Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Un Patriot Act européen ne protègera pas les populations

IMG Auteur
Publié le 31 mars 2016
603 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes
( 5 votes, 5/5 ) , 2 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
2
commenter
Notre Newsletter...
Rubrique : Article du Jour

Il n’aura pas fallu attendre longtemps après les atrocités qui ont frappé Bruxelles pour que ceux que nous appelons les experts en sécurité nous expliquent que les Européens devraient abandonner une partie de leurs libertés afin que leurs gouvernements puissent les protéger contre le terrorisme. Je suppose que les gens ne sont pas supposés réaliser que chaque attaque terroriste représente un échec du gouvernement, et que répondre à chacun de ses échecs par les mêmes politiques ne fera que nous mener à de nouveaux échecs.

Je suis certain qu’une population apeurée pourrait trouver attrayante la proposition du gouvernement de sécurité accrue, et autoriser une surveillance plus importante de sa vie privée. Mais il est important de réfléchir un instant à ce que les gouvernements ont fait jusqu’à présent pour nous « protéger ».

Le gouvernement de la France s’est, par exemple, montré particulièrement agressif dans ses politiques envers le Proche-Orient. L’ancien président français, Nicolas Sarkozy, a été l’un des partisans les plus déterminés à un « changement de régime » en Libye. Cette opération a plongé le pays tout entier dans le chaos, et une majorité du territoire aujourd’hui entre les mains d’ISIS et d’Al-Qaeda ne l’était pas avant la « libération ». Comme nous avons pu l’apprendre la semaine dernière de la boîte mail d’Hillary Clinton, Sarkozy et le Premier ministre britannique, David Cameron, s’inquiétaient beaucoup du devenir du pétrole libyen suite au renversement de Kadhafi. La création d’un foyer de terrorisme susceptible de se retourner contre l’Europe ne leur importait que très peu. Ils voulaient simplement obtenir des contrats alléchants pour les sociétés énergétiques françaises et britanniques les mieux connectées.

De la même manière, les gouvernements européens ont été très actifs au cours des cinq années d’intervention des Etats-Unis en Syrie dont l’objectif ultime a été le renversement du régime d’Assad. Cette intervention inutile a accru le pouvoir d’ISIS et d’Al-Qaeda dans la région, au point qu’ils contrôlent quasiment le pays aujourd’hui. Des millions de personnes ont aussi fui leur pays en faveur d’une Europe qui leur a ouvert ses portes et promis des aides généreuses à tous ceux qui parvenaient jusqu’à ses frontières. Est-il surprenant que des centaines de milliers de personnes aient accepté son offre ? Est-il surprenant que, parmi ces gens, quelques-uns soient intéressés par un peu plus qu’un appartement et un chèque d’aides sociales ?

Les Européens devraient demander à ce que leurs gouvernements leur expliquent pourquoi ils s’entêtent à provoquer les populations du Proche-Orient au travers de leurs politiques étrangères agressives, pour ensuite ouvrir leurs portes à des millions d’entre eux. Les dirigeants européens ne sont-ils pas dotés de bon sens ?

Les experts en sécurité qui recommandent une surveillance gouvernementale accrue après une attaque terroriste ont généralement des intérêts à protéger. Ils bénéficient en effet d’une hausse du budget destiné à la sécurité intérieure. La vulnérabilité des citoyens est leur gagne-pain. Mais pourquoi se fait-il qu’après une attaque terroriste, les gouvernements obtiennent davantage d’argent et davantage de pouvoir sur leurs peuples ? Ne devraient-ils pas plutôt être punis ?

Comme aux Etats-Unis, la crise de sécurité européenne est directement liée à de mauvaises politiques. Jusqu’à ce que ces politiques changent, aucune dose de surveillance, de profilage racial et de harcèlement policier ne pourra protéger la population. Les Européens semblent déjà le comprendre, comme nous avons récemment pu le voir lors des élections allemandes, avec l’abandon par les citoyens des partis qui ne leur promettent toujours que les mêmes politiques à des fins différentes. J’espère que les Américains demanderont eux-aussi un changement de nos politiques étrangères avant que des attaques terroristes ne viennent frapper leur territoire.

 

Données et statistiques pour les pays mentionnés : France | Tous
Cours de l'or et de l'argent pour les pays mentionnés : France | Tous
<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :5 (5 votes)
>> Article suivant
Ron Paul est membre du Congrès Américain, où il représente le 14° District du Texas, et a la réputation d’être un des principaux défenseur des libertés. Il est l’avocat à Washington d’un gouvernent limité, d’une fiscalité très faible, de marchés libres, et d’un retour à des pratiques monétaires saines fondées sur une monnaie gagée sur un actif réel. Il fut candidat à l’élection présidentielle américaine de 2008 (http://www.ronpaul.org/)
Voir son site webS'abonner à ses offres
Publication de commentaires terminée
  Tous Favoris Mieux Notés  
"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."Benjamin Franklin

"Quelle aubaine pour les dirigeants que les hommes ne réfléchissent pas". Adolf Hitler

Malheureusement... tout est déjà écrit...
Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Excellent article.
La réalité est que nos gouvernements qui font partie de la partie la plus riche de la population en partage l'idéologie:
Il faut une surveillance massive pour pouvoir empécher l'émergence de tout groupe politique contestant la répartition des richesses.
Chaque attentat permet d'obtenir se résultat et en plus favorise grace au soutient des journaux (propriété des amis) la réelection.
Le terrorisme n'est donc pas un problème.
Ce qui favorise le terrorisme n'en est pas un et si ca permet en plus au copains de se partager encore quelques bénéfices supllémentaires on atteint le Nirvana.
Qu'en dire de plus? il faut un nouveau parti financé par crowdfunding et qui via internet pourra acquérir un poid politique suffisant pour changer la constitution pour que les punitions soient en place.
Par exemple en cas d'attentat terroriste que le premier ministre et ses prédecesseurs soient mis en accusation devant la cours de justice pour mise en danger de la vie d'autrui.
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
"Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux."Benjamin Franklin "Quelle aubaine pour les dirigeants que les hommes ne réfléchissent pas". Adolf Hitler Malheureusement  Lire la suite
jack.be - 04/04/2016 à 08:38 GMT
Note :  1  0
Top articles
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX