Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Rase campagne IV

IMG Auteur
Publié le 07 février 2012
597 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 4 votes, 4/5 ) , 7 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
7
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

Dernière ligne droite avant l’élection présidentielle. Les candidats, déclarés ou non, rivalisent de propositions censées nous sortir de la crise. Mais aucun n’ose aller à l’encontre des idées étatistes. Petit décryptage hebdomadaire de la langue de bois et de la mauvaise foi habituelle de nos politiciens.


• Alors que la France découvre, effarée, que l’hiver sous ses latitudes est une saison froide, les esprits en campagne s’échauffent. Comme souvent, une petite phrase - en l’occurrence prononcée par Claude Guéant - a provoqué de grandes indignations. Ne revenons pas sur les mots du ministre de l’Intérieur. Pointons plutôt ce qui est réellement choquant : la capacité des politiciens de tout bord à faire de cette phrase un événement, alors qu’elle aurait dû rapidement sombrer dans l’oubli.


L’équipe de campagne de Nicolas Sarkozy a donc réussir un coup à plusieurs bandes : occuper l’espace médiatique, se rappeler aux bons souvenirs des possibles électeurs égarés sur la droite de l’UMP et inciter les autres candidats à prendre position, braquant ainsi la campagne vers d’autres sujets que l’économie et l’emploi...



• Le faux dérapage de Claude Guéant intervient exactement au moment où un sondage IFOP, publié par le JDD, donne Nicolas Sarkozy à égalité au premier tour avec François Hollande, en cas d’absence de candidature frontiste. Interroger l’opinion sur cette éventualité est légitime, puisque Marine Le Pen ne cesse de dire qu’elle peine à obtenir les signatures nécessaires pour se présenter. Pourtant,  IFOP et le JDD se trouvent aujourd’hui accusés de mettre en scène cette situation au profit de Nicolas Sarkozy.


La polémique est ridicule. En février 2007, BVA avait essuyé des critiques similaires pour avoir publié une enquête d’opinion donnant François Bayrou vainqueur face à Royal ou Sarkozy au second tour, alors qu’il accusait onze et dix-huit points de retard dans les sondages sur le premier tour. A l’époque, l’institut était accusé de manipuler le public et de faire monter artificiellement la cote du candidat centriste. Evidemment, cette controverse prête aujourd’hui à sourire.


Petit rappel à mes confrères journalistes, aux politologues et aux candidats : les sondages ne reflètent l’opinion que d’un moment. Ce n’est ni une course qualificative, ni une consultation officielle des électeurs.


D’ailleurs, que nous apprend l’enquête de Vivavoice, publiée lundi dans Libération, avançant que 52% des Français ne veulent pas de François Hollande comme président et que 31% des Français souhaitent que François Bayrou soit élu ? Simplement que nous sommes à moins de 80 jours du premier tour et que rien n’est joué.



• Si l’UMP chasse sur les terres du Front National, François Bayrou, lui, s’aventure en territoire socialiste. Le candidat centriste a présenté en fin de semaine dernière ses trente propositions pour l’éducation. Plus que des propositions, une véritable déclaration d’amour ! François Bayrou sait parler aux enseignants. Et pour cause : il est lui-même un ancien professeur agrégé de lettres modernes et a occupé le ministère de l’Éducation nationale de 1993 à 1997. Bref, il est des leurs.


Il avait su attiré à lui en 2006 une partie de ces électeurs traditionnellement de gauche, mécontents de la sévérité de Ségolène Royal à leur égard. Pourtant, le vote des profs ne lui est pas acquis. Le candidat socialiste, François Hollande, a d’ailleurs mis les moyens pour le récupérer en promettant la création de 60 000 postes dans l'éducation. Bayrou a au moins le mérite de savoir que l’État ne peut plus se permettre de telles dépenses. Du coup, il propose « de lâcher les basques aux enseignants. » Malin. Et beaucoup moins dangereux que de rouvrir  le débat de la libéralisation de l’enseignement…

 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4 (4 votes)
>> Article suivant
Noël Labelle est journaliste professionnel depuis une dizaine d’années. Observateur attentif de la vie politique française, il a notamment couvert l’élection présidentielle de 2007 pour Le Quotidien Indépendant du Luxembourg. Il est aujourd’hui rédacteur en chef d’Agefi Magazine, en Suisse.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Dans le Canard Enchainé de cette semaine : "On masque le nanisme de Sarko en l'omettant..."
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Bien trouvé le titre de cette chronique. Jamais vu une campagne aussi rasoir
Normal, il n'y a pas une seule fine lame
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Que des seconds couteaux
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Pas très affutés d'ailleurs
c'qui fait froid aujourd'hui, je m'en vais mettre un gillette.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Toujours mieux que de sortir à poil !
Dernier commentaire publié pour cet article
Toujours mieux que de sortir à poil ! Lire la suite
boutros - 08/02/2012 à 03:08 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Crise de liquidité. Mais où est donc le cadavre ?
06 oct.blitzel
Mise à jour, Delamarche vient de donner sa version (définitive ?) de la crise des taux repo, et son explication un temps évasive dans un premie...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
02 oct.Attilio
Si on considère qu'en France il y a 67 millions d'habitants,les milliards d'euros planqués en cash cela fait en en moyenne pratiquement 9 000 euro...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX