Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Scenario d’un défaut Grec

IMG Auteur
 
Publié le 20 mai 2012
1165 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 12 votes, 3,6/5 ) , 25 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
25
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Or et Argent

 

 

 

 

Les dirigeants européens sont dans l’attente inquiète des résultats des prochaines élections législatives grecques, dans moins d’un mois. À constater la multiplication des tentatives d’en cerner les conséquences, l’accent est manifestement davantage mis par les commentateurs sur la sortie de la Grèce de la zone euro que sur son maintien.


Le souhait qu’elle y reste est émis de tout côté, mais en y ajoutant que cela dépend en fin de compte des Grecs eux-mêmes (oubliant que la BCE dispose du moyen de prendre la décision à leur place). Les pressions ne manquent pas dans la perspective des élections. En préconisant la tenue d’un referendum sur la sortie de l’euro afin de biaiser la consultation, Angela Merkel s’est fourvoyée sur ce terrain scabreux et a dû vite faire machine-arrière. Der Spiegel confirmera demain lundi qu’elle a effectivement tenté cette manœuvre ratée. Wolfgang Schäuble, le ministre allemand des finances, vient d’ailleurs de revenir à la charge dans une interview accordée à Kathimérini, expliquant que les Grecs ne voteront pas seulement pour un parti le 17 juin prochain, mais également pour le maintien ou non de la Grèce dans l’euro. Un « oui » à l’euro signifiant selon lui un « oui » à l’austérité.


Ces pressions qui vont se renouveler ne sont pas sans naïveté, car même si une coalition Nouvelle Démocratie-Pasok trouve en fin de compte une majorité parlementaire, celle-ci reposera sur la promesse d’une renégociation du « mémorandum » de la Troïka, qui pourra très difficilement être reniée, quitte à l’engager à minima. Par ailleurs, plus personne n’a foi dans le business plan de la Troïka, ce qui imposera tôt ou tard de le revoir de toute façon.


Dans l’immédiat, les dirigeants européens naviguent entre deux écueils. L’Allemagne craint qu’un souhait trop prononcé de voir la Grèce rester au sein de la famille euro ne soit traduit par les Grecs comme la possibilité d’une négociation, mais à l’inverse la reconnaissance que la Commission fait des préparatifs dans l’éventualité d’une sortie pourrait être comprise comme l’annonce qu’une décision en ce sens a déjà été prise.


Les conséquences financières de cette dernière sont très difficilement chiffrables, elles ne le sont pas davantage au plan politique. Certains s’y essayent et cela donne des montants qui font réfléchir. Pour les finances publiques, les coûts directs pourraient être au maximum de 350 milliards d’euros pour les pays de la zone euro, Grèce exclue. Cela comprend les prêts consentis au pays, y compris la quote-part du FMI qui revient aux pays européens, ainsi que le montant des obligations grecques détenues par la BCE et les banques centrales nationales. Cette somme correspondrait à un défaut total et pourrait être moindre en cas de défaut partiel. Suivant l’ampleur de celui-ci, le coût pourrait varier entre 150 et 225 milliards d’euros (42% et 64% de dépréciation), selon Barclays Capital et UBS. Pour mémoire, la restructuration de la dette grecque détenue par les banques qui a déjà été opérée a porté sur une réduction de la valeur des actifs de 53,5%. Pour les créanciers privés, les banques et compagnies d’assurance, il est estimé qu’elles perdraient dans l’affaire une centaine de milliards d’euros.


L’évaluation des coûts indirects induits est une toute autre affaire. Les retraits massifs des dépôts enregistrés dans les banques grecques et à la Bankia espagnole suggèrent que ce scénario pourrait se répéter, cette fois-ci sous une forme plus aigüe et atteindre toutes les banques espagnoles, ainsi que les italiennes. Les marchés boursiers et obligataires connaitraient un sévère coup de tabac, à la baisse pour le premier et à la hausse pour le second.


Il pourrait en résulter la mise sur pied dans l’urgence d’un système de garantie de l’épargne, afin de stopper les retraits et de limiter leurs conséquences pour les banques. Ainsi que l’activation du Fonds de stabilité (FESF) au profit des banques espagnoles, et probablement de l’État. La mise sur pied du Mécanisme européen de stabilité serait accélérée à toutes fins utiles, et les banques centrales nationales pourraient être recapitalisées. Enfin, la BCE pourrait également lancer une troisième opération massive de prêts en direction des banques.


L’Irlande et le Portugal obtiendraient une renégociation du calendrier de sortie de leurs plans de sauvetage respectifs et l’Espagne une nouvelle révision à la baisse de ses objectifs de réduction du déficit. Le sort de l’Italie est l’inconnue majeure. La Grèce, enfin, dans le pire des états, devrait tout de même être aidée au nom d’une solidarité politique européenne qui ne pourrait pas être totalement abandonnée.


Le paradoxe de cette accumulation d’événements est qu’ils reviendraient à réaliser ce que l’Allemagne se refuse à négocier !


Le coût politique est tout aussi difficile à cerner. La sortie de la Grèce pourrait donner le coup d’envoi d’un détricotage de la zone euro, au lieu de la poursuite de son élargissement. D’autres pays pourraient être tentés de suivre son exemple, si les épreuves endurées devenaient par trop insupportables. Au plan symbolique, le coup serait rude car l’entrée de la Grèce au sortir de la dictature visait à la prémunir du retour de ce genre d’expérience.


L’élan européen, déjà bien affaibli, serait brisé au profit du repli sur les intérêts nationaux, ou présumés tels. Seuls d’incorrigibles optimistes (ou d’aveugles idéalistes) veulent encore croire aux vertus d’une saignée qui préluderait à son rebondissement. Mais un nouvel épisode de la construction européenne devrait se faire cette fois-ci aux conditions allemandes, ce qui le rend irréaliste. Un nouveau deal, à l’image de celui qui avait présidé à la naissance de l’euro il y a treize ans, ne se présente pas du tout dans les mêmes conditions. Et la crise financière ne peut être réduite à celle de la dette publique.


Depuis le début, la Grèce a été présentée comme le laboratoire de la stratégie européenne. Elle le reste, mais d’une manière imprévue. Au jeu des comparaisons, la renégociation du sauvetage de la Grèce coûterait moins cher que sa sortie de l’euro. Mais cela ouvrirait la porte à d’autres négociations qui, de fil en aiguille, risqueraient de mettre en question les bases mêmes de la stratégie actuelle. Si l’affaire se conclut par une sortie grecque, on saura au moins combien coûtera la volonté de persévérer dans l’erreur, entre le coût d’un nouveau sauvetage et celui du défaut.


Une dernière question : ce défaut peut-il ou non intervenir ? Devant l’inconnue qu’il représente, les dirigeants européens vont chercher à reprendre la main par tous les moyens. Mais la situation est en train de leur échapper des doigts. Stay tuned ! Restez à l’écoute !



Billet rédigé par François Leclerc


Son livre, Les CHRONIQUES DE LA GRANDE PERDITION vient de paraître.


Un « article presslib’ » est libre de reproduction numérique en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Paul Jorion est un « journaliste presslib’ » qui vit exclusivement de ses droits d’auteurs et de vos contributions. Il pourra continuer d’écrire comme il le fait aujourd’hui tant que vous l’y aiderez. Votre soutien peut s’exprimer ici.


 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Grèce | Portugal | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Grèce | Portugal | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :3,6 (12 votes)
>> Article suivant
Paul Jorion, sociologue et anthropologue, a travaillé durant les dix dernières années dans le milieu bancaire américain en tant que spécialiste de la formation des prix. Il a publié récemment L’implosion. La finance contre l’économie (Fayard : 2008 )et Vers la crise du capitalisme américain ? (La Découverte : 2007).
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Moi aussi, je vois que nous nous intéressons au mêmes sites.
Vous me direz ce que vous pensez des forums dont je vous ai dont les liens ?
L'or et l'argent sembleraient avoir repris une petite montée, on va voir si cela continue...
Il s'agit en définitif de deux forums.
Voici les liens:
http://forum.argentmetal.com/
http://www.acheter-or.com/forum/viewtopic.php?t=49
C'est sympa, et on y trouve d'autres personnes avec lesquelles tu peux discuter, demander des conseils, et être au courant des articles et vidéos parlant de l'or et de l'argent métal
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
@ Numisargent,

Merci pour les liens, j'irai voir. ;-)

De mon côté, je consulte aussi régulièrement, mais sans intervenir :

http://www.47carat.com/actualites/
http://gold-up.blogspot.com/
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dis, par hasard, tu ne serais pas membre d'un forum qui parle d'argent métal et d'or ?
Car plus je converse avec toi, plus j'ai cette impression.
Surtout que sur le forum dont je parle, le pseudo est presque identique...
Maintenant, il est certain que les "banksters" ne se laisseront pas avoir facilement, et qu'ils nous réservent certainement "un chien de leur chienne".
Mais j'y crois, peut être suis je naïf ? Leurs manipulations successives sur l'argent et l'or, qu'ils pratiquent d'ailleurs également dans les actions de la finances,( il n'y a qu'à voir comment les actions de Facebook n'ont été en définitif qu'une arnaque.), finiront bien par être connues du grand public, et alors, ils seront bien contraint d'arrêter celles ci.
N'as tu pas remarqué qu'avant, on en entendait jamais parler ? Mais depuis un moment, comme de plus en plus de gens se tournent vers les MPX, ils ont de plus en plus de mal à faire ça discrètement.
Arrivera le jour ou tellement de possesseurs d'ETF, demanderont du physique à la place de leurs contrats papier, et que bien sur, ils ne pourront pas honorer, puisqu'il est de notoriété qu'un lingot a été vendu plusieurs fois, à des personnes différentes.
Du coup, ce jour là, le pot aux roses sera découvert, et ceux qui auront déjà du physique s'y retrouveront, car celui ci flambera....
La question est:" quand est que ceci se produira ???"
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
@ Numisargent,

"tu ne serais pas membre d'un forum qui parle d'argent métal et d'or ?"

Euh... non ! Je n'interviens que sur 24h Gold. Mais peut-être que j'ai un sosie "en pensées" ? De quel forum s'agit-il ? Histoire que j'aille y jeter un oeil.

"Mais j'y crois, peut être suis je naïf ?"

Moi, j'ESPERE et je prévois. Mais comme je ne fais pas du tout, mais alors pas du tout confiance dans nos "élites" et autres banksters qui jouent avec nos vies, je n'ai aucune certitude.

"Arrivera le jour ou tellement de possesseurs d'ETF, demanderont du physique à la place de leurs contrats papier, et que bien sur, ils ne pourront pas honorer, puisqu'il est de notoriété qu'un lingot a été vendu plusieurs fois, à des personnes différentes."

C'est à espérer car comme l'a bien expliqué La Caye en réponse à un de mes questionnements semblable, les possesseurs d'ETF sont essentiellement des spéculateurs qui n'ont pas envie de devoir stocker des métaux et sans compter les appels de marge et chambres de compensation qui clôturent automatiquement certaines positions de ces spéculateurs. Alors à cette allure là, ça peut encore durer longtemps...

Il faudrait que les spéculateurs avec ETF pensent plus loin et se rendent compte qu'ils auraient beaucoup plus à gagner en demandant la livraison de leurs m.p. pour faire tomber les masques en comprenant qu'alors seulement les m.p. récupèreront leur véritable valeur. Mais pour cela, il faut réfléchir un peu et voir plus loin que le gain immédiat. Ces spéculateurs en sont-ils seulement capables ? La réflexion peut-elle supplanter les réactions dues aux montées d'adrénaline qu'ils subissent quasiment en permanence ?
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Et n'oubliez pas que le marché noir ou parallèles existent, et que certains ne se gênent pas pour acheter et vendre sans faire de déclarations.
Croyez vous sincèrement que tous ceux qui vendent des pièces en or sur par exemple sur "EBAY", déclarent ensuite cette vente ???
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Si jamais nous nous servons de l'or ou de l'argent métal, ce sera pour payer chez les commerçants.
Je ne sais pas si vous le savez, mais de plus en plus d'états aux USA, ont donné l'autorisation de payer en or ou en argent.
http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-l-utah-reconnait-l-or-et-l-argent-comme-monnaie.aspx?article=3417896190G10020&redirect=false&contributor=Adrian+Ash
Le Mexique aussi est en train de mettre en place un système de paiement avec des pièces en argent.
Ce qui veut dire tout d'abord: que dans le cas d'un retour aux moyens de paiement avec des MPX, ces derniers seraient inévitablement réévalués, donc, profitable aux possesseurs de MPX(métaux précieux). Ensuite, vous pouvez constater le manque d'information de nos médias, qui n'en parlent jamais.
N'oubliez pas que dans le cas d'un crack des devises, toutes les règles changeront.
Maintenant, on ne nous interdit pas d'en acheter, mais ce moyen est tout simplement pour ficher les acheteurs..
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Bonjour Numisargent,

"de plus en plus d'états aux USA, ont donné l'autorisation de payer en or ou en argent."

Oui, j'avais lu cela...

"dans le cas d'un retour aux moyens de paiement avec des MPX, ces derniers seraient inévitablement réévalués, donc, profitable aux possesseurs de MPX (métaux précieux)"

Oui, mais pour cela il va d'abord falloir que les ETF se cassent la "g..." une fois pour toutes et que nos Etats européens commencent à réfléchir comme certains états des USA ou comme le Mexique ce qui, jusqu'à présent, ne semble toujours par être le cas, dès lors qu'ils semblent avoir opté pour toujours plus de "monnaie scripturale" en réduisant de plus en plus les montants autorisés à être payé en cash.

"vous pouvez constater le manque d'information de nos médias, qui n'en parlent jamais."

De fait, ils n'en parlent que pour donner des mauvais conseils et inciter les gens à vendre leur or ! :-(

"N'oubliez pas que dans le cas d'un crack des devises, toutes les règles changeront."

Probablement, mais comme ceux qui font la pluie et le beau temps sont tellement tordus et mauvais perdants... je m'attends toujours à des coups tordus leur part qu'on ne pourrait même pas soupçonner. :-(

"Maintenant, on ne nous interdit pas d'en acheter, mais ce moyen est tout simplement pour ficher les acheteurs..."

C'est pourquoi il faut en acheter en Allemagne où on peut encore payer cash et de manière anonyme jusqu'à 15.000 euros, sans compter que là-bas il n'y a que 7% de tva sur l'argent... ;-)






Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Eh oui, j'avais raison

L'article 51 de la LOI no 2011-900 du 29 juillet 2011 de finances rectificative pour 2011 parue au Journal Officiel vient compléter l'article L 112-6 du Code Monétaire et Financier


IMPORTANT : VOUS NE POUVEZ PLUS PAYER VOS ACHATS DE MÉTAUX EN ESPÈCES DEPUIS LE 1er AOÛT 2011. (anciennement 3000 euros max)

IMPORTANT : VOUS NE POUVEZ PLUS VENDRE VOS MÉTAUX CONTRE DES ESPÈCES DEPUIS LE 1er AOÛT 2011. (anciennement 3000 euros max)
@ numisargent,

Purée ! Mais si vous ne pouvez plus vendre vos métaux contre des espèces depuis le 1er août 2011, à quoi vous serviront-ils s'ils sont censés pouvoir vous dépanner lorsque la monnaie fiduciaire ne vaudra plus rien ?

Est-ce une directive européenne transposée en droit français ou est-ce une loi purement française ?

Et au vu de cette fameuse loi, êtes-vous toujours convaincu de ceci : "Il y a de fortes chances pour que de plus en plus de gens se tournent vers les métaux précieux, car ceux ci restent la seule manière à peu près valable pour sortir du système bancaire, et se mettre à l'abri d'une éventuelle faillite."

Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
"Purée ! Mais si vous ne pouvez plus vendre vos métaux contre des espèces depuis le 1er août 2011, à quoi vous serviront-ils s'ils sont censés pouvoir vous dépanner lorsque la monnaie fiduciaire ne vaudra plus rien ?"
Si la monnaie fiduciaire ne vaut plus rien, les espèces ne vaudront plus rien non plus. Dans ce cas, quel intérêt d'échanger ses métaux contre des espèces ???
Par contre, on pourra toujours faire du troc : je te donne quelques naps, tu me donnes ton immeuble. Je te donne un 50F Hercule, tu me donnes 50 kg de riz.
Evaluer :   5  2Note :   3
EmailPermalink
Bonjour Boutros,

En fait, j'avais naïvement pensé que comme les m.p. sont une valeur refuge, au fur et à mesure que la monnaie fiduciaire perdrait de sa valeur et que tout deviendrait donc beaucoup plus cher; à un moment donné, un salaire ne suffisant plus pour faire face aux dépenses (nourritue, chauffage, loyer, etc.), si on échangeait une pièce de m.p. en monnaie fiduciaire à un moment "x", cela aurait permis de faire provisoirement face.

Mais vous avez raison car celui qui voudra être payé n'acceptera bien sûr plus de monnaie fiducaire en laquelle il n'a plus confiance... sauf peut-être les vendeurs d'électricité et autres instances plus ou moins officielles.

Le hic avec "je te donne quelques naps, tu me donnes ton immeuble" c'est que pour devenir proprio d'un immeuble, il faut passer par un notaire, donc une instance officielle contrôlée qui exigera que le payement soit fait avec du "papier" et non du "métal". Et même si on passe par le système de la donation, parfois, les montants à régler pour acter la donation sont supérieurs à 3.000 euros. Et encore, pour qu'une donation soit effective et définitive, il faut, en plus, que le donateur ne meurt pas endéans les trois ans...

En conclusion, le "je te donne quelques naps, tu me donnes ton immeuble" ne sera possible, à mon sens, que lorsque l'Etat ne pourra absolument plus rien contrôler du tout. Or une telle situation me paraît peu envisageable, non ?


Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Chère Lolo27,
Je n'en sais hélas trop rien. Ce que je sais c'est que pendant la République de Weimar on pouvait acheter plusieurs immeubles avec une seule pièce d'or.
Pour cette histoire de notaire, je ne pense pas qu'il faille trop se tracasser. Vous pouvez toujours vendre vos MPx au possesseur de l'immeuble contre un chèque, par exemple. Ensutie vous faites un chèque d'un montant équivalent pour acheter l'immeuble. Peu importe la valeur inscrite sur le chèque, l'argent ne vaudra plus rien. Et puis le notaire, si on lui agite quelques 50F Hercule sous le nez, il sera tout de suite plus compréhensif.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
lol,
l'or et l'argent sont utilisés depuis 5000 ans , le papier est utilisé au toilette!
A propos des 3000€ pour le paiement en cash, n'est ce pas déjà fait en France ?
De moins en moins de gens font confiance aux banques. Il y a de fortes chances pour que de plus en plus de gens se tournent vers les métaux précieux, car ceux ci restent la seule manière à peu près valable pour sortir du système bancaire, et se mettre à l'abri d'une éventuelle faillite.
Les "banksters et leurs complices ont à mon avis du soucis à se faire. Le peuple est en train de réaliser qu'il se fait pressurer, et que leur pouvoir d'achat se réduit comme peau de chagrin.
Il faut se poser une question, pourquoi, malgré tout ces échecs pour "soi disant" sauver la Grèce, ils continuent leurs plans d'austérité ? Alors qu'il ne faut vraiment pas être un spécialiste pour constater que ceux ci ne marchent pas.
Nous n'en sommes qu'au début de cette crise, et ce qui suivra verra le système, tel qu'il est en ce moment, s'écrouler...
Seul ceux qui auront anticipé cette crise monétaire, en investissant dans les métaux précieux, auront une chance de ne pas subir les faillites annoncées, qui mettront beaucoup de gens dans une situation insoutenable !!!
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
@ numisargent,

"Il y a de fortes chances pour que de plus en plus de gens se tournent vers les métaux précieux, car ceux ci restent la seule manière à peu près valable pour sortir du système bancaire, et se mettre à l'abri d'une éventuelle faillite."

Euh... je commence de plus en plus à me poser des questions. J'étais aussi plutôt rassurée à ce sujet jusqu'à ce que Yoyo Bobo annonce l'existence d'un projet de loi est à la Chambre (en Belgique) afin de faire passer tout payement cash de 15.000 euros à 5.000 euros en 2013 et à 3.000 euros en 2014.

"Les banksters et leurs complices ont à mon avis du soucis à se faire."

Oui et c'est mon plus grand souhait. Mais ceci sera remis en question s'ils arrivent à nous imposer une nouvelle loi tordue qui nous empêchera de faire quoi que ce soit avec les m.p. N'oublions pas que ce sont les maîtres de la triche et des changements de règles en cours de route.




Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
mais où est donc passé PHILVAR ???
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
@ Frédéric P.

Ben oui, c'est bizarre, je me pose la même question. Ca fait un moment qu'il ne s'est plus manifesté... :-(
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Il nous a dit "Adieu". Il était trop critiqué par tout le monde pour son trollage et a fini par laisser tomber.
R.I.P.
Du coup vous devez vous sentir un peu seul dans le camp UMP-FN, mon cher Frédéric P. !
Evaluer :   2  1Note :   1
EmailPermalink
LULULU Bonjour
Il est incroyable qu'il y ait encore autant d'illuminés pour croire qu'un pays qui ne pourra pas se relever à aucun moment dans l'avenir, puisse continuer ETERNELLEMENT à "pomper" le bénéfice des autres.
Comment peut-on imaginer que les allemands soient si stupides qu'ils acceptent tous les trimestres de liquider leurs excédents pour la Grèce ou pire .... de devoir emprunter pour elle.
La solidarité européenne peut se concevoir en une entr'aide passagère entre les pays et les peuples (comme a été l'aide des USA après la guerre) mais on ne peut concevoir un flux monétaire continu et sans fin pour un pays qui ne sait pas se gérer. Rappelons qu'il n'a toujours pas de cadastre et que beaucoup de grecs (et de "gros" retraités français résidant là bas), paient très très peu d'impôts. Papandréou avait fait sa campagne en se présentant comme le meilleur pour "prendre" de l'argent à l'Europe et il avait été élu !!!!
Lorsqu'une entreprise fait faillite? on ne pourrait concevoir de la subventionner ETERNELLEMENT en acceptant que son activité ne puisse A JAMAIS équilibrer ses recettes et ses dépenses.
On n'a pas tiré toutes les leçons du communisme !!!
La Grèce n'a qu'une solution : pour elle et pour les autres : se séparer de l'Europe et dévaluer, ce qu'ont fait de nombreux pays par la passé et ce qui leur a amené l'équilibre voire la richesse des années après (Allemagne, Espagne, Chili, Israël etc etc). Nous ne faisons que reculer pour mieux sauter dans le vide. Mais nous serons bien obligés de sauter dans ce vide un jour ou l'autre.
Si nous attendons que les peuples perdent toute confiance en l'euro :
A CE MOMENT LA, IL SERA TROP TARD POUR SAUVER ET L'EUROPE ET L'EURO !!!.
A quoi servent ce marché commun, cette Europe et cet euro... tous aussi mal gérés ?
Que nous amènent-t-ils, sinon la décadence ACCELEREE de l'Europe.
La Chine est en train de liquider discrètement, mais régulièrement ses dollars en accumulant de l'or. Etape suivante : elle imposera sa monnaie sur les marchés ou les marchés eux mêmes l'imposeront mais le résultat sera le même. LA GUERRE ECONOMIQUE EST ENGAGEE. Dans l'histoire, elle préfigure souvent la guerre tout court.
Nous sommes en train de nous ruiner et d'accélérer la prédominance de la Chine, qui forme pendant ce temps plus d'ingénieurs que nous, qui nous a volé le métro et qui est en train de nous voler la construction des avions pendant que nous n'avons qu'un remède : faire payer les allemands éternellement avec des eurobonds, qui sont des chèques en blanc, qui seraient dilapidés au profit de politiciens plus incapables les uns que les autres.... et à la fin ce seraient (selon certains illuminés) les allemands qui paieraient, pour TOUTE l'Europe !!!
Peut-on avoir autant de petits chefs et de penseurs (de droite et de gauche) aussi STUPIDES en économie et en politique !!!!
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
"Les retraits massifs des dépôts enregistrés dans les banques grecques et à la Bankia espagnole suggèrent que ce scénario pourrait se répéter, cette fois-ci sous une forme plus aigüe et atteindre toutes les banques espagnoles, ainsi que les italiennes."

A force de plumer tout le monde sans même plus se cacher, il est logique que tous le citoyens finissent par déserter les banques car elles sont toutes, indéniablement, associées par les "plumés" aux "crimenels-banksters" qui jouent au casino avec leurs vies.

"Il pourrait en résulter la mise sur pied dans l’urgence d’un système de garantie de l’épargne, afin de stopper les retraits et de limiter leurs conséquences pour les banques."

Pas sûre que cela ramènera la confiance car qui peut encore garantir quoi que ce soit dans le cadre d'un effondrement économique mondial. Faudrait être très con pour croire encore en ces hypothétiques promesses. Sachant que les Etat sont déjà dans la mouise parce qu'ils ont renfloué les banques une première fois et qu'elles ont continué à spéculer, ça m'étonnerait qu'ils puissent assumer cela une seconde fois. Or si elles tombent une fois de plus, ce qui est annoncé pour 10 à 20% d'entre elles en Occident dans le prochain semestre, il n'y aura plus personne. Et donc les "idéalistes" ou "naïfs" ne récupèreront pas un kopek de ce qu'ils auront laissé sur leurs comptes courant ou d'épargne.

Lorsque la confiance est brisée, il faut beaucoup plus de temps pour la récupérer qu'il n'en a fallu pour la perdre...

Je crois que de plus en plus de citoyens se réveillent et aimeraient trouver les moyens les plus rapides possibles pour faire tomber les "too big to fail" qui continuent de jouer avec leurs vies tout en ricanant bien ! Mais rira bien qui rira le dernier !
Evaluer :   13  2Note :   11
EmailPermalink
"système de garantie de l'épargne" ??? basé sur quoi...? quel délire! des bonds de trésor US?, des obligations d'état européens?, des actions de facebook?... en fait l'argent éléctronique ne repose sur rien si ce n'est la confiance aveugle du public. Plus vite on s'en rend compte, plus on aura de chances de sauver ses billes, le temps presse. Le jour où la masse critique des citoyens avertis sera atteinte... la valeur intrinséque de toutes les monnaies et autres instruments financiers sera questionnée. et là...bonne nuit!
Evaluer :   12  0Note :   12
EmailPermalink
Suis juste tout à fait d'accord avec vous.

Et plus ça va, plus la fin est proche. Mais comme elle est retardée, elle sera encore plus "belle"...
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
ceux qui comprennent historiquement que ce système financier papier n'est qu'un casino royal dans lequel les propriétaires gagnent toujours et plument les travailleurs, se sont déjà longtemps mis en sécurité et regardent de loin brûler la tour de Babel financière.
Evaluer :   13  1Note :   12
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
lol, l'or et l'argent sont utilisés depuis 5000 ans , le papier est utilisé au toilette! Lire la suite
SilberSurfer - 25/05/2012 à 09:41 GMT
Top articles
Derniers Commentaires
Pourquoi la théorie du réchauffement climatique doit nous faire rir...
20 nov.Louis L.1
Saoulez vous et fumez sans la moindre retenue car il est formellement prouvé que cela est sans incidence sur le taux de mortalité qui demeure obsti...
L'illusion de la gratuité
19 nov.zelectron
Même Hollande s'était fendu d'un : c'est gratuit, c'est l'état qui paye.
Propriété menacée. La société de l’usage, c’est la société du serva...
19 nov.zelectron0
L'ignominie de cette proposition montre à quel point le communisme a laissé des traces quasi- indélébiles pour les débiles de la société.
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
14 nov.Alain J.
et pourquoi çà monte et çà baisse ensuite Il y a 10 ans l'article ci dessus aurait pu s'écrire ... mais autrement. Je suis les articles sur l'o...
Comment on a étranglé la Grèce. Mediapart
15 nov.Patrick W1
La video doit être absolument regardée. Je l'ai vue, et j'ai envie d'acheter le livre de Varouflakis " Conversations entre Adultes" et de voir...
Or, pourquoi ça baisse, pourquoi ça va monter ensuite !
13 nov.blitzel
Ahahah, ils veulent nous saborder le "mental." Erreur aujourd'hui mercredi 13 pleine lune sur la dégringolade des cours des banques, Elles ...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
13 nov.blitzel
Article impeccable. Un 11 novembre dans les labours Quand j'entends cela, cela nous rappelle, "aux oreilles de nos ancêtres dans les tranc...
Pour « sauver la planète », l’industrie tue les campagnes. Reporterre
08 nov.Patrick W3
Tout ce que vous notez est trop vrai.!!!....trop sombre, et le véritable drame est que la machine ne s'arrêtera pas, quelque soient les actions men...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX