Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Ressources naturelles et pic de la population humaine

IMG Auteur
Ahead of the Herd
Publié le 02 février 2015
1255 mots - Temps de lecture : 3 - 5 minutes
( 2 votes, 3/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editorial du Jour

Selon les rapports de croissance démographique, nous pourrions nous attendre, en l’absence d’une troisième guerre mondiale ou d’une mutation du virus de l’Ebola, à une population de 11,4 milliards de personnes sur Terre avant les années 2060. Nous sommes 7 milliards aujourd’hui. Un gain de 50% sur une si courte période représenterait une lourde épreuve pour notre capacité à satisfaire à nos besoins, ou encore pour l’établissement dans le monde en développement d’un standard de vie auquel les citoyens du monde développé sont aujourd’hui habitué.

La rareté croissance des minéraux – les métaux que notre société industrielle et connectée utilise chaque jour pour supporter son mode de vie – est un sujet avec lequel nous deviendrons tous familiers. Nous ne pourrons fermer les yeux longtemps sur le fait que nous vivons sur une planète qui nous offre des ressources limitées et dont la population ne cesse plus de croître.

Commençons par ce que nous savons :

  • Pendant ces quelques douze dernières années, l’offre a eu des difficultés à satisfaire la demande
  • Nos ressources de métaux sont limitées et sujettes à une demande croissante de la part des nations en développement
  • La production de métaux est cyclique et traverse des phases de forte production et des phases de ralentissement liées de près aux cycles économiques – le déclin de la production a historiquement été liée à la baisse de la demande et des prix, et non à la rareté
  • Les taux de production et les réserves changent continuellement en réponse aux mouvements des marchés et aux avancées technologiques
  • Une majorité de nos ressources minérales ne seront pas épuisées dans un futur proche
  • Si l’énergie était peu chère et illimitée, alors les ressources recouvrables seraient illimitées

Mais

  • La découverte et le développement de projets deviennent de plus en plus difficiles et coûteux
  • La teneur moyenne en minerai s’appauvrit et la production augmente
  • Nos métaux les plus vitaux souffrent d’un déclin de qualité (leur composition chimique ou structurelle est inférieure) et d’une hausse du coût d’extraction
  • Notre prospérité a toujours reposé sur l’idée que la production de ressources génère plus de ressources qu’elle n’en coûte. En revanche, le coût de l’énergie* augmente, et les rendements de l’énergie consommée diminuent. Viendra un jour où la quantité de ressources utilisée pour l’extraction de nouvelles ressources sera de 100%
  • Une majorité des mines les plus anciennes, sur lesquelles repose la base de nos réserves, ont vu leurs coûts de production grimper et leur taux de production stagner ou diminuer
  • Le taux de découverte est plus faible que le taux de déplétion

*L’énergie peut être représentée comme étant un proxy de la main d’œuvre, de l’énergie et des externalités – impact environnemental et communautaire, etc…

La classe moyenne globale

La classe moyenne qui émerge aujourd’hui est un facteur qui contribue grandement à la transformation de la demande globale sur les marchés des marchandises, et la consommation par tête des pays en développement est encore nettement moins élevée que dans les pays développés.

Les dépenses en infrastructures et les dépenses discrétionnaires des consommateurs sont les clés de la hausse de la demande – sur les marchés émergents, de plus en plus de personnes se déplacent depuis les zones rurales vers les villes, et la hausse de la consommation applique une pression à la hausse sur les marchandises.

La Banque mondiale estime que la classe moyenne globale devrait passer de 430 millions d’individus en 2000 à 1,15 milliards  en 2030. La Banque définit la classe moyenne comme gagnant entre 10 et 20 dollars par jour – un taux ajusté aux prix locaux.

Une grande proportion de la classe moyenne globale se trouve actuellement en Europe, en Amérique du Nord et au Japon.

Dans les années 1970 et 80, la Corée du Sud, le Mexique, le Brésil et l’Argentine ont vu se développer en leur sein de petites populations de classe moyenne. C’est aujourd’hui le tour de la Chine, de l’Inde, de l’Asie et de l’Afrique de voir croître leur classe moyenne. En 2000, les pays en développement représentaient 53% de la classe moyenne globale. En 2030, ce pourcentage devrait être passé à 93%.

Le graphique ci-dessous est tiré de PricewaterhouseCoopers (PwC), « Minerals and metals scarcity in manufacturing: the ticking timebomb », un sondage mené auprès des directeurs de sociétés globales sur l’impact de la rareté des minéraux et des métaux pour les entreprises.

PwC

Penchons-nous sur les épreuves auxquelles fera face l’industrie minière. Le cuivre est un excellent objet d’étude.

La consommation de cuivre

Aux Etats-Unis, la consommation de cuivre par tête était de 10 kilos en 1965. Elle était la même en 1905. Au Japon, sur la même période, la consommation de cuivre par tête est passée de 6 à 11 kilos. En Corée, la consommation de cuivre était de moins de 1.000 tonnes en 1965. En 1995, elle avait atteint 637.000 tonnes, soit plus de 14 kilos par tête.

En Chine, même après plusieurs années de croissance économique, la consommation de cuivre par tête est encore de 5,4 kilos par tête. A mesure que la population chinoise s’urbanise, construit des infrastructures et devient une société de consommation, sa consommation de cuivre devrait approcher voire dépasser celle des Etats-Unis, du Japon et de la Corée. Il y a 1,3 milliard de personnes en Chine. Même une légère hausse de la demande chinoise se traduirait par une très importante croissance de la demande.

En Chine, l’indice préliminaire des directeurs d’achat est passé à 50,5 contre 50,2 en août. Un nombre supérieur à 50 signifie une expansion du secteur manufacturier. Tout nombre inférieur à 50 signifie qu’il y a eu une contraction. Il s’agit du quatrième mois consécutif au cours duquel l’indice préliminaire des directeurs d’achat de la Chine est supérieur à 50, ce qui signifie que le secteur manufacturier se stabilise.

Les données du Bureau mondial pour les statistiques liées aux métaux précieux montrent que la consommation de cuivre sur douze mois flambe en Chine (qui est déjà le plus gros consommateur mondial pour ce métal), alors que la consommation des Etats-Unis est au plus haut depuis 2009. Les Etats-Unis sont le deuxième plus gros consommateur mondial de métal rouge. Les activités manufacturières des Etats-Unis sont proches d’un record à la hausse sur quatre ans et demi, et les emplois ouvriers sont en hausse. Selon Morgan Stanley, la demande en cuivre des Etats-Unis devrait gagner 4,4% cette année pour enregistrer une deuxième année de hausse consécutive. Les ventes de nouveaux logements ont augmenté en août pour atteindre leur niveau le plus élevé en six ans.

L’Inde, avec son 1,2 milliard d’habitants, consomme actuellement 0,4 kilo de cuivre par tête. Le pays se modernise et a besoin d’investir énormément sur son infrastructure électrique. Selon l’Agence internationale pour l’énergie, la production d’énergie de l’Inde devrait gagner 20% par an pour répondre à la croissance démographique et économique. Une capacité énergétique suffisante permettrait le doublement de la consommation de cuivre annuelle de l’Inde.

L’économie de l’Inde a gagné 5,7% au cours du deuxième trimestre de cette année, sa hausse la plus rapide en deux ans et demi. Le nouveau gouvernement de Narendra Modi se concentre sur les partenaires asiatiques de son pays, la Chine et le Japon, pour développer les investissements en manufacture et en infrastructures. Le modèle de croissance de la Chine et du Japon – manufacture d’exportations, construction massive d’infrastructures et urbanisation – a été adopté par l’Inde qui espère pouvoir pousser son taux de croissance au-delà des 7%.

La consommation globale annuelle moyenne de cuivre par tête est de 2,7 kilos.

A suivre…

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Argentine | Brésil | Chine | Corée Du Sud | Etats-unis | Japon | Mexique | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Argentine | Brésil | Chine | Corée Du Sud | Etats-unis | Japon | Mexique | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3 (2 votes)
>> Article suivant
Richard Mills est l'éditeur de Ahead of the Heard, un site dans lequel il analyse les matières premières et les actions minières qui leur sont associés
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX