Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Toi besoin brouette pour acheter baguette

IMG Auteur
Publié le 03 novembre 2016
824 mots - Temps de lecture : 2 - 3 minutes
( 4 votes, 4,8/5 ) , 5 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
5
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

« Les « sages » allemands veulent la fin du QE de la BCE »

Et le titre n’est pas de moi mais de cette dépêche passée relativement inaperçue de l’agence Reuters (dont le groupe va d’ailleurs licencier quelques milliers de personnes).

Traduisons tout de même avant toute chose pour celles et ceux qui n’auraient pas suivi, que nous ne perdions personne. Le sigle BCE signifie « Banque centrale européenne », et QE signifie « quantitative easing » ou « assouplissement quantitatif » en français (à ce niveau-là de l’explication ceux qui ne savaient pas, ne savent toujours pas, alors pas de panique, l’économie c’est simple).

Toi besoin brouette pour acheter baguette

Un assouplissement quantitatif c’est une terminologie super sérieuse pour faire croire qu' »ILS » sont des experts et vous, des M. et Mme Michu, avec ou sans dents c’est votre affaire. Bref, un assouplissement quantitatif c’est quand on assouplit sa façon de créer de la monnaie. En encore plus clair, « moi y’en a imprimer beaucoup pognon » et quand moi y en a imprimer beaucoup pognon à partir de rien, cela porter nom de planche à billets… et généralement cela finit par pognon y en a plus valoir grand-chose et toi besoin brouette pour acheter baguette…

Je vous le dis, l’économie c’est simple, c’est juste qu' »ILS » ne veulent surtout pas que vous compreniez.

Cela dit ce n’est pas le cas du comité des conseillers économiques du gouvernement allemand qui, lui, comprend les termes, mêmes ceux qui sont bizarres, et qui demande que « les gouvernements de la zone euro mettent en œuvre des réformes structurelles pour prendre le relais de la politique expansionniste de la Banque centrale européenne, qu’il ne juge plus appropriée compte tenu de la reprise économique »…

Les réformes structurelles généralement ce n’est pas bon pour nous les Michu du coin. Car l’ajustement structurel, c’est sur notre structure à nous qu’ils le font évidemment, pas avec leur « sousous » à eux !

« En conséquence, la Banque centrale européenne devrait ralentir ses achats d’obligations et y mettre un terme plus tôt que prévu » !

Aïe… les marchés étant tous drogués aux injections de liquidités, cela va faire mal !

Bon, d’un autre côté, ce n’est pas moi qui vais pleurer sur tout cet argent gratuit qui augmente la masse monétaire et fait croire que nous avons de la croissance alors qu’en fait, tout cela repose sur du vent et une immense illusion, mais tout de même… cela va être douloureux.

C’est comme leur idée d’augmenter les taux aux États-Unis, et il y a d’ailleurs un rapport entre les deux.

Si les taux montent aux USA (je maintiens qu’ils ne pourront pas aller bien haut et qu’ils ne vont pas dépasser les 1,50 voire 2 mais alors en cherchant bien), l’Europe ne va pas pouvoir, dans son coin, continuer à imprimer tout plein de billets sans que l’euro ne s’effondre par rapport au dollar et que tous les Européens aillent placer en plus leurs noisettes chez tonton Trump ou tata Hillary.

Du coup, le mouvement imprimé par les Américains va arriver assez rapidement jusqu’à nous, ce que savent fort bien la BCE et les économistes d’eau douce allemands.

Et des taux en hausse avec moins de monnaie injectée dans une économie européenne chancelante, cela risque de poser tout aussi vite de sérieux problèmes auxquels vous devriez bien vous préparer.

Imprimer de la monnaie ne règle aucun problème et masque les problèmes !

C’est en substance ce qu’ont dit nos gentils voisins germains, et ils n’ont pas tort.

« Selon les experts, la politique de taux négatifs et de rachats d’actifs de la BCE a été un « facteur clé » du redressement économique de la zone euro mais elle masque ses problèmes structurels des États membres et menace sa stabilité financière »…

Le petit souci c’est que les réformes structurelles ne se résument qu’à une seule façon de voir les choses.

Moins d’État.

Moins de dépenses sociales.

Moins d’aides.

Moins de couverture et de protection sociale.

On connaît la chanson, et toutes ces politiques-là menées dans un moment de faiblesse économique sont des mesures qui entraînent des récessions, qui elles-mêmes mènent à des déflations, ce qui empire la situation.

Tout cela tout le monde le sait.

Nous sommes juste dans une période assez floue, un moment entre deux eaux, où nous n’avons toujours pas fait le choix du moyen de nous donner la mort.

Choisirons-nous une mort par étouffement et déflation, ou une mort par overdose de monnaie, par hyperinflation et perte généralisée de la confiance dans la monnaie ?

Cette question n’est toujours pas tranchée.

Quoi qu’il en soit, je ne sais même pas si nous devons disserter encore dessus car dans tous les cas, les conséquences seront les mêmes ou sensiblement identiques. Ce qui veut dire que les solutions pour y faire face sont également similaires.

Il est déjà trop tard. Préparez-vous !

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,8 (4 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Mort par déflation ou par hyperinflation...........
La mort par hyperinflation est un phénomène bien connu depuis (au moins) Rome jusqu'à nos jours alors que la mort par déflation n'est, que je sache qu'un concept jamais expérimenté, étant entendu que 1929 n'a pas tué le dollar.
Il m'est donc, jusqu'à plus ample informé, impossible de mettre en parallèle un risque avéré et un risque imaginé.
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Ah....tapisser son salon avec des billets de banque... La frime intégrale quoi....
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Dépêchez vous de tapisser avec des billets de 500€ avant qu'ils ne les suppriment !! Ce sera le top de la frime tropézienne ! LOL
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
@ 50F hercule
Pas de soucis! Si vous en avez une pleine brouette je veux bien aller vous en chercher. Je prends les frais de déplacement à ma charge.....
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Version moderne:
Un écran de veille avec une capture du relevé de compte du temps où il permettait ou promettait un pouvoir d'achat ?
Dernier commentaire publié pour cet article
Mort par déflation ou par hyperinflation........... La mort par hyperinflation est un phénomène bien connu depuis (au moins) Rome jusqu'à nos jours alors que la mort par déflation n'est, que je sache qu'un concept jamais expérimenté, étant entendu que 19  Lire la suite
LOUIS L. - 05/11/2016 à 10:21 GMT
Note :  1  0
Top articles
Derniers Commentaires
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Crise de liquidité. Mais où est donc le cadavre ?
06 oct.blitzel
Mise à jour, Delamarche vient de donner sa version (définitive ?) de la crise des taux repo, et son explication un temps évasive dans un premie...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
02 oct.Attilio
Si on considère qu'en France il y a 67 millions d'habitants,les milliards d'euros planqués en cash cela fait en en moyenne pratiquement 9 000 euro...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX