Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Réchauffement climatique: la synthèse politique du GIEC est malhonnête

IMG Auteur
Publié le 19 novembre 2013
693 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 16 votes, 4,3/5 ) , 17 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
17
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

Parlons un peu de réchauffement climatique ce matin.

Les médias ont largement rapporté en termes catastrophistes la "synthèse pour décideurs" du GIEC, avec des manchettes du genre "la terre pourrait se réchauffer de 0,8 à 4,5°C d'ici 2100". Seulement voilà: cette phrase est "une synthèse désinformante", qui masque le fait que les scientifiques du GIEC eux mêmes sont bien plus modérés !!

En effet, les (rares) lecteurs du rapport scientifique complet (groupe de travail n°1) découvriront qu'il existe deux calculs de hausse de témpérature, à deux échelles de temps différentes. Il existe une différence essentielle entre "transient climate response" (TCR), qui est la réponse immédiate du système climatique à une augmentation de concentration en CO2, et "equilibrium climate sensitivity" (ECS) qui est la conséquence à très long terme d'une augmentation de concentration. En gros, le GIEC explique la différence par le fait que le réchauffement initial concernant tout la planète, il concerne d'abord aussi l'océan, dont en termes pratiques on se moque, puis la diffusion de la chaleur océanique à l'atmosphère, cette seconde phase s'opérant sur des centaines voire quelques milliers d'années.

Un collectif de 17 scientifiques du courant mainstream, parmi lesquels 13 "coordonnative lead authors" ou "lead authors" du dernier rapport GIEC Groupe 1, se sont penchés sur ces problèmes, et ont recalculé la TCR et l'ECS en fonction des observations récentes de l'évolution du climat.

Le résultat: pour un doublement de la concentration en CO2, la TCR est de 1,3° C, et l'ECS est de 2° C.

Leur article a été publié par Nature le 19 mai 2013 : "Energy Budget Constraints on Climate Response"

L'article est payant, mais on peut le trouver gratuitement et dans son intégralité :

http://www.iac.ethz.ch/people/knuttir/papers/otto13nat.pdf

Notons que les modèles en question sont encore discutables et discutés, et exagèrent peut être encore la sensibilité au CO2. Mais admettons qu'ils aient raison.

Il se trouve qu'un doublement de la concentration en CO2 suppose un rejet dans l'atmosphère de la plus grande partie des énergies fossiles connus à ce jour.

Ce que ces chiffres veulent dire, c'est qu'en consommant toutes les énergies fossiles inventoriées et à découvrir, nous ne risquons pas de réchauffement supérieur à +1,3° C d'ici la fin du 21ème siècle, et que les habitants de la Terre auront un millier d'années voire plus pour s'adapter à une hausse de température de 2° C (la différence qui existe aujourd'hui entre Paris et Poitiers!).

Ce ne sont pas des climato-sceptiques qui le disent, mais des scientifiques confirmés dans l'étude du changement climatique, et ayant des responsabilités majeures dans le rapport scientifique du GIEC.

Le chiffre de 4,5°C cité comme borne haute par la synthèse "politique" du GIEC correspond à une hypothèse à plusieurs milliers d'années en supposant que l'on rejette des hydrocarbures non encore découverts, que nos descendants ne trouvent AUCUN substitut, n'améliorent pas leur efficacité énergétique, et que la planète ne mette en oeuvre aucun mécanisme de rétroaction corrective du genre nuages, alors qu'elle l'a toujours fait... Scénario absolument délirant.

CONCLUSION 1: La synthèse politique pour décideurs du GIEC (coordonnée par des délégués politiques et non des scientifiques, rappelons le) amalgame la différence entre sensibilité "immédiate"(TCS) au CO2 et la sensibilité à très long terme (ECS) pour annoncer des fourchettes de températures délirantes. C'est donc un document malhonnête, y compris vis à vis des travaux des scientifiques du GIEC eux mêmes, bien plus pondérés, et qui devrait mener son directeur de publication devant un tribunal.

CONCLUSION 2: même si on admet sans remise en question les modèles du GIEC, la dernière mise à jour de ces derniers tenant compte des corrections apportées suite aux dernières observations montrent qu'il n'y a aucun risque de modification climatique brutale et sérieuse à horizon 100 ou même 1000 ans. Quelles que soient les modifications qui surviendront, elles seront lentes, mesurées, et nous nous y adapterons d'autant plus facilement que nos progrès technologiques auront été importants.

IL EST DONC URGENT D'ARRETER TOUTE POLITIQUE DE "LUTTE CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE" QUI COÛTE DES MILLIARDS EN PURE PERTE, ET LAISSER LA SUBSTITUTION DE NOUVELLES ENERGIES AUX ENERGIES FOSSILES S'OPERER VIA DES MECANISMES DE MARCHE, SANS DEPENSER UN EURO POUR FAVORISER TELLE OU TELLE FILIERE.

 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,3 (16 votes)
>> Article suivant
Vincent Bénard, ingénieur et auteur, est Président de l’institut Hayek (Bruxelles, www.fahayek.org) et Senior Fellow de Turgot (Paris, www.turgot.org).
Voir son site webFaire une donation
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Tiens, à propos du changement climatique, qui a jamais entendu parler de la "RESONANCE DE SCHUMANN" ?

"Dans les années 50, Russes et Américains s’intéressent aux travaux de M.TESLA, donc de l’Ionosphère, et se rendent vite compte que de puissantes émissions d’ondes ionisantes ont le pouvoir de modifier le climat." in http://www.neotrouve.com/?p=996 (article très pertinent à mon sens).

et

"Aujourd'hui, les scientifiques ont découvert que des variations dans les effets de résonance correspondent à des CHANGEMENTS dans les SAISONS, l'ACTIVITE SOLAIRE, l'ACTIVITE DE L'ENVIRONNEMENT MAGNETIQUE DE LA TERRE, dans l'eau contenue dans l'atmosphère, et d'autres phénomènes liés à la Terre. (...)

Nous découvrons maintenant que de faibles modifications cycliques du champ magnétique terrestre servent d'étalon à notre "horloge interne" et lui fournissent ses points de repère dans les rythmes journaliers échelonnés sur 24 heures (nycthéméraux et peut-être saisonniers). Cette horloge interne est la glande pinéale (ou épiphyse) qui secrète la mélatonine. La mélatonine est une hormone dont l'importance est capitale dans le comportement des individus en raison de son pouvoir régulateur sur différents cycles biologiques. Or, l'irrégularité des cycles biologiques provoque un syndrome de stress, lequel peut être la cause d'une quantité de symptômes cliniques, y compris une diminution de la réactivité du système immunitaire.

Lorsque la glande pinéale reçoit des informations électromagnétiques et magnétiques de l'environnement, non conformes au schéma naturel, elle ne sécrète plus le flux normal d'hormones parmi lesquelles figure la mélatonine et le stress décrit ci-dessus apparaît avec sa cascade de conséquences. (...)

Aujourd'hui, l'homme a mis en place un environnement artificiel totalement différent de l'environnement naturel. Non content d'empoisonner la terre, les rivières, les fleuves et les lacs par des rejets inconsidérés de substances chimiques toxiques, il modifie continuellement l'ambiance électromagnétique de toute la biosphère."

in http://www.etudesetvie.be/protections/206-la-resonance-de-schumann.html

Voilà une information très utile sur le sujet... et une fois de plus, je n'ai jamais entendu un seul média l'évoquer !

Une subvention sous forme de déduction d'impot par exemple ne fait qu'augmenter le prix de vente (sous entendu de toute facon x % seront rendus sous déduction d’impôts) ! Pour preuve par exemple le solaire où le coût sera plus élevé de 15 à 30% en France qu'en Espagne pour le même produit (où il n'y a plus d'aide fiscale).
Bonsoir Tophe,

Votre remarque à propos de subventions et de panneaux solaires me fait "sourire" jaune... comme la couleur du soleil dont ils sont censés capter l'énergie. Bien que pour être exacte, vu sa température, le soleil devrait plutôt être représenté en blanc (au-delà de 1.000 degrés, tout est blanc ! Expérience de céramiste).

Bref, je ne vais pas aborder ici la question de l'augmentation de prix de vente, mais plutôt du retrait d'une subvention donnée et promise... Ah oui, parce que nos politiciens aux longues dents sont de grands menteurs arracheurs de dents et... de sous-sous de la poche des citoyens. Il paraît que les Belges sont inventifs... ah, alors ça, je vous laisse seul juge de l'inventivité de leurs dits "représentants" (moi, je ne leur reconnais plus le droit de me représenter en tous les cas). :-(

A vrai dire, chez nous, en Belgique surréaliste, les hommes politiques ont largement subventionné le placement de panneaux photovoltaïques pour... subitement, une fois assez de poissons ferrés, changer les règles de ladite subvention en cours de route.

Voyez la colère d'un citoyen à ce sujet : "C’est donc un CONTRAT entre le Gouvernement wallon et le citoyen, pas un arrêté ministériel du gouverne-MENT. Ce ne sont pas des promesses mais des actes législatifs ! Si on change les règles en cours de partie, on est hors la loi. Et pour moi c'est de l'ESCROQUERIE pure et simple." (in http://www.apache.be/fr/2013/04/08/changement-de-regle-pour-le-photovoltaique-non-non-et-non-je-ne-les-crois-plus/). Et il a raison, le pauvre !

Mais le pire, c'est qu'outre le fait qu'un gouvernement (ah oui, parce qu'en Belgique minuscule, nous avons pas moins de 7 gouvernements !!! On bat tous les records dans le domaine !) change comme ça les règles en cours de route, il arrive, par la même occasion, à semer la zizanie parmi les citoyens entre ceux qui ont placé des panneaux photovoltaïques - ont souvent emprunté pour cela ou utilisé leur épargne se privant d'autre chose pour ce faire - et en ont "profité" un peu et ceux qui n'en n'ont pas placé, mais qui vont devoir être financièrement solidaires des autres par un procédé de "taxe-de-je-ne-sais-quoi" ajoutée sur leur facture d'électricité. Ah ben oui, parce qu'au lieu d'être superbement en colère contre leur gouverne-MENT, certains esprits chagrins ou naïfs retournent leur colère contre celui qui a crû bien faire, à savoir leur voisin. Un comble !

Vive les comiques surréalistes au pouvoir en Gelbique peuplée de citoyens imprégnés de Belgitude bravissime !

Un truc comme ça, en France, je suis certaine que ça aurait fait hurler et fait sortir quelques bonnets rouges. Mais ici, en Belgique ? Aucune manifestation; de simples ronchonnades et des regards en coin de voisins jaloux qui en veulent à tous ces "profiteurs".

La bonne nouvelle, c'est que plus le temps passe, plus il semblerait que même si le monde s'écroulait demain, les Belges, tellement habitués à ce qu'on ne les écoute pas depuis des lustres, resteront là, hagards sans réagir. Conclusion : avant qu'une guerre civile n'éclate ici, il faudra se lever tôt ! C'est peut-être pour cette raison là que la majorité des institutions européennes ont été "placées" à Bxl ? Ce lieu ne semble, de fait, pas trop dangereux pour les mamamouchis en place. ;-)

Triste monde désenchanté !

:-((
Il y a quelques années j'ai failli prendre plus de 300.000€ de crédit sur 20ans pour une centrale PV...

Contrat de 20 ans... 7000€/mois d'argent "facile" sans rien faire que de regarder le soleil briller...

Je ne le l'ai pas fait et pourtant à l'époque je n'étais pas du tout sensibilisé aux questions de monnaie.

J'ai d'ailleurs gromellé contre des employés de banque qui cherchaient toutes sortes de garanties... Le soleil ne va pas cesser de briller ! EdF n'est pas près de faire faillite... Ils savaient sans doute déjà où ils nous mènent.


Aujourd'hui je félicite mon instinct.

Et le prochain panneau ne SERA PAS câblé au réseau. Je consommerai sur-place ou vendrai au voisin direct mais je ne passerai pas sous leurs fourches caudines. Les surcoûts qu'ils nous imposent pour rentrer dans leurs cases dépassent largement leurs subventions. Comme d'habitude.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
7 gouvernements ! Dieu (ou quiconque) nous préserve d'avoir 7 fois un gouvernement de bras cassés et d’incompétents comme le notre !
De toute façon, nous avons le gouvernement que nous méritons, puisque les Français ont voté pour :-(
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
"CONCLUSION 2: même si on admet sans remise en question les modèles du GIEC, la dernière mise à jour de ces derniers tenant compte des corrections apportées suite aux dernières observations montrent qu'il n'y a aucun risque de modification climatique brutale et sérieuse à horizon 100 ou même 1000 ans. Quelles que soient les modifications qui surviendront, elles seront lentes, mesurées, et nous nous y adapterons d'autant plus facilement que nos progrès technologiques auront été importants."

Sachant que le pic du pétrole a déjà eu lieu et qu'à moyen terme, il faudra trouver une autre source d'énergie...

Sachant que l'extinction du permien s'est faite en 80.000 années si mes souvenirs sont bons (j'ai vu, il y a quelques années déjà, le documentaire "The day the earth nearly died" de la BBC à ce sujet)... je suis plutôt en accord avec la Conclusion 2.

Néanmoins, je pense quand même qu'il ne faut pas négliger l'impact que pourrait avoir la déforestation du poumon vert en Amérique du Sud car il ne faut pas oublier le très important boulot que font ces arbres grâce à la photosynthèse. Tuer ces arbres en les abattant, c'est ôter autant de filtres de CO2 le transformant en oxygène. Déjà que depuis l'Antiquité, l'Europe a été terriblement déboisée... Si ces derniers filtres naturels disparaissent à terme par l'action de l'homme, peut-être bien que le CO2 produit par les activités de ce dernier pourrait agir plus vite que prévu... La terre ne semble pas encore nous avoir livré un tel scenario, mais, parfois, c'est ce qu'on néglige le plus ou que l'on pense être "insignifiant" qui occasionne l'effet le plus néfaste et inattendu.

Infos concernant l'extinction du permien :

"Je renvoie le lecteur à l’article de Wikipédia [en] et surtout à celui sur le cheminement vers une théorie à base d’hydrates de méthane pour les détails, mais le scénario résumé est le suivant :
un des pires épisodes volcaniques de l’histoire de la planète crée les trapps de Sibérie, et au passage injecte des masses gigantesques de dioxyde de carbone dans l’atmosphère ;
l’effet de serre jouant, la température monte de 5°C et bouleverse l’écosystème, menant à une première extinction ;
à cause du réchauffement, les hydrates de méthane du fond des océans se mettent à libérer leur méthane — gaz, comme chacun sait, bien pire que le CO2 en terme d’effets de serre… ;
la température monte encore de 5°C et la Pangée (le supercontinent unique) se transforme en désert inhospitalier ;
selon ce que je lis ailleurs, alternativement ou parallèlement, du sulfure d’hydrogène libéré génère des pluies acides et troue la couche d’ozone ;
le tout en très peu de temps à l’échelle géologique (quelques dizaines de milliers d’années), et dans des circonstances géologiques défavorables (Pangée)." in : http://www.courtois.cc/blogeclectique/index.php?post/2007/09/19/405-l-extinction-du-permien

Pour voir cet excellent docu de la BBC "The day the earth nearly died : http://www.youtube.com/watch?v=wn62AjIpWMw

;-)
Bonjour, Je ne contredis pas votre idée générale mais juste revenir sur quelques termes et arguments.. ;)

<< Dans votre commentaire vous citez le fameux "pic oil" comme un point fixe, un "cap" que nous avons passé. Il faut faire très attention à ce terme que les médias et politiques affectionnent et utilisent n'importe comment: le pic oil traduit un moment "t" représentant l'apogée de la production de pétrole mais cela en tenant compte des réserves connues et calculées, du prix du baril actuel (ou estimation proche), et des connaissances technologiques connues. De ces trois facteurs aucun n'est fixe dans le temps, par exemple:
- Si le prix du baril varie et que le volume de pétrole ne change pas; si le prix monte, de nouveaux sites déjà connus mais à l'heure actuelle non rentables économiquement seront mis en production donc le pic oil est repoussé dans le futur, si le prix chute, des puits sont fermés donc moins de volumes rentables du coup le pic oil se rapproche.

- le calcul du pic oil se base sur les réserves connues et rentables aujourd'hui, mais quels seront les réserves demain? Oui les grands bassins pétrolifères comme le moyen orient s'estompe, mais par exemple (sans rajouter que ça compense) depuis seulement quelques années de nombreux pays d'Afrique deviennent producteurs de pétrole (Cote d'ivoire, Ghana, Guinée,...). De nombreux sites restent à être explorés et aujourd'hui celui qui pourra me dire que le volume de pétrole est tel ou tel, on a alors affaire à un grand magicien et je vais direct lui demander les chiffres du prochain tirage de l'euromillions!! :) Mis à part les marges océaniques des pays africains, il existe encore beaucoup de potentiel dans les terres mais aussi nous savons qu'il y a des hydrocarbures en arctique mais personne ne sait combien.. et y'a pleins d'exemple encore (Gaz de schiste et huile de schiste au Nord Mali entre autres). Donc le pic oil rien qu'en tenant compte de ça est largement faussé, puisqu'ils ne considèrent pas les ressources futures en cours de découverte ou à venir!

-Ensuite les technologies évoluent, récupérer 30-40% par puit, c'était la moyenne y'a encore quelques années, aujourd'hui des compagnies reouvrent de vieux puits pour sucer le maximum pour arriver aux environ de 60% de récup (ex Vermillion)... c'est un progrès qui s'améliorera dans le futur. Les méthodes et moyens d'extraction évolueront c'est ultra prévisible, votre ordi y'a 20ans ne ressemblait pas à celui d'aujourd'hui, non? c'est exactement pareil pour les compagnies pétrolières. Du coup les sites d'exploitation évolueront en fonction des avancées technologiques et humaines de demain et ça le pic oil ne le prend pas en compte.

Le pic oil est un marqueur dans le temps mais qui aura toujours tendance à reculer plus ou moins loin et les politmédias aiment quelque chose qu'on peut garder comme une épée de damocles au dessus des pauvres petits conducteurs. D'ailleurs il existe des "pics" pour tout, celui de l'or par exemple est très comique puisqu'il parait qu'avant 2030 il n'y aura plus d'or sur Terre... je rigole.......

<< Ensuite vous parlez du "poumon vert" en évoquant la déforestation de la foret amazonienne qui va empecher le recyclage du CO2. Il faut faire très attention à ce raccourcis que les gens adorent car c'est vraiment faux, la forêt amazonienne est une foret primaire climax c'est à dire qu'elle est à son équilibre et que du coup elle consomme autant de CO2 qu'elle n'en rejette, idem pour l'oxygene. L'oxygène est produit la journée par les arbres mais la nuit ils rejettent autant de CO2... Ce n'est pas un "poumon" de la planète malgré que ce soit uné cosystème unique au monde et qu'il est détestable de la voir diminuer peu à peu. En bonus j'ajouterai que d'ailleurs ce n'est pas une forêt très ancienne, elle a entre 4000 et 3000ans seulement, avant cela, seulement les sommets des montagnes de la région étaient couverts de végétation et le reste était l'équivalent du Sahel d'aujourd'hui. Il ya l'équivalent en Afrique Centrale où des chercheurs ont identifiés des sols sableux et des dunes "fossilisées" sous l'humus de la foret équatoriale >> les forets équatoriales sont en expansion vers les pôles depuis la dernière glaciation.

Sinon la grande extinction du Permien c'est assez intéressant j'avais jamais pensé à ça pour le coller à l'actualité, à réfléchir (pas de supercontinent aujourd'hui et c'est une énorme différence) merci :)
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Bonjour Zampa40,

Je vous remercie beaucoup pour votre mise au point.

C'est toujours intéressant d'apprendre des choses que l'on ne sait pas forcément et/ou d'approfondir des théories que l'on ne connaît que partiellement.

;-))
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Bonjour Zampa.

Et qu'est ce que vous faites du taux de Retour Énergétique!!!

Quand le pétrole a commencé à être utilisé comme source d'énergie, il suffisait en moyenne d'un baril pour trouver, extraire et raffiner environ 100 barils. Ce ratio a décliné régulièrement au cours du siècle dernier pour arriver au niveau de 3 barils utilisables pour 1 baril consommé (et environ 10 pour un en Arabie Saoudite).

L'important n'est pas cette belle histoire de pic oïl mais l'énergie nécessaire pour extraire ce pétrole, et qui augmente sans cesse!!

Tous les gros gisements qui sont faciles d'accès ont déjà été découverts!

Peu importe les réserves de demain................que ferez vous lorsque ce ratio atteindra 1 pour 1; même si ce baril vaut 800 millions de dollars ce sera la fin!!

En fait, du pétrole il en restera plein; c'est simplement que si on a besoin d'un baril de pétrole pour en extraire un................ fini le pétrole!!
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Bonjour :)
Ooh je suis complètement d'accord avec vous il arrivera bien un moment où au cout de production actuelle ça deviendra impossible mais qui dit production actuelle est à mettre en relation avec les technologies disponibles aujourd'hui pour leur extraction et ces dernières peuvent évoluer également pour réduier les cout de production. Pour l'instant les exploitants arrivent à diminuer les coûts d'extraction pour rendre certains gisements difficiles accessibles aujourd'hui (alors que même 5ans en arrière ils n'étaient pas considérés) grâce à de nouvelles techniques (physiques ou chimiques) mais personne n'a encore trouver la méthode miracle et il serait utopique de penser qu'elle arrive un jour. je ne défend pas le secteur pétrolier ou l'extraction d'hydrocarbures mais je souhaitais juste revenir sur la notion de pic oil qui n'est qu'un curseur dans le temps variant selon plusieurs paramètres qui eux aussi ne cessent de changer dont j'ai donné les principaux mais il en existent d'autres.. Ce que malheureusement nombres de gens ignorent et utilisent ce terme de la mauvaise façon (y'a pas mort d'homme mais autant profiter du débat pour en parler :) ). Il est évident qu'un jour ces ressources faciles d'accès en hydrocarbures s'épuiseront et il est tout à fait souhaitable de soutenir la transition énergétique mais là aussi il faut le faire intelligemment et considérer les "cycles de vie" des différentes techniques aujourd'hui disponibles et là gare aux arnaques parce qu'elles sont nombreuses. Il faut encourager leur développement mais ne pas les précipiter non plus en attendant de sucer les dernières gouttes de sirop de composés organiques ;)

"En fait, du pétrole il en restera plein; c'est simplement que si on a besoin d'un baril de pétrole pour en extraire un................ fini le pétrole!!" >> eh bien pourquoi ne pas utiliser du matériel de forage ou d'extraction alimentés par de l'énergie différente comme le nucléaire ou des énergies renouvelables comme le Biogas? Il existe bien du matériel minier comme des engins d'extraction avec des moteurs électriques ou des usines de traitement tournant grâce à l'hydroélectricité ou raccordées au courant domestique (nucléaire, charbon...). Ou même les réserves de charbon sont immenses (+ de 400ans d'exploitation rien que pour les USA) et les nazis pendant la WWII ont prouvé qu'il est possible de transformer le charbon en huiles à grande échelle faudra juste trouver la moins chère des techniques pour l'industrialiser à nouveau demain. ;)
" les nazis pendant la WWII ont prouvé qu'il est possible de transformer le charbon en huiles à grande échelle"

L'Afrique du Sud a continué pendant tout l'embargo de l'apartheid, je ne crois pas qu'ils aient cessé.

Pour les nazis, pas d'inquiétude!
Rockfeller, via la Standart oil, a livré de l'essence raffinée aux armées allemandes jusqu'à la fin d'avril 45 !!

C'est pas bien !
Et même qu'il a eu une AMENDE de 5000$ pour ça. Le pauvre. La président des US s'était pourtant opposé aux poursuites, vu que Standart livrait AUSSI les armées américaines. Bonjour l'excuse.

(Aller coller une amende symbolique à un gars qui a le privilège de la création monétaire, il fallait avoir le front d'y penser !!)
(On reconnait encore là une constante: déclencher des guerres puis fournir TOUS les belligérants)





[Tout se tient, tout s'éclaire, tout s'explique.]
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Bonjour Zampa.

Et qu'est ce que vous faites du taux de Retour Énergétique!!!

Quand le pétrole a commencé à être utilisé comme source d'énergie, il suffisait en moyenne d'un baril pour trouver, extraire et raffiner environ 100 barils. Ce ratio a décliné régulièrement au cours du siècle dernier pour arriver au niveau de 3 barils utilisables pour 1 baril consommé (et environ 10 pour un en Arabie Saoudite).

L'important n'est pas cette belle histoire de pic oïl mais l'énergie nécessaire pour extraire ce pétrole, et qui augmente sans cesse!!

Tous les gros gisements qui sont faciles d'accès ont déjà été découverts!

Peu importe les réserves de demain................que ferez vous lorsque ce ratio atteindra 1 pour 1; même si ce baril vaut 800 millions de dollars ce sera la fin!!

En fait, du pétrole il en restera plein; c'est simplement que si on a besoin d'un baril de pétrole pour en extraire un................ fini le pétrole!!
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Qu'est-ce que le GIEC ? Ou plutôt, qu'est-ce qu'il n'est pas... Contrairement à ses prétentions, le GIEC n'est pas une organisation scientifique. Il s'agit très clairement d'un organisme politique. Entretenant à dessein une confusion des registres entre science et politique, clamant sa « neutralité » à qui veut le croire, il oeuvre sans relâche pour l'adoption de mesures politiques idéologiquement orientées.
pour in fine imposer un systeme de spoliation par de nouvelles taxes mais ce n est pas en payant que le problème sera résolu.
le réchauffement concerne toutes les planètes du système solaire qui est principalement du a une très grosse activité du soleil , le nombre d éruptions solaires est en augmentation depuis quelque années , des classes x sont fréquentes qui sont d ailleurs la cause dans les jours suivants des tremblements de terre , d éruptions volcanique et de mega tempêtes, tout est lies c est facile a vérifier

Escroquerie du réchauffement climatique anthropique : Le château de cartes continue de s'effondrer...

http://www.le-veilleur.com/articles.php?idcat=1&idrub=4&id=1491

Escroquerie du Réchauffement Climatique Anthropique : De plus en plus d'articles scientifiques dénoncent des processus naturels

http://www.le-veilleur.com/articles.php?idcat=1&idrub=4&id=1405
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
On va défendre le droit à la bétise et à l'absence d'humour de Vincent Bénard. En fait il suffit de reprendre le titre de ses articles... il dépasse les bornes de l'incompétence et de la malhonnèteté, et il est probablement bloqué par un capitalisme de connivence.. Dire qu'il n'y a aucun risque de modification climatique brutale à l'horizon de 100 ou 1000 ans, alors que de toute évidence les effets ont DEJA commencés à se faire sentir, et pas qu'un peu, c'est juste incompréhensible de la part d'une personne ayant un cerveau à peu près normalement constitué. Et c'est Adam et Eve il y a 7000 ans qui ont peuplé la terre et se faisant des bisous dans l'oreille ?
Evaluer :   1  4Note :   -3
EmailPermalink
Ouiii, c'est sur... Ne jamais remettre en question la pensée officielle, la mystification scientifico-religieuse autoentretenue dans ce monde où tout est connu, tout est visible, où l'information est toujours juste, la science infinie, la pensée humaine sans faille... Ecolos qui ont réintroduit des thèmes des Églises monothéistes tels que l'eschatologie (fin du monde), le péché originel, le sacrifice, le bonheur dans la pauvreté, bâtissent des minarets à hélices... Rien de religieux ? Vraiment ?
Quant aux effets, on a des étés chauds, des hivers froids, des étés moins chauds, des hivers moins froids... Quelle anormalité... Des signes de la fin du monde, on en observe depuis 6000 ans...

Allez, si vous êtes convaincu de ça, arrêtez de respirer.

PS: il est marrant de voir VB se faire traiter de capitaliste de connivence...
PS2: et merde, j'ai encore répondu à un zozo...
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Excellent article qui montre le parti-pris (intérêt ?) des responsables du GIEC.
J'ajoute que :
- le CO2 n'a pas de frontières, le pétrole que nous ne brûlons pas ici à cause des taxes est brûlé ailleurs pour pas cher au bénéfice des pays émergents. Pourtant le CO2 est bien le même et se promène partout.
- La Terre reverdit ce qui montre que le mécanisme naturel d'équilibration fonctionne et même plus vite que les réglementations.
- Les écolos sont libres de faire du vélo mais ne doivent pas empêcher les autres de prendre la voiture. Si ils sont si nombreux que ça, le marché s'adaptera tout seul selon leurs désirs.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
... le réchauffement initial concernant tout la planète, il concerne d'abord aussi l'océan, dont en termes pratiques on se moque..."

C'est vrai ça, les perturbations de température, d'acidité, de salinité, des courants et des biotopes marins, on s'en moque.
La vie de personne ne dépend de la mer, non ? D'ailleurs, j'habite même pas à coté...
Dernier commentaire publié pour cet article
7 gouvernements ! Dieu (ou quiconque) nous préserve d'avoir 7 fois un gouvernement de bras cassés et d’incompétents comme le notre ! De toute façon, nous avons le gouvernement que nous méritons, puisque les Français ont voté pour :-( Lire la suite
Tophe28410 - 28/11/2013 à 08:23 GMT
Note :  1  0
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX