Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Rase campagne XII

IMG Auteur
Publié le 05 avril 2012
542 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 4 votes, 3,5/5 ) , 13 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
13
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

Dernière ligne droite avant l’élection présidentielle. Les candidats, déclarés ou non, rivalisent de propositions censées nous sortir de la crise. Mais aucun n’ose aller à l’encontre des idées étatistes. Petit décryptage hebdomadaire de la langue de bois et de la mauvaise foi habituelle de nos politiciens.


• Dans moins de trois semaines, nous connaîtrons les deux candidats retenus par les électeurs pour le deuxième tour. Le moment parfait pour faire un point. Les sondages tendent à prédire  un face-à-face classique droite-gauche. Mais les enquêtes d’opinion ne font que relever l’humeur d’un moment et ne savent  pas l’avenir. En 2002, à une semaine du premier tour, Lionel Jospin distançait encore Jean-Marie Le Pen de 3,5 points. Le matin même du 21 avril, un sondage confidentiel donnait encore au candidat socialiste la deuxième place…

Bref, personne ne peut dire ce que sera le verdict des urnes au soir du 22 avril 2012. Mais la tendance du moment est très nette : comme attendu après les tragiques événements de Toulouse, la campagne s’est durcie et Nicolas Sarkozy a imposé les thèmes de la sécurité et de l’immigration. La stratégie lui réussit. Elle lui permet d’éviter d’avoir à défendre son bilan, de contrôler une possible montée de l’extrême-droite, qui pourrait représenter un important réservoir de voix pour le second tour et surtout, elle limite les critiques de François Hollande. Nicolas Sarkozy est un habile communicant. Depuis maintenant une dizaine d’années, il s’est construit l’image du Monsieur Sécurité en France. Quels que soient ses résultats sur ce terrain, il sait que les attaques de ses adversaires ne mettront pas à mal sa réputation. Reste à savoir comment il articulera sa campagne pour le deuxième tour. Saura-t-il attirer à lui les voix de François Bayrou et convaincre les électeurs de Marine Le Pen ? S’il arrive à ce grand écart,  il ne sera pas loin de prolonger son bail élyséen.


  François Hollande a-t-il de la peine à trouver son second souffle ? Possible. Il est en campagne depuis très longtemps. Trop longtemps. La primaire socialiste use et trompe. Occuper l’espace médiatique, faire parler de soi et s’attirer la sympathie des gens est plus facile quand on est seul et que les électeurs ne se sentent pas encore concernés par l’échéance. Maintenant, Hollande doit continuer à s’imposer comme une alternative crédible à la tête de l’État, alors qu’il ne convainc pas l’aile gauche de son parti, séduite par le discours populiste et le programme intenable de Jean-Luc Mélenchon. Le pire scénario pour le socialiste, qui se sent même obligé de se justifier sur son engagement à gauche.


• Le président des députés PS, Jean-Marc Ayrault a dénoncé mardi « le programme caché » de Nicolas Sarkozy. A l’entendre, il s’agirait d’un programme qui remettrait en cause tout le modèle social français et qui correspondrait aux attentes du Medef.

Franchement… Combien d’électeurs de droite Jean-Marc Ayrault pense-t-il décourager avec une telle attaque ?

L’un des principaux reproches que certains électeurs de droite formulent à l’égard de Nicolas Sarkozy est de ne pas avoir tenu sa promesse de rupture libérale après son élection en 2007. En laissant entendre que le président pourrait s’y mettre s’il est réélu, le maire de Nantes pourrait presque donner envie aux libéraux d’aller voter UMP…

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,5 (4 votes)
>> Article suivant
Noël Labelle est journaliste professionnel depuis une dizaine d’années. Observateur attentif de la vie politique française, il a notamment couvert l’élection présidentielle de 2007 pour Le Quotidien Indépendant du Luxembourg. Il est aujourd’hui rédacteur en chef d’Agefi Magazine, en Suisse.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  

Qui sont ils ? Denisot et Apathie

des vrais donneurs de leçon par des questions insidieuses aux candidats à la Présidence
visant à déstabiliser les candidats qui ne sont pas de leurs parti-pris

en contre partie et par manque de courage
refus total de dévoiler leurs salaires indécents
lorsqu'on leur demande

c'est leur argent et leurs emplois que les journalistes protègent donc la classe au pouvoir et leurs directeurs nommés par le pouvoir

ce sont des millionnaires Sarko/Hollande qui se disent prés du peuple
qui n'a aucun droit au référendum
mais le peuple majoritairement est smicard ou vit avec des minima sociaux 300 euros mensuel

la Presse est aux mains des financiers
ceci dit: expliquez moi en quoi cela va changer que ce soit une tête par rapport a l autre , strictement rien , on veux du changement ,vous vous dites , cela je l entends depuis 50 ans et rien n y a changé la donne ,et en quoi que ce soit d ailleurs , leurs programmes ciblé ,malveillants poursuit leur seul objectif que ce soit de gauche ou de droite vers le nouvelle ordre mondial !!! les dettes qu ils ont tous contractés sont de plus en plus grande venues soutenir ces même directives politiques ,je vous conseil de vous abstenir en ne votant plus" dans cette mascarade épouvantable qu il nous font tous subir
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dites moi Noel, je suis chef d'entreprise et donc bien placé pour savoir les effets de la bureaucratie et des taxes. Mais pourquoi vouloir libéraliser l'économie en ce moment?

Vous savez quels commissions scandaleuses les banques vous prennent quand vous etes chefs d'entreprise : commissions trimestrielles, commissions annuelles, commissions sur les débits (et oui, ça existe), commissions sur l'information annuelle des cautions etc etc...

Qui va me protéger contre la mafia bancaire si ce n'est pas l'Etat ?

Qui va protéger l'entreprise qui a pour client la grande distribution ? avec le racket dont tout le monde a entendu parler ?

Si plus de libéralisme pour vous veut dire plus de concurrence libre et non faussée. Très bien, la France en a bien besoin. La corruption est un fleau.

Mais si plus de libéralisme veut dire recul de l'Etat de droit. Privatisation totale de la monnaie par les banques, privatisation des autoroutes pour une bouchée de pain, privatisation d'EDF alors que l'entreprise fonctionnait très bien et que l'éléctricité était la moins chere d'europe, privatiser l'armée, les prisons etc...A quoi bon ?

Quels sont les pays du monde qui ont bénéficié de ces privatisations excessives ?

Vous travaillez en Suisse. Les autoroutes sont-elles privées ? L'armée est-elle privée ? Les urgences dans les hopitaux sont-elles privées ? Les prisons sont-elles privées ?

Privatiser les fonctions régaliennes de l'Etat ou l'industrie nucléaire française, ça n'a pas de sens économique et c'est dangereux.

L'Etat n'est pas actionnaire de Danone, L'oreal, guy degrenne ou Justin bridou !
Qu'il le soit dans EADS, AREVA ou EDF, c'est bien normal, ces entreprises n'existerait pas sans planification etatique. Est ce que ces entreprises sont des fiertés françaises ou la honte de notre pays ?

Il me semble que les Landers allemands sont actionnaires dans beaucoup d'entreprises allemandes (comme WW) sans que cela pose probleme.

Ce qu'il manque en France c'est un Etat de droit et une concurrence libre et non faussée pour tous les nombreux secteurs ou l'Etat n'a pas sa place (et où il n'intervient pas d'ailleurs).

Les scandales de l'UIMM, de la formation professionnelle, du 1% logement, de la corruption des syndicats, des mutuelles complémentaires qui ont le monopole sur des secteurs entiers, du lobying qui n'est autre que de la corruption, des labo pharmaceutiques qui disposent de brevets pour 20 ans et qui surfactures leurs médicaments, de la medecine d'entreprise qui surfacture ses rdv etc...etc...C'est la faute de trop d'Etat ? Non, c'est la faute d'un Etat corrompu qui ne fait pas appliquer la loi. C'est différent.
Evaluer :   6  2Note :   4
EmailPermalink
Whaou ! Chapeau ! On ne pouvait mieux dire.
Vous nous faites sortir de la dichotomie simpliste plus d'Etat = socialistes ou communistes vs moins d'Etat = libéraux.
Si l'on commençait par définir les mots comme vous le faites avant de s'écharper, on se trouverait plus souvent d'accord.
A faire lire à tous les contributeurs à ce forum...
Evaluer :   6  1Note :   5
EmailPermalink
Merci Pierre :=)
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Pourquoi voudriez-vous que la corruption et la mauvaise gestion du secteur public cesse car ils ne sont jamais punis réellement !
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Mais pourquoi seraient ils punis ? Ils sont là pour cela
Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink
Libéraliser ne signifie pas laxisme total, mais déjà ne pas réglementer à tout bout de champ et sur tous les sujets et de cesser l'abus de redistribution qui suit une pression fiscale insupportable. Au passage on manque cruellement de main-d'oeuvre dans le bâtiment et la restauration (2.000.000 d'emplois environ)
Mais terminer la fonction "mère nourricière" de l'état ressemblerait fort à une révolution.
Donc ce qu'il faut ce sont des équipes de contrôle d'état avec pouvoirs coercitif (à la différence de la Cour des Comptes) et peines appliquées, dans tous les secteurs de l'économie. Pour le moment les réglementations viennent toutes de Bruxelles et sont plus ou moins appliquées en France en raison de leur orientation plus libérale.
Un état recentré sur ses fonctions régaliennes dont "battre" monnaie ; pour le moment c'est l'Allemagne qui fait le gendarme dans l'Europe.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Vous avez tout à fait raison sur les pouvoirs coercitif de la commission.

La restauration, je connais car je viens juste de vendre ma derniere affaire. Lorsque vous travaillez avec les bureaux, vous avez une grossse part de votre CA réalisé avec les tickets resto. Lorsqu'ils ont baissé la TVA, les commissions sur titres payés par le restaurateur de taille normal sont passées de 1 à presque 4%. Qui ramasse le jackpot ? Une obscure association loi 1901, la CRT, qui doit redispacher le magot.

Au niveau de la main d'oeuvre les resto ne tournent que grace aux étranger. Que ce soit directement en cuisine ou à la plonge, ou indirectement avec les livraisons de marchandises très tôt le matin en provenance de rungis. Il n'y a que les étranger qui pourront avoir la régularité nécessaire et accepter de mauvaises conditions de travail pour que cela tourne.

Et je suis d'accord avec vous sur les réglementations. Mais qui cherche à rajouter les réglementations ? Les assureurs ! Ce sont eux qui poussent non stop pour rembourser toujours moins sous couvert de la sécurité.

Au niveau de l'Etat et des impots, il y a deux types d'interlocuteurs à Paris : la nouvelle génération qui cherche à vous aider et vous faciliter la tache et "la grognasse de base" dans toute sa splendeur qu'on a envie de passer par la fenetre.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
ZOPPAS vous écrivez : " L'Etat n'est pas actionnaire de Danone, L'oreal, guy degrenne ou Justin bridou !
Qu'il le soit dans EADS, AREVA ou EDF, c'est bien normal, ces entreprises n'existerait pas sans planification etatique. Est ce que ces entreprises sont des fiertés françaises ou la honte de notre pays ?"
J'y vois une contradiction interne dans vos affirmations : ni Danone, ni l'Oréal n'ont eu besoin de l'état pour se développer. EADS non plus il aurait plutôt été freiné par des "lenteurs" d'état et des financements parfois délicats, ce qui explique en partie le retrait des allemands.
EDF bonne idée au départ avec la nationalisation des barrages et le choix du nucléaire mais depuis, sous la coupe CGT et le refus de financement de l'état, les problèmes sont nombreux et vont en s’aggravant : état de la distribution (lignes aériennes) sous-traitance généralisée et exploitée donc peu fiable, tout comme son alter ego la SNCF.
Le problème d'Areva serait simplifié en sortant la partie recherche nucléaire de son giron; mais là aussi faiblesse considérable de son financement qui peut la conduire à sa perte.
Cela tombe bien : Lauvergeon raconte tout cela et bien d'autres, dans un livre qui paraît.
Malheureusement De Gaulle n'est plus là ! Et les "conseillers" de nos politiques ne sont plus à la même hauteur de vue.
Philvar, je ne vois pas de contradiction dans mes propos.

EADS n'aurais pas vu le jour sans l'effort constant des Etats européens. Si demain l'Etat français lache EADS, les allemands garderont leurs usines (parce que les industriels et les syndicats allemands agissent dans l'intérêt de l'allemagne) alors que la France perdra ses usines (parce que les industriels français, à l'exception de bolloré, et les syndicats français se foute de l'intérêt de la France).

Les syndicats français sont totalement corrompus, même un aveugle peut le voir.

Le probleme de la CGT à EDF doit être réglé au carcher.

Vous avez tout à fait raison quand vous dites qu'EDF est mafiaté par la CGT. Une partie des syndiqués se la coulaient douce en sirotant de la bière à longueur de journée. Mais les problèmes opérationnels apparaissent et s'aggravent depuis la privatisation. EDF, ce n'est pas France Telecom. EDF c'est 60 réacteurs nucléaires qui vont couter tres cher à démanteler. Si vous privatisez EDF, que va-t-il se passer. Nos factures vont augmenter considérablement et à CT l'action va monter : ce sera citron magique. Vous pressez le citron, ça crache du jus, et vous pouvez represser le citron ça crache toujours du jus...Lorsqu'il faudra demanteler les centrales, l'entreprise fera faillite et l'Etat (c'est à dire nous) devra payer. La collectivité va payer 3 fois : une fois pour la recherche nucléaire, une deuxième fois avec la hausse des factures et une troisième fois pour demanteler les centrales.

Privatiser EDF c'est beau sur le papier mais vous voulez vraiment filer le nucléaire à Goldman S. ?

Les opérations de LBO conduisent systématiquement au dépeçage de la cible. On le sait. Quand un fond arrive, les premiers à partir sont les cadres sup car ils savent que c'est la fin des bonus et des augmentations. Tout le cash remonte vers la maison mère. On peut peut être organiser un LBO sur EDF ?

Je suis tout à fait d'accord avec vous : de Gaulle n'est plus là. Mais aujourd'hui, de Gaulle serait considéré comme un communiste monsieur Philvar et je doute que son haut (très haut) sens moral lui ferait brader le patrimoine national à la haute finance (qui était son principal ennemi).

Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Nous sommes bien d'accord sur tout.
Que ce soit dans le prix de l'électricité devenu réaliste par la privatisation ou que la différence soit payée par l'impôt, le coût ne sera bien différent pour nous tous, mais avec une répartition sociale bien différente comme d'habitude.
Mais je crois toujours plus à la gestion du privé qu'à celle étatisée (revenir au constat EDF et aussi le 1% du CA au CE et la dernière ligne de nos factures qui s'ajout aux "oeuvre" sociales d'EDF (retraite à 55 ans pour cause de cirose à la bière et au manque d'exercice !)
1% de bénéfice net d'une entreprise de cette taille est tout-à-fait réaliste ! 60 MME = 600 millions, triplé par une bonne gestion et des prix réaliste - voir les pays voisins.
Plutôt que G.S. je verrai plutôt des fonds de pension français ! Mais ça ...
@ zoppas
Bravo , bien dit.
Il faudra le redire car ils sont long à comprendre....
Merci pour ce témoignage.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Cher Zoppas,

Je suis de tout coeur avec vous !

Bravo ! L'Etat a complètement perdu le sens initial de sa raison d'être et c'est, hélas, partout pareil en Europe.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Qui sont ils ? Denisot et Apathie des vrais donneurs de leçon par des questions insidieuses aux candidats à la Présidence visant à déstabiliser les candidats qui ne sont pas de leurs parti-pris en contre partie et par manque de courage refus total de  Lire la suite
reclouxs - 22/04/2012 à 12:52 GMT
Note :  1  0
Top articles
Derniers Commentaires
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Crise de liquidité. Mais où est donc le cadavre ?
06 oct.blitzel
Mise à jour, Delamarche vient de donner sa version (définitive ?) de la crise des taux repo, et son explication un temps évasive dans un premie...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
02 oct.Attilio
Si on considère qu'en France il y a 67 millions d'habitants,les milliards d'euros planqués en cash cela fait en en moyenne pratiquement 9 000 euro...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX