Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Qui a assassiné Kennedy, et pourquoi? I. La convertibilité du dollar en argent

IMG Auteur
 
Extrait des Archives : publié le 22 novembre 2013
1116 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 36 votes, 5/5 ) , 7 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
7
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Fondamental

 

 

 

 


John F. Kennedy a été assassiné le 22 novembre 1963 d’une exécution classique, d’une forme de sacrifice rituel connue sous le nom d’Assassinat du Roi. Cette manière inhabituelle et plutôt horrible d’assassiner publiquement un dirigeant extrêmement populaire a pour but de choquer et d’impressionner la conscience des masses.

‘Il existe un rituel de Sociétés Secrètes surnommé ‘Assassinat du Roi’. Le souverain national d’un peuple n’est rien de plus qu’un homme de paille sans aucun pouvoir. Le pouvoir se trouve bien au-delà de ce que nous pouvons voir, au cœur des secrets les plus sombres. D’autres tirent les ficelles des pantins de la politique. Si un pantin politique arriviste décide de faire des vagues ou de ne pas jouer le jeu… il est éliminé. C’est pourquoi César a été assassiné. Et c’est pourquoi Kennedy a été assassiné. Si vous dérangez la structure du pouvoir, vous êtes pris pour cible et éliminé. Les assassinats de ce type montrent au reste du monde qui détient le pouvoir, qui tient vraiment les rênes. La vérité, c’est que nos vrais souverains nous contrôlent depuis les ténèbres. (Il y a une raison pour laquelle l’As est plus fort que le Roi dans un jeu de cartes. L’As représente les Sociétés Secrètes qui mènent la danse)’.


Tiré de: WAS JFK KILLED BECAUSE OF ROSWELL? par Doug Yurchey

Kennedy était de loin le plus courageux et le plus altruiste des présidents de l’histoire Américaine moderne. Au cours de ses trois années de présidence, il a pris plus de décisions hardies, émis plus d’ordres exécutifs audacieux et mis en place plus de politiques révolutionnaires que tous les autres présidents du XXe siècle mis ensemble. Comment y est-il parvenu ?

Ce qui suit est une liste des dix raisons pour lesquelles Kennedy est devenu l’homme le plus pris pour cible des Etats-Unis en 1963.

Chacune de ces dix raisons suffirait aujourd’hui à mettre en danger la vie de n’importe quel président des Etats-Unis. Et ce ne sont que les dix raisons les plus évidentes. Kennedy a pris bien d’autres initiatives courageuses qui ont fait de lui le grand ennemi des pouvoirs en place.

La vraie question est de savoir comment il est parvenu à survivre si longtemps.


(1) Kennedy a émis un l’ordre exécutif 11110 qui rendait essentiellement impuissant le système de Réserve Fédérale. Ce syndicat criminel international est un cartel bancaire privé sans aucune réserve qui est tout sauf fédéral, puisque ses propriétaires sont plus étrangers que domestiques. Comme le président Andrew Jackson, il savait que la Fed devait disparaître pour que les Etats-Unis puissent cesser d’être les esclaves de leur dette. Inutile de préciser que les banquiers du nouvel ordre mondial n’ont pas toléré une telle audace, et que Kennedy savait très bien qu’il en paierait le prix fort.

‘Le 4 juin 1963, Kennedy a signé l’ordre exécutif 11110 qui demandait l’émission de 4.292.893.815 (4,3 milliards) de dollars Américains par le Trésor plutôt que par le système traditionnel de la Réserve Fédérale. Le même jour, il a signé une loi proclamant que les billets d’un et de deux dollars devaient être convertibles en l’or et non en l’argent, ce qui a permis de renforcer la devise Américaine affaiblie’ [1].

Kennedy avait parfaitement conscience du degré auquel le système de Réserve Fédérale avait usurpé le droit Constitutionnel de sa nation d’imprimer de la monnaie et sa capacité de réguler sa devise. Il savait également que c’était là le plus gros challenge qui se présentait à son administration.

Comme Abraham Lincoln et Andrew Jackson, il était conscient des conséquences qu’auraient ses tentatives de remettre le contrôle monétaire à sa place de droit, c’est-à-dire entre les mains du Trésor. Bien qu’il dispose de l’autorité statutaire qui lui permettait d’agir, Kennedy comprenait que ses batailles ne seraient pas sans victimes, et qu’il aurait de grandes chances d’en sortir perdant au vu du pouvoir intouchable et de l’influence omniprésente de ses formidables adversaires de la Fed.

‘Lorsque le président John Fitzgerald Kennedy … a signé cet ordre exécutif, ce pouvoir a été retourné au gouvernement fédéral, plus précisément au Département du Trésor, qui a le pouvoir Constitutionnel de créer et d’émettre de la monnaie – sans passer la Banque de réserve Fédérale. L’ordre exécutif 11110 du président Kennedy a donné au Département du Trésor le droit ‘d’émettre des certificats sur l’argent contre des lingots d’argent, de l’argent ou des dollars argent’. Cela veut dire que pour chaque once d’argent qui se trouvait dans les coffres du Trésor des Etats-Unis, le gouvernement pouvait introduire de la nouvelle monnaie dans l’économie. En conséquence, plus de quatre milliards de dollars de billets Américains sont entrés en circulation en dénominations de 2 et 5 dollars. Les billets de 10 et 20 dollars n’ont jamais circulé mais étaient en train d’être imprimés par le Département du Trésor quand Kennedy a été assassiné. Il paraît évident que Kennedy savait que les billets de la Banque Fédérale qui étaient utilisés en tant que change légal étaient contraires à la Constitution des Etats-Unis d’Amérique.

‘Kennedy savait que si les billets soutenus par de l’argent commençaient à circuler en de grandes quantités, ils auraient fini par éliminer la demande en billets de la Réserve Fédérale. C’est une règle simple de l’économie. Les billets du Trésor étaient convertibles en  l’argent physique, et les billets de la Réserve Fédérale n’étaient soutenus par rien qui ait une valeur intrinsèque. L’ordre exécutif 11110 aurait pu empêcher la dette des Etats-Unis d’atteindre son niveau actuel (la quasi-intégralité des neuf trillions de dollars de dette fédérale des Etats-Unis ont été générés depuis 1963) si Lyndon B. Johnson ou les présidents qui lui ont succédé avaient décidé de le faire entrer en vigueur. Il aurait permis au gouvernement des Etats-Unis de rembourser sa dette sans passer par les Banques de Réserve Fédérale privées et avoir à payer des intérêts sur la ‘nouvelle monnaie’. L’ordre exécutif 11110 offrait aux Etats-Unis la capacité de créer une nouvelle fois leur propre monnaie soutenue par l’argent et une devise qui valait réellement quelque chose.

Selon mes propres recherches, cinq mois seulement après l’assassinat de Kennedy, plus aucun certificat sur l’argent de 1958 n’était émis, et les autres ont été retirés de la circulation. Peut-être l’assassinat de Kennedy était-il une mise en garde destinée aux présidents futurs qui étaient susceptibles de se trouver tentés d’interférer avec le contrôle privé de la Réserve Fédérale sur la création monétaire. Il semble assez évident que Kennedy a dérangé les pouvoirs qui se cachent derrière les finances des Etats-Unis et du monde’.
–  JFK Vs The Federal Reserve par John P. Curran (4-19-7)

[1] http://www.hermes-press.com/frs1.htm


In Memoriam:
JOHN F. KENNEDY: A True Profile In Courage

Source : State of the Nation 2012
A suivre

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (36 votes)
>> Article suivant
Commenter cet article
>Suivre tous les commentaires du site
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
  Tous Favoris Mieux Notés  
Heureusement qu'en face des US il y a le bloc communiste et aujourd'hui des enturbannés.
Grâce à ces derniers (qu'il ne faudra en aucun cas éliminer, mais dans tout les cas, dire combien ils sont dangereux pour le monde et l'univers) ça occupe, et ça évite de poser les questions qui fâchent.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Si j'avais le droit exclusif (en tant que banque privée, FED) de battre monnaie pour quelques centimes tous les dollars américains en circulation, de règler le volume et le flux de la monnaie de réserve de part le monde, de toucher des intérêts sur les billets prêtés, etc ... je dois reconnaitre que balancer quelques balles de 357 magnum dans le visage du connard qui essaye de me destituer ne me ferait probablement pas vraiment peur.

PS: méfiez-vous des kindle (wikipédia-kindle-orwell 1984...) je vous laisse extrapoler. l'outil parfait. fallait y penser!
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Parmi les questions les plus controversées dans l'assassinat de JFK est la recherche de l'existence ou non d'un trou à travers le pare-brise de la limousine Lincoln dans laquelle JFK circulait quand il a été assassiné à Dallas le 22 novembre 1963.

http://www.veteranstoday.com/2012/06/28/jfk-conspiracy-the-bullet-hole-in-the-windshield/
Trad :
http://www.microsofttranslator.com/bv.aspx?from=en&to=fr&a=http%3A%2F%2Fwww.veteranstoday.com%2F2012%2F06%2F28%2Fjfk-conspiracy-the-bullet-hole-in-the-windshield%2F

Il s'agit clairement d'un complot d'état puisque ensuite toutes les preuves de plusieurs tirs de plusieurs tireurs furent éliminées par le FBI , CIA , etc...
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Lire "JFK, le dernier témoin". Auteurs William Reymond et Billie Sol Estes. http://williamreymond.com/JFK.
Le 22 novembre 1963, John F. Kennedy est assassiné à Dallas. Quelques heures plus tard, Lee Harvey Oswald est arrêté. Mais l’unique suspect n’aura jamais le temps de s’expliquer. Abattu par Jack Ruby, Oswald disparaît avec ses secrets.

Quarante ans après, alors que depuis les conclusions du rapport Warren l’histoire officielle a retenu la thèse du tireur solitaire, William Reymond et Billie Sol Estes dévoilent enfin la vérité.
Estes, milliardaire ruiné, fut pendant de nombreuses années l’un des financiers de Lyndon Johnson, celui qui devint président à la mort de Kennedy. Sa position privilégiée lui permet aujourd’hui de décrire pour la première fois les arcanes d’un réseau responsable de l’assassinat de JFK. Un meurtre dont il connaît les clés et détient les preuves.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Se pose forcément la question : si un chef d'état -ou plusieurs en même temps pourquoi pas- veulent rétablir l'équilibre rompu depuis des décennies par la FED, la BCE etc, comment procéder ? On a vu que JFK par exemple a été liquidé. Sachant cela faut-il prendre les devants et liquider le camp adverse ????
Car là, il faut bien comprendre qu'il ne s'agit plus du théatre de marionnettes habituel ou de bulletins de vote bidon. C'est du tir à balles réelles....
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Ce discours montrait clairement qui il visait ^_^

http://youtu.be/3Zd8J3UmSUo
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
tres bon article sur les causes de l assassinat de de jfk
jfk etait un homme eclaire et honnete il a voulu retablir la justice financiere en ecartant la fed qui n est qu une organitation ne visant qu a ruiner les états et la liberté des peuples
la phrase du père du Président, Joseph Kennedy, lorsqu'il apprit la décision de réforme monétaire de son fils : "Si tu le fais, ils te tueront".

Il n'est nul besoin d'être un " complotiste " primaire ou secondaire pour n'accorder qu'un crédit poli à la thèse officielle, non pas seulement à cause de l'analyse des conditions de l'exécution, mais parce que le fait que tous les témoins oculaires de l'événement soient morts dans les deux ans ; que la disparition ou l'élimination de 400 personnes en relations même lointaines avec cet événement - y compris le personnel médical de l'hôpital Parkow où Kennedy a été admis, du portier au personnel médical, ainsi que des proches du tireur accusé, Lee Harvey Oswald - que tous ces événements soient le fruit du hasard relève d'un pourcentage de probabilités si infinitésimal qu'il est proche du zéro absolu
Eustace Mullins rappelle que le Président Abraham Garfield avait lui aussi été assassiné le 2 juillet 1881 après avoir fait une déclaration sur les problèmes de la monnaie

La réserve fédérale américaine (FED) n'a pratiquement rien à voir avec le gouvernement des Etats-Unis. Elle est formée de douze banques privées, propriété de banques d'affaires privées, controlées par les familles bancaires domiciliées dans le monde entier. La réserve fédérale crée de l'argent à partir de rien, le prête au gouvernement contre rémunération, et ne paie pas d'impôt sur le revenu sur les produits de ses placements La guerre d'irak coûte 3000 milliards de dollars, et profite donc à la FED. La crise des subprime, délibérément provoquée par la FED et Greenspan en 2001, va coûter au bas mot 5200 milliards de dollars pour sauver les deux géants hypothécaires Freddie Mac et Fannie Mae. Encore des profits pour la FED qui prête l'argent au gouvernement américain.
Quelques politiciens lucides veulent abolir ce pouvoir exhorbitant, en éliminant la FED et personne n osera maintenant car ils savent que le prix a payer sera leur vie

Le Président Kennedy avait, en effet, fermement annoncé au Premier Ministre israélien David Ben Gourion qu'en aucun cas il n'accepterait qu'Israël devînt une puissance nucléaire.
http://alarecherchedelaverite.blogspot.fr/2008/10/jfk-la-suite-de-lenqute.html

a lire egalement Qui a coulé le Titanic? Les dessous de la création de la Federal Reserve tout se recoupe et est lie
Il se trouvait qu'un certain nombre de personnages influents n'étaient pas favorables au projet de création de la Federal Reserve. Benjamin Guggenheim, Isaac Strauss et John Jacob Astor s'opposaient à sa formation. Non seulement ces hommes – indiscutablement les plus riches au monde – étaient contre l'institution de la Federal Reserve mais, en outre, ils auraient usé de leur richesse et de leur influence pour faire éviter la Première Guerre Mondiale.

http://rustyjames.canalblog.com/archives/2012/09/23/25162637.html
Evaluer :   9  0Note :   9
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Heureusement qu'en face des US il y a le bloc communiste et aujourd'hui des enturbannés. Grâce à ces derniers (qu'il ne faudra en aucun cas éliminer, mais dans tout les cas, dire combien ils sont dangereux pour le monde et l'univers) ça occupe, et ça é  Lire la suite
c_idem - 28/11/2016 à 14:33 GMT
Note :  3  0
Top articles
Derniers Commentaires
Démondialisation. Comment Trump vient de tuer l’OMC !
00:21Saphir
La mondialisation c'est avant tout le dollar comme monnaie de réserve et son extraterritorialité, je n'ai ni vu ni entendu Trump tenter d'y changer...
Pourquoi la théorie du réchauffement climatique doit nous faire rir...
20 nov.Louis L.1
Saoulez vous et fumez sans la moindre retenue car il est formellement prouvé que cela est sans incidence sur le taux de mortalité qui demeure obsti...
L'illusion de la gratuité
19 nov.zelectron
Même Hollande s'était fendu d'un : c'est gratuit, c'est l'état qui paye.
Propriété menacée. La société de l’usage, c’est la société du serva...
19 nov.zelectron0
L'ignominie de cette proposition montre à quel point le communisme a laissé des traces quasi- indélébiles pour les débiles de la société.
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
14 nov.Alain J.
et pourquoi çà monte et çà baisse ensuite Il y a 10 ans l'article ci dessus aurait pu s'écrire ... mais autrement. Je suis les articles sur l'o...
Comment on a étranglé la Grèce. Mediapart
15 nov.Patrick W2
La video doit être absolument regardée. Je l'ai vue, et j'ai envie d'acheter le livre de Varouflakis " Conversations entre Adultes" et de voir...
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
13 nov.blitzel
Ahahah, ils veulent nous saborder le "mental." Erreur aujourd'hui mercredi 13 pleine lune sur la dégringolade des cours des banques, Elles ...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
13 nov.blitzel
Article impeccable. Un 11 novembre dans les labours Quand j'entends cela, cela nous rappelle, "aux oreilles de nos ancêtres dans les tranc...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX