Fermer X Les cookies sont necessaires au bon fonctionnement de 24hGold.com. En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation.
Pour en savoir plus sur les cookies...
AnglaisFrancais
Cours Or & Argent en

Un regard neuf sur la Seconde Guerre Mondiale

IMG Auteur
 
Extrait des Archives : publié le 29 mars 2013
1365 mots - Temps de lecture : 3 - 5 minutes
( 16 votes, 4,6/5 ) , 12 commentaires
Imprimer l'article
  Article Commentaires Commenter Notation Tous les Articles  
[titre article pour referencement]
0
envoyer
12
commenter
Notre Newsletter...
SUIVRE : Communisme, Guerre

 

 

 

 

Le dernier livre de Nicholson Baker intitulé Human Smoke: The Beginnings of World War II, the End of Civilization est probablement le livre non fictionnel le plus exceptionnel que vous aurez jamais l’occasion de lire. Basé sur d’anciens articles de journaux et de magazines, discours radio, mémoires, journaux intimes et biographies, le livre de 566 pages de Baker plonge son lecteur dans l’esprit des grands acteurs de l’Histoire à l’approche de la guerre.

Chaque paragraphe du livre est rédigé à la manière d’un communiqué de presse et relate un évènement particulier. Il n’est pas nécessairement lié aux paragraphes qui le précèdent et qui le suivent. Au départ, je m’attendais à ce que ce livre soit plus ennuyeux que jamais et qu’il n’ait rien de plus excitant que la lecture de vieux journaux, mais les informations qu’il contient sont si intéressantes (et parfois si étonnantes) que je l’ai lu d’un trait (bien que je n’ai pas vraiment eu le choix, m’étant trouvé forcé de m’asseoir neuf heures d’affilée lors d’un vol Vienne-Washington DC).

Bon nombre des icônes de ce que l’on appelle parfois la ‘génération héroïque’ ne sont pas dépeintes de manière aussi sensationnelle qu’elles ne le sont par leurs hagiographes et ceux qui écrivent les manuels scolaires. Peut-être l’exemple le plus frappant est-il la manière dont Baker présente le vrai Churchill.

Winston Churchill est dépeint comme ayant ressenti une forte haine pour les Allemands dès son plus jeune âge. Il aurait lui-même dit en 1914 que ‘le blocus Britannique menaçait l’Allemagne entière comme s’il s’agissait d’une forteresse assiégée, et n’avait pour objectif que d’affamer la population – hommes, femmes et enfants, vieux comme jeunes – jusqu’à la soumission’. Le général Sherman n’aurait pas pu mieux dire les choses s’il avait remplacé ‘Allemagne’ par ‘Sud’.

En 1918, Eleanor Roosevelt s’est plainte d’avoir été invitée à une soirée organisée par le financier Bernard Baruch et aurait déclaré ‘Je préfèrerais être pendue que d’apparaître à cette soirée’ parce que la majorité des gens qui y étaient invités se trouvaient être Juifs. Son mari Franklin, ayant découvert en 1922 qu’un tiers des étudiants de première année à Harvard étaient des Juifs, s’est rendu auprès du Conseil d’Admission auquel il appartenait, pour demander à ce que soient modifiés les critères d’admission et que le pourcentage d’étudiants Juifs soit diminué de 1 à 2% par an jusqu’à n’atteindre pas plus de 15%.

Le 8 février 1920, Churchill a publié un article dans un journal dans lequel il semble s’être arrêté un instant de s’en prendre à tout ce qui est Allemand pour déclarer que son ennemi réel était ‘la sombre confédération internationale des communautés Juives’, confédération qu’il juge coupable de la naissance du communisme.

Il s’en est ensuite pris à l’Inde, à l’Irak, et à d’autres zones récalcitrantes de l’Empire Britannique. S’étant vu donner la responsabilité de développer la puissance aérienne de l’Angleterre, il aurait déclaré à l’un de ses subordonnés qu’il ‘ne voyait pas d’inconvénient à ce que soit lâché du gaz empoisonné sur les populations indigènes’. En conséquence, la British Air Force ‘a bombardé les tribus rebelles en Irak et brûlé leurs villages’, après quoi Churchill a félicité le commandant Britannique pour avoir ‘amélioré la situation en Irak’. Si une chaîne d’informations télévisées avait existé à l’époque, elle aurait sans doute passé des mois à célébrer les politiques de Churchill.

En 1925, les troupes Britanniques lâchèrent plus de 150 tonnes de bombes sur l'Inde pour contenir les tribus rebelles du territoire. La guerre est un enfer pour ceux qui désirent se séparer d’un Empire qui les exploite.

Dans les années 1920, Churchill admirait Mussolini autant que tout autre homme. ‘Je ne peux m’empêcher de me trouver charmé par la gentillesse et la simplicité de Signor Mussolini et par son allure calme et détachée malgré tant de fardeaux et de dangers’.

Aussi tard que dans les années 1930, il faisait encore l’éloge d’Hitler. ‘Ceux qui ont rencontré Herr Hitler ont pu percevoir son côté compétent, calme et très informé, ses manières agréables, son sourire désarmant et son subtil magnétisme’. Est-il possible que quelqu’un ait un jour plus mal jugé un personnage que Winston Churchill ?

L’homme dont la statue vient d’être érigée au Hillsdale College était l’expert-conseil très bien payé de l’industrie de l’armement durant les années 1920-1930. Il recevait 12.500 dollars par discours, qui lui étaient offert par des personnages tels qu’Harry McGowan, directeur d’Imperial Chemical Industries, une société spécialisée dans la manufacture de TNT, de bombes, de munitions et de gaz empoisonné. Il s’est rendu dans plusieurs villes pour mettre en garde contre les conséquences dont souffrirait le pays s’il ne s’armait pas lourdement. Pour en faire une analogie Américaine, disons qu’il était le Richard Perle, le Bill Kristol ou le Dick Cheney de son temps.

Dans les années 1930, aussitôt que Gandhi commença à influencer des millions d’Indiens, 60.000 de ses disciples furent emprisonnés, ce qui poussa Churchill à déclarer que ‘le Gandhi-isme et tout ce qu’il représente (la résistance pacifique à la tyrannie) devrait tôt ou tard être écrasé’. Comme l’écrit Baker, ‘Gandhi avait remplacé Lénine en tant qu’ennemi juré de Churchill’.

Baker discute la manière dont le diabolique Staline, grand ami de FDR et Churchill, fit mourir de faim des millions d’Ukrainiens au début des années 1930 et força les survivant à manger des rats, des insectes et des corps d’enfants morts.

Baker apporte également la preuve que FDR savait parfaitement quel traitement horrible était réservé aux Juifs d’Allemagne et d’ailleurs, et néanmoins refusa de lever le petit doigt pour leur venir en aide. Lorsqu’un journaliste lui demanda s’il existait quelque part sur Terre un endroit où les Juifs d’Europe pouvaient espérer trouver refuge, FDR répondit ‘Il n’est pas encore l’heure de considérer cela’. En 1938, FDR déclara qu’il lui serait impossible d’accueillir des immigrants Juifs sur son territoire pour des ‘raisons de quotas’.

Baker apporte également des complémentes à l’ouvrage de Robert Stinnett, Day of Deceit, en expliquant que FDR savait que Pearl Harbor allait être attaqué, et qu’il tentait alors depuis des années de pousser les Japonais à attaquer les Etats-Unis. Il savait que ce serait là la meilleure excuse de pouvoir intégrer le conflit en Europe. Il cite le journal d’Henry Stimson après avoir relaté une réunion à la Maison Blanche le 25 novembre 1941 lors de laquelle Stimson aurait déclaré : ‘La question était de savoir comment nous pouvions pousser les Japonais à tirer les premiers sans nous mettre trop en danger’.

Une fois que la guerre fut lancée, Churchill déclara la guerre totale contre les citoyens Allemands au même titre que contre leur armée. Lorsqu’il se vit demander pourquoi il ne bombardait pas plus de villes peuplées majoritairement de civils, il répondit : ‘J’ai l’habitude de faire des affaires avant de m’amuser’.

Des sujets Britanniques furent sacrifiés afin de faire monter la température du conflit, de la même manière que 2000 Américains furent sacrifiés à Pearl Harbor. Ayant eu connaissance de la prévision d’une attaque de Coventry par les Allemands, Churchill s’arrangea pour que personne ne soit mis au courant. 500 personnes trouvèrent la mort lors de l’attaque, et une grande partie de la ville fut détruite. Churchill n’a pas visité Coventry après l’attaque, mais a toutefois demandé à ce que les dégâts soient largement publicisés.

Baker cite également certains discours et écrits de personnes qui ont rencontré Hitler et s’en sont fait une opinion diamétralement différente de celle qu’en avait Churchill dans les années 1930. Certains ont dit que ses yeux sortaient de leurs orbites de manière peu naturelle, qu’il était un personnage maniaque au tempérament instable, et qu’il était clairement dérangé. Une majorité des Américains de ma génération ont toujours partagé cet avis, mais il est toutefois intéressant de lire l’opinion que se faisaient les gens de l’époque de ce monstre.

Certains récits d’opposants à la guerre sont également cités dans Human Smoke, ce qui suffit selon moi à justifier le prix du livre – jusqu’alors, ces informations avaient toujours été laissées de côté. Le lire leur est dédié pour avoir pour la plupart héroïquement mais sans succès tenté de ‘protéger des réfugiés Juifs, nourrir l’Europe, réconcilier les Etats-Unis et le Japon et mettre fin à la guerre’.

 

 

<< Article précedent
Evaluer : Note moyenne :4,6 (16 votes)
>> Article suivant
Thomas DiLorenzo est économiste et professeur au Loyola College du Maryland. Il est l'auteur de 10 livres sur l'histoire américaine, les politiques antitrust et l'interventionnisme de l'état dans l'économie en général.
Commenter cet article
>Suivre tous les commentaires du site
Vous devez être connecté pour commenter un article8000 caractères max.
connectez-vous ou inscrivez-vous
  Tous Favoris Mieux Notés  
Winston Churchill n'était autre qu'un politicard odieux, cynique et scélérat ! Notamment et entre autres, souvenons-nous que l'une de ses 'lumineuses' décisions fût de raser la ville allemande de Dresde à l'aide de bombardements intensifs pendant plusieurs jours, tuant des centaines de milliers de civils surtout (certains livres avancent des chiffres pouvant aller de 400 à 500000 personnes ! donc supérieurs à ceux de Nagasaki et Hiroshima cumulés !), détruisant et ravageant tout... et ce, simplement pour pouvoir 'peser' selon certains historiens, mais 'briller' serait un terme plus justement approprié, face au 'grand' Staline à la Conférence de Yalta... Ce trait de personnalité détestable relevait d'une attitude ayant plus avoir avec l'orgueil, l'égotisme et un machiavélisme démesurés, plus que toutes autres considérations : ce qui signait ainsi, là chez lui, une tare susceptible de lui permettre de rivaliser 'aisément' en indignité absolue avec Hitler... que coïncidence peu fortuite (oxymore à dessein)... il flattait tant !


_ " On ne parvient aux dignités que par mille indignités (pour W. Wilson -FED 1913-, F. Roosevelt, W. Churchill, Bush Family & co, etc... l'accès leur est définitivement, irrévocablement et irréversiblement fermé : l'Histoire a ses diables, et ne les lâchera pas ! ; NdL*). " Francis Bacon
_ " Pour vivre heureux et intelligents fuyons à toutes jambes les horribles et affreux personnages, fussent-ils des 'monstres sacrés' de l'histoire ou autres... et consacrons-nous sagement à notre avenir 'protégé' à l'aide des métaux précieux : des bombes actuelles sont 'larguées massivement par hélicoptère' sur ordre de B. Bernanke et consorts, et elles sont bien plus destructrices encore envers l'humanité !. " NdL*
_ " Depuis que Bernanke est devenu président de la Fed, la dette fédérale a augmenté de 10 mille milliards de dollars, en seulement 7 ans. Alors qu'entre 1980 et 2006, date à laquelle il (ce sinistre personnage ; NdL*) est devenu président de la Fed, la dette américaine est passée de 1 mille milliards de dollars à 7 mille milliards de dollars : les US sont le plus grand débiteur et la dette continue d'augmenter de 4 milliards de dollars chaque jour !. " Egon von Greyerz - Matterhorn Asset Management ; 08 avril 2013
_ " ... le reste du monde, les bilans comptables des banques centrales sont encore en pleine explosion. Le déficit budgétaire se poursuit dans tous les grands pays et toutes les banques centrales doivent imprimer de l'argent pour financer les déficits. Ils ont également besoin d'imprimer de l'argent pour reporter les problèmes bancaires que nous voyons surgir un peu partout ... " ad libid.
_ " Fin 2012, les produits dérivés de l'Ordre Global (hyper-spéculatifs, toxiques, pourris, frauduleux) s'élevaient à 700.000 milliards d'USD, pour un PIB mondial (la richesse intrinsèque que les nations sont laborieusement en mesure de produire) de seulement 70.000 milliards d'USD ! Cherchons l'erreur ! ...car si on constate facilement qu'elle ne tient qu'en un petit zéro, cela traduit tout de même symptomatiquement, à l'évidence, l'ampleur de la folie furieuse de certains hommes ! " NdL*
_ " L'argent imprimé n'apporte aucune richesse, il augmente juste la misère. L'impression monétaire va juste mettre le monde dans une situation encore plus difficile dans les prochaines années. La dette (...) est hors de contrôle et il n'y a aucune amélioration à l'horizon. " Egon von Greyerz ; Matterhorn Asset Management ; 08 avril 2013
_ " Les paroles de la chanson : 'nous sommes issus d'un peuple qui a beaucoup souffert, nous sommes issus d'un peuple qui ne veut plus souffrir', nous, habitants dignes et laborieux de la terre, aimerions bien ne plus jamais avoir à les déplorer. Peut-on nourrir seulement encore un peu l'espoir d'être un jour, peut-être, entendus ? parce qu'au train où vont les choses... cela semble encore être bien compromis ! " NdL*
_ " Les idées ont des conséquences (les idéologies, bien davantage encore, mais négativement la plupart du temps ! ; NdL*. " Richard Weaver

Un grand merci à Thomas DiLorenzo pour son travail toujours d'excellente facture !

*NdL = Note de L'auteur
Evaluer :   6  0Note :   6
EmailPermalink
Le bombardement de Coventry avait été anticipé par les Anglais, ceux ci ayant très tôt craqué le codage allemand (la fameuse machine ENIGMA). Faire décoller la RAF aurait fait comprendre cette faille aux Allemands avec les conséquences stratégiques qui en découlent (source: http://www.gibertjoseph.com/mensonges-historiques-4319545.html).
Evaluer :   4  0Note :   4
EmailPermalink
Au début, les nazis voulaient juste virer les juifs, ils les mettaient sur des bateaux et les laissaient partir, genre sur le Danube... (certains bateaux coulaient d'ailleurs, vu qu'ils n'allaient pas leur donner leurs meilleurs bateaux).
Ces juifs ont dérivé en mer noire parce que personne ne voulait les accueillir.
Alors certains ont mis le cap sur la palestine... à leur arrivée, les britanniques ont tenté de les repousser et n'ont pas hésité à leur tirer dessus.
(lire "100 000 juifs à la mer")
Evaluer :   7  2Note :   5
EmailPermalink
Le fait de mettre le cap vers la Palestine n'était pas un hasard, on leur avait dit d'y aller, que ce serait le seul endroit où ils pourraient rejoindre la terre ferme, et qu'ils auront droit à un état, ce qui a été le cas, ceux qui ne voulaient pas y aller étaient tués.

Ce sont les sionistes d'Europe qui ont proposé à l'Angleterre la Palestine en échange du soutient de l'armée Américaine pour gagner la guerre contre l'Allemagne (déclaration Balfour 1917), Allemagne qui avait pourtant proposé un cessé le feu à la première guerre et l'Angleterre (1916) était sur le point de l'accepter, donc une fois que cet accord entre les sionistes, l'Angleterre et les US fut accepté, la deuxième guerre pouvait émergée, elle n'aurait pas existée sans l'intervention de ces énergumènes et de leur financement venant de grandes familles que tout le monde connait.

Une vidéo qui en raconte un peu plus : http://youtu.be/RI_by1-IJRc
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink
Ne pas oublier que les guerres sont écrites par les vainqueurs, cela veut tout dire.
Il m'est arrivé de discuter avec d'anciens combattants de la seconde guerre mondiale, dont un sous-officier italien qui avait été à Stalingrad... Nous sommes loins de la littérature officielle !!!!
Evaluer :   7  1Note :   6
EmailPermalink
L'histoire est comme les femmes, elle donne son coeur au vaincu.
Evaluer :   6  3Note :   3
EmailPermalink
Tout à fait délicieux, ma chère Gretel. Une raison de plus pour vouloir être le vainqueur
Evaluer :   5  0Note :   5
EmailPermalink
....Et abandonne-t-elle son corps au vainqueur ????
Evaluer :   7  2Note :   5
EmailPermalink
Evaluer :   2  0Note :   2
EmailPermalink

Tu faiblis, Fred.
... Surtout sur de vieux sujets qui datent d'un an et demie...

Tu as encore oublié de prendre ta psilocybine ?


Evaluer :   1  1Note :   0
EmailPermalink
en fait, je n' ai pas oublié mais j' ai délibérément arrêté de prendre les petits champignons de Monsieur Walt Disney parce qu' à force, ils ne me font plus d' effet et aussi, parce que je crains des interactions néfastes avec mon ARICEPT.

Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink

J'espère que tu ne te serviras pas de l'excuse Alzheimer
pour oublier de me refiler ton fort Alamo en août 2024.

En tout cas, j'admire ton "optimisme béat"
dans l'attente inconditionnelle d'un (fort improbable) chaos.
Bon sang que j'aimerais avoir une telle foi !

Finalement, si on y réfléchit bien,
c'est toi l'utopiste, l'ami.

Rien n'est manichéen en ce bas monde.
La preuve.

Evaluer :   1  0Note :   1
EmailPermalink
Dernier commentaire publié pour cet article
en fait, je n' ai pas oublié mais j' ai délibérément arrêté de prendre les petits champignons de Monsieur Walt Disney parce qu' à force, ils ne me font plus d' effet et aussi, parce que je crains des interactions néfastes avec mon ARICEPT.  Lire la suite
Stephanie-BOUILLOTE - 05/09/2014 à 12:06 GMT
Note :  1  0
Top articles
Derniers Commentaires
Les revenus rééls des américains sont inférieurs à ceux de 1973
21 sept.Fortuna
Vous etes tetu vous. Puisqu'on vous dit que le principal problème des banques centrales est qu'il n'y a pas d'inflation !
Pétrole : alerte rouge pour la France et nos approvisionnements
16 sept.Josey Wales2
Avant on n'avait deja pas de petrole mais on avait des idees. Maintenant qu'on a plus d'idees...
Clownerie ministérielle : Bruno Le Maire veut une blockchain publique
14 sept.Fortuna
This country is fucked up
La BCE en mode Père Noël avec 1000 euros pour à Noël !!
10 sept.ramin974
Bonjour, Tout ça me rappelle les parties de monopoly que je faisais quand j'étais petit. Normalement quand un joueur n'a plus de sous, il ...
Martin Armstrong : de nouvelles découvertes compromettent le dogme ...
10 sept.Alain J.
Bonjour Venez habiter entre 1800 et 2200 m d'altitude Mr Flamel. L'expérience en science vaut mieux que toute théorie avec des idées préconçues...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Red Pill1
Mais, mais, mais, je pensais que nous avions le meilleur systeme de secu du monde, que le monde entier nous l'enviait, et que nos enarques, la fine...
France : une couverture (et une fraude) sociale légendaire ?
10 sept.Go4Gold
Il y a trois sortes de comptables : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas compter
L’avenir inquiétant des banques… et de vos frais !!
07 sept.jymesnil2
Bon la blague qui consiste à prétendre que les banquiers prêtent l'épargne des clients est une blague....les depots sont ridiculement insuffisants ...
Articles les plus commentésFavorisPlus...
Flux d'Actualités
TOUS
OR
ARGENT
PGM & DIAMANTS
PÉTROLE & GAZ
AUTRES MÉTAUX