Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

SCOOP, le danger allemand. La Cour constitutionnelle veut rejeter les plans d’aides actuels !

IMG Auteur
Publié le 05 février 2014
1062 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 35 votes, 4/5 ) , 16 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
16
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Billets d'Humeur
24hGold - SCOOP, le danger all...

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

C’est un article d’Ambrose Evans-Pritchard, l’un des meilleurs journalistes européens actuels, du Telegraph à Londres qui revient sur un sujet essentiel pour appréhender la crise de l’euro et de l’Europe à savoir la décision attendue avec fébrilité par l’ensemble des autorités économiques et politiques européennes de la Cour constitutionnelle allemande de Karlsruhe.

En effet, la Cour peut forcer les institutions allemandes à retirer leur soutien aux opérations de l’UE, détruisant la crédibilité du marché pour les politiques de sauvetage de la BCE, ce qui précipiterait l’Europe dans une nouvelle phase de la crise.

Un délai supplémentaire pour rendre leur décision… ou pour la revoir ?

Le journal Frankfurter Rundschau a rapporté fin janvier que le verdict a été retardé jusqu’à avril 2014 en raison de la complexité de l’affaire et des « différences d’opinion intenses » entre les huit juges…

Comprenez par là qu’au moment où vous lisez ces lignes, en réalité les juges sont défavorables aux plans de sauvetages européens tels qu’ils sont conçus et ils ont juridiquement raison puisqu’il y a bien de multiples violations de la souveraineté nationale (qu’elle soit allemande ou française soit dit en passant), et il y a bien une forme de mutualisation des dettes qui ne dit pas son nom, ce qui ne l’empêche pas d’être réelle au bout du compte lorsqu’il faut payer…

« C’est potentiellement très grave, en particulier à un moment où les gens sont déjà inquiets sur les marchés émergents», a déclaré un expert proche du dossier.
« Nous doutons que la Cour va interdire l’achat d’obligations d’emblée, mais les juges pourraient exiger des changements qui compliquent grandement la tâche et brouille l’image de ces plans. »

En ligne de mire des juges de la Cour constitutionnelle, le plan de la BCE baptisé « OMT », pour opération monétaires sur titres, et qui permettrait à la BCE en cas de besoin de racheter directement les obligations d’État, c’est-à-dire la dette émise par un État de la zone euro et qui n’arriverait plus à se financer sur les marchés afin d’éviter une faillite de pays qui ferait évidemment peser un risque systémique sur toute l’union monétaire.

La crise de l’euro s’est calmée avec une simple phrase de Mario Draghi !

Or souvenez-vous, au plus fort de la tourmante sur la zone euro, alors que les marchés boursiers dévissaient et que les coûts d’emprunt des pays de l’Europe du Sud explosaient à la hausse les précipitant d’autant plus vite vers la faillite ! Souvenez-vous des prix de l’or qui augmentaient de plusieurs pour cent par jour tant l’inquiétude était forte, souvenez-vous de cette période, car depuis rien n’a changé, économiquement et financièrement, au contraire, tous les indicateurs se sont largement dégradés depuis notamment l’endettement de tous les pays, devenus tout simplement abyssal. Rien sauf une chose.

Une seule petite phrase a été prononcée par Mario Draghi, le gouverneur de la BCE, je cite : « L’euro est irréversible et nous ferons tout ce qu’il faut. Croyez-moi, ce sera suffisant ! »

Vous comprenez donc bien qu’en réalité, il s’agit juste de confiance. Mario Draghi a dit qu’il ferait tout ce qu’il faut et que ce serait suffisant, en espérant bien ne rien avoir à faire… et depuis, il n’a rien fait ou presque. Notamment aucune OMT (opération monétaire sur titre) n’a eu officiellement lieu. Pourquoi ? Parce que face à une banque centrale qui décide d’acheter et de monétiser de façon illimitée, les marchés ne peuvent pas gagner, donc ils ne jouent pas contre la banque centrale. Pourquoi ils ne peuvent pas gagner ? Parce que eux ont des ressources limitées, pas la banque centrale si elle décide d’opter pour des politiques non conventionnelles (car dans un monde normal et dans une situation normale, une banque centrale n’a évidemment jamais de ressources illimitées, tout devient illimité que si elle utilise de façon illimitée sa planche à billets, c’est-à-dire son pouvoir de création monétaire).

Or si la Cour constitutionnelle de Karlsruhe rend impossible ou difficilement tenable la position affichée avec fermeté par Mario Draghi, alors c’est l’édifice tout entier du retour de la confiance en Europe qui va s’effondrer brutalement. Si les marchés doutent de la force ou des possibilités à la disposition de la BCE, ce sera la curée sur les pays européens les plus faibles à savoir tous sauf l’Allemagne (et encore).

D’ailleurs, pour Bank of America, il y a un risque « relativement élevé » que la Cour se prononce sur l’illégalité du programme OMT, interdisant de facto à la Bundesbank de participer à ce mécanisme, ce qui en signerait l’arrêt de mort. Dès lors, les politiques de sauvetage de la BCE perdraient toute crédibilité sur le marché instantanément sans le soutien allemand.

Plus grave encore pour le juge en chef Andreas Vosskuhle, « l’Allemagne a épuisé les possibilités de poursuite de l’intégration de l’UE en vertu du droit constitutionnel allemand. S’il souhaite prendre des mesures révolutionnaires vers une union fiscale, il doit se doter d’une «nouvelle constitution» ».

Or se doter d’une nouvelle Constitution exigerait un référendum dont le résultat serait presque à coup sûr négatif tant nos grands zamis les Zallemands ne se sentent pas pressés, et comme on les comprend, de devoir payer pour le reste de l’Europe !

En attendant, ce répit avant l’annonce publique des délibérations n’augure rien de bon et montre que les tractations sont intenses et la pression exercée sur les magistrats de plus en plus forte.

Et si l’Allemagne préparait sa sortie de l’euro ?

Depuis les élections allemandes que je vous avait dit de scruter avec grande attention, il aura fallu plusieurs mois pour constituer une grande coalition nationale autour d’Angela Merkel.

J’entendais hier Pierre Moscovici nous expliquer que la mise en place du salaire minimum allemand était une excellente nouvelle et je me demande si notre ministre de l’Économie ne fait pas encore fausse route.

En effet, les mesures prises actuellement visent effectivement à solvabiliser un marché intérieur, et parfois, on peut se demander si l’Allemagne ne considère pas qu’elle est arrivée au bout du bout de sa volonté d’aider les maillons faibles de l’eurozone.

L’heure des comptes approche. Soyez prêts.
Restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes. »

lire l’article entier du Telegraph ici

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Allemagne | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Allemagne | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4 (35 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Peut on parier que la pression sur les magistrats sera trop forte et qu'ils vont baisser leur pantalon ? (tout en espérant que la démocratie et le respect des constitutions prévaillent malgré tout)
A tous les coups, ils diront "oui mais"
Ils devront dire oui.
Ils tenteront de sauver leur conscience et leur respect pour leur fonction en soignant la rédaction du mais.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Et oui Et oui !.....nos 'AMIS' les américains ont décidé ainsi et nous nous devons de respecter scrupuleusement les volontés de nos "AMIS" , même si cela nous "coûte des contrats juteux" générateurs de bcp d'emplois dans un pays en crise sévère comme le notre !!!
De toutes les façons personne en pourra commercer avec les Iraniens ,avant que les américains ne le fasse un jour et qu'ils ne donnant le signal aux autres ,pour pouvoir le faire , et cela une fois qu'il ne restera plus que des "niches pour chien" (et en plastique recyclable seulement attention ! )à aménager dans les jardins publics à Téhéran !..
Un jour peut-être (j'espère seulement comme ce pauvre Arafat ....que cela arrivera avant ma mort )que le peuple français se réveillera et comprendra quels sont ces propres intérêts ,qui sont ces véritables "ennemies"(pas "Vladimir Poutine"en tout cas ,comme on le prétend à longueur de nos misérables journées ) ,et qu'il choisira ces nouveaux amis en fonction d'un respect réciproque base sur la confiance et la coopération équitable !
j'espère que je verrais cela un jour !?....mais ce n'est pas partie pour , avec "élite pro-sionistes" en place (au pouvoir ) ici !
Evaluer :   0  1Note :   -1
EmailPermalink
L'Euro est comme une gastro,
Dont on sortira plus sûrement par le bas que par le haut.

Les allemands compteront les apports des autres pays de la zone à leur économie, et ce que celà leur coûte. Dès que la balance passera au négatif, ce sera le siège éjectable.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Le chômage , c'est maintenant !

Washington en colère contre les pays qui souhaitent développer leurs relations commerciales avec l’Iran

IRIB-Lors d’un entretien téléphonique avec son homologue français, le secrétaire d’Etat américain a mis en garde contre la visite en Iran de la délégation française.
La visite de la délégation des hommes d’affaire français en Iran ne s’inscrit pas dans le droit fil du message de Washington adressé à Téhéran, a déclaré John Kerry lors d’un contact au téléphone avec son homologue français Laurent Fabius, a-t-on appris de Farsnews. Selon ce rapport, les Etats-Unis ont averti la France que tout pays qui viole les sanctions de Washington et de l’UE contre Téhéran sera sanctionné. Une délégation de 140 hommes d’affaire français s’est rendue lundi à Téhéran avant de rencontrer les responsables de la Chambre du Commerce, de l’Industrie, des Mines et de l’Agriculture de l’Iran. Les membres de cette délégation sont issus des secteurs d’automobile, de mines, de commerce et d’industries de la France.

http://french.irib.ir/info/international/item/313462-washington-en-col%C3%A8re-contre-les-pays-qui-souhaitent-d%C3%A9velopper-leurs-relations-commerciales-avec-l%E2%80%99iran

La lumière que l'on voit au bout du tunnel , c'est celle d'un missile US.
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Ça fait partie de la stratégie d'axphixier un pays en l'empêchant par exemple de vendre son pétrole ou son gaz pour autre chose que des dollars.
Tant que le pétrole, principale source d'énergie, sera liée au dollar-PQ et qu'ils en "imprimeront" par billions, ça ira pour eux.
Dans cet article, on explique comment Peugeot a perdu des parts de marchés en Iran pour accommoder la politique étatsunienne :
http://www.voltairenet.org/article175471.html
et que dire (j'ai déjà dû mettre le lien) de l'abdication des moyens informatiques de l'armée française ? :
http://levinvinteur.com/larmee-accro-a-microsoft/
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
"Or se doter d’une nouvelle Constitution exigerait un référendum dont le résultat serait presque à coup sûr négatif"

D'une manière générale les référenda sont interdits. Je ne sais pas si une réforme constitutionnelle fait exception.

En tous cas, à part les séparatistes et les royalistes bavarois, ils sont plutôt contents de leur constitution. Et de leurs lois en général.

(Et encore! les Bavarois et Thuringes ont le statut d'état libre dans la fédération et ont donc plus de liberté de manoeuvre vis à vis de Berlin que les autres pays fédérés).
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Nous verrons si il y'a quelqu'un au dessus de ces juges :D
Vous savez ce que j'en pense.

Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Il reste encore trois mois pour trouver des moyens de les faire chanter... vite, organisons des soirées bizarres et convions-y nos hauts magistrats !
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
"Et si l’Allemagne préparait sa sortie de l’euro ?"
Scénario plausible. Il faudra bien qu'un pays prenne un jour l'initiative malgré les discours de Goldman/Sachs...euh...de Mario.
Tout ça juste un peu avant les élections pour les députés de l'UE ???
Bon, est-ce que ce sont les prévisions météo pour ce printemps ???!

Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Bof le scoop.
On se doute bien que que au prochain vote la cour const. allemande va refuser de faire un cheque en blanc à l' europe .
Par contre c' est bien de nous rafraichir la mémoire concernant la date(avril)
Evaluer :   2  2Note :   0
EmailPermalink
Bon anniversaire, le coup d'Etat !

C'était il y a six ans, le 4 février 2008, à Versailles.

Les députés et les sénateurs étaient réunis en Congrès, à Versailles, pour voter le projet de loi constitutionnelle modifiant le titre XV de la Constitution.

Si les députés et les sénateurs avaient voté "contre", un référendum sur le traité de Lisbonne aurait été organisé.

Si les députés et les sénateurs avaient voté "pour", il n'y aurait pas eu de référendum sur le traité de Lisbonne.

Résultat :

Les députés et les sénateurs français se sont rendus complices d'un coup d'Etat : ils ont voté "pour" (560 voix).

Seuls 181 députés et sénateurs ont résisté au coup d'Etat : ils ont voté "contre".

Conséquence : il n'y a pas eu de référendum sur le traité de Lisbonne.

Le traité de Lisbonne a été adopté trois jours plus tard par le Parlement français.

Le peuple français a donc vu son vote au référendum du 29 mai 2005 bafoué.

La construction européenne est anti-sociale, anti-populaire, anti-démocratique.

http://www.assemblee-nationale.fr/13/scrutins/jo9000.asp
Evaluer :   13  0Note :   13
EmailPermalink
Les coups d'état se terminent toujours par des tas de coups...
Evaluer :   7  1Note :   6
EmailPermalink
Pas de soucis, ils ont compris la leçon:

Il n'y aura jamais plus de référendum sur les questions européennes.
Evaluer :   9  0Note :   9
EmailPermalink
D'ailleurs, qui parmi vous a eu le choix de voter pour le président de la commission européenne ?

Face à des gens qui font des débats sur la quantité d'eau réglementaire à utiliser dans nos WC, Tirons un bon coup sur la chasse...
Je crains qu'au dépouillement des prochaines échéances électorales Européennes, tous les Européistes se retrouvent dans ce qu'on appelle poliment" la grosse commission". Sur le papier, ça risque de laisser des traces...

Pour ceux qui ne connaissent pas Farage, bonne découverte !
http://www.youtube.com/watch?v=0kE0cLCsUDw
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
En France on n'a pas Farage mais Asselineau. C'est tout aussi bien voire mieux.
Faites vos choix pour les prochaines élections européennes !
Si on vous propose "une autre Europe", fuyez ! C'est une arnaque éculée !
Evaluer :   3  1Note :   2
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
A tous les coups, ils diront "oui mais" Ils devront dire oui. Ils tenteront de sauver leur conscience et leur respect pour leur fonction en soignant la rédaction du mais. Lire la suite
Rüss65 - 06/02/2014 à 12:06 GMT
Note :  1  0
Top articles
Derniers Commentaires
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Crise de liquidité. Mais où est donc le cadavre ?
06 oct.blitzel
Mise à jour, Delamarche vient de donner sa version (définitive ?) de la crise des taux repo, et son explication un temps évasive dans un premie...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
02 oct.Attilio
Si on considère qu'en France il y a 67 millions d'habitants,les milliards d'euros planqués en cash cela fait en en moyenne pratiquement 9 000 euro...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX