Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Roman : Opération d’éradication… du bitcoin

IMG Auteur
Publié le 07 mars 2014
2250 mots - Temps de lecture : 5 - 9 minutes
( 32 votes, 4,1/5 ) , 24 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
24
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Billets d'Humeur

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Ceci est un roman. Toute ressemblance avec des personnages qui existent vraiment est purement fortuite (enfin pas vraiment mais je ne peux pas dire autre chose) et puis c’est juste une histoire comme ça que j’avais envie d’écrire. Rien de ce que vous allez lire n’est vrai. D’ailleurs je n’y crois même pas moi-même… personne ne peut croire des idées pareilles. C’est une absurdité de penser de cette façon-là et je dénonce fermement tous ceux qui colportent des rumeurs infondées et mesquines sur nos gentils banquiers qui-nous-veulent-du-bien !!

J’aurais pu vous parler de l’épidémie de suicides qui sévit actuellement chez les banquiers avec une surreprésentation statistique des victimes appartenant à la banque JPMorgan. J’aurais pu vous parler du type qui s’en voulait vraiment beaucoup et s’est suicidé d’une dizaine de coups… de cloueuse ! Mais finalement je vais plutôt vous parler de la plus grosse opération actuellement en cours et qui concerne l’éradication du bitcoin.

C’est une offensive mondiale, c’est une offensive générale et le bitcoin n’y survivra pas sous sa forme de monnaie électronique libre.

Le bitcoin est une bonne chose… mais une chose fragile !

Le bitcoin est une excellente idée à la base, bien que nous n’ayons aucune idée sur les créateurs de cette première monnaie 100 % virtuelle. C’est une excellente idée car c’est une monnaie qui n’est rattachée à aucun État, à aucune dette, à aucune économie en particulier.

Vous retrouvez d’ailleurs ces attributs pour l’or. Ce qui fait la valeur d’une pièce d’or en dehors de son intérêt pour les numismates, ce n’est pas le pays qui frappe cette pièce… mais son poids en or. Si l’or est tangible, si l’or peut-être détenu physiquement, il n’en est rien du bitcoin qui se balade quelque part entre votre disque dur (souvenez-vous de l’histoire de cet anglais qui recherche désespérément son disque dur perdu dans une décharge de… disques dur !) ou encore pire… sur le « cloud »… et évidemment le cloud, c’est pour le moins nuageux !

Résultat, ce qui devait arriver est en train d’arriver et le bitcoin est en train de se faire laminer… tout en sachant qu’il ne faut pas se leurrer… certaines « autorités » ne sont pas mécontentes de cet effondrement, voire même y jouent un rôle évident.

Mais avant, revenons à cette histoire de suicide… voici ce que l’on apprend aujourd’hui et je vous assure que les déclarations des services de police semble-t-il un peu gênés aux entournures valent leur pesant de cacahuètes.

La dirigeante d’un site d’échange de bitcoins retrouvée morte à Singapour

« La dirigeante de la plateforme d’échange de bitcoins First Meta Autumn Radtke, 28 ans, a été retrouvée morte de façon « non naturelle » fin février à Singapour. La presse envisage un suicide.

Série noire pour le bitcoin. Après les fermetures des plateformes d’échange Flexcoin, qui déplore le vol de 600 000 euros, et MtGox, en faillite, c’est au tour de First Meta de se retrouver en difficulté. Pour une raison bien différente, cependant.

Sa jeune dirigeante, Autumn Radtke, a été retrouvée morte le 26 février dans une tour résidentielle de Singapour, où elle résidait. La police a indiqué dans un communiqué avoir trouvé la jeune femme « gisant sur le sol », laissant envisager l’éventualité d’un suicide. « Elle était morte et la police enquête sur cette mort non-naturelle », mais « l’enquête préliminaire montre qu’il n’y a rien de suspect », est-il précisé dans le communiqué ».

Je vous laisse apprécier le communiqué de la police nous indiquant qu’il s’agit d’une mort non-naturelle d’une jeune femme de 28 ans gisant sur le sol avec rien de suspect… (si ce n’est une mort non-naturelle)… Bref. Nous ne saurons jamais ce qui s’est vraiment passé, en revanche, un bon copain de la victime pense que ce n’est évidemment pas lié au bitcoin… Remarquez, il vaut mieux être prudent ces derniers temps. « Interrogé par Reuters, Steve Beauregard, dirigeant d’une autre plateforme, GoCoin, est l’un des derniers à lui avoir parlé. Selon lui, « ce n’est pas une mort liée au bitcoin »:
Elle avait d’autres problèmes dans sa vie. En règle générale, il y a de nombreuses petites raisons… Il semble qu’elle ait choisi une solution permanente à des problèmes ponctuels. »

Sympa le collègue… elle a choisi une solution permanente à des problèmes ponctuels… même moi qui utilise l’humour noir tendance cynique je n’aurais pas osé la sortir celle-là ! Bref…

« On apprend également que « First Meta est une plateforme d’échange de bitcoins. D’abord plateforme de commerce en ligne pour la monnaie utilisée dans le jeu Second Life, elle permettait depuis un an d’échanger la monnaie virtuelle contre des dollars. Une fonctionnalité non disponible actuellement, selon l’agence Reuters… » Ha tiens ! Sa société allait proposer un moyen massif… de conversion du bitcoin. Mais la pauvre était tellement triste qu’elle a préféré se suicider. Remarquez c’est parfaitement plausible, hélas. La détresse humaine est une souffrance bien trop courante. Mais cette conjonction de suicides est particulièrement troublante.

Il y a aussi l’histoire de MtGox, l’une des plus anciennes et importantes Bourses d’échange de bitcoin, qui a cessé ses transactions depuis le 7 février, plongeant ses clients dans l’inquiétude et cette monnaie virtuelle dans la plus grave crise de sa jeune histoire….

Mais tout cela finit fort par ressembler à une attaque coordonnée contre la première monnaie virtuelle dont le succès menaçait de devenir exponentiel, ce qui aurait posé quelques problèmes à nos grands banquiers. Qui détient la création monétaire détient le véritable pouvoir, et il faut être d’une grande naïveté pour croire que nos grands argentiers vont se laisser dépouiller de ce pouvoir-là et ils sont prêts et ont toujours été prêts à tout pour le conserver. Guerres, putsch, coups d’États, assassinats et autres grandes joyeusetés.

Une offensive coordonnée et en plusieurs étapes

La stratégie faire monter le bitcoin au plus haut pour qu’il connaisse un effondrement retentissant gravé dans l’inconscient collectif sans que les États n’aient eu à l’interdire, c’est le plus haut degré de sophistication de manipulation pour maintenir la confiance dans les monnaies d’État mais surtout (car en réalité le degré de confiance n’est pas aussi important que ce l’on veut bien penser) le pouvoir de la création monétaire.

Petite digression. Ce qui est important, comme je le disais, ce n’est pas tant la confiance dans la monnaie que vous utilisez que l’obligation que vous avez d’utiliser cette monnaie. En clair, je pense qu’une monnaie peut être une monnaie de singe mais que paradoxalement si vous êtes obligé de vous en servir cela justement lui conférera une valeur autre que sa valeur intrinsèque. Pour que ce schéma fonctionne, vous ne devez avoir à votre disposition aucun échappatoire, aucune alternative monétaire, pas même des dollars au marché noir lorsque vous étiez un résident de l’ancienne URSS. Vous pouvez compter justement sur les progrès de la technologie et sur la dématérialisation aussi bien des monnaies que des moyens de paiements pour arriver à ce stade. Nous n’en sommes plus très loin. Subsistent encore quelques obstacles comme certaines devises alternatives (le yuan par exemple) et bien entendu l’or dont les peuples doivent être privés… mais sans avoir à l’interdire car cela serait un aveux monétaire. Mieux vaut vous décourager d’en posséder et vous en déposséder progressivement. C’est le rôle des grands médias que de faire passer et véhiculer une image très négative de l’or et des officines de rachat d’or que de vous en défaire à vil prix.

Bref, revenons à notre bitcoin qui se traduit littéralement par la « monnaie-octet ».

Ben Bernanke, il y a quelques mois, a permis l’envolée des cours du bitcoin uniquement par une petite déclaration savamment préparée évidemment et dont le résultat était une évidence. Il avait dit en substance que la « FED n’avait rien contre la monnaie virtuelle, qu’elle regardait cela avec beaucoup d’intérêt et qu’elle pensait que c’était l’avenir » ! Avec de tels propos, tous les crétins se sont imaginés que Ben Bernanke, gouverneur de la FED et représentant des plus grands banquiers internationaux mondiaux (je rappelle que la FED est une entreprise de droit privé appartenant à ses actionnaires… les grandes banques de Wall Street) venait de décerner au bitcoin une « licence to kill » les autres monnaies y compris le dollar.

Résultat donc parfaitement prévisible et logique, les spéculateurs se sont rués sur la monnaie-octet jusqu’à ce que son cours dépasse pour du vent, pour du rien, pour quelques chose de totalement inexistant et ne reposant sur rien si ce n’est sur un algorithme mathématique plus ou moins mystérieux et susceptible comme tout programme informatique de bug ou de problème, celui de l’or physique. Un bitcoin au plus haut valait plus qu’une once d’or au même moment. Avec mon camarade Philippe Béchade, nous en rigolions franchement. Pour ceux qui le souhaitent, mon camarade Philippe, lors de la journée des membres Aucoffre, nous avait fait une sublime intervention sur justement cette monnaie virtuelle. Évidemment, Philippe et moi étions deux imbéciles qui n’avaient rien compris, nous n’étions pas môôdernes, nous n’étions pas « geek » nous étions de vieux tromblons… car cette fois-ci évidemment, avec le bitcoin c’était différent !! Bref, nous nous sommes bien marrés avec cette histoire de monnaie virtuelle autorisée par la FED.

Donc acte 1 Ben le barbu fait exploser à la hausse le bitcoin. Acte 2, tout le monde en veut car cette « fois-ci c’est différent ». À chaque fois que vous entendez cette phrase fuyez. C’est que vous êtes à la fin d’une bulle spéculative. Acte 3 nous y sommes. Les problèmes surgissent de toute part sur cette monnaie virtuelle.
Pas une semaine ne se passe sans que des fraudes soient dévoilées, des dirigeants suicidés, des bitcoin-coins volatilisés, volés, pillés et pas sécurisés.
Pas une semaine sans des arrestations, des accusations, des interventions du FBI et des interpellations pour blanchiment…
Pas une semaine sans que le cours du bitcoin-coin ne baisse un peu plus que la semaine précédente.

Ce n’est pas l’explosion d’une bulle mais l’éradication du bitcoin qui est en cours.

Je sais que je vais faire hurler mes lecteurs amateurs de technologie. Ne le prenez pas mal. Je comprends sincèrement que vous soyez séduit par cette nouveauté et c’est intellectuellement totalement passionnant ! C’est une superbe expérience monétaire et je suis pleinement favorable vous l’imaginez à une monnaie libre et ouverte ! Je dirais même que ce serait certainement une sublime solution pour résoudre une grande partie des problèmes de l’humanité.
Hélas, notre monde n’est pas dirigé, et je le déplore chaque jour, par des idéalistes animés par le sens de la justice et de l’amour des autres mais par des cyniques dont le seul objectif est d’entasser un maximum de richesses…

Ceux qui détiennent le pouvoir, le véritable pouvoir, celui de battre monnaie, d’augmenter la quantité de monnaie ou de la réduire ce qui veut dire de créer une crise ou de créer une expansion économique, ces vrais dirigeants-là ne peuvent en aucun cas tolérer qu’une alternative libre puisse prendre son envol et venir réduire puis détruire leur pouvoir.

Le bitcoin sera donc éradiqué, mais il ne sera pas interdit car l’illusion de la démocratie doit être maintenue. Le bitcoin sera éradiqué par une succession de scandales, de fraudes et la destruction de ce qui restera de plateforme de négoce via la corruption de collaborateurs, de forfaitures, de trahisons, mâtiné de quelques morts « non-naturelles aux origines inconnues », et pour celles et ceux qui résistent encore et toujours y compris à l’accident ménager malencontreux à base de cloueuse, il restera l’attaque informatique.

En réalité, et je pense que vous l’avez compris, l’éradication du bitcoin a déjà commencé, elle a été planifiée, préparée de longue date, répond à un mobile évident qui est de protéger ceux qui ont le pouvoir actuel de battre monnaie à leur convenance.

À l’issue de cette éradication, et c’est ce qui fait l’élégance de ce plan, c’est vous-même qui ne voudrez plus du bitcoin. Vous n’aurez plus « confiance ». « On ne vous y reprendra-plus ». Et puis, et ce sera le dernier acte, une série d’articles et de reportages seront soumis à votre cerveau et véhiculeront l’idée que désormais, grâce au marché Transatlantique et à la fusion du dollar et de l’euro pour créer notre monnaie unique « l’améro », solution à tous nos problèmes et création permettant de relancer enfin la croissance et de sortir de la crise, eh bien l’améro, votre future monnaie, prendre le meilleur des anciennes monnaies à savoir la « sécurité » et le meilleur de l’expérience du bitcoin…

Évidemment, cela est juste un roman, une histoire, vous imaginez bien qu’il est impossible (comme dirait ma femme) que les esprits tordus qui nous dirigent puissent avoir ce genre d’idée et mettre ce type de plan à exécution…

Restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes »

Éditorialiste et rédacteur du Contrarien Matin
Directeur des études économiques AuCOFFRE.com

http://www.lecontrarien.com/

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, Directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement www.lecontrarien.com.

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/industrie-financiere/20140306trib000818556/la-dirigeante-d-une-plateforme-d-echange-de-bitcoins-retrouvee-morte-a-singapour.html

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Singapour | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Singapour | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,1 (32 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Moi je suis bien content que le bitcoin ait été exterminé . Je déteste tout ce qui est virtuel .
@D.

Ne perdez pas vore temps à argumenter avec ce pauvre homme qui est en train de développer une tumeur au cerveau qui lui gâche le caractère. Qu'il soit juif et d'extrême droite ne me dérange pas personnellement : c'est son droit le plus stricte, mais s'il était cohérent avec lui-même et s'il avait un peu de fierté, il se serait installé en Israël depuis longtemps. Avec son comportement insensé, il rendrait antisémite une vache à lait. Mérite-t-il notre compassion? Peutêtre.
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
@ Caldera
Je crois que je vais suivre votre conseil malgré le fait que ses incohérences et surtout sa mauvaise foi soient extrêmes et ses propos blessants .
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
@D.

Frédéric P. est Philvar ! En 2012 il a écrit une chose très intéressante sous un article d'Alex Korbel "L'espagne devra-t-elle être sauvée en 2013". Les "N.B." sont de mon fait. Voici ses écrits :

"Bon je vais en dire un : études de MEDECINE ET DROIT - le sens du commandement et de la responsabilité dans l'ARMEE COMME OFFICIER appelé et FORMATE à L'ANTI-MANIPULATION (N.B. lisez l'inverse). Pas banquier du tout mais responsable directe dans la haute finance jusqu'à ce que Giscard/MITTERAND M'EXPULSENT pour mainmise sur le secteur comme de bien d'autres ... pour les massacrer à leur profit exclusif et à celui de leurs copains. C'est comme cela qu'est apparue la dérive financière de la banque. Depuis INFORMATIQUE - philosophie et PSYCHOLOGIE (N.B. : ingénierie sociale peut-être ?). J'ai un esprit de synthèse qui me fait intégrer tous les facteurs rencontrés.
Voilà vous savez l'essentiel. Je me prépare au départ définitif (N.B. : probablement pas encore parti !).
Ne jamais me sentir obligé de moutonner quels qu'en soient les origines ou motifs : un raisonnement erroné le reste.
Il faut toujours voir les deux côtés des éléments observés. Cela manque ici ou nombre de participants partent d'une préconçue pour l'appliquer à DEFORMER la réalité. (N.B. : Qui déforme la réalité ? Quelle réalité ? Au profit de qui ?)."

Cela explique toutes ses réactions, y compris sa haine des socialistes et ses accointances avec d'autres "collègues" spécialistes d'INDECT ! Tenez bon car il semble que l'on tente de tout faire pour vous décourager ici.
"Cela fait longtemps qu'ils le veulent et désormais la technologie le permettant...ils ne vont pas se gêner!"

TOUT ce que la technique permet sera utilisé. Par les gentils ou par les méchants.
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
"D' abord, corrompre le langage" Lénine
Evaluer :   0  2Note :   -2
EmailPermalink
Pour le nouveau président de la Commission européenne, Angela Merkel impose Juncker comme candidat du PPE.

L'ancien Premier ministre luxembourgeois a été désigné comme candidat par les conservateurs européens réunis à Dublin. Un choix issu de la volonté de Berlin.

Encore une fois, Angela Merkel aura eu le dernier mot. A Dublin, les délégués du Parti populaire européen (PPE) ont élu l'ancien premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker, par 382 voix contre 245 au Français Michel Barnier. Plus d'une centaine de délégués ont refusé de prendre part au vote et n'ont donc pas osé aller à l'encontre de la consigne de vote de la chancelière allemande.

http://www.latribune.fr/blogs/la-tribune-des-europeennes/20140307trib000818836/merkel-impose-juncker-comme-candidat-du-ppe-aux-europeennes.html

Vendredi 7 mars 2014 :

L'immobilisme de la BCE profite à l'Allemagne.

En choisissant de ne rien faire jeudi, la BCE a surtout défendu les intérêts de Berlin. Au détriment de ceux de la zone euro en général.

Le gagnant : l'Allemagne.

Il y a cependant des gagnants à ce jeu dangereux de la BCE : c'est l'Allemagne. Les exportations allemandes sont très clairement immunisées à ce niveau de l'euro. Bien au contraire, une hausse de la monnaie unique renchérit la valeur des exportations. Parallèlement, les importations demeurent toujours bon marché et la faible inflation fait pression sur les salaires, ce qui, au moment où l'Allemagne va introduire le salaire minimum est une bénédiction pour les entreprises outre-Rhin. Déjà l'an passé, l'Allemagne a connu un recul des rémunérations de 0,1 %. Pour être clair : le choix de la BCE soutient le modèle économique allemand au détriment de celui des autres économies de la zone euro.

http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20140307trib000818826/l-immobilisme-de-la-bce-profite-a-l-allemagne.html

Dès sa naissance, l’euro était une monnaie allemande, acceptée par l’Allemagne à condition qu’elle soit adaptée à la démographie de l’Allemagne, à condition qu’elle soit adaptée à l’économie de l’Allemagne, à condition qu’elle serve l’intérêt national de l’Allemagne.

Dès la naissance de l’euro, l’Allemagne a toujours imposé une politique monétaire adaptée à l’intérêt national de l’Allemagne.

Quant aux élites des autres pays européens, elles acceptent de suivre la politique de l’Allemagne.
en français correct, on dit "il semblerait également que ces puces SOIENT depuis peu utilisées au Mexique... MERCI.
Evaluer :   1  7Note :   -6
EmailPermalink
Ce que Charles ne dit pas à propos du BC:
*50% des BC sont détenues par leurs 50 premiers utilisateurs.
* le process de mining est particulierement abscon ( bref on va , si ça marche(ait), remplacer une élite d'énarche par une élite de geeks... super)
* l'algorithme est réproductible à l'infini: il ne peut, par construction, n'y avoir que 21 Millions BC, donc quelques milliards de dollar ( a la vitesse ou on imprime un dollar, pas grand chose donc), et un autre "savant" peut faire un bitcoin 2.0 , un autre un octetcoin1.0 etc etc. On peut avoir simultanément 1 milliard de BC différents donc. Va bien y avoir une appli google/apple " créez votre BC en 10 minutes " un jour .

Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
« remplacer une élite d'énarche par une élite de geeks... super »

Entre l'élite composée d'apparatchiks soviétisants de l'ENA et une élite venant d'une méritocratie, le second est meilleur.

« l'algorithme est réproductible à l'infini: il ne peut, par construction, n'y avoir que 21 Millions BC, donc quelques milliards de dollar ( a la vitesse ou on imprime un dollar, pas grand chose donc), et un autre "savant" peut faire un bitcoin 2.0 , un autre un octetcoin1.0 etc etc. On peut avoir simultanément 1 milliard de BC différents donc. Va bien y avoir une appli google/apple " créez votre BC en 10 minutes " un jour . »

Et c'est à ça que sert la sélection du marché, le système de prix qui évince les producteurs inutiles lorsqu'il y a surprod et qui incidte de nouveaux producteurs lorsqu'il y a sousprod.
Après, il y a aussi la confiance dans l'algorithme, le fait qu'il soit répandu, etc…
Je peux aussi imprimer ma propre monnaie perso… Il y a peu de chances qu'elle soit achetée pour autant…
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Attention, First Meta n'est pas une plate-forme d'échange de bitcoins, mais de monnaies virtuelles pour jeux vidéo !!! Comme Linden (Second Life), des IMVU credits ou encore des NuVera note (NuVera Online)

http://www.arretsurimages.net/breves/2014-03-07/Mort-PDG-non-ce-n-est-pas-la-faute-au-bitcoin-id17047
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
Quelques remarques : il me semble que octet = byte et non pas bit. Ce n'est pas la monnaie octet mais bien la monnaie bit (bit en français aussi, on dit un bit et un octet, un octet étant composé de 8 bits oc=octal)

Concernant les affaires sur le bitcoin, je suis d'accord avec Charles, c'est louche que tout tombe au même moment. Mais pour ma part je ne crois pas du tout à la destruction du bitcoin à moins de détruire Internet ou de la contrôler de manière encore plus vicieuse que les chinois, les cryptos monnaies ne disparaitront pas.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Non ! L'apéro c'est quand même mieux que l'améro !
Blague à part je ne vois pas ce qu'on peut rajouter à cet article qui nous rappelle le cynisme à l'état pur de ceux qui tirent les ficelles.
Si j'étais un professionnel du cinéma, il y aurait là matière à réaliser un super film. Car un scénario comme ça, justement ce n'est pas du cinéma !
La réalité dépasse la fiction et nous sommes (hélas) tous dans le casting.
Evaluer :   7  0Note :   7
EmailPermalink
Pour revenir au sujet de l'article, bien sûr, il n'a jamais été question de laisser le bitcoin devenir une monnaie concurrente du dollar, de l'euro, etc. Ceux qui ont pu l'espérer sont vraiment naïfs. Comme si les banquiers allaient abandonner leur privilège de création monétaire sans combattre !

Mais il y a une raison - la plus importante à mes yeux - pour laquelle la Fed a laissé le bitcoin se développer un temps : il a ouvert la voie technique à la dématérialisation complète de la monnaie. Or, dans le futur assez proche, les billets de banque disparaîtront. Tous les échanges, même les plus petits, seront électroniques, donc traçables. L'aventure du bitcoin aura servi de "preuve de concept", voire de prototype à la monnaie bancaire virtualisée.

La seule monnaie concurrente des monnaies bancaires est l'or. Quand les billets de banque auront disparu, il sera alors possible de le déclarer hors-la-loi. Et la Terre sera enfin devenue le paradis des banquiers. Et l'enfer pour tous les autres...
Evaluer :   9  0Note :   9
EmailPermalink
Pas si sûr que ça que la monnaie papier disparaisse. Il pourra y avoir en sous-main des échanges avec des pièces jaunes ou blanches, mais les billets, ça rend service à tout le monde, surtout à ceux qui ont besoin de monnayer leur pouvoir. Une valise pleine de billets de 100$, ce n'est pas trop volumineux, ça ne pèse pas très lourd et les "bucks" peuvent être distribués anonymement à plein de monde...
Evaluer :   6  1Note :   5
EmailPermalink
Aujourd'hui, les billets de 500 € sont refusés partout, ceux de 200 € pratiquement partout aussi. Bientôt ce sera le tour de ceux de 100 €. Les limites de paiement en liquide sont abaissées partout dans l'UE. Le processus est déjà bien entamé...

PS : Pour la corruption, les comptes off-shore (avec passe-droit) sont faits pour ça, j'imagine.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Quelques bons vieux ronds jaunes de 31,1g au creux de la paume emportent bien des décisions.
On peut commettre plein de malhonnêtetés avec la plus honnête des monnaies..
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
IMPORTANT
Ukraine : les radicaux exigent que les autorités ouvrent les arsenaux militaires
Par La Voix de la Russie | Les dirigeants du groupe nationaliste radical Praviy Sektor (extrême droite) ont exigé que les autorités de Kiev ouvrent les arsenaux militaires à leurs détachements d'auto-défense, a communiqué aujourd'hui une source dans le ministère de la Défense d'Ukraine.

« Le chef de Praviy Sektor Dmitri Iaroch a déclaré que les « approches conservatrices » ne permettaient pas de remettre de l'ordre dans le pays et d'en finir avec les protestations anti-Maïdan dans l'est et le sud de l'Ukraine. Il a également souligné que les combattants de son groupe auraient à assurer l'intégrité territoriale du pays », a raconté la source.

Selon les médias ukrainiens, le 5 mars la Rada a été saisie de la proposition de conférer à Praviy Sektor le statut d'unités paramilitaires régulières.

http://french.ruvr.ru/news/2014_03_07/Ukraine-les-radicaux-exigent-que-les-autorites-ouvrent-les-arsenaux-militaires-0684/

Les mouvements nazis qui participent au gouvernement putschiste d'Ukraine mis en place et reconnu comme légal par le politburo de l'EU et des US réclame le libre accès aux arsenaux militaires pour l'ouverture de la guerre civile maintenant inéluctable tout comme sa conséquence : la sécession de la partie orientale pro-russe et l'intervention militaire russe sur tout l'Ukraine


Evaluer :   5  3Note :   2
EmailPermalink
Pour rappel, au cas où certains deviendraient mous : ceux qui nous dirigent s'en fichent de la démocratie et du peuple. Seul leurs intérêts priment (normal, en général les politiciens sont des narcissiques à tendance psychopathe).

L'autre jour j'ai pu interpeller un politicien qui commentait sur un post facebook d'un ami influent.
L'ami critiquait une promesse électorale bien foireuse du politicien.
Le politicien lui rétorque : "pour vous facile de critiquer, vous êtes juste chez vous à écrire une phrase sur facebook, la réalité du terrain est bien plus difficile que vous ne l'imaginez".

Analyse :

1) Le politicien considère la critique non-valable car venant d'une personne étrangère à la politique (bon, la personne a travaillé dans un cabinet, donc pas si étranger que ça non plus). En d'autres termes : seuls les politiciens ont droit à la parole, le peuple n'a qu'à la boucler.
2) Si le peuple doit la boucler, il n'est plus souverain. Donc il n'y a pas de démocratie.
3) Les promesses ne peuvent être tenues à cause de la difficulté du monde politique, donc si nous on vote pour des promesses et qu'on critique leur non-réalisation, c'est parce qu'on est des ignares, selon ce politicien (et tous ceux qui utilisent le même argument, donc en gros TOUS). Or il me semble que ceux qui connaissent la réalité du terrain ce sont les politiciens professionnels... donc, par expérience, ils devraient connaître les difficultés avant de faire des promesses. Ceci n'étant pas le cas, j'en conclue que nous sommes dirigés par des stagiaires, pour qui les erreurs s'expliquent par manque d'expérience.
4) Le manque de respect de ce politicard envers un électeur potentiel est une insulte à la démocratie. En démocratie, ce sont les élus qui doivent respecter le peuple (qui les élit et les nourrit de par son travail), et non l'inverse.

Bref, la conclusion du rappel : la démocratie n'existe pas chez nous (france, belgique).

Elle existe en Suisse, et du coup l'Europe critique les méthodes Suisses.

Elle existe en Crimée dont le parlement a voté le rattachement logique à sa mère patrie originelle, et du coup l'Europe critique et menace.

L'Europe est une dictature, mais le peuple est maintenu dans l'ignorance par les médias à la solde du pouvoir.
Evaluer :   7  2Note :   5
EmailPermalink
@RalphZ

Je suis bien d'accord avec vous et je pousserai même votre analyse au delà de la simple critique des régimes politiques de notre époque. Dans l'absolu, la démocratie ne peut pas exister...

Exemple : la Suisse est-elle une démocratie? Ne serait-elle pas plutôt une ploutocratie adossée à un état de droit qui fonctionne encore à peu près correctement. La France, quant à elle, n'est plus un état de droit depuis un certain temps (1985 ?), de l'avis de certains spécialistes du droit et de l'avis de pas mal de gens qui se sont frotté à la justice ces temps derniers. Quant à la Belgique, a-t-elle jamais été un état de droit? La mentalité belge est trop approximative et accommodante pour permettre qu'un authentique et rigoureux état de droit s'instaure. Je suis résident en Belgique et j’en sais quelque chose. Réfugié politique, en quelque sorte. L'herbe est toujours plus verte chez le voisin...

Quant à la démocratie en tant qu’idée, écoutez bien car c'est la pure vérité : la démocratie n'existe pas, n'a jamais existé et n'existera jamais. Totalement contraire à la nature humaine. Comment voulez-vous qu'une personne normale qui travaille huit heures par jour et qui doit s'occuper d'une famille, même réduite, puisse trouver le temps de s'instruire des choses horriblement complexes de la politique, de l'économie et du droit? Et même en supposant la chose possible, encore faudrait-il supposer que l'intelligence, la sagesse, le courage et la vertu soient équitablement répartis dans la population! Par dessus le marché, le système nous intoxique du berceau à la tombe au moyen d'une propagande insidieuse et diaboliquement efficace : ça commence avec Walt Disney, Hollywood, l'école, la pression sociale, les copains et copines, la musique (véritable conditionnement hypnotique de l'humeur et des sentiments au quotidien - la musique est l'instrument de propagande le plus efficace qui soit - ), la mode, la carrière professionnelle et j'en oublie sans doute.

Mais alors pourrait-on objecter, que penser de la démocratie athénienne (dont s'inspire M. Chouard)? Eh bien notons que Platon détestait cette démocratie-là. Et il avait ses raisons dans la mesure où la démocratie dissimule toujours la dictature de la caste des marchands (la démocratie est toujours le prétexte du capitalisme mercantile). La puissance d'Athènes reposait sur son commerce maritime et sur ses mines d’argent. Si on considère qu'un marchand, pour réussir, doit avoir les nombreuses qualités habituelles qu’on lui prête, qui sont le travail, l'organisation, la bonne gestion, le sourire commercial, le nez pour ce qui se vend et le sens du bon emplacement dans le quartier, de la mise en valeur des marchandises et cætera, avec en plus un don naturel pour la tromperie, on comprend que le marchand est par définition un escroc et un voleur d'un type un peu spécial, qui s'y entend pour dépouiller les gens avec leur consentement. Et ça tombe bien, parce que la démocratie repose sur le consentement, justement. Comme Platon, je n'aime pas la démocratie car ce régime repose sur l'escroquerie marchande. La démocratie réelle, qui n'est qu'une ploutocratie, revendique une démocratie imaginaire et idéale impossible à atteindre, mais qui suscite l'espoir de la femme allaitante et de l'homme efféminé.
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Charles , vous dites :

....Ceux qui détiennent le pouvoir, le véritable pouvoir, celui de battre monnaie, d’augmenter la quantité de monnaie ou de la réduire ce qui veut dire de créer une crise ou de créer une expansion économique, ces vrais dirigeants-là ne peuvent en aucun cas tolérer qu’une alternative libre puisse prendre son envol et venir réduire puis détruire leur pouvoir...

C'est exactement ce que je pense et ce que j'écris en de nombreux commentaires , sans oublier de signaler que le système bancaire est rothschildien tout comme la création de l'état d’Israël , éléments factuels aisément vérifiables qui me font être qualifié en réponse de "malade " par des individus développant des théories clairement fascistes .

Certains trolls me menaçant ouvertement par commentaire sur ce site d'une attaque informatique .

Evaluer :   9  4Note :   5
EmailPermalink
Vous êtes d'extrême droite, c'est pour ça que tout ce que vous dites est faux !

ça fait du bien parfois de choisir la facilité, ça repose les neuronnes :P

Blague a part, y'avait cet article qui présagait l'effondrement de cette monnaie électronique :

http://www.redstate.com/2014/01/27/tech-at-night-fbi-winning-the-war-on-tor-bitcoin-foundation-vice-chairman-arrested/

ça me fait penser que c'était aussi le FBI qui était derrière les tentatives d'assassinat des leaders du mouvement les 99%, et bien entendu les banques tiraient les ficelles.
Evaluer :   6  3Note :   3
EmailPermalink
non, au contraire, tout ce qu' il dit est faux, parce que D. est absolument un nervi d' extrême gauche ( vous pourrez d' ailleurs constater qu' il se contente de répéter au jour le jour, toute la propagande actualisée et tous les slogans qu' on retrouve en permanence et en boucle sur les sites troskistes, anti-Juifs et d' extrême-gauche... la plupart de ses commentaires ne sont d' ailleurs et la plupart du temps que des copiés-collés provenant de ces sites... il n' a assurément pas assez d' intelligence et de libre-arbitre pour penser par lui-même ou même pour penser tout court... )... autre exemple et parmi tant d' autres, parmi ses mentors, il cite régulièrement cet inepte admirateur du Chavisme et névropathe complet : Etienne CHOUARD... c' est pas peu dire.
Evaluer :   0  7Note :   -7
EmailPermalink
Oui tout est faut, même ce qui se passe devant nos yeux.
Vous êtes bien un médecin, aucun doute :P
Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
@D. Frédéric P. est Philvar ! En 2012 il a écrit une chose très intéressante sous un article d'Alex Korbel "L'espagne devra-t-elle être sauvée en 2013". Les "N.B." sont de mon fait. Voici ses écrits : "Bon je vais en dire un : études de MEDECINE ET D  Lire la suite
AilesdeSamothrace - 21/03/2014 à 08:38 GMT
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX