Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Réouvrez la monnaie à l’or ! V – Considerations sur l’argent

IMG Auteur
Extrait des Archives : publié le 07 février 2011
499 mots - Temps de lecture : 1 - 1 minutes
( 5 votes, 4/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Université de l'or




Si l’argent vaut actuellement disons 16 dollars l’once, une pièce d’une once d’argent arborant une valeur nominale de 20 ou 30 dollars pourrait avec succès être mise en circulation, surévaluant ainsi l’argent contenu dans la pièce.


Ces pièces seraient extrêmement utiles à la population qui se les procurerait rapidement et en grandes quantités. Les gens n’utiliseraient pas ces pièces afin d’acheter un poids plus élevé de lingot d’argent dans la mesure où elles seraient très utiles dans le commerce de tous les jours, au sein duquel les lingots d’argent sont pratiquement inutiles, bien qu’ils aient de la valeur. Les pièces d’argent sont une monnaie liquide, ce qui n’est pas le cas des lingots.


Les gens qui pourraient ressentir le besoin de posséder plus de lingots d’argent les achèteraient avec de la monnaie numérique et non avec des pièces d’argent surévaluées -  ceci est clairement décrit par la loi de Gresham: vous dépensez en premier lieu la monnaie à laquelle vous accordez le moins de valeur, et gardez celle à laquelle vous en accordez le plus.


Néanmoins, ces pièces momentanément surévaluées finiraient par circuler alors que l’argent lui-même serait évalué à plus de 30 dollars par once, puisque depuis que la masse de monnaie numérique ou fiduciaire connait une hausse constante, le prix de l’argent augmente. L’argent finira de ce fait par valoir plus de 30 dollars par once.


Ces pièces finiraient par être sous-évaluées et se verraient reprendre le chemin de la raffinerie, où elles seraient transformées en lingots avec une valeur numérique plus élevée. Ainsi, la monétisation de l’argent sous forme de pièces à valeur nominale surévaluée est possible, mais destinée à une circulation de très court terme.


Les pièces d’or ayant une valeur nominale surévaluée dévalueraient quant à elles la monnaie numérique – le dollar – immédiatement, dans la mesure où la quantité de dollars en circulation est en constante augmentation. Le prix de l’once d’or à 1200 dollars finira par ne plus refléter la réalité, et la pièce ne sera donc plus utilisable comme monnaie d’échange directe. Le prix de l’or finirait par se trouver supérieur à 1200 dollars par once, mais les pièces d’or ne reprendraient cependant pas leur route retour vers la raffinerie. Les gens n’utiliseraient simplement plus ces pièces comme moyen de paiement mais les garderaient en tant qu’épargne, de même qu’ils le font avec les Eagle d’une once d’or arborant une valeur nominale de 50 dollars.


Je pense avoir couvert toutes les alternatives concernant la monétisation gratuite de l’or et de l’argent. Cette monétisation gratuite, pour chacun de ces deux métaux précieux, pose des problèmes à la fois différents et similaires, rendant la mise en place de cette monétisation gratuite impossible.

 

La monétisation gratuite est uniquement possible et, en effet, hautement utile et désirable lorsque les gens pensent en quantité de métaux précieux lorsqu’ils font leurs calculs économiques, et une telle chose peut uniquement arriver lorsqu’un système monétaire lui-même est basé sur l’or ou sur l’argent.




A suivre


Hugo Salinas Price

www.plata.com.mx/plata/



 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4 (5 votes)
>> Article suivant
Hugo Salinas Price a écrit de nombreux livres et articles sur l'argent et combat pour réintroduire l'argent comme unité monétaire au Mexique en parallele avec la monnaie fiduciaire. Son organisation, la Mexican Civic Association Pro Silver, mène de vigoureuses campagnes de sensibilisation du public et de lobbying au parlement pour instituer l'once d'argent "Libertad" comme la monnaie Mexicaine.
Derniers sujets du forum :
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Salinas je ne suis pas du tout d accord avec vous sur votre écrit, MDR,
les monnaies fiat pour lesquelles on accorde pas du tout mais alors du tout de valeur sont bien le binaire sous forme électronique, et ensuite le système actuelle depuis 1971 a la séparation de NIXON qui sont devenue des monnaies fiat !!! papier qui ne reposent sur rien que de la dette , tient donc , les petits papiers chanson de Régine oh que c est bien vrais
dans un avenir pas trop lointain, toutes les transactions vont devenir numéraire par carte . Ce modèle sera mis en œuvre dans l'Union européenne, Royaume-Uni, Etats-Unis . portant atteinte a toutes nos liberté qui son bien des tentatives de la banque centrale pour gagner leur société technocratique par le numéraire!!, maintenant qu'ils ont détruit le système financier présentement frauduleux fiat , qui nous rendra a un esclavage sans aucune valeur de bien et de fait , mais non seulement cela , le système mis en place actuellement par les banquiers centraux on corrompus les vrais valeurs comme les métaux précieux or et surtout argent métal par de massives manipulations partant des ventes a découverts jusqu' a la fabrication sous cette forme vendue a plus de 1 vrais lingots au ratio de 100 émis par des certificats papiers ! cela dépasse toutes imagination vraiment très grave comme abus commis par le pouvoir , profitant ainsi de la faiblesse des peuples .


Je vais vous exposer ainsi ,une des plus grandes histoires de fraude économique de la décennie. Une autre de plus. Il y a eu Enron, l'affaire Bernard Madoff, la crise des saisies immobilières, l'assouplissement quantitatif et les autres, sans oublier le dollar US qui est manifestement mûr pour une dévaluation catastrophique.

Il s'agit de l'impressionnante fraude et la manipulation qui a lieu dans les marchés des métaux précieux, dont particulièrement l'or et l'argent, par des institutions financières majeures. Une histoire un peu complexe qui sera ici expliquée en termes simples et compréhensibles. C'est d'une importance capitale puisque cette fraude a le potentiel de causer un massif effondrement économique.

Depuis un bon moment déjà, plusieurs observateurs et experts aguerris avaient de sérieux doutes que les prix de l'or et de l'argent étaient vastement manipulés. Cependant, grâce à un témoignage d'un très courageux informateur, la manipulation éclatante des marchés mondiaux des métaux précieux est maintenant exposée publiquement. Elle révèle aux yeux de tous l'incroyable corruption du système financier mondial. La U.S. Commodity Futures Trading Commission (CFTC) est une agence indépendante du gouvernement américain qui est chargée de la régulation des bourses de commerce, où se traitent les matières premières et qui a pour mission de protéger les usagers des marchés ainsi que le public de la fraude, manipulation et pratique abusive.

Mais il se trouve que la Commodities Futures Trading Commission s'est assis sur de solides évidences que l'élite bancaire manipule grossièrement les cours du prix des métaux précieux depuis au moins quelques années. Bien qu'ils aient reçu des informations claires et sérieuses à ce propos, ils n'ont absolument rien fait avec celles-ci. En novembre 2009, Andrew Maguire, un ancien opérateur des marchés de l'argent métallique (trader) de Goldman Sachs, rattaché au bureau de Goldman Sachs à Londres, avait contacté la CFTC pour signaler une manipulation illégale du marché de l'argent par les opérateurs de marché de JPMorgan Chase.

Avant de poursuivre, il est important de comprendre comment le marché des métaux précieux fonctionne. Plus de 95% des transactions de métaux précieux sur les marchés mondiaux sont des échanges de titres en papier et non de métaux physiques en tant que tel. C'est-à-dire que moins de 5% des détenteurs d'or ou d'argent possèdent physiquement ces métaux, sous forme de barres, de pièces de monnaie ou autres, alors que les autres 95% ne détiennent que des titres, des documents attestant qu'ils possèdent une certaine quantité d'or ou d'argent dans les coffres-forts d'une banque quelconque quelque part. Or, il a maintenant été révélé que la majorité de ces métaux précieux transigés ne sont pas appuyés par de véritables réserves physiques et tangibles. Depuis longtemps, la plupart des gens ont assumé que le London Bullion Market Association (LBMA), le plus vaste marché d'or au monde, possédait suffisamment de réserves réelles pour garantir les « dépôts d'or » pullulant les banques majeures de la LBMA.

Mais ce n'est pas le cas. En fait, les gens commencent à réaliser qu'il existe bien peu d'or réel dans le système de la LBMA. Lorsque les gens pensent qu'ils achètent de « l'or » ou de « l'argent », ils ne font qu'acheter des morceaux de papier attestant qu'ils possèdent ces métaux. Mais est-ce vraiment le cas ? Il semble que non. Soutenant cela, Jeffrey Christian de CPM Group a confirmé lors d'audiences publiques de la CFTC que les banques de la LBMA ont effectivement émis cent fois plus de titres d'or qu'il n'existe réellement de lingots d'or physique.

Oups.

Qu'arriverait-il si tout le monde décidait de vendre ou de prendre possession de leur or ? Cela pourrait s'avérer être une catastrophe. En même temps, cela pourrait aussi être une arme redoutable entre les mains de la population pour punir et envoyer un puissant message au cartel des banquiers privés qui sont les artisans et les profiteurs de cette crise économique mondiale. De véritables terroristes économiques. Mais on y reviendra plus tard.

Le fait est que, de nos jours, la plupart des transactions sur le London exchange ne sont que du papier contre du papier. Les petits et grands investisseurs le savent, les banques centrales qui sont les plus grands acheteurs nets ces derniers mois sont tout aussi conscients que ce papier ne vaut rien. Alors, on assiste présentement à une nouvelle ruée vers l'or et les autres métaux précieux qui enflamme la planète entière. Les gens achètent ces métaux parce qu'ils sont une vraie commodité, un lieu où traditionnellement les gens se réfugient lorsque l'économie s'effondre ou que le dollar américain chute en valeur. Plus la monnaie fiduciaire perd de sa valeur, plus les gens se précipitent vers ces valeurs sûres, entrainant un effet de domino dangereux. C'est la raison pour laquelle les prix des métaux précieux sont manipulés à la baisse : pour éviter cette course folle vers les portes de sortie et entrainer un effondrement catastrophique des monnaies fiduciaires, dont l'important dollar américain. Cette facette sera abordée plus en détails sous peu.

Pour l'instant, il serait nécessaire de souligner que ce n'est pas vraiment le prix des métaux précieux qui augmentent, mais bien la valeur de la monnaie fiduciaire qui chute. L'inflation est une taxe cachée, car elle est le résultat d'une dépréciation de la monnaie fiduciaire et de la contraction de la masse monétaire. Il faut donner davantage de ces billets de papiers pour acheter les mêmes produits.

Le constat est qu'il y a des milliers de clients autour du globe qui pensent détenir d'énormes dépôts en or et en argent métallique sur lesquels ils paient des frais d'entreposage et pourtant, ces dépôts ne sont qu'imaginaires - la seule chose qu'ils possèdent vraiment est une pile de documents en papier.

Andrew Maguire expliquait cette situation de cette façon : « sur 100 clients qui se présentent, il y en a seulement un qui pourra réellement mettre la main sur son or ou argent. En d'autres mots, il y en a aura 99 qui repartiront les mains vides ; et sans de nouveaux fonds arrivant dans les marchés, le seul fait de demander possession de cet or ou argent va créer un défaut de paiement ».
Qu'est-ce qu'un défaut de paiement ? Voici une définition assez claire :

Le défaut de paiement désigne le fait qu'une entreprise ou un pays (NDLA : ou une banque, institution financière) ne soit pas en mesure d'honorer une partie ou la totalité de ses engagements envers un tiers.
Le défaut de paiement de la part d'une entreprise peut entrainer la faillite de celle-ci.

Conséquemment, il est simplement impossible pour la LBMA de remettre tout cet or et argent qu'ils doivent aux propriétaires de ces contrats. Sans doute, cela représente un gigantesque problème. Le pire est que ce type de situation n'est pas sans précédent. Par exemple, Morgan Stanley a dû verser plusieurs millions de dollars en 2007 pour régler les poursuites judiciaires qui les accusaient d'avoir prélevé des frais de stockage auprès de 22 000 clients propriétaires de lingots d'argent qui n'existait pas.

Adrian Douglas, est l'éditeur de MarketForceAnalysis.com et membre du conseil d'administration du Gold Anti-Trust Action Committee (GATA). Il estime qu'il y a jusqu'à 50 000 tonnes d'or inexistant qui aurait été vendu. Ceci, explique-t-il, « est l'équivalent de toutes les réserves minières d'or à travers la planète qui reste à exploiter, ou encore, l'équivalent de 25 ans de production minière d'or ». Le système fractionnaire bancaire est donc aussi à l'oeuvre dans les marchés des métaux précieux et cette fraude pourrait totaliser 5 trillions de dollars ($5000 milliards). Soudainement, la fraude de $50 milliards de Madoff parait minuscule.

Adrian Douglas analysait dans cet article les données de la LBMA provenant de leur propre site Internet et il a calculé qu'environ 20 millions d'onces d'or sont échangés à chaque jour. Il cite Paul Mylchreest qui a fait une analyse détaillée de ces données sur les échanges quotidiens d'or sur les marchés de Londres et il en est venu à la conclusion que 2134 tonnes d'or transigeaient par jour. Ce chiffre est énorme puisqu'il c'est 346 fois plus d'or qui est extrait quotidiennement dans le monde.

Et cela, c'est sans parler des faux lingots d'or découvert par des fonctionnaires à Fort Knox, aux États-Unis, qui est censé être l'or du Trésor américain. Des millions de lingots d'or se sont avéré être des faux ! Ils contenaient des noyaux de tungstène avec seulement un revêtement externe d'or véritable. Ce phénomène de lingots d'or avec un coeur de tungstène ont fait leur apparition en Allemagne, tel que rapporté par les médias allemands et américains, mais aussi en Chine et en Angleterre. Et que dire de cet or qui rouille en Russie ?

Est-ce que quelqu'un essaie de faire peur aux petits investisseurs dans le but de les tenir loin de l'or pour les pousser vers les marchés boursiers, maintenant que nous nous dirigeons vers une autre vague de cette crise économique mondiale ?




Manipulation du prix des métaux précieux

William Murphy, le président du Gold Anti-Trust Action Committee (GATA), a été invité à témoigner. GATA a compilé des données sur la manipulation des marchés de l'or et de l'argent pendant un bon moment déjà.

Quand on lui a demandé une preuve solide de la manipulation, Murphy a publié une bombe bien gardée par un informateur qui avait envoyé des courriels à la CFTC en expliquant comment les traders de JPMorgan ont truqué le marché de l'or pour ensuite s'en vanter. Le dénonciateur, un commerçant de Londres de métaux précieux nommé Andrew Maguire, avait des preuves assez accablantes contre le cartel, mais le panel du CFTC était visiblement réticent à en apprendre plus et ne demandait rien d'autre à ce sujet.

Maguire a expliqué à la CFTC la manière dont s'y prenaient les commerçants d'argent chez JPMorgan Chase et leur a révélé qu'ils se vantaient ouvertement de leurs exploits - y compris la façon dont ils envoient un signal à l'avance au marché afin que d'autres négociants puissent réaliser un profit au cours des épisodes de compression des prix.

Les traders sauraient reconnaître ces signaux et faire de l'argent en misant sur la baisse du cours des métaux précieux, aux côtés de JPMorgan Chase. Maguire a expliqué à la CFTC qu'il existe des manipulations systématiques du marché au moment des expirations des contrats, ainsi que lors d'autres moments stratégiques.

Le 3 février dernier, Maguire a envoyé un avertissement deux jours à l'avance par courrier électronique à Eliud Ramirez, qui est le chercheur principal pour la CFTC, à propos d'un événement de manipulation des marchés qui était pour se produire.

Maguire a averti Ramirez que le prix des métaux précieux serait supprimés lors de la publication des données de paie non agricoles, le 5 février. Comme la manipulation des marchés des métaux précieux se déroulerait le 5 février, Maguire envoyé des courriels supplémentaires à Ramirez, lui expliquant exactement la nature de ce qui se passait.

Ce n'était pas seulement le fait que Maguire avait prédit que le prix de l'argent serait forcé à diminuer qui surprend le plus, c'est surtout le niveau de précision qu'il a été en mesure de communiquer à la CFTC qui a été le plus spectaculaire. Il avait averti la CFTC que le prix de l'argent, peu importe l'état du nombre d'emplois, se retrouverait en dessous de $15 l'once. Au cours des deux prochains jours, le prix de l'argent a chuté, partant de $16,17 l'once jusqu'à un creux de $14,62 l'once.

Grâce à l'alerte de Maguire, la CFTC a pu observer un crime se dérouler en temps réel, directement sous leurs yeux.

Alors qu'est-ce que la CFTC a fait à ce sujet ?

Rien.

Absolument rien.

Les marchés ont été supprimés par les grandes institutions financières depuis des années, ce qui a créé un « étranglement » potentiel sur les marchés des métaux précieux qui pourrait envoyer le prix de l'or et l'argent dans la stratosphère.

La réalité est qu'il n'y aurait plus d'or dans le monde entier si tous les fonds indiciels cotés (Exchange Traded Funds - ETF) demandaient la livraison physique de leurs avoirs.

En fait, Maguire affirme que l'arnaque des ventes à découvert par les grandes institutions financières se chiffre en milliers de milliards de dollars, ce qui en fait une des plus grandes fraudes financières de l'histoire.

Maguire nomme cela du « terrorisme financier » et il accuse les institutions financières impliquées dans cette fraude de « trahison », mettant ainsi la sécurité nationale en péril.

La sécurité nationale est menacée.

Parce que si la véritable ampleur de cette fraude venait à se savoir, elle pourrait provoquer l'effondrement du système financier dans son
ensemble.
REX
Evaluer :   9  0Note :   9
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Salinas je ne suis pas du tout d accord avec vous sur votre écrit, MDR, les monnaies fiat pour lesquelles on accorde pas du tout mais alors du tout de valeur sont bien le binaire sous forme électronique, et ensuite le système actuelle depuis 1971  Lire la suite
reclouxs - 07/02/2012 à 06:00 GMT
Note :  9  0
Top articles
Derniers Commentaires
Non, la France n’est pas en guerre! Slobodan Despot
27 marsLouis L.
Il serait aussitôt banni .
Non, la France n’est pas en guerre! Slobodan Despot
25 marsSebastien H2
Bravo, cet article est extraordinaire; il se situe au-dessus de la mêlée! Quel courage pour oser écrire un tel papier "contrarien". Aucun journaleu...
Confinement : forcément, ça va bien se passer
24 marsdilapidor
Le gouvernement a quand même été efficace sur un point. Augmentation de l'indemnité de logement de 33% pour les députés. Dépenses de cabinets entre...
L’effondrement et la sidération
21 marsblitzel1
Le "bobo à trottinette", tout juste; c'était déjà grave de voir celà (à pile en plus). Vendredi 13 le Jour où tout a commencé, le jour de ...
L’effondrement et la sidération
21 marsClepsidre
Jamais le moment n'a été aussi fort où l'on doit prendre conscience que la seule richesse que l'on possède est l'instant présent ; et surtout ensem...
Pourquoi payer des impôts quand il leur suffit d’imprimer de l’arge...
21 marsClepsidre
Sans aller jusqu'au possible utopique de cette solution qui ne sera pas du tout viable à long terme, il est en effet possible en certaines très gra...
Coronavirus : d’une pierre, quatre coups
21 marsClepsidre
C'est effectivement, brossé par vous, un portrait fidèle de l'humanité en devenir. Toutes ces décennies à somnoler sur le lit si imparfait...
Coronavirus : au-delà des humains, un impact économique déjà énorme
21 marsClepsidre1
Bonjour. Le Covid-19 n'est que le catalyseur, l’accélérateur d'une crise majeure qui était déjà là, du fait que l'économie mondialisée tendait ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX