Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Sopa et Pipa : l’Internet renverse le pouvoir de force

IMG Auteur
 
Publié le 25 janvier 2012
897 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 17 votes, 4,4/5 ) , 8 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
8
commenter
Notre Newsletter...
SUIVRE : Hong Kong Liberté
Rubrique : Or et Argent

 

 

 

 

L’Internet « grand public » est un jeune bébé bien prospère grandissant à la vitesse de l’éclair. Je l’ai vu naître comme tous ceux qui ont aujourd’hui plus de 30 ans. Les plus jeunes n’auront pas connu un monde sans Internet. Indéniablement, son avènement a marqué une vraie révolution économique, politique et culturelle bousculant bien des modèles.


J’ai fait mes premiers pas sur le net en 1996 aux États-Unis. J’ai connu la connexion bas-débit avec le modem 56k puis la révolution de l’ADSL qui marqua le coup d’envoi d’un essor effréné. J’ai assisté avec passion au développement du web communautaire qui en a fait un outil de collaboration, d’échange et de liberté, notamment d’expression. Il a pu ressembler à une jungle touffue où tout est permis. Désormais, de nombreux textes et jurisprudences l’encadrent.


Afin de maintenir un équilibre entre le respect de la propriété intellectuelle et des droits d’auteur d’un côté et la liberté sur Internet de l’autre, le législateur a trouvé un modus vivendi. Il a distingué l’éditeur de l’hébergeur de contenus. YouTube par exemple offre aux internautes une plateforme d’hébergement et de partage de vidéos, tandis qu’un journal comme le monde.fr rédige ses contenus (les blogs hébergés par lemonde.fr ont un régime juridique différent puisque la plateforme du monde.fr ne fait que les héberger). Dans le cas de l’hébergeur, la responsabilité juridique et la modération se font à postériori. L’éditeur de contenu est lui responsable à priori.


Cet équilibre s’est vu menacé par deux lois déposées au Congrès Américain : le Stop Online Piracy Act et le Protect Intellectual Property Act.  La loi SOPA déposée par l’élu texan Lamar S. Smith (Républicain) propose de renverser cette règle et de rendre les fournisseurs d’accès et les hébergeurs responsables des contenus qu’ils acheminent. En dépit de l’opposition des grands acteurs du Web qui dénonçaient l’aspect liberticide de la loi, les textes étaient sur le point d’être examinés et adoptés. Le Web a alors lancé une contre-offensive en faisant « une grève » le 18 janvier 2012. Des sites comme Wikipedia US ont fermé leur plateforme avec en page d’accueil un message d’information destiné aux internautes.


Ce jour de grève pacifique a fait plier provisoirement les élus du Congrès qui ont reporté la date d’examen des lois tandis que la plupart se désolidarisaient progressivement du projet.


Jusqu’ici tout va bien.


Le lendemain de la grève, l’effervescence sur Internet reprend de plus bel. C’est bel et bien la stupeur qui règne ! Le site Megaupload vient d’être fermé par le FBI tandis que ses principaux dirigeants sont mis en examen pour violation de droits d’auteur et blanchiment d’argent entre autres. Pour rappel, Megaupload est un hébergeur de contenus. Il met à disposition des serveurs dans le monde entier pour stocker des données. L’une des conséquences de la loi Hadopi a été de transformer l’ hébergeur en outil de téléchargement « pirate ». Les internautes y stockaient des films, des séries, de la musique et des jeux vidéos qu’ils s’échangeaient grâce à des liens. Les sites similaires à Megaupload sont légions, ce dernier a juste fauté en étant le plus populaire. En France, il était le 22ème site le plus consulté.


On dira, après tout qu’il est logique d’arrêter une bande de mafieux qui s’engraissent sur le dos des auteurs. On ne comprend pourtant pas ce que le FBI vient faire dans l’histoire puisque l’entreprise était basée à Hong-Kong. L’intervention choc et musclée de la police fédérale aux lendemains de la grève d’Internet n’est pas un hasard. Ils ont fait une déclaration de guerre aux défenseurs de l’Internet libre et ouvert. Ils ont enclenché la plus efficace des guerres : celle des médias. L’enjeu étant sans aucun doute de rallier l’opinion publique aux lois SOPA et PIPA.


En effet, la réaction ne s’est pas fait attendre. Les anonymous ont lancé une attaque : « Plus de 5000 hackers ont œuvré de concert en s’attaquant à des sites qui soutenaient SOPA, le projet de loi américain contre le piratage sur Internet. Si l'on en croit Anonymous, cela ne serait qu'un début... » (Source atlantico.fr). Objectif atteint pour le FBI qui obtient par là-même une radicalisation du mouvement. Un bel emballage médiatique pour SOPA que l’on va vendre aux américains comme une loi permettant d’éradiquer les mafieux d’Internet et les hackers révolutionnaires !


Pour rappel encore une fois, Anonymous n’est pas une entité à part entière, il ne s’agit pas de hackers professionnels. Non, il s’agit d’un regroupement anonyme d’individus ne se connaissant pas entre eux, qui utilisent un outil très basique consistant à envoyer un tellement grand nombre de requêtes au serveur d’un site qu’il se révèle incapable de  les traiter. Ils le font ainsi « planter » de manière très artisanale. Leur seule  arme : l’union fait la force. Leurs actions sont diverses et ne peuvent pas toujours être cautionnées. Il ne faut pourtant pas se tromper de débat comme tentent de le faire certains.


Les deux lois proviennent d’un lobbying des industries cinématographiques et musicales avec Universal en tête de proue (les mêmes qui ont obtenu Hadopi en France). Ces industries au lieu d’écouter le consommateur - qui a montré sa préférence pour un catalogue riche et varié disponible en ligne contre le paiement d’une somme forfaitaire (méthode appliquée par Megaupload) - elles préfèrent défendre un business model obsolète quitte à le faire sur le dos du consommateur !


 

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Hong Kong | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Hong Kong | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,4 (17 votes)
>> Article suivant
Charlotte Philippe, adepte de nouvelles technologies, de cinéma et de séries, après un parcours de chef d'entreprise e-commerce et une formation de communication Web est rédactrice Web et Community Manager. Son blog : charlottephilippe.com et son blog séries TV : actuseries.fr
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Ces entreprises n'existent que parce qu'une réglementation leur octroie des privilèges incroyables. La chanson "Imagine" rapporte à Paul Mac Cartney, qui en a acheté les droits, 800.000 dollars....
... par jour.

Et a fait de lui un des hommes les plus riches de Grande Bretagne. Bravo, je suis content pour lui.

Mais cela serait il possible sans cet arsenal de lois ?
Quel serait le prix de marché d'un troubadour sans l'appareil répressif, Hadopi inclus ?
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Mozart est mort dans la misère, cela répond il à votre question ?
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
En effet, il y a des lois qui vont dans ce sens.
Cependant, le fait de ne pas pouvoir diffuser de la musique n'est lui est pas exclusivement lié.

Il ne faut pas oublier qu'il y a le contrat que vous acceptez en achetant un disque.
Et ça, ce sont les lois qui garantissent n'importe quels contrats de le faire.
Les lois sur le droit d'auteur, concernant le consommateur, ne font que lui priver du droit de diffuser la musique qu'il a enregistrée à la radio, de la retranscrire, de la rejouer, la réarranger, la réinterpréter,…

Télécharger de la musique en sachant qu'elle vient d'une source illégale reste du recel.
Maintenant, un contrat valable est un contrat applicable.

S'il faut violer les droits de propriété, de vie privée, d'expression, d'entreprendre, d'échanges de millions de personnes pour faire respecter ce contrat, c'est que quelque chose ne va pas.
"quitte à le faire sur le dos du consommateur"
quitte ? mais c'est l'essence même de ces boites de voler les deux autres parties (les artistes d'une part et les consommateurs d'autre part) ! donc évidemment qu'elles ont tout intérêt à promouvoir une formule "obsolète" car l'autre leur fait perdre du terrain sur le consommateur ... Enfin, relativisons : les marges seront affaiblies et ça deviendra un peu moins rentable que la production/distribution de drogues dures, mais ça restera du grand n'importe quoi quand même.
C'est amusant de voir le vent de révolte qu'ont soulevés SOPA et PIPA alors que personne n'a bronché quand Obama a signé la NDAA, pourtant autrement plus inquiétante...
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
Tout à fait. Les gens ont une appréciation à géométrie variable de la liberté.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Ce n'est qu'un répit, le combat est perdu d'avance sur le terrain juridique. La police de la pensée a besoin de maitriser les tuyaux de distribution de l'information, particulièrement après qu'elle en ait vu l'efficacité en Tunisie et Egypte.

Et croyez bien que les magnats de l'industrie "culturelle" et les lobbyistes derrière la propriété intellectuelle n'ont pas la moindre intention de laisser filer leurs profits exorbitants.

La loi reviendra, ou pire, comme le montre l'exemple de Megaupload, les autorités fermeront purement et simplement, sans le moindre jugement, les sites qui les dérangeront.

Et avec un parfait sentiment d'impunité. Juste pour rappeler, Megaupload c'était 150 millions d'inscrits et 50 millions de visiteurs par jour...

Fermé le même jour où la loi SOPA était retoquée. Simple décision administrative, sans aucun controle ni recours judiciaire.

Tout ceci n'est que de la poudre aux yeux de ce qui croient encore que les gouvernements sont tenus de respecter les lois.

Il faudra inventer d'autres systèmes pour distribuer l'information librement.





Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Les magnats d'Hollywood viennent de couper les vivres à Obama en stoppant tout le financement de sa campagne.

Gageons que la loi sera reproposée (très) rapidement, probablement sous un autre angle, par exemple pour protéger le pays des terroristes...

http://www.huffingtonpost.com/2012/01/19/obama-sopa-chris-dodd_n_1217453.html
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Tout à fait. Les gens ont une appréciation à géométrie variable de la liberté. Lire la suite
ph11 - 25/01/2012 à 18:05 GMT
Note :  1  0
Top articles
Derniers Commentaires
Clownerie ministérielle : Bruno Le Maire veut une blockchain publique
14 sept.Fortuna
This country is fucked up
La BCE en mode Père Noël avec 1000 euros pour à Noël !!
10 sept.ramin974
Bonjour, Tout ça me rappelle les parties de monopoly que je faisais quand j'étais petit. Normalement quand un joueur n'a plus de sous, il ...
Martin Armstrong : de nouvelles découvertes compromettent le dogme ...
10 sept.Alain J.
Bonjour Venez habiter entre 1800 et 2200 m d'altitude Mr Flamel. L'expérience en science vaut mieux que toute théorie avec des idées préconçues...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Red Pill1
Mais, mais, mais, je pensais que nous avions le meilleur systeme de secu du monde, que le monde entier nous l'enviait, et que nos enarques, la fine...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Go4Gold
Il y a trois sortes de comptables : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter
L’avenir inquiétant des banques… et de vos frais !!
07 sept.jymesnil2
Bon la blague qui consiste à prétendre que les banquiers prêtent l'épargne des clients est une blague....les depots sont ridiculement insuffisants ...
Grâce au glyphosate, la SNCF va nous coûter encore plus cher !
06 sept.Fortuna
En France on n'a pas de petrole, on n'a pas de bonnes idees mais au moins on n'aura plus de desherbants
L’avenir inquiétant des banques… et de vos frais !!
06 sept.Josey Wales1
Ca me rappelle une vieille blague : vous etes dans une salle, face a un banquier et a un criminel pedophile. Vous avez un pistolet et deux balles ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX