devenu inutile car systématiquement sans le m  Lire la suite
LOUIS L. - 05/07/2017 à 15:20 GMT
Note :  1  0
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX