Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

St Martin : la faillite totale de l’État français

IMG Auteur
Publié le 11 septembre 2017
1061 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 12 votes, 5/5 ) , 22 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
22
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

La semaine dernière, l’ouragan Irma est passé sur les Antilles françaises, provoquant des destructions comme on n’en avait que très rarement vues de mémoire d’Homme. En revanche, ce qui se passe depuis ressemble beaucoup trop à ce qu’on connaît déjà des pires faillites de l’État français.

On doit déjà redouter que cet ouragan soit notre « 11 septembre » français, non pas sur le plan météorologique (encore que sa puissance soit largement suffisante à le classer dans les phénomènes historiques) mais sur le plan médiatique, politique et surtout humain.

Sur le plan médiatique, toute la nullité de notre presse s’exprime maintenant avec une vigueur et une obstination qui confinent à la pathologie lourde. Entre le lien, débile et répété avec une insistance pathologique, que certains scribouillards s’emploient à faire entre cet ouragan et le réchauffement climatique (lien que même le GIEC n’ose pourtant pas faire) et les reportages, avant et après l’ouragan, qui – on va le voir – frisent la bêtise aux fers chauds, on se demande exactement pourquoi les Français continuent de chérir les subventions et les redevances payées à ces organes.

Côté politiciens, une aussi belle catastrophe ne devant surtout pas se perdre, le racolage le plus putassier fut de mise : Ségolène Royal en a profité pour tenter de vendre son pensum. Quant à Hulot, le vendeur de shampoings douteux échoué sur la banquise ministérielle, il a en bon reptilien su garder son sang froid et immédiatement préconiser des mesures opérationnelles et pragmatiques et … Ah non. Il a péroré sur l’avenir, les générations futures, le climat dans quelques décennies et la faible condition humaine.

Tristesse des politiciens modernes qui s’emploient, avec application (et une certaine constance dans l’erreur), à planifier nos vies et nos impôts pour les 50 ans à venir pour tenir compte d’un ciel qui nous tombera, un jour, peut-être, sur la tête, alors que planifier à 5 jours semble absolument hors de portée des abrutis qui nous gouvernent et que répondre à l’urgence évidente semble au mieux délicat, au pire impossible.

Pourtant, dès le 31 août, soit une semaine avant l’arrivée de l’ouragan au-dessus St Martin, les informations sur son trajet et sa puissance sont déjà connues. Une semaine pour préparer les populations, envoyer militaires et moyens de secours, cela compte. Pas pour ceux qui, depuis la métropole, se sont employés à occuper les médias avec absolument tout le reste, mais pas ça.

Le contraste avec les Îles Vierges, américaines, exactement dans la même situation et après le passage du même ouragan, est particulièrement frappant : non seulement, des moyens (militaires, ici) sont mis à disposition avant et après le phénomène, mais le sens de l’entraide et de la solidarité entre les habitants s’exprime d’autant mieux que les structures sociales sont encore en place.

En revanche, la France de St Martin semble s’être purement et simplement évaporée.

Quelques heures après le passage d’Irma, la presse prend le parti (douteux) de jouer en prudence et en finesse : pour elle, « on craint le pire » (parce que ce n’est pas ce qui se passe vraiment, voyez-vous ; pour le moment, c’est une impression de pillage et un sentiment d’insécurité, tout au plus).

Rapidement, cependant, les témoignages affluent et sont pour le moins glaçants : l’état régalien n’existe plus. Les précieux conseils de la police, débordée, se résument à un « démerdez-vous » tout à fait rassurant :

« Défendez-vous comme vous pouvez. Pendant une semaine vous êtes tout seuls, j’espère que vous avez des armes, tirez-leur dessus. On n’a pas le droit de sortir alors si vous avez des cocktails Molotov, lancez-les, lancez-les sur eux. »

L’ambiguïté sur ce qui pourrait bien se passer n’est pas de mise : ceux qui sont sur place ont cette fâcheuse tendance à communiquer avec l’extérieur et leurs discours ne cadrent guère avec ceux des autorités qui prétendent, mollement, que tout est sous contrôle, ou presque.

Pire, il y a comme un différentiel palpable entre le côté français de l’île de St-Martin et le côté néerlandais :

« Dutch side il y a des militaires, maréchaussée, police à chaque coin de rue! Ils mettent un couvre feu à 17h pour nettoyer les rues des pilleurs. Ici côté français, les pilleurs remplissent des bus entiers de tout ce qu’ils trouvent. »

Ce différentiel, que beaucoup ont clairement constaté, ne semble pas devoir être analysé par la presse qui, au moins au début de la prise de conscience de l’étendu des dégâts, se contente de broder sur la préfète, toute choquée par la puissance de l’ouragan (ah tiens oui, force 5, ça picote un peu, en effet). Manifestement, on a grand besoin de l’armée. Qu’envoie l’État ? « D’autres cadres de l’administration »

Ah bah youpi alors !

N’importe quel militaire confirmera : alors qu’il semble assez naturel de mobiliser rapidement quelques compagnies de gendarmes mobiles pour le moindre match de foot un peu tendu, personne ne semble avoir songé à envoyer sur place, quelques jours avant ce qui allait être une catastrophe évidente le moindre bâtiment de projection et de commandement, avec le matériel et les forces de l’ordre nécessaire. Nos militaires sont toujours à protéger nos VIP en métropole ou à trotter en Afrique pour des missions dont on se demande tous les jours un peu plus en quoi elles permettent aux Français de vivre en plus grande sécurité, là où ils auraient dû être mis en alerte et prêts à décoller rapidement.

En attendant, c’est donc le chaos à St-Martin. Ceux qui ont armes et munitions sont donc les racailles et les gangs, ou les bien trop rares citoyens un peu conscients de l’incurie complète de l’État français et qui se sont empressés de conserver par devers eux ces moyens essentiels de protection. Les autres civils sont ou bien morts, ou à la merci des pillards. L’administration s’est évaporée. Les forces de l’ordre, insuffisantes, sont largement débordées. Ceux qui comprennent ce que « chaos » et « pillage » veulent dire sauront que l’ouragan aura finalement fait moins de morts que la vermine qui se sera installée à sa suite, et ce même si, soyez-en sûrs, la presse subventionnée sera sur le pont pour ne surtout pas faire ce bilan.

En France, à St-Martin, l’État régalien n’existe plus. Je me demande comment les habitants de cette île prendront leur prochain appel à payer des impôts, tiens.

Source : h16free.com
Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (12 votes)
>> Article suivant
H Seize écrit sur http://h16free.com ses chroniques humouristiques d’un pays en lente décomposition, et apporte des solutions dans son livre, Egalité, Taxes, Bisous. Dans un monde toujours plus dur, et alors que la crise, la vilénie, les aigreurs et les misères allant de la maladie aux bières tièdes font rage, un pays fait courageusement face et propose toute une panoplie de mesures plaisamment abrasives qui permettront d'aplanir les aspérités, gommer les difficultés et arrondir les angles. Ce pays, rempli de gentils et d'aimables tous les jours mieux pensant, est devenu un véritable phare scintillant dans la nuit noire de l'obscurantisme des méchants et des vilains. Et pour mieux scintiller, il s'est doté d'une devise qui est parvenue à se hisser au rang de slogan, d'accroche et de modus vivendi : pour chacun et pour tous, il faudra de l'égalité, des taxes, et des bisous.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Les habitants de Saint-Martin ont vécu un test grandeur nature, comme quand on habitue sa victime à la douleur...

Ca me fait bizarrement penser aux grecs et à ces longues files d'attente de mougeons, attendant de récupérer 20 euros pour 1 semaine.

Par chance nous les contrariens, enfin les isolentiaes, nous sommes un peu plus préparés...

;-)
Evaluer :   9  0Note :   9
EmailPermalink
Ça faisait bien longtemps.
Entre temps la situation ne s'est pas améliorée et le diagnostic tient toujours, si on peut résumer ainsi...
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
@Pâris

Vous faites un docteur extraodinaire...

;-)
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Mais, mais, mais, n'avons nous pas les meilleurs enarques du monde ?
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
@Red Pill

Des livres dissidents, des conférences studieuses, un agglomérat de sauveurs, de droite comme de gauche, incapables d'agir physiquement comme le ferait un vrai homme...

Oui oui les meilleurs idiots du monde...
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
@ Red Pill
Justement, c'est bien ce qui m'inquiète!!!
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Une fois de plus la France va être montrée du doigt et pas pour la bonne cause. Nous sommes des incapables chroniques devant des situations pourtant prévisibles et ça ne date pas de la ligne Maginot!
Je comprends pourquoi le Français est un démerdard de première: pour survivre, il lui faut contourner les élites qui pensent (le plus souvent connement) à notre place. Encore que.... Grâce au principe de précaution les gens n'osent plus remuer le petit doigt!
Evaluer :   11  0Note :   11
EmailPermalink
@merisier

Pourquoi bouger le petit doigt, les élites sont là pour nous tondre.

L'insécurité est devenue un business au même titre que la santé ou l'immobilier...

(Salut l'ami, heureusement que tu es fidèle au poste ;-) )
Evaluer :   8  0Note :   8
EmailPermalink
@ Christus Regnat
Ah bah dis donc, ça fait un bail qu'on ne t'avait pas vu sur le site!!! Peut-être as-tu été infesté et infecté par le "Macronus Autoritarus Mordicus" ????
Blague à part, je n'y crois plus depuis longtemps, je l'ai déjà exprimé ici, et ça ne va pas aller en s'améliorant!!!
Macron a hélas raison au moins sur un point, la France n'est pas réformable...du moins pas en douceur. Le gouffre est béant, le pays va être dissous un peu plus par l'UE et les vagues de sarrasins. St Martin est un avant-goût de ce qui se pourrait se passer à plus grande échelle en Métropole!
Que Dieu le père nous protège!
Merisier.
Evaluer :   10  0Note :   10
EmailPermalink
@merisier

Si j'avais disparu c'était seulement pour la bonne cause...

Comme tu le sais je cherche des réponses alors nous (les soldats du Christ) avons envoyé quelqu'un...

Puis, j'ai voulu voir la bête de mes yeux...

Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
et à quoi ressemble-t-elle donc cette bête ?... personnellement, je me la figure comme l'Hydre de Lerne avec certaines têtes portant barbe et turban ( et je me demande même aussi, quand j'entends ce que j'entends !, si elle ne réside pas actuellement, au Vatican !? )
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
@Dorothée

La bête, c'est du business sans frontières...
La bête, c'est le mensonge intime...
La bête, c'est la trahison des coeurs...
La bête, c'est donner de l'espoir à des idiots utiles...
La bête veut tuer la France.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
@ Tu en dis trop ou pas assez.....
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
@merisier

Tu veux des révélations et c'est légitime, mais malheureusement la police de la pensée veille. Pourtant, je suis convaincu que tu connais déjà la vérité...

"On croit que ça va changer mais rien ne change. On finit par se satisfaire de peu, on se suffit à soi-même, puis on espère que le mal frappera à côté.
A la fin, on accepte l'inacceptable et on est content..."

Amicalement.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
@ Christus Regnat
Et c'est bien pour ça que l'on continue avec les mêmes!!!
La politique c'est comme un modèle de voitures: on change la couleur de la carrosserie mais la motorisation est la même...
Je te laisse méditer sur ma dernière citation (9h03, parfaitement à jeun!!!!!)
Merisier
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Le grand oublié tant de la presse que des politiques que de H16 (!) c'est St Barthelemy .

Nous croyons savoir, aux Antilles, que cette ile a encore plus dérouillé que St Marteen .

Comme ses infrastructure étaient encore plus légères que celle de St Martin (dont le toit de la

préfecture s'est envolé ) je redoute une catastrophe de grande ampleur .

Ce qui expliquerait le mutisme des pouritiques et des merdias .
Evaluer :   9  0Note :   9
EmailPermalink
Sans avoir été sur place mais d' après mes renseignements et mon analyse , il faut distinguer St Martin et St Barthélemy .
St Barth est peuplée d' européens , cultivés , civilisés et solidaires . Majoritairement de nationalité française , ils ne se plaignent pas et savent qu' ils n'ont rien attendre de l' Etat qui n' aime pas la préférence nationale , sauf quand il s' agit de payer des impôts.
St Martin a une très forte population d' immigrés économiques ( non français ) venus plus ou moins légalement, pour essayer de profiter de l' économie touristique . Ils savent par expérience que l' Etat français va les privilégier , les aider , les assister , les prendre en charge et subvenir a tous leurs désirs. il leur suffira de réclamer , de crier , de protester et d' indiquer qu' ils ne sont pas français , pour obtenir en priorité plus qu' ils ne souhaitent . En attendant les aides , ils devaient se servir pour survivre et ils étaient armés uniquement pour se défendre contre ceux qui ne voulaient pas tout leur donner .( bijoux , lave vaisselle , téleviseurs ...etc...)
St Barthélemy c' est comme une catastrophe naturelle dans le 92
St Martin c' est la même catastrophe dans le 93
St Barth c' est l' entraide , l' organisation , la responsabilité , la communauté
St Martin c'est les cris de haine , les pillages , le chaos , la loi de la jungle .
Différente population , différents comportements.
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
@ RLG
Merci pour cet éclairage sur les différence de population entre les 2 îles. Les métropolitains ne savent pas tout.
La France n'est plus une terre d'accueil, c'est une terre d'écueils.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
...et bientôt une terre de cercueils ?
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Dans ces crises là il n'y en pas un pour tout le monde.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
le rapprochement avec l'attaque mulsumane du Bataclan est évident : les "forces de l'ordre" - pourtant présentes très à proximité - ont, ce jour-là, attendu près de 3 heures avant d'intervenir enfin !! ( 2 heures 50 exactement ) ; et tout cela, en plein Paris et en pleine période de plan "VIGIPIRATE renforcé" ; pendant tout ce temps, des dizaines de jeunes malheureux désarmés se sont fait tranquillement massacrés... nos braves "autorités" n'ont même pas pensé à faire couper le courant du quartier pour plonger la salle de spectacle dans l'obscurité ce qui aurait un peu compliqué la "tâche" de ces ordures d'assassins musulmans ( qui selon les témoins survivants ont au contraire, rallumé l'éclairage de la salle principale pour faciliter leurs abjects forfaits )... pire ! hollande et sa clique, hidalgo en tête, ont eu l'extrême impudence et l'indécence totale de venir en grand équipage et entourés de tas de policiers d'élite sur-armés pour les protéger ( au risque de gêner les services de secours ! )... N'oubliez jamais !!!
Evaluer :   15  0Note :   15
EmailPermalink
H.Seize, votre constat s'appliquerait sans doute à la Métropole, pour peu qu'un événement d'importance y survienne.

Quand les français comprendront-ils qu'il faut compter d'abord sur soi en préparation d'un éventuel scénario catastrophe (au hasard, une grosse coupure EDF cet hiver due au froid ou à des sabotages) ? Avec la baisse des crédits publics, ce sera de plus en plus "chacun pour soi"...
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
@ Christus Regnat Et c'est bien pour ça que l'on continue avec les mêmes!!! La politique c'est comme un modèle de voitures: on change la couleur de la carrosserie mais la motorisation est la même... Je te laisse méditer sur ma dernière citation (9h03, pa  Lire la suite
merisier - 14/09/2017 à 07:00 GMT
Note :  2  0
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX