Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Sur la guerre contre l’argent liquide

IMG Auteur
Publié le 20 août 2015
719 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 1 vote, 5/5 )
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
0
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

 

Comme je l’ai noté la semaine dernière, l’un des plus gros problèmes auxquels font face les banques centrales est l’argent liquide.

Le système financier est majoritairement composé de monnaie digitale. Les dollars physiques (billets et pièces) ne représentent qu’un total de 1,36 trillions de dollars. Ce n’est qu’un peu plus de 10% des 10 trillions de dollars représentés par les comptes bancaires. Et ce n’est qu’une minuscule fraction des 20 trillions de dollars d’actions, 38 trillions de dollars d’obligations et 58 trillions de dollars d’instruments de crédit.

Inutile de préciser que si suffisamment de gens cherchaient à convertir leur dépôt en liquide, nous ferions vite face à un problème systémique.

C’est précisément là ce qui a causé l’effondrement de 2008, alors que près de 24% des actifs des fonds du marché monétaire ont été liquidés en seulement deux semaines. Le resserrement de liquidités qui en a découlé a failli faire imploser le système.

Pour cette raison, les banques centrales et les régulateurs ont déclaré la guerre à l’argent liquide dans un effort d’empêcher les gens de sortir leur argent du système.

L’une des politiques qu’elles considèrent actuellement est d’imposer une taxe sur l’argent liquide, ce qui signifie que vos billets perdraient graduellement de leur valeur une fois sortis des banques. L’idée est d’en arrêter complètement l’utilisation.

Peut-être le fait le plus inquiétant est-il que si une entité suffisamment importante pour le système finissait par s’effondrer, tous les dépôts au-delà de 250.000 dollars seraient convertis en actions… et si ces actions venaient à baisser, votre capital s’en trouverait évaporé.

La FDIC a récemment publié en décembre 2012 un document qui propose cette exacte politique. En voici quelques extraits qui devraient vous intéresser :

Ce document se concentre sur l’application de résolutions stratégiques « du haut vers le bas » qui impliquent un organisme de résolution unique exerçant son pouvoir sur un groupe financier, en tant que société mère. Ce document discute comme ces politiques stratégiques du haut vers le bas pourraient être mises en place dans un contexte transnational pour un groupe financier américain ou britannique.

Ces stratégies ont été pensées afin de rendre possible pour les firmes complexes et transnationales d’être refinancées sans que soit menacée la stabilité financière, et sans que les fonds publics n’en soient affectés.

Un moyen efficace de rétablir le G-SIFI pour le secteur privé serait d’échanger ou de convertir en actions une quantité suffisante de dette non-sécurisée appartenant aux créditeurs de la société en faillite. Aux Etats-Unis, ces nouvelles actions pourraient devenir du capital pour une ou plusieurs entités opérationnelles nouvelles.

Les déposants assurés n’en seront pas affectés. Les dépôts non-assurés pourront être traités de la même manière que les passifs du même type dans le cadre du processus de résolution, et pourront être dépréciés.

http://www.fdic.gov/about/srac/2012/gsifi.pdf

En d’autres termes, tout passif sera susceptible d’être déprécié si une banque venait à faire faillite. Et devinez quoi ? Les dépôts sont perçus comme des passifs selon la loi bancaire américaine. Les déposants sont donc perçus comme des créditeurs.

Si une grosse banque américaine venait à faire faillite, vos dépôts pourraient être dépréciés (disparaître) ou se trouver convertis en actions de la compagnie. Une fois vos dépôts convertis, vous devenez un actionnaire… et n’êtes plus protégé par la FDIC.

Si la banque venait à disparaître… il en irait de même pour votre dépôt.

Faisons un petit récapitulatif.

Disons que la banque ABC fasse faillite. Cette banque est trop importante pour être sauvée par la FDIC.

1)   La FDIC prend la banque en charge.

2)   Les directeurs de la banque sont mis à la porte.

3)   Les dettes et passifs de la banque sont transformés en actions. Vos dépôts sont traités à la manière de passifs.

4)   Ce qui arrive aux actions de la banque affecte votre capital. Si les actions baissent parce que tout le monde réalise que la banque est en péril, votre capital diminue aussi.

C’est précisément ce qui s’est passé en Espagne pendant la crise bancaire de 2012. Et c’est parfaitement légal aux Etats-Unis, dans le cadre de la loi Dodd-Frank.

Ce n’est que le début d’une stratégie bien plus large de guerre contre l’argent liquide. L’objectif est d’empêcher les gens de convertir leur argent en argent physique et de les forcer à conserver leur capital au sein du système financier à tout prix.

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Espagne | Etats-unis | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Espagne | Etats-unis | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (1 vote)
>> Article suivant
Publication de commentaires terminée
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Derniers Commentaires
Hidalgo a ruiné Paris
16 aoûtmerisier
Se présenter aux élections pour la mairie de Paris c'est accepter le commandement d'un navire en train de sombrer, de nuit et dans le brouillard. M...
Zapata contre Greta
16 aoûtLéopold II
Dieu seul sait comment ce mouvement finira ! C'est pourtant simple, cher Merisier : les Jeunesses Climatiques ( Klimatjugend ) finir...
Introduction de WeWork : potentiel 3,000 milliards de dollars avec ...
15 aoûtJack A.
La prétendue "nouvelle économie" n'existe que du fait de l'alliance de Wall Street et de la FEd, qui inonde le marché de "liquidité", entendez d'ar...
L’insupportable ultra-libéralisme des supermarchés ouverts le diman...
15 aoûtblitzel
La machine comme l'instrument est fait pour l'homme. Non l'homme pour la machine. Quand l'homme est soumis au rythme de la machine et notre soc...
L’insupportable ultra-libéralisme des supermarchés ouverts le diman...
14 aoûtFortuna
La France est un pays merveilleux, ou tout est possible entre adultes consentants. Sauf travailler l'un pour l'autre, bien entendu
Taxes par-ci, taxes par-là, échec partout.
11 aoûtAlain J.
Il faut savoir il est de gauche ou de droite. Il est socialiste ou libéral. Il taxe ou pas. tout est relatif dans la vie ça dépend de votre...
L’arrogance d’un commissaire européen qui se permet d’insulter la S...
11 aoûtmerisier1
Ce petit commissaire européen qui doit se goberger de son titre ronflant pourrait avec profit revoir cet excellent film (eh oui en noir et blanc !)...
Zapata contre Greta
10 aoûtmerisier1
Le XXième siècle a eu en particulier les jeunesses hitlériennes (à l'échelon national), les jeunesses communistes (à échelon international), le XXI...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX