Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Un Grand Débat National chaperonné par une équipe de choc

IMG Auteur
Publié le 21 janvier 2019
1106 mots - Temps de lecture : 2 - 4 minutes
( 5 votes, 5/5 ) , 9 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
0
envoyer
9
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Editoriaux

Petit-à-petit, la Grand-Messe Médiatique se met en route. Le Débat National™, que le gouvernement ne pouvait pas imaginer autre chose que « Grand » (comme l’Emprunt ou les Plans quinquennaux d’antan), occupe progressivement de plus en plus de place dans les Unes des journaux. Compte-tenu de l’importance accordée à ce débat affichée par le Président et le gouvernement, il fallait au moins que ce dernier soit parrainé par une brochette d’élites. Avec la désignation de cinq sages, c’est chose faite.

Et quels sages ! La presse s’est évidemment emparée des cinq noms pour décortiquer les impressionnants CV de nos garants désignés.

Jugez plutôt. On trouve d’abord un solide politologue, un analyste pétri des valeurs populaires françaises et en prise directe avec le peuple dont il dissèque régulièrement le vote. Le suivant est un aimable représentant du Conseil constitutionnel, ancien magistrat, dont on imagine qu’il serait sorti d’une retraite bien méritée à 75 ans pour venir rejoindre le politologue. Le troisième garant est un ex-patron de la RATP et ex-patron de la Poste, nos fleurons nationaux (au moins en terme de jours de grève). Le quatrième est une quatrième puisqu’il s’agit d’une énarque, présidente de la CNIL et ex-de Bull (un autre fleuron national, au moins en terme de tromblons informatiques). Quant au cinquième larron garant, c’est la secrétaire générale de la Ligue de l’enseignement, qui a vogué d’associations en mouvements associatifs, citoyens, festifs et subventionnés par le contribuable.

Devant ces garants, il était difficile pour la presse et ses fiers analystes de ne pas tomber en pâmoison. Rien que du lourd puisqu’on trouve de l’énarque, du polytechnicien, du science-po, du magistrat, bref, absolument tout ce qui fait le peuple français dans toutes ses nuances d’apparatchiks, de cireurs de pompes médiatiques ou autres thuriféraires du tout-à-l’État.

On se rassure en notant que l’audace des élites qui ont désigné ces fiers garants ne les a pas poussés à nous proposer un Juppé ou un BHL dont les noms trouvent toujours (presque miraculeusement) leur place dans ce genre de happenings républicains pleins de petits fours citoyens et d’envolées lyriques à facture latérale salée. Néanmoins, il faut faire preuve d’une naïveté confondante ou d’une épaisseur mentale notable pour imaginer que cette aimable brochette peuvent constituer quelque garantie que ce soit dans le débat qu’on nous propose maintenant avec empressement.

Sur les cinq personnalités, aucun ne provient du monde de l’entreprise. On rira à l’évocation de l’ex-patron de la RATP ou de la Poste qui, en aucun cas, ne peut se targuer d’une expérience même lointaine de ce que peuvent vivre les petits patrons et les indépendants français confrontés à la démence furieuse de l’administration française lorsqu’elle est lâchée après leurs basques. Petits patrons et indépendants qui forment indéniablement une des populations de choix parmi les Gilets Jaunes qui sont, on le rappelle, ceux qui ont déclenché ce frétillant besoin d’un Grand Débat™. Pas de bol pour eux, ils n’auront aucun garant.

De la même façon, aucun des garants présentés ne pourra vaguement représenter le salarié moyen français, qu’il soit celui d’une entreprise petite ou moyenne comme il en existe des dizaines de milliers, ou d’une grosse entité commerciale confrontée à la concurrence du marché français (à-peu-près) libre. Aucun de ces magistrats, énarques, fins lettrés ou associatifs n’a usé ses fonds de culotte dans l’une ou l’autre de ces entreprises. Leur est d’ailleurs complètement étrangère la notion même de perte sèche de son emploi suite à une réduction massive d’activité ou suite à l’arrivée d’un concurrent plus féroce ou d’une technologie qui renverse la donne : tous n’ont jamais travaillé que pour l’État (d’une façon ou d’une autre). Tous n’ont jamais été qu’au crochet du contribuable, aussi louable et pertinent fut leur emploi. En soi, ce n’est pas une tare, mais cela laisse songeur lorsqu’il s’agit de se porter garant d’un débat qui a été initié par des patrons, des indépendants et des salariés très majoritairement du monde privé ou de cette partie du peuple qui a directement été confronté à la rigueur de la vie, loin du protectionnisme douillet offert par le Léviathan.

En fait, si l’on voit bien en quoi nos heureux désignés seront garants de l’idée d’égalité ou de fraternité, tant la première est devenu le crédo indépassable de toutes les bestioles un tant soit peu politiques en France, et tant le second leur a permis de toucher leur salaire, on peine en revanche à voir dans ces garants ceux qui pourraient se porter caution pour l’idée même de liberté en France.

Ces garants nous font largement comprendre que ce Grand Débat™ sent déjà le rance. Pas ce rance des heures les plus festives, citoyennes et socialistes de notre Histoire, mais plutôt ce rance d’un truc qui a déjà été sorti à plusieurs reprises, pour différentes occasions, ce plat moche fait de restes et de reliefs douteux qui traîne dans le frigo depuis des temps immémoriaux.

Il n’est qu’à voir l’actuelle « tournée » de Macron pour s’en convaincre : entre l’organisation d’une spontanéité calculée (dénoncée à juste titre par un maire présent), jusqu’au choix des sujets et thèmes abordables, rien n’indique un débat.

En réalité, tout indique plutôt une campagne : Macron la bat, Macron l’anime, Macron la dirige. C’est une campagne électorale en forme de représentation, de show typiquement macronien duquel le débat, le vrai, est totalement absent : le Président de la République utilise simplement la colère des Gilets Jaunes et la mise en place de cette mascarade pour pousser ses pions électoraux et des gimmick de campagne. Les médias, dociles, jouent le jeu : le sujet « Gilet Jaune » diminue dans l’actualité, le Président a repris la main médiatique, youpi youpi, et on trouve même un regain de popularité au sémillant quadragénaire qui s’agite, micro à la main, devant des assemblées de citoyens triés sur le volet et à la franchise calculée.

Bref.

On ne va pas parler des sujets qui fâchent, on n’abordera que les thèmes choisis par le gouvernement et certainement pas avec n’importe qui, les garants sont de véritables caricatures de l’apparatchik gouvernemental, et le Président est pisté par des médias avides de petites nouvelles qu’ils comprennent enfin…

Oui, la campagne électorale pour les élections européennes vient de commencer.

Les Gilets Jaunes ? Les dépenses publiques stratosphériques ? L’administratosclérose française ? La pression fiscale dantesque ? Le gouvernement s’en tamponne complètement : il est occupé à repousser l’hydre populiste, pardi.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Source : h16free.com
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (5 votes)
>> Article suivant
H Seize écrit sur http://h16free.com ses chroniques humouristiques d’un pays en lente décomposition, et apporte des solutions dans son livre, Egalité, Taxes, Bisous. Dans un monde toujours plus dur, et alors que la crise, la vilénie, les aigreurs et les misères allant de la maladie aux bières tièdes font rage, un pays fait courageusement face et propose toute une panoplie de mesures plaisamment abrasives qui permettront d'aplanir les aspérités, gommer les difficultés et arrondir les angles. Ce pays, rempli de gentils et d'aimables tous les jours mieux pensant, est devenu un véritable phare scintillant dans la nuit noire de l'obscurantisme des méchants et des vilains. Et pour mieux scintiller, il s'est doté d'une devise qui est parvenue à se hisser au rang de slogan, d'accroche et de modus vivendi : pour chacun et pour tous, il faudra de l'égalité, des taxes, et des bisous.
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
Je suis autoentrepreneur depuis un an et l'état dans sa grande bonté donne la possibilité d'opter pour un prélèvement libératoire de l'impôt sur le revenu. Système beaucoup plus avantageux lorsque le chiffre d'affaire est important. Cette option peut être exercée selon l'urssaf avant le 14 septembre et .....
le 31 décembre de l'année précédent l'impot pour la DGI. Il y a même un article précis dans le CGI qui fixe expressement ce délai au 31 dec. Seulement voilà, les cranes d'oeuf de l'urssaf en ont décidé autrement et ce délai est fixé au 14 septembre. Moi qui ait opté le 1er octobre je me suis suis fait "retoqué" en me disant qu'il faudra attendre l'année prochaine pour opter au titre de l'année 2020.
je me suis donc étonné que les règles de l' option dont les revenus allaient directement dans les caisses de l'état soient contradictoires avec celles des impôts. J'ai donc demandé dans ma grande candeur quel était l'article du code de l'urssaf qui fixait ce délai. Aucune réponse.
J'ai donc saisi la commission de recours amiable le 23 novembre et là encore aucune réponse sinon que les délais d'instructions pour un problème ultra simple étaient très très longs -sic - Je me prépare donc maintenant à saisir le tribunal des conflits de l'urssaf et j'irai moi même défendre mon dossier.
cela a, bien sûr, un très lointain rapport avec la désignation des mamanouchis comme les appelle le sympathique rédacteur de l'article mais c'est tout de même un des nombreux problèmes que nous posent tous ces petits barons et aussi une explication à voir tant d'entrepreneurs dans la rue aux côté des gilets jaunes.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
@ napo
Ne perdez pas votre temps et votre énergie avec un système qui est là pour nous laminer et vous faire dégorger du pognon avant même que vous l'ayez gagné.
Vous leur faites trop d'honneur en justifiant leur existence par vos démarches !
1) Quels sont les points forts de l'ennemi.
2) Quels sont les points faibles de l'ennemi.
3) Partant de ces deux analyses, adaptez vos rentrées et sorties d'argent en conséquence.
Dites vous bien que si vous avez de la trésorerie d'avance (?!) autant placer sur un livret même à 0,75%, sinon c'est l'état qui fera travailler votre argent pour lui si vous optez pour le montant libératoire ! Il n'y a qu'à la fin de votre année d'exercice où vous saurez réellement ce que vous avez gagné. Tout peut arriver ! CQFD !
Ne perdez pas de vue qu'un travailleur indépendant français ne vit pas au rythme de son travail, mais à sa capacité à payer en temps voulu ses charges... Ce qui conditionne son existence !
Chez nous, le travail indépendant, c'est comme la marine à voile: il faut savoir d'où vient le vent et savoir louvoyer...
Sincèrement bonne chance.






Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Petit commerçant, j'ai un petit souci avec la taxe foncière que le proprio veut me faire payer. Le problème est que les impôts lui ont donné une somme sortie d'un chapeau comme le lapin. J'ai donc demandé que l'on m'indique comment cette somme a été calculée. pas de réponse, au tel on m'a raccroché au nez.
Un citoyen n'a pas le droit de savoir et connaitre ce calcul, mais ces chers contrôleurs le savent-ils? Ce que l'on me demande de payer correspond à 85 % de la taxe foncière totale du propriétaire pour un immeuble de 3 étages. Mais 43 ans de commerce me permettrait d'écrire un livre. Macron et ses ministres sont un gros problème, mais l'ADMINISTRATION FRANÇAISE ..... vous avez vu des fonctionnaires en gilets jaunes? Il faut être fou pour se mettre commerçant ou artisan lol, un petit conseil, ne prenez jamais d'employés.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Salon,
Sauf éventuelle clause contraire stipulée sur votre bail, le paiement de la taxe foncière est à la charge exclusive du propriétaire.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
A propos de la spontanéité calculée "dénoncée à juste titre par un maire présent" vidéo à voir absolument.
5mn25 où cet homme à le courage de prendre la parole pour dénoncer l'enfumage présidentiel.
Evaluer :   3  0Note :   3
EmailPermalink
Les "garants" sont tout à fait représentatifs de ce qui ne représente pas les Français. Un peu (beaucoup) comme nos 577 députés dont seulement 10% environ ont connu le monde du travail indépendant et ne savent pas ce que c'est que d'avoir signé un chèque à l'urss-af.
Jupiter sentant venir le vent et la déculottée aux européennes lance sa campagne un tantinet en avance sur les autres et fait la récup' du mouvement populaire de GJ. Les Français seront-ils dupes longtemps ???
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Cher merisier,

Ne prenons pas nos rêves pour de la réalité.Ces derniers jours plusieurs sondages notent une remontée de la popularité de l"ancien banquier de Rotschild mais aussi des intentions de vote en faveur de la liste patronnée par Macron.Info?Intox?Aucune des deux hypothèses ne peut être définitivement écartée.

Cela dit,pratiquement tous les instituts de sondages appartiennent au mêmes milliardaires que les médias qui ont orchestré le battage médiatique de 2016 à mai 2017.Y aurait-il un lien de cause à effet sur les sondages en hausses?

Je suis assez perplexe.Samedi après-midi j'étais à un rond-point donnant sur une bretelle de sortie et d'entrée d'autoroute.Il y avait du monde vêtu de gilet jaune et ce qui m'avait frappé,c'est le soutien que témoignait les automobilistes et les chauffeurs routiers en direction des GJ!Au cours de mes 2 heures et demi de présence je n'avais pas été témoin d'un témoignage d'hostilité.Il y avait soit de la neutralité mais aussi beaucoup de pouces en l'air et des coups de klaxon!Même des routiers étrangers,s'arrêtaient parfois et avaient souvent de large sourire!

Je me garderai de tirer des conclusions et ne tire aucun plan sur la comète,mais j'ai l'impression que le Macron show,n'abuse pas tout le monde...Si ça se trouve, j'ai vu la même vidéo que vous,celle de ce maire d'Occitanie qui a commenté le show de Souillac!

Une chose me paraît sûre,Macron ne lésinera sur aucun moyen pour essayer une nouvelle fois de mystifier les électeurs.L'appui des médias mainstream lui est acquis!

Nous verrons ce qu'il se passera d'ici mai prochain!

Cordialement.
Evaluer :   4  1Note :   3
EmailPermalink
@ Attilio
Il serait temps que l'opposition mette les pieds dans le plat en mettant en avant la collusion entre les médias, les instituts de sondage et le monarc, personnage fabriqué de toutes pièces pour la circonstance et totalement inconnu 3 ans avant son élection.
Peut-être que cela aura lieu un peu avant les élections, comme "on" a si bien su le faire avec Fillon où curieusement le "Pénélopegate" a été révélé 2 mois environ avant les présidentielles.
Cela dit, beaucoup de Français sont anesthésiés et beaucoup d'autres ont peur du changement. Beaucoup aiment leurs chaînes... La relation maître/esclave est complexe !
Mais je reste persuadé qu'à un certain moment, certains seuils franchis, la grande majorité ne se laissera plus faire. Il nous a fallu 2 bons siècles pour retomber dans les travers de la fin du XVIII ième siècle !
Comment cela finira-t-il cette fois ?????? Pas mieux je crois, toutes les cartes sont loin d'être jouées !
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
CEUX QUI FINANCENT ET MANIPULENT LES SONDAGES VOTENT… MACRON !
Les deux fondateurs d’Odoxa sont des anciens de l’institut de sondage BVA dont Vincent Bolloré et le fonds d’investissement Rothschild sont actionnaires. Le principal actionnaire actuel d’Odoxa est Bernard Arnault, patron de LVMH et propriétaire de Le Parisien-Aujourd’hui en France. Nicolas Bazire, est l’un des administrateurs de LVMH en même temps que l’un de ceux de l’institut de sondage IPSOS. Mais le plus intéressant ici c’est qu’il est gérant associés de la Banque Rothschild… comme Macron avec qui il a travaillé.

80% des instituts de sondage appartiennent à la sphère d’influence qui soutient Macron. Son conseiller en la matière n’est autre que Denis Delmas, ancien président de TNS Sofres.

Premier résumé : Odoxa + BVA + IPSOS + TNS Sofres = Fonds d’investissements Rothschild + Bolloré + Arnault de LVMH dont l’une des directrices est Gabrielle Guallar, « Madame » Benoit Hamon (ils sont pacsés).

Cette collusion entre la gauche dure et les milliardaires n’a rien de surprenant, ces derniers ne sont “ni de gauche, ni de droite”, comme Macron, leur poulain qu’ils dopent à coups de millions d’euros pour qu’il puisse gagner la présidence qu’il mènera selon leurs instructions.
la suite
https://www.minurne.org/billets/10360
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
Salon, Sauf éventuelle clause contraire stipulée sur votre bail, le paiement de la taxe foncière est à la charge exclusive du propriétaire.  Lire la suite
LOUIS L. - 25/01/2019 à 17:50 GMT
Note :  3  0
Top articles
Derniers Commentaires
La Russie achète, de nouveau, des titres de la dette américaine
19 oct.blitzel
Et pendant ce temps-là, des manoeuvres militaires de l' Otan en Allemagne préparent actuellement une confrontation fictive d'une guerre nucléaire à...
La crise du REPO… éternelle. Ca r’commence !
19 oct.blitzel
J.P. Chevallier parle de crask obligataire en monétarisme.*1 Delamarche parle d'Obligations insuffisantes de bonne qualité pour garantir ses c...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
11 oct.glemet
Il y a longtemps que la chèvre de M Seguin rêvait de quitter son petit enclos. L’herbe est si verte ailleurs et l’Europe montre tant de faiblesses,...
Nouveau Monde, la mobilité de masse arrive. Un visuel
09 oct.Patrick W2
C'est drôle..... quand on clique sur vos liens pour obtenir des renseignements pour trouver vos livres, ça ne fonctionne pas. En tout cas, brav...
Opération Yellowhammer. Le plan ultime de Boris Johnson pour le Brexit
09 oct.Patrick W3
Oui, il est fort possible que Boris Johnson arrive à ses fins et on doit reconnaître que pour ou contre le Brexit, Boris Johnson est droit dans sa ...
La France et ses administrations criminelles
08 oct.Louis L.
Heureusement, il est consolant de savoir que pour cette épidémie d'incendies industriels depuis Notre Dame jusqu'à ce jour, aucune autre cause qu'...
Les réserves de cash au plus haut ! 600 milliards planqués sous les...
07 oct.Louis L.
Charles parle ici de 600 Mds € stockés par tous les européens sous forme d'espèces. Sa phrase est ambigüe car tous les européens sont 513 mil...
La France et ses administrations criminelles
07 oct.blitzel
Très bon article.... vu la situation critique. Les choses hélas ne sont plus comme elles étaient dans le temps il y a 50 ans. Il y avait ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX