Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Rase campagne XV

IMG Auteur
Publié le 03 mai 2012
722 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 10 votes, 4,9/5 ) , 27 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
27
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent

 

 

 

 

On y est ! Dimanche, les Français éliront leur président. Comme d'accoutumée, le choix devra se faire entre deux candidats étatistes. Quelque soit le gagnant, la France a peu de chances de connaître les évolutions structurelles qui lui permettraient de retrouver rapidement sa compétitivité.




• La campagne est finie. L'élection semble même déjà passée. François Hollande, plus sermonneur qu'un curé de campagne, multiplie les sorties solennelles. Nicolas Sarkozy, presque soulagé, parle de la vie après la politique. Si l'on croit les sondages, c'est plié. La France s'apprête à découvrir une nouvelle ère, celle où l'antisarkozysme ne serait plus un programme politique en soi. Finalement, ne serait-ce pas là le point le plus inquiétant de cette élection ? Depuis cinq ans, les socialistes ne se sont positionnés que face à Sarkozy. Leur seule attitude était celle de la pique méchante. Rarement celle de la critique constructive. Encore moins celle de l’idée structurée. Dans cet exercice, François Hollande excelle. L'homme, que ses proches décrivent comme plein d'esprit, semble plus à l'aise avec les allusions perfides que dans la rédaction d'un programme répondant aux défis qu'il devra affronter. S'il est élu, il s'apercevra qu'un pays profondément en crise est infiniment plus difficile à gérer que les luttes internes d'un parti politique dont les cadres s'affublent eux-mêmes d'un sobriquet pachydermique.


Sarkozy battu, le PS sera confronté à son propre vide. Ça promet pour les législatives !




• Au premier tour, le bloc de gauche n'a pas obtenu 44% des suffrages exprimés. Ce résultat a été peu commenté, pourtant sa signification est forte.


D'abord, cela laisse un petit espoir à Nicolas Sarkozy. Si les voix de droite, de toute la droite, se reportent sur lui, il pourrait coiffer son rival au poteau. Reste à savoir si le sentiment de rejet qu'il inspire sera moins fort que la grande frousse rose. Pas Sûr...


Ensuite, 44% est un résultat faible mais conforme aux scores antérieurs de la gauche. Que ce soit à la présidentielle ou aux législatives, les deux élections les plus importantes à l’échelle nationale, le bloc de gauche ne dépasse jamais les 50%. Bref, la France n’est pas un pays de gauche. Le PS a pris depuis une dizaine d’années, l’habitude de remporter les élections intermédiaires et locales. Ces résultats lui laissent penser qu’il a une représentativité électorale pour diriger le pays. Malheureusement, cela ne se retrouve pas à l’échelle nationale depuis longtemps. Les dirigeants socialistes sont un peu comme ces coureurs du Tour de France qui se voient déjà pouvoir prétendre  à la victoire finale parce qu’ils passent la moyenne montagne avec le favori, avant de connaître des défaillances insurmontables dans les Alpes. Bref, la gauche ne gagne jamais. Mais parfois, la droite conservatrice perd. Surtout quand le Front National est fort. Si Nicolas Sarkozy veut l’emporter, il a besoin des voix du FN. Mais c’est également le cas d’un François Hollande. Voilà une vérité que certains de mes confrères, assez sensibles au parfum de la rose, préfèrent passer sous silence. Un homme de droite élu avec les voix du Front national est un homme sale, indigne et démago. Un socialiste, c’est différent, il a su convaincre les brebis égarées de revenir vers de plus saines orientations. Les électeurs du FN ne seraient donc de bons citoyens légitimes que quand ils font gagner le candidat socialiste…


Mais surtout, que dire d’un système qui permet à la gauche de diriger un pays alors qu’une majorité de ses citoyens n’adhèrent pas à ses idées ?




• En début de campagne, Nicolas Sarkozy a dû présenter des excuses pour ses débordements bling-bling de début de mandat. Pourtant, s’il perd dimanche, ce ne sera pas pour ça. Ni même pour son bilan. Mais pour avoir menti sur le rêve. En 2007, les Français, excédés par l'immobilisme lugubre des années Mitterrand et Chirac, ont voté pour celui qui incarnait le dynamisme, le changement. Ils rêvaient d’un dirigeant qui libérerait leur énergie. Ils ont eu droit à un omni-président qui dépensait beaucoup de la sienne à courir après les sujets d’actualités.


L’inconscient des Français réclame un retour au bon sens de Bastiat, mais ils ne le trouvent sur aucun menu. Alors, ils projettent leurs rêves dans le premier qui prétend les refléter, même si l’image est imparfaite. Heureusement pour lui, François Hollande ne fait rêver personne. Il n’y aura pas de déçu.


 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,9 (10 votes)
>> Article suivant
Noël Labelle est journaliste professionnel depuis une dizaine d’années. Observateur attentif de la vie politique française, il a notamment couvert l’élection présidentielle de 2007 pour Le Quotidien Indépendant du Luxembourg. Il est aujourd’hui rédacteur en chef d’Agefi Magazine, en Suisse.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
L’inconscient des Français réclame un retour au bon sens de Bastiat, mais ils ne le trouvent sur aucun menu. Alors, ils projettent leurs rêves dans le premier qui prétend les refléter, même si l’image est imparfaite. Heureusement pour lui, François Hollande ne fait rêver personne. Il n’y aura pas de déçu.


C'était bien vu !!
En Belgique pour échapper aux impôts ?
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Mais non, Pépin, simplement parce que je suis Belge !
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Vous êtes Belge, Labelle est Suisse : êtes-vous donc si bien placés que ça pour nous parler de l'inanité de l'élection présidentielle française ?
Quoi qu'il en soit, Belge, Suisse ou Français, il faut singulièrement manquer de discernement pour dire que Hollande ou Sarkosy, c'est blanc bonnet et bonnet blanc.
S'abstenir de voter ( ou appeler à le faire ), en une heure aussi grave, est - je pèse mes mots - criminel.
Preuve en est que les seuls à le faire seront majoritairement de Front National.
Je ne pouvais donc pas, décemment, laisser passer cette prose inepte ( où l'on conclut un article en disant que Hollande ne fait rêver personne ).
Moi il me fait rêver.
Alors cessez de prendre votre cas pour une généralité de façon péremptoire, surtout en n'étant pas concernés puisque non Français, et ne venez pas nous servir la rhétorique nauséabonde du front national sous le fallacieux prétexte du recul et de l'objectivité dus à votre statut : cela ne trompe personne - et c'est bien pour cela que je me suis donné le devoir de réagir, sarcasmes ou non de Louis L., dont je suppose qu'il appartient à la même coterie.
J'espère, par ces précisions plus claires, vous avoir donné les motivations profondes de ma réaction.
A bon entendeurs(deuses), salut.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Cher Pépin,

Vous vous fourvoyez totalement et je me demande finalement si vous n'êtes pas Philvar déguisé sous un nouveau pseudo Pépin (Louis L. avec son "Phipin" a peut-être bien vu juste de ce point de vue). ;-)

Je vais vous répondre car je n'aime pas vos sous-entendus.

Tout d'abord, je n'ai pas dit que Hollande et Sarkozy c'est blanc bonnet et bonnet blanc. La gauche ou la droite, c'est blanc bonnet et bonnet blanc, ça oui ! Concernant les hommes en question, j'ai dit que Sarkozy est plus "brillant" que Hollande mais qu'il est pro américain, pro FMI, pro-mondialisation donc pro une économie ultra-libérale des néo-libéraux et c'est néfaste pour les citoyens et ne profite qu'à une minorité qui n'en a jamais assez.

Hollande, quant à lui, n'a aucun programme à part démolir la partie adverse. Il dit tout ce qu'il ne fera pas mais n'a donné aucune idée de ce qu'il allait faire et surtout comment il allait s'y prendre. Et dans un contexte économique, politique et social tel qu'il est c'est totalement irresponsable et donc également néfaste pour les citoyens ! Enfin, quand il ne sait pas répondre, il bafouille et devient irrespectueux en tentant d'empêcher son adversaire de s'exprimer pour qu'il ne se fasse pas enfoncer encore plus. C'est nul, ça démontre état d'esprit de mauvaise foi et ça ne vaut pas mieux que le "casse-toi pauv' con" de Sarkozy dont tout le monde a fait ses choux gras. Alors parler c'est bien, mais agir c'est mieux et savoir comment agir c'est encore mieux.

Dans l'état actuel des choses, Hollande ne me fait absolument pas rêver, mais plutôt cauchemarder au même titre que Sarkozy d'ailleurs.

Maintenant, s'il vous fait rêver, tant mieux pour vous, c'est totalement votre droit. Moi, je suis juste curieuse d'entendre votre discours dans cinq ans, lors des prochaines présidentielles...

Enfin, ce n'est pas parce que je ne suis pas Française (ceci dit mon père était Français et j'ai des attaches familiales en France) que je n'ai pas le droit de m'exprimer au sujet de ce qui s'y passe et/ou d'avoir un avis sur la question. D'abord parce que la France est un pays européen qui fait partie de l'Union européenne au même titre que mon pays, ce qui me concerne. Ensuite, parce que c'est un pays voisin du mien, ce qui me concerne aussi. C'est le même cas pour Noël Labelle je suppose, puisque son pays est aussi voisin de la France, même si la Suisse ne fait pas partie de l'Union européenne.

Et puis, rassurez-vous, je suis tout à fait capable de balayer devant ma porte car la situation politique en Belgique n'est pas meilleure.

Concernant le FN, si vous suivez ou aviez suivi les différents articles et échanges sur 24h gold, vous auriez dû lire dans l'une de mes interventions que je suis totalement contre l'extrême droite tel que le FN car l'Histoire nous a moult fois démontré où les POLITIQUES d'extrême droite mènent les populations; de même que je suis contre l'économie globale ou mondialisation de type néo-libérale qui est une ECONOMIE d'extrême droite (et dont les premiers pas furent mis en application au Chili sous Pinochet et dont on a pu voir les dégâts). De la même façon, je suis aussi contre l'extrême gauche, bref contre toute extrême car "extrême" veut dire "non équitable".

Ces précisions plus claires de votre part m'ont simplement démontré que vos motivations profondes vous empêchent de supporter les propos des personnes qui pensent autrement que vous puisque vous vous sentez obligé de les dénigrer en utilisant des adjectifs du type : "fallacieux", "péremptoire", rhétorique "nauséabonde", etc.

C'est assez marrant parce que vous semblez détester le FN d'extrême droite, mais dans vos propos, vous utilisez le même type d'arguments que Jean-Marie Lepen aurait pu utiliser dans ses propos contre les gens qui ne pensent pas comme lui. Un peu réac le Pépin ?
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink

Hollande vous fait cauchemarder.
Sarkosy idem.

"La droite et la gauche, c'est blanc bonnet et bonnet blanc" ( sic ).

Vous êtes contre le front national.

Vous êtes contre l'extrême gauche.

Que reste-t-il ?

MODEM ?

... Il fallait le dire tout de suite !

Pour info, Bayrou s'est déclaré pour Hollande.

P.S. : merci pour la comparaison avec Jean-Marie Le Pen, c'est d'une très grande finesse ! ( on frôle l'insulte, à mon goût )
Mais bon...
Cher Pépin,

MODEM ? C'est quoi ce truc ? Connais pas ! Et si Bayrou s'est déclaré pour Hollande, grand bien lui fasse et tant pis pour les Français.

D'ailleurs, en toute honnêteté, je trouve que le système des deux tours est biaisé et totalement emprunté au système anglo-saxon. On retombe chaque fois sur un clivage gauche/droite exactement comme républicain/conservateur donc chou vert et vert chou. C'est une perte de temps et une grosse perte d'argent (2 impressions de bulletins, 2 mobilisations de citoyens, etc.). Quel intérêt de terminer par deux seuls candidats en lice avec des perdants qui doivent se prononcer pour l'un ou l'autre ? Je trouve cela assez pervers d'ailleurs d'obliger le/les perdants à opter pour l'un des deux gagnants du premier tour. Quand on vote, on doit savoir ce que l'on fait du premier coup et pas se raviser pendant les deux semaines en fonction de ce qu'en aura dit la presse.

Par définition, je ne suis pour aucun parti. Les partis, c'est une idée générale destinée aux moutons qui ne réfléchissent pas.

Lorsque je vote, je vote pour une personne qui me semble animée de sentiments et d'intentions honnêtes; qui a un programme intelligent; qui me donne le sentiment qu'il va gérer le pays en bon père de famille et de façon responsable et désintéressée. Une personne qui s'intéresse à tous les citoyens et fait preuve de sagesse. Le problème, c'est que plus le temps passe, moins il y en a et il en va ainsi dans quasi le monde entier. A notre époque, il n'y a, hélas, plus d'homme d'Etat digne de ce nom.

Concernant la France cette année, aucun candidat n'aurait mérité ma voix. Il y en a qui sont plus ou moins brillants, de mauvaise foi ou animé de platitude que d'autres; mais aucun suffisamment convaincant pour placer la confiance entre ses mains.

Résultat, il est de plus en plus difficile de donner sa voix lorsqu'il faut aller voter car j'estime qu'on donne sa voix à quelqu'un qui nous représente vraiment, à quelqu'un en qui on peut avoir confiance. Il faut mériter recevoir une voix, comme d'autres méritent leur salaire par un travail bien fait. Une voix, c'est une marque de confiance; ce n'est pas un petit bonbon qu'on croque sous la dent dès qu'on la reçue.

Le système actuel avec ses particraties est trop pourri et perverti pour cela et ceux qui sont présentés sur les listes ont préalablement été choisis au sein même de ces partis. Il est de plus en plus évident que les personnes animées de bonnes intentions et désirées de changements sont bloquées tout au bas de l'échelle car ceux qui ont le pouvoir ne désirent pas ce changement.

En Belgique, ça devient d'ailleurs un sacré problème car on doit aller voter très souvent et, contrairement à la France, chez nous, le vote est obligatoire... Seulement voter blanc, chez nous, est totalement contre-productif puisque ce vote blanc va à la majorité... que l'on n'a pas désirée puisqu'on a voté blanc. Il reste donc le choix d'annuler le bulletin de vote afin que personne n'en profite (cela s'appelle un vote sanction mais, bien évidemment, chez nous, ces votes là ne sont pas comptabilisés. Ben non, faut surtout pas dévoiler le nombre de citoyens mécontents qui ont sanctionné les élus !) ou alors de voter pour un homme d'un parti microscopique afin que les partis principaux désavoués n'en bénéficient pas.

Concernant Le Pen, ne vous sentez pas offensé ou insulté, la comparaison se situait essentiellement au niveau du choix du vocabulaire... un peu limite, d'accord; mais avouez quand même que vous n'y êtes pas allé avec le dos de la cuiller non plus. Désolée de vous avoir fait de la peine.

Allez, sans rancune ! ;-)
http://www.guardian.co.uk/uk/2012/may/03/guantanamo-contractor-shortlist-uk-police-services?newsfeed=true

Voici ce qui attend probablement les Français, au Royaume-uni c'est déjà parti.
Quoi vous pensiez "qu'il n'y a que les terroristes qui y auraient droit ?" Vous pensiez "la justice c'est nous, les méchants c'est eux." Vous pensiez "si on ne fait rien de mal, que l'on marche comme des moutons, l'état ne nous fera rien de mal." Vous pensiez la guerre c'est à l'étranger, ici c'est chez nous il ne peut rien nous arriver de mal". Naïfs que vous êtes, et le cannibalisme, vous y aviez déjà pensé ?
Lolo27 = Noël Labelle ?
Phiphi, disparaît, Pépin apparaît, aussi globalement négatif vis à vis d'autrui et tout particulièrement de Lolo.
Son " QE- " le met hors d'état de sentir la touche féminine .
Le pére Noël est un, la Belle est autre. Na .
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Je n'ai rien écrit de "particulièrement négatif" sur Lolo27, je me suis juste posé la question de savoir si c'était le pseudo de l'auteur, dans la mesure où les propos étaient exactement de la même teneur, d'un nihilisme détestable.
Le "globalement négatif" est plutôt dans ce nihilisme nauséabond, dont un des aspects collatéraux est la propension à l'abstentionnisme.
Se faire le chantre de l'abstentionnisme est totalement irresponsable et mériterait certes d'être critiqué au-delà de ce que je ne le fais - par pondération, par tempérament, par ce qui fait la valeur de mes idéaux.
Nihilistes de tous les pays, unissez-vous... si vous voulez.
Mais, de grâce, ne cherchez pas à contaminer ceux qui sont différents de vous par d'insanes panégyriques à la gloire du Néant.
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Caricature ampoulée de rhétorique + indigence dialectique, C'est signé . Bonjour Phi-pin .
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
"Indigence dialectique" ?!...
Vraiment, posez-vous des questions si les poissons font des bulles quand vous allez à la pèche...
En tout cas, vous confirmez une chose : les abstentionnistes du second tour, on a bien une petite idée de ce pour quoi ils auraient penché au premier tour...
L'intolérance qui rôde en est un probant indice...

A bon entendeur...
Evaluer :   0  3Note :   -3
EmailPermalink
Cher Pépin,

Bien que ce soit flatteur d'être confondue avec l'auteur, rassurez-vous, je ne suis pas Noël Labelle. Je suis une femme et j'ai deux ados dont l'avenir et celui de leurs "potes" et d'autres jeunes de leur génération me tracasse beaucoup.

Je ne pense pas être nihiliste. Les nihilistes ne croient en rien, n'espèrent rien, ne pensent pas aux autres, mais seulement à eux-mêmes : "après moi on tire l'échelle car c'est quand même la fin du monde". Voilà ce que sont/pensent les nihilistes.

Si vous observez bien ce qui se passe, vous constatrez que c'est le monde dans lequel nous vivons qui est devenu nihiliste et qui ne laisse plus d'espoir - excepté à ceux qui jouent au casino avec nos vies - et ce monde doit être réinventé pour que les humains retrouvent un sens à leurs vies.

A ce sujet, je vous invite à revoir le film "The never-ending story" où le désespoir fait tout disparaître, mais où un nouveau monde se crée avec une petite graine d'espoir qui est restée au creux de la main. C'est un très beau film.

Si vous aviez bien lu ce que j'ai écrit, vous auriez pu constater que même si je pense qu'il faut faire comprendre à la clique politique qui n'en n'a plus rien à faire du citoyen - donc de vous - ne mérite pas d'avoir leurs voix; j'ai aussi dit que ce sont ceux qui iraient voter qui feraient la pluie et l'orage et que, dès lors, il y a aussi un danger à ne pas aller voter.

Voyez-vous, je ne pense pas avoir obligé qui que ce soit à ne pas aller voter, j'ai simplement donné mon opinion. Si vous trouvez que j'ai cherché à contaminer ceux qui sont différents, vous n'avez pas bien compris ce que j'ai exprimé. Et par votre réaction, j'ai plutôt l'impression que c'est vous qui ne supportez pas ceux qui sont différents, pensent autrement que vous et l'expriment... ;-)
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Perdu, cher Pépin ! Je signe toujours mes chroniques de mon vrai nom. Et la photo qui les accompagne représente bien ma bobine. Aucune vanité de ma part, juste le courage d'assumer ce que j'écris. Que ce soit inepte ou non.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Une saine et honnête disposition.

Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Suite. Tant pis si c'est un péché. ( Pas finaud mais trop tentant .)

Afin de rassurer les consommateurs de prêt-à-penser, je m'empresse de préciser que ce n'est pas là de l'incivisme, (ils adorent ce mot), mais tout simplement de l'incompétence : je suis affligé d'une profonde inaptitude à trancher entre les sociaux-démocrates et les démocrates-sociaux.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Cher Louis L.,

Je vous comprends parfaitement. La pêche en pleine nature est bien meilleure pour la santé de l'esprit et du corps que de rester dans une file interminable afin d'aller donner sa voix à un pignouf pas convaincant ou en qui on ne peut pas/plus avoir confiance (trop frustrant et inutile) !

Le seul hic, c'est que dans ces cas là, ce sont ceux qui iront voter qui feront la pluie ou l'orage (car le beau-temps me semble avoir disparu avec le bon sens).

Alors comment faire pour désavouer toute cette clique au pouvoir ? A mon sens TOUS les Français, et TOUS les Européens en général, devraient tout simplement refuser d'aller voter. Cela s'appelle de la désobéissance civique (ou civile) au sens où l'entendait cet esprit génial qu'était Gandhi. C'est la meilleure solution car c'est le moyen le plus pacifiste de montrer son ras-le-bol d'une classe politique qui a perdu de vue sa véritable mission.

Si j'avais dû voter en France, je ne voudrais voter ni pour l'un, ni pour l'autre. Le débat d'hier soir fut pour le moins assez minable.

Car même s'il faut reconnaître que Sarkozy est clairement plus brillant - pas étonnant qu'il soit si "bling bling" ;-) - que Hollande; sait ce dont il parle; et dit des choses intéressantes; ce qui me dérange chez lui, c'est son culte de la personnalité - il adore s'écouter parler -, son côté pro-mondialiste, pro-américain et sa propension à accepter les règles du FMI. Il y a les paroles... et puis il y a les actes.

Plusieurs fois il a évoqué le fait que la France vivait dans un monde ouvert et ne faisait pas ce qu'elle voulait. Il a raison d'un côté, mais d'un autre, c'est vraiment con de continuer à défendre ce monde dit "Ouvert" (= mondialisation) sans mettre en place les protections nécessaires (comme la protection des frontières extérieures à l'Europe afin que l'Europe fasse vraiment UN contre les autres blocs sans se laisser dicter ses actes par sa faiblesse actuelle; comme remettre en cause le Traité de Lisbonne et le fameux article qui donne tout pouvoir aux marchés en interdisant aux pays d'emprunter à sa popre banque; comme d'arrêter de continuer à accepter de nouveaux pays sein de l'Europe, etc.) pour ne pas couler dans ce fameux monde dit "Ouvert" comme la Grèce, l'Espagne, le Portugal et d'autres pays à venir.

En même temps, qu'est-ce qui oblige les pays à évoluer dans ce monde dit "ouvert"; dans un monde ou ils doivent s'unir en blocs pour s'affronter et croître à tout prix. Un monde ouvert est enrichissisant lorsque les échanges se font cordialement et équitablement. Lorsque les échanges deviennent le fruit de la force imposée par un bloc à un autre et inéquitables, quel intérêt ? Pourquoi vouloir croître à tout prix ? Pourquoi donc tout le monde veut-il toujours imposer quoi que ce soit à son voisin ? Notre monde est devenu bien trop complexe avec tous ces traités et textes juridiques qui ne sont là que pour embrouiller encore un peu plus la situation... et représenter LA FORCE au sens où l'entendait Mayer Amschel Rothshild et ceux qui l'ont suivi jusqu'à nos jours. Si nous revenions à plus de simplicité, ça tournerait nettement mieux, non ?

Hollande, par contre est d'une fatuité sans nom. Avec ses "Moi, Président, je... ne ferais pas", il a dit tout ce qu'il ne ferait pas, mais il n'a rien dit sur ce qu'il ferait et comment il s'y prendrait. A part tenter d'empêcher Sarkozy d'en placer une (quel irrespect !), il était d'une nullité incroyable et, par son attitude, a fini par rendre caduque le peu de choses intelligentes qu'il avait relevé auparavant. Quelle cruche ! Et encore, même une cruche me semble plus utile que Hollande... à l'instar du blaireau qui est un animal très utile à l'équilibre du biotope pour ne pas avoir à l'assimiler à quelqu'un qui ne l'est pas (cf. remarque de Atlantis dans un autre article et que j'ai trouvée excellentissime). En plus lorsqu'il fait ses meeting il hurle. Franchement, j'aurai beaucoup de mal à comprendre qu'il passe, même en tant que vote sanction contre Sarkozy.

Non, décidément, aux Français, je recommanderais d'envoyer tout valser... mais ça n'engage que moi. ;-)
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
chère Lolo,
"..... ceux sont ceux qui iront voter qui feront la pluie ou l'orage. "
Pour ça, faisons leur confiance mais bon, quand la balle arrive au fond, elle rebondit, alors j'attends. De toute façon, au stade où nous en sommes, je suis convaincu qu'il n'y a pas de solution, que le point de non retour est dépassé. Je suis d'un fol optimisme, mais certainement pas à ce niveau. Pour que les gens voient, il leur faut du malheur :
" Les yeux qui n'ont pas pleuré ne voient rien "

De fait, je ne suis pêcheur que devant l'Eternel.
Cher Louis L.,

"De toute façon, au stade où nous en sommes, je suis convaincu qu'il n'y a pas de solution, que le point de non retour est dépassé."

Je crains que vous n'ayez raison...

Vous dites que "Pour que les gens voient, il leur faut du malheur : " Les yeux qui n'ont pas pleuré ne voient rien."

Mais ne voient-ils pas assez de malheur aux JT quotidiens ? Ont-ils oublié les malheurs que l'Histoire leur a enseigné ? Ou manquent-ils simplement d'imagination ? Franchement, je n'ai pas besoin de vivre une situation catastrophique pour m'imaginer l'horreur et savoir l'anticiper.

Au sujet de l'économie française suite aux élections, je viens de voir une interview qui démontre par A+B que les marchés gagnent toujours : "Après les élections françaises faillite ou révolution ?"

Il est question que lors de la prochaine étape, les marchés exigerons la fin du CDI...
http://gold-up.blogspot.com/2012_05_01_archive.html

C'est écoeurant ! Et le type interviewé a l'air de trouver cela très drôle en prime. Il faudrait vraiment briser la nuque des bourses et du jeu du monopoly pour empêcher "les fous de la cupidité" de continuer à semer toujours plus de misère. :-((
Chére Lolo,

" Lorsqu'un être humain est crucifié, lorsqu'il meurt à lui-même, son coeur s'ouvre comme une fleur. Bien sûr on ne meurt pas, personne ne meurt. La mort n'existe pas. l'on ne fait qu'atteindre un nouveau niveau de vision, un nouveau royaume de la conscience, un nouveau monde inconnu. "
Henri MILLER, The Rosy Crucifixion ( la Crucifixion en rose ).
Cher Lolo,
Merci de votre longue réaction très précise.
Je partage votre point de vue. Sans doute parce qu'on voit mieux le marasme français vu de l'extérieur, loin des querelles partisanes.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Cher Noël Labelle,

C'est super sympa de vous intéresser à ce que pensent vos lecteurs. Ca fait plaisir et c'est "pro".

Je ne sais pas si on voit mieux le marasme français de l'extérieur ou si c'est simplement qu'on voit mieux le marasme global quand on a la capacité de prendre suffisamment de recul par rapport aux belles paroles énoncées et les actes réellement posés. En Belgique la situation n'est pas plus enviable (ils nous emmerdent avec leurs histoires communautaires), ni même aux Pays-Bas (où le gouvernement vient de tomber), ni dans d'autres pays, hélas.

Mais bon, à force d'avoir travaillé un certain nombre d'années dans une institution où politiciens, lobbies et médias se cotoyaient, j'ai eu l'occasion de voir de près comment ça fonctionne et de constater qu'en fait, les citoyens ne sont que l'enjeu de compromis entre de gros groupes très puissants qui exigent des choses et les conséquences qui en découlent et que les gouvernements veulent bien accepter. A leurs yeux, les citoyens ne valent pas grand chose.

Merci aussi pour votre commentaire. ;-)
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
J'ai rarement lu un article aussi inepte : la subjectivité de la sensibilité politique peut parfois rendre bien stupide...
Evaluer :   2  7Note :   -5
EmailPermalink
On est toujours, tôt ou tard le "Con" de quelqu'un.

Pour ne pas l'être, dimanche, de moi-même, j'irai à la pêche sous un pêcher et personne ne m'en empêchera.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
Pour confondre Sarkosy et Hollande, il faut avoir un sacré problème... Vous attrapez des poissons, quand vous allez à la pèche ? ( si vous voyez des bulles, c'est peut-être qu'ils rigolent ! )
Evaluer :   1  3Note :   -2
EmailPermalink
Ce que j'aime chez vous Pépin, c'est votre art d'être bref...
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
L’inconscient des Français réclame un retour au bon sens de Bastiat, mais ils ne le trouvent sur aucun menu. Alors, ils projettent leurs rêves dans le premier qui prétend les refléter, même si l’image est imparfaite. Heureusement pour lui, François Holla  Lire la suite
PLOECKS HORS DE MA VUE - 05/05/2013 à 06:26 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX