Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Quelques citations de personnes célèbres à propos de l’argent

IMG Auteur
 
Extrait des Archives : publié le 01 janvier 2013
886 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 10 votes, 4,8/5 ) , 3 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
3
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Fondamental

 

 

 

 

Voici ce que certains hommes célèbres ont déclaré à propos de la question de l’argent.

  

ALAN GREENSPAN : « Sans étalon-or, il n'existe aucun moyen de protéger l'épargne de la confiscation par l'inflation. Ceci est le secret minable des diatribes anti-or des partisans de l'État-providence. Le déficit de dépense n'est qu'un procédé malhonnête visant à la confiscation cachée des richesses. L'or fait obstacle à ce procédé insidieux. Il s'érige en protecteur des droits à la propriété. Si l’on comprend cela, on n’a aucune difficulté à comprendre la haine des étatistes envers l’étalon-or. »

 

PRESIDENT THOMAS JEFFERSON : « Le système bancaire [est] une souillure laissée dans toutes nos Constitutions, souillure qui, si on ne la corrige pas, disparaîtra lorsque ces Constitutions seront détruites…Je crois sincèrement que les institutions bancaires sont plus dangereuses que des armées de métier, et que le principe qui consiste à dépenser de l’argent qui devra être remboursé par la postérité…ne se résume qu’à escroquer le futur à grande échelle. »

 

PRESIDENT JAMES A. GARFIELD : « Quiconque contrôle le volume d'argent dans n'importe quel pays est le maître absolu de toute l'industrie et de tout le commerce. »

  

CONGRESSMAN LOUIS McFADDEN : « Les banques de la Réserve Fédérale sont l’une des institutions les plus corrompues que le monde ait jamais connues. Il n’y a pas une personne autour de moi qui ne sait pas que ce pays est dirigé par les banques internationales. »

 

HORACE GREELEY : « Tandis que nous vantons nos nobles actions, nous prenons soin de cacher que par le biais d’un système monétaire profondément injuste, nous avons nationalisé un système d’oppression qui, bien que plus raffiné, n’en est pas moins cruel que l’ancien système d’esclavage. »

 

THOMAS A. EDISON : « Les gens qui ne donneront pas un coup de pelle dans ce projet (le barrage de Muscle Shoals) ni ne fourniront un peu de matériel recevront davantage d’argent des Etats-Unis que ceux qui fournissent tout le matériel et font tout le travail. C’est ce qui est terrible avec les intérêts…mais voilà : si le pays peut émettre une obligation d’un dollar, il peut émettre un billet d’un dollar. Ce qui fait que l’obligation est bonne vaut également pour le dollar. La différence entre l’obligation et le dollar est que l’agent de change recevra deux fois la valeur de l’obligation plus 20%, tandis que l’argent honnête fourni par la Constitution ne paie que ceux qui contribuent de manière utile. Il est absurde de dire que notre pays peut émettre des bons mais pas d’argent. Tous deux représentent un promesse de paiement, mais l’un engraisse l’usurier et l’autre aide le peuple. »

  

PRESIDENT WOODROW WILSON : « Un grand pays industriel est contrôlé par son système de crédit. Notre système de crédit est concentré. La croissance de la nation et de toutes nos activités sont aux mains de quelques hommes. Nous en sommes arrivés à être l’un des gouvernements les plus mal dirigés, les plus complètement dominés et contrôlés du monde ; et non plus un gouvernement de libre opinion, de conviction et de vote de la majorité, mais un gouvernement dirigé par l’opinion et la contrainte exercée par un petit groupe dirigeant ». (Juste avant de mourir, en parlant de la loi sur la Réserve Fédérale votée durant son mandat présidentiel, Wilson aurait déclaré à des amis qu’il avait été « trompé » et qu’il avait « trahi » son pays.)

 

SIR JOSIAH STAMP (Président de la Banque d’Angleterre dans les années 1920, deuxième richesse d’Angleterre): « Les banques ont été conçues dans l’iniquité et sont nées dans le péché. Les banquiers possèdent la terre. Si vous la leur enlevez mais leur laissez le pouvoir de créer du crédit, ils créeront en un coup de crayon assez de crédit pour la racheter. Mais reprenez leur ce pouvoir et des grandes fortunes telles que la mienne disparaîtront, et elles doivent disparaître, car cela ferait du monde un endroit meilleur et plus heureux à vivre. Mais si vous voulez être les esclaves des banquiers et payer le coût de votre propre esclavage, alors laissez les banquiers contrôler l'argent et contrôler le crédit. »

 

MAJOR L .L. B. ANGUS : « Le système bancaire moderne fabrique de l’argent à partir de rien. Ce procédé est peut-être le tour de passe-passe le plus ahurissant jamais inventé. Les banques peuvent en effet enfler, frapper et détruire l’argent moderne d’un coup de crayon dans le grand livre des comptes. »

 

RALPH M. HAWTREY (ancien secrétaire anglais du Trésor) : « Les banques prêtent en créant du crédit. Elles créent les moyens de paiement à partir de rien. »

 

ROBERT HEMPHILL (ancien Gérant des Prêts, Banque de la Réserve Fédérale d’Atlanta, Géorgie) : « Cela est stupéfiant. Nous sommes complètement dépendants des banques commerciales. Chaque dollar en circulation, cash ou crédit, doit être emprunté. Si les banques créent assez d’argent synthétique, nous prospérons ; sinon, nous mourons de faim. Nous n’avons absolument aucun système d’argent permanent. Lorsque l’on adopte une vision d’ensemble, l’absurdité tragique de notre position est presque incroyable, mais elle est bien réelle. C’est la question la plus importante sur laquelle les gens intelligents peuvent enquêter et réfléchir. Elle est si importante qu’à moins d’être largement comprise et que ses défauts soient corrigés au plus tôt, notre civilisation d'aujourd'hui pourrait s’effondrer. »

 

 

 

 

 

 

 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,8 (10 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
En parlant de pensée et d'hommes avertis :

"Je redoute trois journaux plus que 100.000 baïonnettes"
(Napoléon Bonaparte)

Maintenant que les trois journaux sont contrôlés par ceux qui tiennent aussi les baïonnettes, leur pouvoir est total. Même pas besoin de mentir au peuple, suffit de le noyer dans de l'info-émotion-spectacle, il arrêtera de penser.
D'ailleurs pour avoir fréquenté des étudiants en communication à l'université (donc beaucoup de futurs journalistes), je vois bien qu'on leur apprend comment écrire, mais en aucun cas ce qu'ils doivent écrire. Car le contenu n'a plus d'importance, il est généré par les dirigeants et les faits divers. Le journaliste n'est qu'un diffuseur. S'il en reste des qui croient dans le pouvoir d'un journalisme libre d'investigation, soit ils sont confinés à des blogs pseudo-révolutionnaires, soit ils sont muselés par ceux qui leur donnent leur salaire.
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Aussi:

Donnez moi le contrôle sur la monnaie d'une nation, et je n'aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois
Mayer Amshel Rothschild (1743-1812)

"Le Fascisme devrait plutôt être appelé Corporatisme, puisqu'il s'agit en fait de l'intégration des pouvoirs de l'état et des pouvoirs du marché."
Benito Mussolini (1883-1945), Dirigeant Fasciste de l'italie de 1922 à 1943

"La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre contre les Etats-Unis. Une guerre permanente, économique, une guerre sans morts. [...] Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde. Une guerre inconnue, une guerre permanente, sans morts apparemment, et pourtant une guerre à mort."
François Mitterrand (1916-1996), Ex-Président Français. Commentaire lors d'un entretien privé avant sa mort, cité dans le Courrier International du 13 Avril 2000

Si les gens comprenaient réellement le processus de création monétaire, le système ne tiendrait pas plus de 24 heures
Henry Ford

« Dans son essence, la création monétaire ex nihilo actuelle par le système bancaire est identique, je n'hésite pas à le dire pour bien faire comprendre ce qui est réellement en cause, à la création de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement condamnée par la loi. Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents. »
Maurice Allais, prix Nobel d'économie (in La Crise mondiale aujourd'hui)

Mais:
On ne peut pas asservir des hommes qui pensent
Ayn Rand
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Un jour, les plus aveugles comprendront qu'un billet de banque ne vaut que le papier avec lequel il est fait, ou que le poids de la faune microbienne qu'il accumule ! Lorsqu'il servira, entre autres... à tapisser les murs, il vaudra mieux détenir 100 coupures de 10, que 5 coupures de 200 euros (la surface recouverte est plus grande. Mais attention, car la colle sera plus chère que la jolie matière décorative à encoller!... Dès lors, que le tapissier en herbe mais non moins avisé détient dix pièces d'une once d'argent, ou deux pièces de cinq, il aura toujours 31,1 grammes d'argent métal... alors, pas de panique (pour le moment) !
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
En parlant de pensée et d'hommes avertis : "Je redoute trois journaux plus que 100.000 baïonnettes" (Napoléon Bonaparte) Maintenant que les trois journaux sont contrôlés par ceux qui tiennent aussi les baïonnettes, leur pouvoir est total. Même pas beso  Lire la suite
RalphZ - 06/01/2013 à 11:04 GMT
Note :  4  0
Top articles
Derniers Commentaires
Une mère de Wuhan s'exprime: "Pas de lits, pas de médicaments, que ...
24 févr.MERLOU
à bas le communisme, qu'il soit chinois ou français !
Quand les Nazis sont arrivés : le peuple qui se croyait libre
12 févr.LB64401
ET gnagnagna les nazis, et gnagnagna shoah 6 milions, p***n même ici il faut qu'on nous empoisonne avec ces salades !! A ce charabia imbitable pond...
Une mère de Wuhan s'exprime: "Pas de lits, pas de médicaments, que ...
02 marsglanduron2
Video intéressante ! Je commence à voir des français s'exprimer de la sorte. Et je les comprends car il y a bien peu de différence entre la dictatu...
Une mère de Wuhan s'exprime: "Pas de lits, pas de médicaments, que ...
23 févr.Saphir3
Rien de tout ça dans mon petit écran, un type qui se tire sur la nouille sur le net, c'est nettement plus important selon nos chers médias.
Quand les Nazis sont arrivés : le peuple qui se croyait libre
10 févr.Y.Jullien
Et dans le même ordre d'idées entrer sur Google: "Marschieren". Un avant gout de ce qui se prépare ? Cette fois ci les victimes ne seront p...
Quand les Nazis sont arrivés : le peuple qui se croyait libre
10 févr.Y.Jullien2
Lire la LTI ( la langue du III° Reich ) de Victor Klemperer les analogies du parcours de Macron avec l'ascension d'Adolph Hitler sont hallucina...
Quand les Nazis sont arrivés : le peuple qui se croyait libre
13 févr.Pâris1
Criant d'actualité, malheureusement.
Quand les Nazis sont arrivés : le peuple qui se croyait libre
10 févr.hyoe lo7
Hi Charleston The human nature is probably what less changed on this planet. For our biggest misfortune. Thank you for the text.
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX