Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Un allié politique de Merkel appelle à la levée des sanctions antirusses

IMG Auteur
Publié le 30 janvier 2017
508 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 4 votes, 4/5 ) , 1 commentaire
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
1
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Opinions et Analyses
On commence à sentir le basculement de l’Europe, alignée jusqu’à présent sur les intérêts des mondialistes de Washington menés par le camp démocrate et l’ancien président Barack Obama.

Aujourd’hui, les choses changent outre-Atlantique. Qu’on l’aime ou pas, Trump est aux affaires et il tient pour le moment bon la barre, une barre dont il a radicalement changé le cap.

Les mondialistes européens qui sanctionnaient la Russie contre leurs propres intérêts sont orphelins.

Hollande n’en a plus pour longtemps. Merkel voit son leadership contesté en Allemagne.

La propagande va finir par atteindre ses limites… Même ici en France, surtout en France.

La nécessité de la levée des sanctions antirusses et du retour de la Russie au sein du G8 devient de plus en plus évidente pour les politiques allemands.

Le Premier ministre bavarois Horst Seehofer, allié de la chancelière fédérale Angela Merkel dans le cadre de la coalition dirigeante allemande CDU/CSU, prône la levée des sanctions antirusses en 2017 et le retour de la Russie au sein du G8.

« Les sanctions visant la Russie doivent être levées dès cette année. Par ailleurs, la Russie doit réintégrer le G8. Nous devons renoncer à la mentalité des blocs héritée du XXe siècle. Des réponses conjointes s’imposent face à des problèmes tels que le terrorisme, les migrations et les changements climatiques », a déclaré M. Seehofer dans une interview publiée dimanche dans le Bild am Sonntag.

Le chef du gouvernement de Bavière a souligné qu’il désapprouvait une politique reposant sur le « cliquetis des armes » et appelé à prendre en considération différents points de vue sur le problème de la Crimée, tout en aspirant à des « rapports économiques raisonnables ».

Le nouveau chef de la diplomatie allemande Sigmar Gabriel a déclaré vendredi à l’issue d’un entretien à Paris avec son homologue français Jean-Marc Ayrault que la levée des sanctions imposées par l’Union européenne à la Russie était conditionnée à la mise en application intégrale des accords de Minsk.

« L’Allemagne et la France adoptent une position explicite sur les sanctions. Nous voulons que les accords de Minsk soient appliqués. C’est la seule voie qui permettra de procéder à la levée des sanctions », a insisté le nouveau ministre allemand des Affaires étrangères.

Le 31 août dernier, Frank-Walter Steinmeier, prédécesseur de Sigmar Gabriel à la tête de la diplomatie allemande, était intervenu lui aussi en faveur du retour de la Russie au sein du G8.

Le G8 n’existe plus depuis 2014, suite à la réunification de la Crimée avec la Russie.

La Crimée et Sébastopol ont été rattachés à la Russie à la suite d’un référendum tenu en mars 2014. 96,77 % des Criméens et 95,6 % des habitants de la ville de Sébastopol (ville criméenne avec un statut particulier) ont voté pour le rattachement à la Russie. La péninsule avait été « offerte » à l’Ukraine par Nikita Khrouchtchev en 1954. Aujourd’hui, l’Ukraine continue de considérer ce territoire comme le sien. La majorité des pays occidentaux soutiennent la position de Kiev et ont introduit des sanctions antirusses en 2014.

Données et statistiques pour les pays mentionnés : Allemagne | France | Russie | Ukraine | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : Allemagne | France | Russie | Ukraine | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4 (4 votes)
>> Article suivant
Charles Sannat est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires Il a exercé les fonction de directeur des études économiques de la société Aucoffre.com de 2012 à 2015, et créé le Contrarien Matin un site de « décryptage quotidien, sans concession, humoristique et sarcastique de l’actualité économique ». Il a fondé en Septembre 2015 le site Insolentiae.com et se consacre depuis pleinement à ce nouveau projet éditorial.
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Pour être claire, elle prend prétexte de l'allié qui demande l'annulation des sanctions pour ne pas passer pour une lâche. Çà prends pas avec le Peuple. Mais tout le monde voit bien qu'elle devra manger son chapeau !
Dernier commentaire publié pour cet article
Soyez le premier à donner votre avis
Ajouter votre commentaire
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX