Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en
Dans la même rubrique

Se débarasser de la dette par l'inflation ?

IMG Auteur
Publié le 04 janvier 2011
727 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 4 votes, 5/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

 

 

 

 

Le montant de la dette a atteint, dans de nombreuses économies, des proportions si élevées que son remboursement par l'utilisation  des seules réserves monétaires actuelles en est rendu impossible. Cela signifie qu'un défaut massif sur cette dette est inévitable, la seule inconnue étant ici la nature et le timing de cette future faillite.  Deux possibilités se présentent : soit le défaut de paiement, soit la création d'une quantité suffisante de monnaie afin de rendre possible un remboursement de la dette grâce à l'utilisation d'unités de devises substantiellement dépréciées. Cette dernière possibilité est souvent décrite comme un moyen de se débarasser de la dette par l'inflation'.

 

Cette idée qu’il sera possible de régler la question de la dette par l’inflation est devenue populaire, en partie grâce à la manière dont la Réserve Fédérale des Etats-Unis a jusqu'à présent réagi aux crises financières et à la crise économique. Nous désirons cependant mettre en avant l'impossibilité de la réduction de la charge de dettes à laquelle fait face l'ensemble de l'économie par la seule utilisation de l'inflation monétaire, à moins d'entreprendre un changement radical quant à la manière d'agir des banques centrales. En effet, si l'on considère la façon dont fonctionne actuellement le système monétaire, nous constatons que la quasi-totalité de la monnaie est empruntée en échange d’une création monétaire (toute nouvelle monnaie est immédiatement accompagnée d'une nouvelle dette). En d'autres termes, à moins que le mode opératoire des banques centrales ne se voit modifié, cette idée de se 'débarrasser de la dette par l'inflation' ne sera pas en mesure de voir le jour; auquel cas la croissance exponentielle de la réserve monétaire et l'accélération conséquente du taux de dépréciation de la devise entraîneront une augmentation plus rapide de la quantité totale de dette.


Pour résumer, nous pouvons dire qu’une augmentation de l’inflation implique une augmentation de la dette.

 

Selon nous, la plupart des commentateurs tendant à prédire ou proposer une augmentation de l’inflation par les des banques centrales et/ou les gouvernements pour régler la question de la dette n'ont soit aucune compréhension du processus de création monétaire, soit aucune réflexion détaillée quant aux mécanismes du processus d'inflation.

 

Tant qu'une nouvelle quantité de monnaie est empruntée contre création monétaire, la dette économique globale ne peut être réglée par l'inflation. Cependant, sous le système monétaire actuel, cela ne restreint aucunement la possibilité de croissance des quantités de réserve monétaire. C'est-à-dire que, pour reprendre les termes de Greenspan, un gouvernement dont la banque centrale est captive ne peut être en mesure de devenir insolvable, puisqu’elle pourra toujours respecter ses  obligations dans sa propre devise. Un gouvernement peut en réalité contracter une quantité infinie de nouvelles dettes à la seule condition que sa banque centrale  soit également prête à les contracter.

 

L'une des conséquences à cela serait la possibilité pour la banque centrale et le gouvernement d'apporter une expansion rapide à leur réserve monétaire tout en réduisant l'endettement collectif du secteur privé, en s'assurant que l'endettement du gouvernement croisse aussi rapidement que l'endettement privé ne s'amenuise. Le fardeau général de la dette se verrait donc étendu, mais le secteur privé ne serait plus responsable que d'une proportion minime.

 

Si la Fed se trouvait limitée par ses procédures opératoires normales*, il serait impossible pour les Etats-Unis de se débarrasser de leur dette générale par l'inflation, mais une dévaluation substantielle du dollar par l'accroissement de la dette du gouvernement resterait plus qu'imaginable. Cela signifie que, si tout le reste se maintenait, une inflation monétaire associée à une augmentation massive de l'endettement du gouvernement seraient en mesure de procurer un bénéfice certain au secteur privé, réduisant la valeur REELLE de sa dette. Cependant, les conséquences sur l’économie marchande seraient désastreuses.


En effet, bien que les débiteurs du secteur privé bénéficieraient d’un remboursement de leurs dettes dans une monnaie dépréciée,  ce coût supplémentaire et l'incertitude causée par la dépréciation rapide de la devise, la distorsion relative des prix et l'expansion du gouvernement dévasteraient l'économie de marché. Dans un tel environnement, les gens possédant une épargne réelle significative à investir se verraient enclins à transférer leur épargne hors du pays ou encore à protéger leur richesse en accumulant des matières premières, de l’or et de l’argent, et détourneraient leur épargne des secteurs créateurs d’emploi. C'est pourquoi le rapport historique est rendu impeccable par une majorité du public bénéficiant de cette dépréciation de leur devise par l'inflation.

 



 

Steve Saville

 

 

 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Etats-unis | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (4 votes)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Bonjour
La dernière phrase de cet article est tout à fait incompréhensible.
Cordlt
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Bonjour La dernière phrase de cet article est tout à fait incompréhensible. Cordlt Lire la suite
Pierre A. - 06/01/2011 à 14:57 GMT
Note :  1  0
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX